29/04/2010

L'accessibilité des commerces

boutique accessible.jpgLa Loi du 11 février 2005 pose le principe de l'accès à tout pour tous dans un délai de 10 ans. Au plus tard le 11 février 2015, tous les ERP (Etablissement Recevant du Public) devront être accessibles, même les plus petits (ERP 5), et ce, quelque soit leur activité.

Pour aider les commerces de proximité et de détail à comprendre la règlementation qui s'impose à eux, un guide a été édité.

Il rappelle en introduction que l’accessibilité peut être un moyen d’élargir sa clientèle en réservant un accueil adapté et chaleureux au public en situation de handicap. Les solutions pour rendre accessible son offre de service peuvent être de nature variée comme :
• la conception des lieux et du bâti,
• les moyens favorisant la compréhension mutuelle d’échanges d’information,
• l’information et la formation du personnel de vente.

Un guide à consommer sans modération, et à diffuser largement auprès des commerçants !

Pour consulter le guide, cliquez ici

photo : un petit commerce de Reims que se nomme "accessible" : espérons qu'il le soit !

55 téléphones collectés avec France Bénévolat

Ce samedi 24 avril, France Bénévolat organisait une action de collecte de téléphones portables usagers au profit de l'APF, et de livres au profit de l'association A Pied à Pattes, association qui offre des chiens guides aux personnes déficientes visuelles.

france bénévolat.jpg

Durant toute la journée de samedi, sous un soleil radieux, les bénévoles des trois associations se sont mobilisés sur la place Napoléon de la Roche sur Yon pour recevoir les dons. 55 téléphones mobiles ont été collectés pour l'APF. Merci à tous les donateurs, à France Bénévolat, et aux acteurs APF qui se sont mobilisés !

Réforme de l’AAH : report au 1er janvier 2011

Les membres de l’Assemblée plénière du CNCPH du 14 avril avaient exprimé de vives critiques sur le projet de décret relatif aux modalités d'évaluation des ressources prises en compte pour le calcul des droits à l'allocation aux adultes handicapés : 50 % de perdants, réforme dans la précipitation, déclaration trimestrielle des ressources.


Un mandat exceptionnel a été donné à la commission permanente pour finaliser son avis officiel sur ce projet de décret.
La commission permanente s’est donc réunit ce 27 avril. En début de séance, Thierry Dieuleveux, secrétaire général du Comité interministériel du handicap, informe officiellement le CNCPH que des arbitrages « au plus haut niveau » ont été donnés (au même moment, Nadine Morano fait une réponse en séance publique à l’Assemblée):
- tous les dispositifs contenus dans le décret amenant les personnes à se retrouver perdantes seront neutralisés. Concrètement, lorsqu’une perte sera constatée suite à l’application du décret, cette perte sera compensée.
- pour cela, la CNAF doit élaborer un « module applicatif » et par conséquent, la réforme est reportée au 1er janvier 2011.


Malgré ce report, le décret sera quand même publié prochainement. Et la déclaration trimestrielle des ressources est maintenue.
La vive réaction des associations, tant en séance du CNCPH que lors du déjeuner entre les portes paroles du comité d’entente et Nadine Morano la semaine dernière ont certainement permis ces évolutions.
L'APF continuera, sur le plan politique et juridique, à être attentive à l’évolution de ce projet de décret qui paraîtra prochainement et aux modalités de mise en oeuvre de la déclaration trimestrielle des ressources à compter du 1er janvier prochain.


Nous ne manquerons pas de vous apporter toutes informations nouvelles sur ce sujet.

09:25 Publié dans MDPH | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | |

27/04/2010

Vous avez le droit d'être assisté par le médecin de votre choix lors de l'expertise médicale

danger.jpg

Vous êtes nombreux à nous questionner sur les modalités des expertises médicales, aussi, nous vous proposons ces informations tirées du blog juridique de l'APF (http://vos-droits.apf.asso.fr/)

La situation

Lors de l’expertise médicale d’indemnisation après un accident de la route, l’assureur doit indiquer à la victime qu’elle a la possibilité de se faire assister par le médecin de son choix. Cette assistance est essentielle pour garantir le respect de vos droits.

Le problème rencontré

Certains assureurs laissent entendre à la victime que cette assistance est à ses frais, alors que la loi ne le précise pas. Au contraire, les frais d’assistance par un médecin conseil peuvent faire l’objet d’un remboursement par l’assureur du tiers responsable dans le cadre de l’indemnisation du préjudice matériel.

