• Ecole de la SEP : comprendre la Scléose En Plaque

    SEP école.jpgL'école de la SEP consiste en des conférences pour permettre aux personnes nouvellement diagnostiquées d'obtenir un maximum d'informations et de réponses à leurs questions.

    La Délégation Départementale APF du Var est l'une des trois Délégations en France à organiser une école de la SEP. Retrouvez ci-dessous des documents utilisés par les intervenants pour animer les conférences.

    Retrouvez en cliquant ici :

    le diaporama du Docteur Ziyad Elias : La Sclérose En Plaque... comprendre de quoi il s'agit.

    le diaporama du Docteur Catherine Mallecourt : Traitement des poussées et traitements immunomodulateurs

    le diaporama d'Arnaud Choplin : apport de la masso kinésithérapie

    le texte de la psychologue Catherine Fribourg : Quand votre chemin rencontre celui de la SEP

    le diaporama de l'APF : après l'annonce de la maladie, quels interlocuteurs ?

    le diaporama : la sophrologie

    SEP téléphone.jpg
  • Dérogation dans le neuf : Rencontre avec Jean-Luc Préel

    • jean luc préel.jpgCe lundi 28 juin, Jean-Luc Préel, Député Vendéen, a reçu les représentants de la Délégation Départementale APF (Thierry Craipeau et Daniel Sellier, accompagnés de Stéphanie Ottou la Directrice) qui l'ont sollicité pour lui faire part des inquiétudes de l'APF concerant les tentatives répétées d'introduction de dérogation dans le bâti neuf.

    Jean-Luc Préel a entendu les craintes de l'APF et s'est montré rassurant sur le fait que les parlementaires ne pourront accepter une telle régression de la loi. Cette rencontre a permis d'aborder de nombreux sujets comme l'implication des élus locaux pour mettre en oeuvre l'accessibilité de la cité, la nécessaire sensibilisation des architectes et maîtres d'oeuvre, mais aussi l'emploi des personnes en situation de handicap, le fonctionnement de la MDPH, et la place des personnes en situation de handicap dans la société.

    Nous ne pouvons que nous féliciter de l'intérêt que Monsieur Préel porte aux personnes en situation de handicap et aux revendications de l'APF. Il nous a assuré de son soutien pour faire remonter, dès que nécessaire, nos questionnements auprès des ministres. A cet effet, nous lui adresserons régulièrement des notes de synthèse sur l'actualité et nos revendications.

    A ce jour, sur les 8 parlementaires vendéens que nous avons interpellés, seuls 3 ont pris la peine de nous répondre...

  • Plaidoyer APF : Permettre et améliorer la vie en famille

    4p08-Famille1 copier.jpgLa famille constitue un espace privé privilégié dans lequel chaque membre doit pouvoir s'épanouir. Tout au long des événements de la vie, la solidarité familiale est essentielle. Elle revêt néanmoins un aspect particulier lorsque l'un des membres est en situation de handicap.

    Cette solidarité contribue de fait à l'accompagnement sanitaire, social et éducatif des personnes en situation de handicap, de dépendance ou de maladie. Qu'elle soit choisie ou contrainte, cette solidarité est vécue différemment selon le lien de parenté avec la personne concernée : parent, conjoint(e), frère ou soeur, enfant. Elle doit être reconnue et ouvrir des droits particuliers pour permettre et améliorer la vie en famille.

    Pour télécharger ce plaidoyer, cliquez ici

  • Vacances : déclarez la valeur de votre fauteuil roulant avant le transport en soute

    avion dessin.jpegLa situation

    Lors de voyages aériens, les passagers sont amenés à enregistrer leurs bagages en soute avant l'embarquement dans l'avion. Si ces bagages sont détruits ou abimés, la compagnie aérienne devra les indemniser.

    Le problème rencontré

    En vertu de la Convention de Montréal, la responsabilité du transporteur aérien communautaire, en cas de destruction, perte, avarie ou retard de bagages est limitée à la somme de 1 000 droits de tirage spéciaux (DTS soit 1.134,71 € au 21/04/2010) par passager. Il s'agit d'un plafond d'indemnisation. Le passager ne pourra percevoir plus, sauf s'il a fait une « déclaration spéciale d'intérêt à la livraison », au moment de l'enregistrement des bagages.

    En effet, même si votre fauteuil roulant est d'une valeur supérieure à 1.134 €, si vous n'avez pas effectué de déclaration spéciale d'intérêt, la compagnie ne vous versera pas plus de 1.134 € si elle perd votre fauteuil.

    Cette déclaration entraine parfois le paiement d'une somme supplémentaire. Dans ce cas, le transporteur est en principe tenu de payer jusqu'à concurrence de la somme déclarée.

    Que faire si vous êtes confrontés à ce problème

    Il convient donc de ne mettre aucun objet précieux en soute ou de déclarer la valeur des biens transportés lors de la remise des bagages, quitte à payer une surtaxe, pour être sûr de récupérer le montant de la valeur exacte du fauteuil roulant, si celui-ci se trouvait détruit ou abimé lors du transport.