Que faire si vous êtes confrontés à ce problème

Si vous recevez une convocation à expertise, commencez par prendre contact avec le secrétariat de l’expert et faites vous préciser le cadre de l’expertise : s’agit-il d’une expertise commandée par l’assurance adverse ? S’agit-il d’une expertise judiciaire ? Quelle est la mission exacte de l’expert ? En principe ces informations doivent figurer sur la convocation. Indiquez d’ores et déjà que vous serez assisté(e) par un médecin conseil de votre choix : si vous en avez déjà un, prévenez-le immédiatement de la date de l’expertise et du nom de l’expert nommé pour qu’il se mette en rapport avec lui, notamment pour la communication des pièces médicales (chaque médecin présent à l’expertise doit avoir accès aux mêmes pièces médicales).

Si vous ne connaissez pas de médecin conseil spécialisé en dommage corporel susceptible de pratiquer des expertises, renseignez-vous auprès d’une association ou de votre avocat pour qu’il vous mette en relation avec quelqu’un.

Les honoraires du médecin conseil sont à votre charge (vous devez en faire l’avance) mais conservez la note d’honoraires pour un remboursement ultérieur. Si vous n’avez pas les moyens financiers de procéder à l’avance de frais, renseignez-vous auprès de l’assurance adverse pour savoir si vous pouvez obtenir une provision, ou consultez vos propres contrats de protection juridique : certains prévoient la prise en charge des frais d’assistance à expertise.

Ne vous rendez jamais seul à une expertise médicale : faites-vous accompagner au moins d’un proche et de votre avocat.

Nous vous invitons à nous contacter à la délégation départementale, si vous souhaitez être soutenu dans ce type de démarche ou prendre connaissance du guide relatif à l’expertise médicale amiable contradictoire.

26/04/2010

La CAF de Vendée fermée jusqu'au 3 mai

Explication : du retard dans le traitement des dossiers dû à une forte affluence provoquée par «un contexte de crise économique et sociale sans précédent». Pour garantir le versement des prestations, la Direction de la CAF a décidé de fermer temporairement ses accueils.
Toutefois, pour les questions liées aux aides de l'Action sociale, il reste possible de prendre rendez-vous avec les travailleurs sociaux de la CAF (renseignements en cliquant ici).
Retour à la normal prévu le lundi 3 mai 2010.

20:47 Publié dans Infos | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

AVS : article Ouest France

Auxiliaires de Vie Scolaires (AVS) : les moyens humains progressent, mais quasiment 2 fois moins que les besoins... avec un statut toujours aussi précaire...

Cliquez sur l'article pour le télécharger

2010-04-26 AVS article Ouest France.JPG

 

24/04/2010

L'exploit de Kévin !

Ce vendredi, nous avons reçu la charmante visite de Kévin, un jeune garçon de 10 ans, qui nous a fait une sacrée surprise !

Kévin a appris par sa mamie qui est bénévole régulière à la Délégation Départementale, que nous collections les téléphones portables usagés, pour promouvoir les activités d'un ESAT (Etablissement et Service d'Aide par le Travail) de l'APF. Il a alors eu l'idée, et la remarquable initiative, d'en parler autour de lui, et de solliciter une boutique de téléphonie mobile.

Et c'est chargé de 204 téléphones que Kévin est venu à notre rencontre !

Félicitation à ce jeune garçon débrouillard pour cette incroyable initiative solidaire au service des personnes en situation de handicap, et encore un immense merci !

2010-04-23 Kévin 204 téléphones.GIF

 

23/04/2010

Vente de brioches

brioche boulangère.jpgDes brioches originales et savoureuses - Une fabrication vendéenne, des produits pur beurre et sans conservateur

brioche amitié merci.jpgLa Délégation vous propose des brioches "La Boulangère" qui vous feront découvrir de nouvelles saveurs gourmandes : pépites de caramel au beurre salé et pommes/Calvados !
Faîtes-vous plaisir pour des petits déjeuners et des goûters savoureux !

Parlez-en autour de vous : famille, amis, voisins, et n’hésitez pas à grouper vos commandes !
Les brioches vous seront remises dans la semaine du 24 mai 2010.

Plus il y aura de commandes, plus vous contribuerez au développement des actions conduites par la Délégation !
Votre commande doit arriver à la Délégation avant le 10 mai 2010.

Pour télécharger le bon de commande, cliquez ici

Merci à tous pour cet achat solidaire !

Loi du 11 février 2005 : échéances

logo hp 4 carrés.jpgRetrouver ici, les échéances fixées par la loi du 11 février 2005, en matière de mise en accessibilité.

Le Président Sarkozy choisit Eric Molinié pour siéger au collège de la Halde

Eric_Molinie3.JPGEric Molinié, vice-président de l'Association des paralysés de France (APF), a été choisi par le président Nicolas Sarkozy pour siéger au sein du collège de la Haute autorité de la lutte contre les discriminations et pour l'égalité (Halde), a annoncé l'Elysée mercredi 14 avril.

M. Molinié est également conseiller du président-directeur général d'EDF (Electricité de France) sur le handicap et directeur délégué au développement durable du groupe EDF, précise la présidence dans un communiqué.

L'Elysée précise que le décret confirmant la nomination à la présidence de la Halde de Jeannette Bougrab et procédant à celle de M. Molinié ainsi qu'à celle des personnalités désignées par le président du Sénat et le président de l'Assemblée nationale pour compléter le collège, sera publié au Journal officiel "dans les tout prochains jours".

10:18 Publié dans Infos | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

13 000 enfants handicapés ne sont pas pris en charge

Le chiffre fait froid dans le dos. Aujourd’hui, 13 000 enfants et ados handicapés ne trouvent pas de place dans des structures d’accueil en France. Les parents désespèrent.

handicap-01.jpgC’est le chiffre noir du handicap. La directrice des établissements et services médico-sociaux de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie*, Evelyne Sylvain, nous l’annonce : « Les listes d’attente sont importantes, et elles concernent 13 000 enfants de moins de 20 ans qui ne sont pas pris en charge. » Trop handicapés pour aller à l’école, ils sont obligés de rester chez leurs parents parce qu’il n’y a pas assez de places dans les établissements spécialisés.


Ce sont surtout des jeunes autistes et des enfants polyhandicapés qui sont concernés, et moins des jeunes handicapés en fauteuil roulant, pour qui la situation s’améliore légèrement, à l’école et dans la vie quotidienne.
Mais que faire de ces milliers d’enfants « sans solution », condamnés à tourner en rond à la maison ? La Caisse nationale de solidarité autonomie met en avant le « financement de 12 000 places à l’horizon 2014 » qui devrait changer la donne. En fait, il s’agirait surtout d’aides à domicile et peu de « vraies » places dans des établissements spécialisés.
En attendant, la situation est extrêmement tendue pour les parents. La preuve : les organismes mis en place par la loi du 11 février 2005 sur le handicap pour faire le lien entre familles et institutions, les maisons départementales des personnes handicapées, sont totalement débordés, avec des retards de plusieurs mois dans la prise en charge des dossiers. « Elles ont failli, mais ce n’est pas leur faute s’il y a une pénurie d’établissements », indique une assistante sociale. Beaucoup d’élèves ont pu être intégrés à l’école ordinaire, mais la scolarisation ne peut convenir à tous les enfants, notamment les cas les plus complexes. Les besoins sont immenses. Le handicap en France ne diminue pas. Selon l’Inserm, il concerne toujours 15 000 naissances par an.

Le Parisien, le 13 avril 2010.

* C’est la cinquième branche de la Sécurité sociale chargée de financer la dépendance et le handicap.

10:13 Publié dans Infos | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

22/04/2010

Collecte de téléphones mobiles

téléphone rose.jpgCe samedi 24 avril, France Bénévolat organise une collecte de téléphones portables, recharges et batteries, au profit de la Délégation Départementale APF.

Rendez-vous place Napoléon à La Roche sur Yon, de 10h à 18h : venez nombreux, et chargés de vos vieux portables !

Pour rappel :

1 portable collecté = environnement préservé

1500 portables collectés = 1 emploi à temps plein dans un ESAT APF, pour une personnes handicapée

1 portable collecté = 1 euro reversé à la Délégation de Vendée pour conduire les actions en faveur des personnes en situation de handicap

Nous comptons sur vous !

merci herbe.jpg
Vous pouvez, tout au long de l'année, déposer vos téléphones à la Délégation ou nous contacter : nous viendrons récupérer vos appareils !