    Si vous rencontrez ce type de difficulté, la Délégation Déparementale est à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches.

    source : blog juridique de l'APF, Faites valoir vos droits

  • Sensibilisation des petits

    crayon.jpgLa semaine dernière, pour la première fois, une équipe de la Délégation est allée à la rencontre d'une vingtaine d'enfants accueillis dans un centre périscolaire à Olonne sur Mer. La direction du centre travaille à l'accueil d'enfants en situation de handicap, et souhaite que l'ensemble des enfants soient sensibilisés à cette différence qu'est le handicap.

    Nous avons donc passé 2 heures avec ces enfants âgés de 9 à 12 ans.  Après avoir réalisé un dessin pour compléter la phrase : "Pour moi le handicap c'est..." chaque enfant a pu nous expliquer sa propre vision du handicap. Nous avons échangé avec eux sur leurs connaissances, leurs croyances, leurs représentations, et avons répondu à toutes leurs questions. Puis les enfants ont pu expérimenter deux situations de handicap : se déplacer en fauteuil roulant, et se déplacer les yeux bandés. Ils ont découvert l'impact de l'environnement, testé la relation d'aide, de confiance.

    En conclusion de l'intervention, les enfants nous ont dit : "En fait, c'est pas si facile qu'on le croit d'être en fauteuil. Il faut être gentil avec les personnes handicapées, les aider, et être poli ; il faut s'arrêter pour les laisser traverser la rue"

    Une expérience très sympathique, et très pédagogique pour sensibiliser les futurs adultes de demain !

    Si vous aussi vous souhaitez organiser ce type de sensibilisations, contactez nous au 02 51 37 03 47.

    Un merci particulier à l'Association ARIA qui nous a prêté des fauteuils roulants d'enfants.

  • Assemblée générale APF : entre inquiétudes et mobilisation

    APF bouge les lignes.jpgLe 26 juin à Annecy, plus de 300 adhérents de l'APF venus de toute la France se sont retrouvés à l'occasion de l'Assemblée générale de l'association.

    Dès le rapport moral 2009, Jean-Marie Barbier, président de l'APF a donné le ton en rappelant que pour l'APF, 2009 a été une année noire du handicap ! (cliquez ici)

    En ce mois de juin 2010, plusieurs sujets d'actualité ont donné lieu à l'expression d'inquiétudes. Ainsi, les adhérents de l'APF ont adopté des motions et déclarations afin de témoigner de leur forte mobilisation.

    Jean-Marie Barbier a également fait part de l'attention de l'association sur les débats actuels concernant les déficits publics qui pourraient directement toucher les personnes en situation de handicap.

    Le Maire d'Annecy, venu accueillir les adhérents de l'APF, a rappelé les enjeux de l'accessibilité pour sa ville. C'est sur ce même sujet qu'un membre du cabinet de Nadine Morano est venu lire un message de la ministre.

    Textes adoptés par les adhérents de l'APF lors de cette assemblée générale :

    - Déclaration de vigilance des adhérents de l'APF pour une accessibilité et une conception universelle.

    - Aides humaines : reconnaitre et financer tous les besoins et les services

    - Réforme des retraites : préserver et élargir le droit des personnes en situation de handicap et des aidants familiaux.

    source : réflexe handicap

    notes.jpgHugues, un adhérent de Vendée vous propose son témoignage :

    Présent à l'Assemblée générale principale de l'APF ce week-end à Annecy, je voulais vous faire part de quelques commentaires positifs à noter :

    - un Président, un Conseil d'Administration et des adhérents plus motivés que jamais pour faire de notre société un espace où chacun pourra circuler librement, s'exprimer avec détermination et respect de l'autre, et accéder à tout comme il l'entend,

    - une très bonne organisation.

    En négatif, notons (sans surprise) :

    - bien que clair dans l'impossibilité pour la communauté d'agglomération qu'il préside de respecter l'échéance 2015 en matière d'accessibilité, un maire d'Annecy qui semble davantage préoccupé par l'accueil des Olympiades en 2018 et l'image de sa ville que par les difficultés quotidiennes rencontrées par les personnes en situation de handicap ; dommage que son plaidoyer ne repose en fait que sur une question de notoriété !

    - une émissaire de Nadine MORANO, qui lit en 4ème vitesse un texte de cette dernière sur la volonté et les orientations du gouvernement en matière de handicap, qui s'éclipse en 5ème vitesse de la salle pour éviter l'échange avec les adhérents ...

    Quoiqu'il en soit, et c'est bien là l'essentiel ! L'APF conforte à travers les différentes motions votées lors de cette assemblée - dérogations sur le bâti neuf, et les aides humaines - son rôle militant de défense des droits des personnes et de pression pour une accessibilité universelle... Bravo !