Rencontre avec la HALDE

Ce jeudi 22 avril, les Conseillers Départementaux ont eu le plaisir de recevoir Daniel TRAN, correspondant de la HALDE en Vendée (Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l'Egalité)

HALDE.jpgUn échange riche et constructif qui va nous conduire à créer un partenariat local, au service de la défense des droits des personnes : nous vous en reparlerons très prochainement...

Qu'est-ce que la HALDE ?

C'est une autorité administrative indépendante créée par la loi du 30 décembre 2004. La HALDE a pour mission de lutter contre les discriminations prohibées par la loi, de fournir toute l’information nécessaire, d’accompagner les victimes, d’identifier et de promouvoir les bonnes pratiques pour faire entrer dans les faits le principe d’égalité. Elle aide toute personne à identifier les pratiques discriminatoires, et à les combattre. Elle conseille pour les démarches juridiques, et contribue à établir la preuve de la discrimination. Elle peut se saisir elle-même de toute pratique discriminatoire dont elle a connaissance. Elle dispose de pouvoirs d’investigation pour instruire les dossiers. Elle peut exiger des documents et des preuves que la victime n’a pas pu obtenir, aller vérifier sur place et entendre des témoins.

Qu'est-ce qu'une discrimination ?

Une discrimination est une inégalité de traitement fondée sur un critère prohibé par la loi, comme l’origine, le sexe, le handicap etc., dans un domaine visé par la loi, comme l’emploi, le logement, l’éducation, etc. Elle peut être directe, si l’inégalité se fonde sur un critère prohibé, ou indirecte, lorsqu’une règle, une pratique ou un critère apparemment neutre a un effet défavorable sur un groupe visé par un critère de discrimination. Elle peut également prendre la forme d’un harcèlement.

18 critères de discriminations sont prohibés par la loi : âge, sexe, origine, situation de famille, orientation sexuelle, mœurs, caractéristiques génétiques, appartenance vraie ou supposée, à une ethnie, une nation, une race, apparence physique, handicap, état de santé, état de grossesse, patronyme, opinions politiques, convictions religieuses, activités syndicales.

Source : http://www.halde.fr/

Vous pensez être victime d'une discrimination ? Vous pouvez contacter Daniel TRAN, correspondant en Vendée :

Daniel TRAN
Préfecture de la Vendée
29 rue Delille
85 000 La Roche-sur-Yon
Permanence le vendredi de 13h30 à 16h30, sur rendez-vous au 02 51 36 72 13

daniel.tran@halde.fr

Guide de l'accessibilité au logement

Le ministère de l’écologie, de l’énergie, du développement durable et de la mer vient de publier en ligne une brochure sur l’accès et l’accessibilité au logement pour les personnes en situation de handicap.

accessibilité logement.jpgCette brochure présente les démarches, les aides, les textes de référence et les contacts utiles à travers toute une série de thématiques concernant :

  • le droit au logement opposable,
  • les modalités d’attribution des logements sociaux,
  • les nouvelles obligations en matière d’accessibilité des bâtiments d’habitation,
  • les subventions, les prestations et les mesures fiscales pouvant être mobilisées pour adapter un logement.

La loi du 11 février 2005 reconnaît l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées. L’accessibilité doit répondre à toutes les situations de handicap et s’impose tout particulièrement au logement.

Retrouvez ici le guide "Personnes Handicapées : accessibilité au logement"

 

Plaidoyer APF

Construire une société ouverte à tous !

ChemiseR° plaidoyer copier.jpgVivre « comme tout le monde », choisir librement son mode de vie, participer à la vie de la cité et en être acteur : c'est tout simplement ce que désirent les personnes en situation de handicap et leurs proches.

 

 

 

 

L'Amarque-page1 copier.jpgssociation des Paralysés de France vous invite à découvrir son Plaidoyer : "Construire une société ouverte à tous !"

Parce que pour défendre les droits des personnes en situation de handicap et de leur famille et agir dans le sens de la dignité, de la citoyenneté et d'une réelle participation sociale, encore faut-il connaître et comprendre les obstacles et difficultés auxquels les personnes sont confrontées au quotidien.

C'est l'objectif du Plaidoyer APF que de vous donner ces clés !

Pour lire la suite, cliquez ici

09:46 Publié dans Infos | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

MDPH : rapport d'activité 2008 : Vigilance

Le rapport de l’activité des MDPH en 2008 validé par le conseil de la CNSA du 30 mars 2010 vient de paraître.

cnsa.jpgCe rapport s’intitule : les MDPH, an III, la vigilance.
Il indique que la maturité attendue des MDPH lors du dernier rapport n’est pas au rendez vous, et il appelle à rester vigilant car un certain nombre d’acteurs se montrent inquiets du fonctionnement actuel des MDPH.
Pour notre part, nous sommes très attentifs aux difficultés de fonctionnement qu’elles rencontrent du fait du désengagement financier de l’Etat et des difficultés budgétaires des Conseils Généraux, et nous saisissons chaque occasion pour les dénoncer.
Ces difficultés ont une incidence immédiate sur les usagers en situations de handicap, sur le traitement de leurs demandes et sur la garantie de l’effectivité de leurs droits.

Vous pouvez retrouver ce rapport sur le site de la CNSA en cliquant ici

ou télécharger le rapport en cliquant ici

09:25 Publié dans MDPH | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

Blog accessibilité universelle

Nous avons le plaisir de vous annoncer la mise en ligne d'un blog  APF dédié à l’accessibilité universelle.

APF bouge les lignes.jpgLe blog a pour vocation première de traiter des politiques publiques de l’accessibilité en mettant à disposition des documents pratiques par thématiques (guides, plaquettes, diaporama, etc.), ainsi que de signaler des liens utiles (délégation ministérielle à l’accessibilité, partenaires
associatifs, etc.).
Un volet Réglementation est en cours de construction, mais vous pouvez d’ores et déjà retrouver des documents récapitulant les échéances vis-à-vis de la loi, ainsi que l’arsenal juridique. Les éléments réglementaires sont disponibles en étant directement reliés sur un site spécialisé.
Le blog constitue une première version, car il a à être singulièrement enrichi au vu de l’immensité de la matière « accessibilité universelle ». C’est pourquoi, vous constaterez le caractère évolutif de ce blog.

Re trouvez le blog accessibilité universelle de l'APF ici :
http://accessibilite-universelle.apf.asso.fr

Retrouvez ici le blog dédié à la règlementation de l'accessibilité : http://reglementationsaccessibilite.blogs.apf.asso.fr/...

20/04/2010

L’APF partenaire du colloque « Accessibilité, aménagement durable, développement durable »

colloque apf.jpgLe 19 mai prochain, se tiendra à Paris (salon de l'Aveyron), le colloque « Accessibilité, aménagement durable, développement durable », organisé par le GART, en partenariat avec l'APF.

Les échanges porteront sur la mutualisation des bonnes pratiques en la matière et l'approfondissement des enjeux de cette thématique sociétale :

- Quels sont les outils et les méthodes à développer pour répondre aux enjeux de l'accessibilité ?

- Quelle gouvernance pour maîtriser la continuité de la chaîne des déplacements ?

 Vous êtes élu d'une commune ou d'un EPCI ? Ce colloque sera un apport très riche pour vous permettre de mener à bien votre mission.

Consultez le programme en cliquant ici.

Inscriptions avant le 3 mai en téléchargeant le bulletin ici.

14/04/2010

Appel à témoignage

le monde.fr.jpgQuelles difficultés rencontrez-vous lors de vos déplacements ?

"De quel handicap souffrez-vous et quelles difficultés rencontrez-vous dans vos trajets quotidiens (métro, bus) ou occasionnels (avion, TGV) ? Avez-vous renoncé à certains types de transports ? Quelles solutions avez-vous trouvées pour vous déplacer ? Et depuis l'entrée en vigueur de la loi de 2005 sur l'accessibilité des transports, avez-vous noté des améliorations sur les réseaux de transport collectif ?"

Ces questions vous sont posé par le Monde.fr qui vous invite à lui transmettre votre témoignage en cliquant ici.

Stationnement

Problème récurrent du stationnement des personnes en situation de handicap

mobilité réduite.jpgTout comme l'Association des Paralysés de France (cf. Revendication de l'APF - mars 2009), l'association Mobilité réduite constate :

- Un manque évident de places de stationnement pour les personnes à mobilité réduite d'autant que ces dernières ne concernent pas exclusivement les personnes en fauteuil roulant mais toutes les personnes ayant obtenu le macaron GIC-GIC accordé temporairement ou définitivement par les MDPH.

- Des places de stationnement non conformes à la législation en vigueur (largeur à 3,30 et longueur réglementaire de 5 m est trop courte pour permettre une sortie du fauteuil roulant par l'arrière, mais aussi un accès protégé au trottoir entre deux véhicules totalement impossible actuellement).

- Enfin, une utilisation abusive, par des personnes non habilitées, des places réservées aux PMR. Il y a une nécessité urgente à sensibiliser les populations par le biais des médias et aussi auprès des jeunes collégiens et lycéens dans le cadre de journées pédagogiques.

- Par ailleurs, il est absolument nécessaire de renforcer les sanctions envers les contrevenants (amende de 135 euros) d'autant plus que maintenant les places pour PMR doivent bénéficier du panneau arrêt interdit qui remplace progressivement et jusqu'en .... 2018 ! Lle panneau stationnement interdit (arrêté du 12 février 2008 article 55 § C précise que l’interdiction de stationner doit faire l’objet d’une signalisation verticale. Cette signalisation est constituée par le panneau B6a (interdiction de stationner), devenu B6d (interdiction d'arrêt) depuis l'arrêté du 11.02.08 - JO du 24.04.08) complétée par le panonceau M6h (interdit sauf GIG-GIC).

D'une manière "Mobilité Réduite"  constate une dérive quant à l'interprétation des textes en matière de matérialisation des places réservées aux PMR .

Source : Mobilité réduite

L'association invite chaque citoyen à auditer sa ville, dès lors qu'elle fait plus de 5000 habitants.

Pour participer à l'audit, cliquez ici.

Lettre d'opinion n°7

lettre opinion.jpgL'APF diffuse 4 fois par an une Lettre d'Opinion.

Nous vous proposerons ici la lettre N°7.

Retrouvez ici les 6 précédentes lettres.

12/04/2010

Financement du 5e risque : Jean-Marie Barbier, Philippe Bas et Michel Hunault en débattent !

M_header_gazette_sante_social.png

Quel financement pour le 5e risque ? Création d'une nouvelle branche de sécurité sociale ? Recours aux assurances privées ? Etc.

La Gazette Santé-Social a organisé un débat filmé entre Jean-Marie Barbier, président de l'Association des Paralysés de France, Philippe Bas, ancien ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille, et Michel Hunault, député Nouveau Centre, président fondateur du Groupe d'études sur les assurances de l'Assemblée nationale.

A voir aussi, la réaction d'Arnaud Montebourg, président (PS) du conseil général de Saône-et-Loire.

Pour voir les vidéos, cliquez ici.

Pour retrouver la position de l'APF, cliquez ici.

 

23:48 Publié dans Infos | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

L'APF interpelle Eric Woerth, nouveau Ministre du travail, de la solidarité et de la fonction publique

header4.jpgAprès Xavier Bertrand, Brice Hortefeux et Xavier Darcos, Eric Woerth vient d'être nommé Ministre du travail, de la solidarité et de la fonction publique. L'occasion pour l'APF de faire le point sur tous les enjeux dans le champ du handicap.

Emploi, retraite, ressources, droit à compensation et 5e risque, agences régionales de santé et services d'aide à domicile, autant de sujets et d'enjeux que le Ministre devra prendre en compte !

L'APF demande donc un rendez-vous au Ministre afin de connaître ses réponses dans tous les domaines évoqués.

Le courrier à télécharger : Lettre Eric Woerth

Vu sur Reflexe-Handicap.org

23:33 Publié dans Infos | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

Chauffeurs-Accompagnateurs : succès de la journée d'information

Photo044.JPGCe Samedi 10 avril, 18 acteurs de la Délégation se sont retrouvés pour une journée d'information de chauffeur-accompagnateur.

La matinée a été consacrée à l'aspect théorique de l'utilisation du nouveau véhicule aménagé de la délégation, aux consignes de sécurité à l'usage des conducteurs, aux rappels de la règlementation en matière de transport des personnes en situation de handicap.

Photo133.JPGPhoto118.JPGL'après-midi, chacun a pu tester différentes situation : être accompagnateur et conducteur, passager, personne en fauteuil roulant accompagnée et transportée. Ces mises en situation sont le meilleur moyen de prendre conscience d'une nécessaire prise en charge empreinte de bienveillance et d'empathie. L'humour et la bonne humeur étaient au rendez-vous de cette journée enrichissante et très sympathique !

Photo110.JPG
photo formation chauffeur.jpg

Le guide de l'accessibilité pour les élus

L'APF et la Gazette Santé Social viennent de publier un guide à destination des élus locaux.

guide handicap et accessibilité.jpgIl est vrai que l’accessibilité est souvent perçue comme une matière âpre et réglementaire. Or, elle constitue
avant tout un enjeu sur le vouloir-vivre ensemble dans un cadre de vie adapté au besoin de tous : personnes en situation de handicap, personnes âgées, parents avec une poussette, blessés temporaires… 
Le document propose des réponses à une série de questions telles que : quels sont les principes de la loi en matière d’accessibilité ? Quels sont les 14 principes à mettre en oeuvre ? Quels sont les besoins des personnes en situation de handicap ?

Retrouvez ici le document intégral.

Vous êtes élu d'une commune ou d'un EPCI : n'hésitez pas à contacter la Délégation Départementale de l'APF au 02 51 37 03 47 pour obtenir un exemplaire du guide, ou organiser une session d'information et/ou de sensibilisation.

06/04/2010

Colloque "Intérêt Général et Intérêts Particuliers"

L'association DEFI organise un colloque le mercredi 5 mai 2010, à la Maison des Familles à La Roche sur Yon, 119, boulevard des Etats Unis.

"Dans une société qui s'enfonce chaque jour un peu plus dans l'individualisme, que devient l'intérêt général ? Dans une société qui malmène la solidarité envers les plus démunis, les plus âgés, les plus handicapés, que devient l'intérêt général ? Dans une société qui a tant de mal à prendre en compte le soucis de l'environnement, que devient l'intérêt général ?

Le recours à l'intérêt général n'est-il pas une condition de survie collective et personnelle ?

Combien de temps pourrons-nous tenir dans un environnement qui se détériore ? Ce n'est que dans le jeu interactif de la solidarité que nous proposerons à tous nos concitoyens un avenir digne de chacun, y compris des plus vulnérables. Ceci exige de penser le bien commun dans le temps, dans une perspective de développement durable, d'écologie sociale et solidaire"

Vous voulez participer à cette réflexion ? L'association DEFI vous invite à son colloque de 9h à 17h (cliquez ici)

Tarifs : 35 € la journée, 50 € avec les actes du colloque (étudiants, chômeurs : 10€)

La Délégation Départementale est partenaire de cette journée : vous pouvez vous inscrire auprès de la Délégation en cliquant ici

Retrouvez ici un article sur l'association DEFI

La veille du colloque, une conférence exposition sur le Mali est organisée à partir de 20h (droit d'entrée : 5 €)

21:05 Publié dans Infos | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

01/04/2010

Guide des usagers du sytème de santé

CISS.jpgLe CISS (Collectif Interassociatif sur la Santé) vient de publier le guide "Usagers du système de santé : connaissez et faîtes valoir vos droits !"

19:32 Publié dans Santé | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

Nouveaux services pour les personnes vivant à domicile

maison dessin.jpgL'Association Le Clos du Tail qui gère un Foyer d'Accueil Médicalisé (FAM) à Saint Germain de Prinçay, proposera dans les mois à venir de nouveaux services pour les personnes en situation de handicap moteur vivant à domicile :

- un Accueil de Jour, service permettant de rompre l'isolement, de favoriser les relations sociales, d'avoir des activités, et d'apporter un relai aux aidants familiaux. Les personnes pourront être accueillies de 9h à 17h entre 1 et 5 jours par semaine.

- un Accueil Temporaire, service d'hébergement et d'accompagnement par période de 3 semaines (90 jours maximum par an) qui offre un séjour de rupture et de ressourcement aux personnes et à l'entourage

- un SAVS (Service d'Accompagnement à la Vie Sociale) et un SAMSHA (Service d'Accompagnement Médico-Social pour Adulte Hadicapé) qui interviennent dans les domaines de la santé, du logement, des aides techniques et humaines, de l'adaptation de l'habitat, des droits, de l'insertion sociale et professionnelle, grâce à une équipe pluridisciplinaire.

Pour tout renseignement, vous pouvez contacter Marie-Claude LOUAULT, Responsable des services au O2 51 40 45 25, ou par mail mclouault@closdutail.org

 

19:16 Publié dans Infos | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |