29/06/2010

Ecole de la SEP : comprendre la Scléose En Plaque

SEP école.jpgL'école de la SEP consiste en des conférences pour permettre aux personnes nouvellement diagnostiquées d'obtenir un maximum d'informations et de réponses à leurs questions.

La Délégation Départementale APF du Var est l'une des trois Délégations en France à organiser une école de la SEP. Retrouvez ci-dessous des documents utilisés par les intervenants pour animer les conférences.

Retrouvez en cliquant ici :

le diaporama du Docteur Ziyad Elias : La Sclérose En Plaque... comprendre de quoi il s'agit.

le diaporama du Docteur Catherine Mallecourt : Traitement des poussées et traitements immunomodulateurs

le diaporama d'Arnaud Choplin : apport de la masso kinésithérapie

le texte de la psychologue Catherine Fribourg : Quand votre chemin rencontre celui de la SEP

le diaporama de l'APF : après l'annonce de la maladie, quels interlocuteurs ?

le diaporama : la sophrologie

SEP téléphone.jpg

Dérogation dans le neuf : Rencontre avec Jean-Luc Préel

  • jean luc préel.jpgCe lundi 28 juin, Jean-Luc Préel, Député Vendéen, a reçu les représentants de la Délégation Départementale APF (Thierry Craipeau et Daniel Sellier, accompagnés de Stéphanie Ottou la Directrice) qui l'ont sollicité pour lui faire part des inquiétudes de l'APF concerant les tentatives répétées d'introduction de dérogation dans le bâti neuf.

Jean-Luc Préel a entendu les craintes de l'APF et s'est montré rassurant sur le fait que les parlementaires ne pourront accepter une telle régression de la loi. Cette rencontre a permis d'aborder de nombreux sujets comme l'implication des élus locaux pour mettre en oeuvre l'accessibilité de la cité, la nécessaire sensibilisation des architectes et maîtres d'oeuvre, mais aussi l'emploi des personnes en situation de handicap, le fonctionnement de la MDPH, et la place des personnes en situation de handicap dans la société.

Nous ne pouvons que nous féliciter de l'intérêt que Monsieur Préel porte aux personnes en situation de handicap et aux revendications de l'APF. Il nous a assuré de son soutien pour faire remonter, dès que nécessaire, nos questionnements auprès des ministres. A cet effet, nous lui adresserons régulièrement des notes de synthèse sur l'actualité et nos revendications.

A ce jour, sur les 8 parlementaires vendéens que nous avons interpellés, seuls 3 ont pris la peine de nous répondre...

Plaidoyer APF : Permettre et améliorer la vie en famille

4p08-Famille1 copier.jpgLa famille constitue un espace privé privilégié dans lequel chaque membre doit pouvoir s'épanouir. Tout au long des événements de la vie, la solidarité familiale est essentielle. Elle revêt néanmoins un aspect particulier lorsque l'un des membres est en situation de handicap.

Cette solidarité contribue de fait à l'accompagnement sanitaire, social et éducatif des personnes en situation de handicap, de dépendance ou de maladie. Qu'elle soit choisie ou contrainte, cette solidarité est vécue différemment selon le lien de parenté avec la personne concernée : parent, conjoint(e), frère ou soeur, enfant. Elle doit être reconnue et ouvrir des droits particuliers pour permettre et améliorer la vie en famille.

Pour télécharger ce plaidoyer, cliquez ici

28/06/2010

Vacances : déclarez la valeur de votre fauteuil roulant avant le transport en soute

avion dessin.jpegLa situation

Lors de voyages aériens, les passagers sont amenés à enregistrer leurs bagages en soute avant l'embarquement dans l'avion. Si ces bagages sont détruits ou abimés, la compagnie aérienne devra les indemniser.

Le problème rencontré

En vertu de la Convention de Montréal, la responsabilité du transporteur aérien communautaire, en cas de destruction, perte, avarie ou retard de bagages est limitée à la somme de 1 000 droits de tirage spéciaux (DTS soit 1.134,71 € au 21/04/2010) par passager. Il s'agit d'un plafond d'indemnisation. Le passager ne pourra percevoir plus, sauf s'il a fait une « déclaration spéciale d'intérêt à la livraison », au moment de l'enregistrement des bagages.

En effet, même si votre fauteuil roulant est d'une valeur supérieure à 1.134 €, si vous n'avez pas effectué de déclaration spéciale d'intérêt, la compagnie ne vous versera pas plus de 1.134 € si elle perd votre fauteuil.

Cette déclaration entraine parfois le paiement d'une somme supplémentaire. Dans ce cas, le transporteur est en principe tenu de payer jusqu'à concurrence de la somme déclarée.

Que faire si vous êtes confrontés à ce problème

Il convient donc de ne mettre aucun objet précieux en soute ou de déclarer la valeur des biens transportés lors de la remise des bagages, quitte à payer une surtaxe, pour être sûr de récupérer le montant de la valeur exacte du fauteuil roulant, si celui-ci se trouvait détruit ou abimé lors du transport.

Si vous rencontrez ce type de difficulté, la Délégation Déparementale est à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches.

source : blog juridique de l'APF, Faites valoir vos droits

Sensibilisation des petits

crayon.jpgLa semaine dernière, pour la première fois, une équipe de la Délégation est allée à la rencontre d'une vingtaine d'enfants accueillis dans un centre périscolaire à Olonne sur Mer. La direction du centre travaille à l'accueil d'enfants en situation de handicap, et souhaite que l'ensemble des enfants soient sensibilisés à cette différence qu'est le handicap.

Nous avons donc passé 2 heures avec ces enfants âgés de 9 à 12 ans.  Après avoir réalisé un dessin pour compléter la phrase : "Pour moi le handicap c'est..." chaque enfant a pu nous expliquer sa propre vision du handicap. Nous avons échangé avec eux sur leurs connaissances, leurs croyances, leurs représentations, et avons répondu à toutes leurs questions. Puis les enfants ont pu expérimenter deux situations de handicap : se déplacer en fauteuil roulant, et se déplacer les yeux bandés. Ils ont découvert l'impact de l'environnement, testé la relation d'aide, de confiance.

En conclusion de l'intervention, les enfants nous ont dit : "En fait, c'est pas si facile qu'on le croit d'être en fauteuil. Il faut être gentil avec les personnes handicapées, les aider, et être poli ; il faut s'arrêter pour les laisser traverser la rue"

Une expérience très sympathique, et très pédagogique pour sensibiliser les futurs adultes de demain !

Si vous aussi vous souhaitez organiser ce type de sensibilisations, contactez nous au 02 51 37 03 47.

Un merci particulier à l'Association ARIA qui nous a prêté des fauteuils roulants d'enfants.

Assemblée générale APF : entre inquiétudes et mobilisation

APF bouge les lignes.jpgLe 26 juin à Annecy, plus de 300 adhérents de l'APF venus de toute la France se sont retrouvés à l'occasion de l'Assemblée générale de l'association.

Dès le rapport moral 2009, Jean-Marie Barbier, président de l'APF a donné le ton en rappelant que pour l'APF, 2009 a été une année noire du handicap ! (cliquez ici)

En ce mois de juin 2010, plusieurs sujets d'actualité ont donné lieu à l'expression d'inquiétudes. Ainsi, les adhérents de l'APF ont adopté des motions et déclarations afin de témoigner de leur forte mobilisation.

Jean-Marie Barbier a également fait part de l'attention de l'association sur les débats actuels concernant les déficits publics qui pourraient directement toucher les personnes en situation de handicap.

Le Maire d'Annecy, venu accueillir les adhérents de l'APF, a rappelé les enjeux de l'accessibilité pour sa ville. C'est sur ce même sujet qu'un membre du cabinet de Nadine Morano est venu lire un message de la ministre.

Textes adoptés par les adhérents de l'APF lors de cette assemblée générale :

- Déclaration de vigilance des adhérents de l'APF pour une accessibilité et une conception universelle.

- Aides humaines : reconnaitre et financer tous les besoins et les services

- Réforme des retraites : préserver et élargir le droit des personnes en situation de handicap et des aidants familiaux.

source : réflexe handicap

notes.jpgHugues, un adhérent de Vendée vous propose son témoignage :

Présent à l'Assemblée générale principale de l'APF ce week-end à Annecy, je voulais vous faire part de quelques commentaires positifs à noter :

- un Président, un Conseil d'Administration et des adhérents plus motivés que jamais pour faire de notre société un espace où chacun pourra circuler librement, s'exprimer avec détermination et respect de l'autre, et accéder à tout comme il l'entend,

- une très bonne organisation.

En négatif, notons (sans surprise) :

- bien que clair dans l'impossibilité pour la communauté d'agglomération qu'il préside de respecter l'échéance 2015 en matière d'accessibilité, un maire d'Annecy qui semble davantage préoccupé par l'accueil des Olympiades en 2018 et l'image de sa ville que par les difficultés quotidiennes rencontrées par les personnes en situation de handicap ; dommage que son plaidoyer ne repose en fait que sur une question de notoriété !

- une émissaire de Nadine MORANO, qui lit en 4ème vitesse un texte de cette dernière sur la volonté et les orientations du gouvernement en matière de handicap, qui s'éclipse en 5ème vitesse de la salle pour éviter l'échange avec les adhérents ...

Quoiqu'il en soit, et c'est bien là l'essentiel ! L'APF conforte à travers les différentes motions votées lors de cette assemblée - dérogations sur le bâti neuf, et les aides humaines - son rôle militant de défense des droits des personnes et de pression pour une accessibilité universelle... Bravo !

19:36 Publié dans Infos | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

26/06/2010

L'école de la SEP

SEP école.jpgL'APF a décidé de reprendre le concept de "l'école de la SEP", concept initié il y a 10 ans en Belgique.

A qui s’adresse l’ École de la SEP ?

L’ École de la SEP s’adresse à toute personne majeure, ayant un diagnostic récent de SEP (moins de deux ans) et /ou à son entourage.

Pourquoi ?

L’objectif de l’ École de la SEP est d’apporter des réponses aux questions que vous vous posez.

Une demande importante et récurrente chez les nouveaux diagnostiqués est en effet le besoin d’informations. Il n’est pas forcément facile de trouver des informations fiables sur Internet, vous n’osez pas toujours poser toutes les questions qui vous préoccupent à votre neurologue. L ’École de la SEP est un lieu où vous pourrez trouver toutes ces réponses.

La proposition de rencontre et d’échanges, ainsi que la perspective de rencontrer des personnes plus avancées dans la maladie, ne correspond pas forcément à ce que vous recherchez, du moins dans un premier temps, et peut même au contraire entraîner des réticences. Ici, vous n’aurez pas à prendre la parole et vous serez en compagnie de personnes qui comme vous, viennent d’apprendre leur diagnostic.

Où ?

L’ École de la SEP, qui est expérimentée dans un premier temps sur trois régions pilotes, se déroulera dans trois villes différentes :

  • Aix en Provence (région PACA)
  • Villeurbanne (région Rhône Alpes)
  • Paris (région Ile de France)

Quand ?

L’ École de la SEP se déroule le samedi matin, sur 4 à 5 matinées.

Comment ?

L’ École de la SEP réunit un groupe d’une cinquantaine de personnes. Les interventions prennent la forme de conférences.
A aucun moment il ne sera demandé aux participants de prendre la parole. Il sera par contre bien entendu possible pour ceux qui le souhaitent de poser des questions.

Une séance initiale présentera plus dans le détail l’ École de la SEP. A l’issue de cette séance de présentation, vous déciderez si oui ou non, vous souhaitez participer au reste du cycle.

Thèmes abordés

  • Des thèmes médicaux : description de la maladie, les poussées, les traitements, la recherche…
  • Des thèmes psychologiques et sociaux : l’annonce du diagnostic, la communication au sein de la famille, l’emploi, la qualité de vie…

Les intervenants

  • Des professionnels ayant une connaissance approfondie de la SEP : neurologues, psychologues, assistants sociaux.
  • Une équipe de l’ APF : présente à chaque séance, elle est chargée de l’animation et garante du bon déroulement de la session.

 

L'école de la SEP n'est pas développée en Vendée, mais nous vous proposerons de retrouver régulièrement sur notre blog des informations et des documents utilisés dans le cadre de l'école de la SEP.

Retrouvez la plaquette de l'Ecole de la SEP, en cliquant ici.

L'APF au forum mondial des Droits de l'Homme à Nantes le 1er juillet

forum droits homme.jpgDans le cadre du Forum Mondial des droits de l'Homme, l'APF organise une table ronde sur le thème "Travail et droit des personnes en situation de handicap" le jeudi 1er juillet, à la Cité des Congrès de Nantes, de 14h à 16h30 salle 300.

Jean-Marie Barbier, Président de l'APF sera présent à cette table ronde totalement accessible (traduction LSF et transcription simultanée).

Retrouvez toutes les informations, le programme complet du Forum, et le bulletin d'inscription en cliquant ici.

08:09 Publié dans Infos | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

25/06/2010

29 juin : les JTA en Vendée !

JTA.JPGNous vous en parlions dans nos précédentes notes :  Jean-Louis BORLOO et Valérie LETARD ont souhaité mobiliser, dans chacun des départements, tous les acteurs de ce grand projet sociétal qu'est l'accès à tout pour tous, en lançant « Les Journées territoriales de l’accessibilité ».

Le Préfet de Vendée vient de confirmer la date du mardi 29 juin 2010 pour l'organisation de cette journée.

JTA

mardi 29 juin, 14h - 17h15

Amphithéâtre de l'ICAM (à côté de la prison)

28, boulevard d'Angleterre, à La Roche sur Yon

Après l'accueil des participants de 14h à 14h30, Frédéric ROSE, Directeur du Cabinet du Préfet introduira cette journée, puis il y aura une intervention de la Direction Départementale de la Terre et de la Mer, puis l'intervention de Valérie Létard, par film interposé (cliquez ici)

Ensuite, 3 thèmes seront abordés, avec chaque fois : un rappel de la règlementation, un état des lieux en Vendée et un témoignage. Ces trois thèmes sont : la cadre bâti, la voirie et les espaces publics, les CCA et CIA.

Cette rencontre est ouverte à tous, alors venez participer à ce temps d'information et d'échange !

Information : il n'y aura pas de traduction en langue des signes, ni de retranscription écrite des débats.

La Délégation Départementale APF  propose une retranscrition écrite en direct, sur ordinateur, à toutes celles et ceux qui le souhaiteraient : n'hésitez pas à nous contacter pour que nous organisions cela au mieux pour permettre au plus grand nombre une participation pleine et entière à cette journée !

NB : retrouver l'invitation en cliquant ici ; chacun sera accueilli, même sans inscription préalable du fait des délais.

 

Plaidoyer AF : Financer toutes les dépenses liées au handicap

4p06-Dépenses1 copier.jpgChaque jour, des millions d'hommes, de femmes, d'enfants, vont et viennent à leur gré, effectuent des gestes d'une grande banalité, sans même y penser : se lever, se laver, manger, se déplacer, faire du sport, aller au cinéma ou à sa banque... Des gestes naturels, simples, que le handicap, pourtant, peut rendre difficiles, épuisants, voire impossibles.

La perte ou le manque d'autonomie, les incapacités, diverses dans leur sévérité, peuvent être partiellement ou presque entièrement « compensées » par certaines aides permettant de retrouver un certain niveau de mobilité, et donc d'autonomie.

Pour télécharger ce plaidoyer, cliquez ici

24/06/2010

Dérogation dans le neuf : Dominique SOUCHET nous assure de sa détermination

logo handicapé interdit.jpgDans une note du 13 juin dernier, nous vous informions des courriers adressés aux parlementaires Vendéens pour les alerter sur les multiples tentatives d'introduction de dérogation dans le bâti neuf qui inquiètent l'APF.

Dominique SOUCHET, Député de la Vendée, et Vice-Président du Conseil Général nous assure de sa détermination à convaincre ses collègues députés, et à faire de l'accompagnement des personnes en situation de handicap une priorité tant départementale que nationale.

Lisez le courrier en cliquant ici

Dérogation dans le neuf : Dominique CAILLAUD entend les inquiétudes des personnes en situation de handicap

logo handicapé interdit.jpgDans une note du 13 juin dernier, nous vous informions des courriers adressés aux parlementaires Vendéens pour les alerter sur les multiples tentatives d'introduction de dérogation dans le bâti neuf qui inquiètent l'APF.

Dominique CAILLAUD, Député de Vendée, a entendu nos craintes, et a déposé une question écrite à Nadine MORANO à ce sujet. (Cliquez ici)

Nous ne manquerons pas de vous informer des suites qui seront données à la démarche de ce Député.

23/06/2010

Copropriété et Accessibilité

travaux rigolo.jpgLe service "accessibilité Universelle" de l'APF vous propose une note qui rassemble les informations utiles relatives à la procédure de demande d'autorisation de travaux d'accessibilité sur un bâtiment d'habitation collectif existant auprès du syndic de la copropriété.

Pour consulter cette note, cliquez ici.

Des autocollants pour ceux qui n'en n'ont "que pour 5 minutes" !

place réservée autocollant.jpgL'association Mobilité réduite vient de lancer des autocollants pour coller les conducteurs inciviques !

Cet autocollant dissuasif est à coller sur la vitre latérale du véhicule qui stationne abusivement sur une place réservée GIC-GIG. Il est très difficile à enlever, et semble tout aussi efficace qu'une amende à 135 €.

Pour commander ces autocollants, cliquez ici

Baromètre APF de l’accessibilité 2010 : c’est parti !

baromètre 2010.jpgLe 11 février 2010 paraissait le premier baromètre de l'accessibilité réalisé par l'APF en partenariat avec le magazine l'Express. A mi-échéance des obligations posées par la loi du 11 février 2005, ce baromètre a eu un retentissement important pour rappeler à tous que 2015 et l'obligation d'accès à tout pour tous, c'est demain !

Comme cela avait alors été annoncé, le baromètre sortira chaque année, à la date anniversaire de la Loi, afin d'évaluer le caractère progressif des mises en accessibilité des chefs-lieux départementaux.

Nous avons donc le plaisir de vous annoncer le lancement du baromètre de l'accessibilité 2010, et vous donnons d'ores et déjà rendez-vous le 11 février prochain (2011) pour rappeler à tous que les personnes en situation de handicap veillerons à l'application et au respect de cette loi !

vacances en famille sans souci

vacances sable.jpg« Des vacances en famille, tout simplement » : telle est la promesse du réseau Passerelles aux familles avec un enfant en situation de handicap. Trop souvent, la majorité d'entre elles renoncent aux vacances qui riment avec difficultés à résoudre. Désormais, ce réseau leur permet de trouver, à proximité de leur lieu de vacances, un accueil à la journée pour leur enfant handicapé ou l'ensemble de la fratrie.

Né d'un partenariat entre la Fédération Loisirs Pluriel, l'Agence nationale pour les chèques vacances (ANCV), le Groupe Mornay et la Caisse nationale d'allocations familiales Le réseau Passerelles regroupe ainsi des structures d'accueil (villages vacances, centres de loisirs...) se portant volontaires pour accueillir les familles et l'Association du service à domicile (ADMR) mettant à leur disposition des professionnels. Il étudie avec chaque famille son projet de vacances et lui trouve un accueil adapté.

De son côté, celle-ci verse une participation minime pour cet accueil adapté, le reste étant à la charge des différents partenaires. L'association accompagne une soixantaine de familles cet été et compte en toucher 500 d'ici 2012.

Contact :  0 820 820 526 (0,12 €/minute).

source : faire-face

09:52 Publié dans Infos | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

Réforme des retraites : et les personnes en situation de handicap ?

retraite 60 ans.jpgLe 16 juin 2010, le gouvernement a présenté les orientations de son projet de réforme des retraites. Rien n'est indiqué concernant les personnes en situation de handicap

L'APF rappelle que les personnes en situation de handicap et leurs aidants familiaux sont  concernés par cette réforme. Et les orientations générales prises ne doivent pas les pénaliser !

L'APF n'a pas encore le projet de loi qui précisera l'ensemble du dispositif mais va être très attentive aux conséquences de cette réforme sur l'ouverture des droits, les durées de cotisations et les montants des pensions.

L'APF souhaite notamment un élargissement des droits afin de prendre en compte les préoccupations particulières des personnes dans le cadre des orientations politiques impulsées par le président de la République en matière d'emploi et de soutien aux aidants familiaux.

L'APF a déjà alerté le Ministre Eric Woerth sur ce sujet. Le CNCPH du 16 juin a abordé ce thème dans sa séance pour rappeler différents points qui concernent les personnes en situation de handicap. Et l'APF finalise ses positions.

Source : réflexe handicap

09:48 Publié dans Infos | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

Alerte pour les fonds départementaux de compensation !

argent bancal.jpgDans un courrier envoyé le 17 juin à Eric Woerth, l'APF dénonce le désengagement financier de l'Etat par rapport aux fonds départementaux de compensation.

Si le système des fonds de compensation était auparavant bancal car inégal sur le territoire, aujourd'hui il semble voué à disparaître.

Il en résulte un important reste à charge pour les personnes dans le financement des surcoûts liés au handicap !

Le droit à compensation promis par la loi handicap du 11 février 2005 reste donc aujourd'hui encore inabouti !

L'APF demande donc au ministre d'intervenir dans le prochain projet de loi de finances sur les conditions d'attribution de ces fonds mais également sur leur abondement.

 

Pour lire le courrier, cliquez ici, et pour lire la proposition de modification législative, cliquez ici.

09:42 Publié dans MDPH | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

Accessibilité du cadre bâti neuf : Les sénateurs proposent « un chèque en blanc » aux lobbies !

accéder rouge.jpgAlors que la proposition de loi de Paul Blanc « améliorant le fonctionnement des MDPH et portant diverses dispositions relatives à la politique du handicap » vient de passer en commission des affaires sociales du Sénat, l'APF et la FNATH s'insurgent du traitement réservé à l'accessibilité du cadre bâti neuf !

Sous la pression de différents lobbies, le Sénat remet tout simplement en cause l'obligation légale d'accessibilité des bâtiments neufs aux personnes en situation de handicap.

Peu importe que le quotidien de ces personnes soit entravé depuis des dizaines d'années par un environnement inaccessible, qu'une loi votée en 2005 prévoit l'accessibilité de la France en 2015, la vie de ces personnes ne fait pas le poids, pour les représentants élus des Français,  face aux lobbies !

Intéressante conception de la démocratie quand, en parallèle, nul n'ose remettre en cause les principes de sécurité et la conception écologique des bâtiments : pourquoi l'accessibilité devrait-elle subir une nouvelle fois le sort d'un sacrifice alors qu'il s'agit de la troisième loi sur le sujet en l'espace de 35 ans ?

Pour télécharger le communiqué de presse complet, cliquez ici

22/06/2010

Plaidoyer APF : Préserver la santé et le bien-être de chacun

4p07-Santé1 copier.jpgLa santé est une préoccupation sociale forte, partagée par la majorité de la population. En France, le système de protection sociale est censé permettre globalement un égal accès aux soins pour tous, quels que soient son niveau de vie et son origine. C'est en tout cas un principe qui nous différencie du système américain ou anglais.

Il reste que les publics fragilisés ou certaines minorités rencontrent des difficultés d'accès aux soins - en dépit de l'idée selon laquelle la France bénéficierait d'un des « meilleurs » systèmes de santé - ; difficultés dues à des discriminations rampantes, ou à certaines spécificités de ces populations « pas comme les autres ». C'est notamment le cas de nombreuses personnes en situation de handicap.

Pour télécharger ce plaidoyer, cliquez ici

18/06/2010

Plaidoyer APF : Garantir un revenu d'existence décent à tous

4p05-Revenu1 copier.jpgLe pouvoir d'achat est une des priorités des Français. Au-delà d'un rêve de richesse, cette priorité s'exprime par le souhait simple et légitime de pouvoir vivre décemment, d'avoir les moyens financiers de vivre dignement. C'est-à-dire pouvoir se loger, manger, se chauffer, se soigner, s'habiller, communiquer et sortir de chez soi.

Or, un nombre croissant de personnes s'appauvrit en raison d'une vie de plus en plus chère et, pour celles qui travaillent, de salaires qui ne suivent pas cette hausse. Salaires réduits aussi par le développement des emplois précaires et du travail à temps partiel.

Pour celles qui n'ont pas d'emploi, les chômeurs en fin de droits, les bénéficiaires de minima sociaux, les personnes en situation de handicap, la situation s'aggrave encore plus vite avec le risque de finir à la rue...

Pour télécharger ce plaidoyer, cliquez ici

16/06/2010

Les femmes handicapées victimes de maltraitance

FDFA.jpgElles sont femmes et handicapées, victimes potentielles et à double titre de la violence ordinaire. Maudy Piot, psychanalyste et présidente de l'association ' Femmes pour le Dire, Femmes pour Agir ', dénonce un tabou qui toucherait 1 femme sur 3. ... lire la suite

18:30 Publié dans Infos | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

L'application "parking.handicap.fr" sur votre iPhone!

Ecrans de l'application iPhone

Si vous aimez cette application vous avez maintenant la possibilité de la télécharger sur votre iPhone...

Vous pourrez dorénavant grâce à celle-ci repérer les places qui vous entourent, chercher une place à proximité de votre destination, obtenir l'adresse la plus proche, et enfin, obtenir un itinéraire jusqu'à cette dernière.
Vous aurez également la possibilité de conserver en favoris vos places préférées...

Comme pour sa version web, vous aurez également la possibilité d'enrichir l'annuaire des places.

L'application est gratuite et, en bonus, vous permettra  de lire les dernières nouvelles et l'agenda du handicap !

source : handicap.fr (rubrique parking)

Information trouvée sur Ma Ville Solidaire

Intervention auprès d'Educateurs spécialisés en formation

Former les futurs professionnels : un axe de travail de la Délégation Départementale

Ce mardi 15 juin, la Délégation a proposé une formation sur le handicap moteur à 24 futurs éducateurs spécialisé en formation.

formation.jpgEvolution de la notion de handicap et de la prise en compte des personnes handicapées au cours de l'histoire, évolution de la classification de l'OMS, présentation du handicap moteur, prise de conscience de sa propre approche et de ses représentations, la loi de 2005, l'accessibilité, les principes de prise en charge, etc... Autant de thèmes abordés dans une démarche participative, permettant ainsi à ces futurs professionnels de faire référence à leur propre vision, leurs expériences.

Des adhérents de l'APF et des bénévoles, étaient également présents, et ont pu partager leurs savoir-faire, savoir-être.

Au cours de la journée, les étudiants ont pu expérimenter les déplacements en fauteuil roulant, percevoir le poids du regard de l'autre... Par le biais d'un "goûter adapté", ils ont également pu vivre la relation d'aide et d'accompagnement du point de vue de l'aidé et de l'aidant.

Vous désirez bénéficier d'une intervention sur le thème de votre choix ? Contacter la Délégation Départementale au 02 51 37 03 47.

Témoignage : "recrutement des AVS"

Nous vous proposons dans cet article une réaction d'une de nos lectrices à propos de la question de la scolarisation des enfants en situation de handicap et du recrutement des AVS (Auxiliaires de Vie Scolaire)

coup gueule grrr jaune.jpg"bonjour !

Juste  " un petit coup de gueule" relatif à la mise en place de certaines obligations suite à la loi 2005, concernant la scolarisation dans la localité du domicile.

Cela fait un moment que je postule pour accéder à une mission d'auxiliaire de vie scolaire. Maman célibataire, valide, j'ai un projet de vie professionnel pour accompagner et aider les personnes en situation de handicap, via le cheval si possible, si ce n'est pas possible avec ce partenaire je continuerai par un autre biais de toute façon...bref !

Le recrutement au niveau de l'inspection académique de la Vendée est très médiocre. Des secrétaires gèrent les dossiers sans sembler être concernées par l'importance de ce projet de scolarisation, pour l'enfant, ses parents et son intégration future ; La seule condition demandée aux AVS est de répondre au contrat aidé, quelque soit sa motivation, elle n'est pas écoutée. Les recrutements se font dans l'urgence (quelques heures depuis la demande) et le premier dossier sous la main correspondant aux conditions de budget "territorial" est retenu.

Bilan : les instits ne manifestent aucun enthousiame devant ce projet, se retrouvent à travailler avec des personnes n'ayant pas toujours leur place dans une classe et apportant des tensions supplémentaires à un métier déjà dur, les parents ne sont pas rassurés et l'enfant au bout de l'année a dépensé une énergie énorme dans cette situation, pas toujours recommandée pour certaines pathologies ou handicaps.
J'ai fait plusieurs courriers exposant ma motivation, ma surprise, mes projets, etc... Jamais de réponse, comme toutes les personnes d'ailleurs qui ont écrit et qui n'ont jamais eu de signe de vie.

Pourquoi n'y aurait il pas de journée de recrutement anticipée,  où l'on prend le temps de rencontrer les personnes, de faire un bilan sur les aptitude nécessaires, et de pouvoir même former ces personnes quelques jours pour, en cas de besoin, que le choix soit déjà fait, et les personnes déjà investies dans cette activité professionnelle qui ne peut pas toujours s'improviser sans y mettre du coeur et de la volonté.  Si on veut que le mot durabilité, si à la mode par nos politiques, le reste encore dans les temps futurs jusqu'à ce qu'il trouve sa place dans le dictionnaire économique, c'est une responsabilité de coeur qu'il faut développer d'abord.  

Merci pour votre blog : ça fait du bien de voir comment certaines personnes utilisent leur énergie à bon escient.

Françoise B"

Le Conseil Départemental de l'APF va se saisir de cette question de la scolarisation. Nous vous en informerons dans ce blog.

15/06/2010

La Halde poursuit Easyjet

HALDE.jpgLa patience de la Halde a des limites. Elle a annoncé, ce lundi 14 juin, avoir engagé une procédure judiciaire contre Eaysjet, afin d’obtenir les pièces nécessaires à l'une de ses enquêtes.

 

La Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité avait été saisie en mars 2010 par une Niçoise paraplégique, qui avait été débarquée d’un vol Paris-Nice, opéré par Easyjet. Elle avait dû embarquer sur le vol suivant, après qu’un passager ait été sollicité par le personnel au sol pour lui servir d’accompagnateur.

 

 « Nous avons, à plusieurs reprises, mis cette société en demeure de nous fournir ses justifications, explique la présidente de la Halde, dans un entretien paru dans La Croix. Nous n’avons pas reçu ces éléments. (…) Nous avons décidé de saisir le tribunal de grande instance pour obtenir la communication de ces pièces. »

 

Jeannette Bougrab précise que la Halde suit ce dossier avec attention, parce que ce cas « est assez emblématique de pratiques qui ont tendance à se développer dans certaines compagnies low-cost (…) À l’évidence, certaines abusent en refusant l’accès à leurs appareils, au nom d’impératifs de sécurité. D’autres exigent que des personnes, pourtant capables de voyager seules, soient accompagnées. »

 

Par ailleurs, la Halde a adopté, ce lundi 14 juin, un avis sur l’accès à l’emploi des personnes handicapées dans le secteur privé. Elle y rappelle le cadre juridique et précise les pratiques pouvant être développées dans le respect des principes d’égalité de traitement et de non-discrimination

 

Source : http://www.faire-face.fr/

Plaidoyer APF : Ouvrir la vie professionnelle à tous

4p04-Professionnelle1 copier.jpgLa vie professionnelle est un facteur essentiel de participation à la vie sociale pour une immense majorité de la population. Il en est de même pour les personnes en situation de handicap qui sont en capacité de travailler.

Mais dans le domaine de l'emploi, beaucoup de préjugés, de réticences face au handicap sont véhiculés, tant par les employeurs, la hiérarchie, que les collègues salariés. Dans ces conditions, rechercher un emploi et s'y maintenir avec ces « handicaps » supplémentaires constitue un véritable défi !

Quant aux personnes qui ne peuvent pas travailler en raison de leur handicap ou de leur maladie, ou qui ont recherché du travail en vain pendant des années, elles sont souvent dévalorisées, voire considérées comme « des assistées » car seules la « valeur travail » et la productivité priment.

Pour télécharger ce plaidoyer, cliquez ici

13/06/2010

Assemblée Départementale

APF bouge les lignes.jpgCe samedi 12 juin se tenait l'Assemblée Départementale de la Délégation APF de Vendée, en présence de monsieur Serge DEXET, administrateur de l'association.

Les Conseillers Départementaux ont présenté le rapport d'activité de leur première année de mandat, sur la période avril 2009 - avril 2010.

Lisez le discours d'ouverture du Représentant Départemental, thierry Craipeau en cliquant ici

Retrouvez en cliquant ici le diaporama de l'assemblée :

1 : Le Conseil Départemental et la Délégation Départementale

2 : le PAD (Plan d'Actions Départementales) : les 6 axes

3 : Groupes Relais, le Bénévolat, les partenaires, les perspectives

Le rapport d'activité rédigé sera disponible prochainement sur ce blog ; vous pouvez aussi en demander un exemplaire papier auprès de la Délégation Départementale.

Les perspectives pour les années 2010 et 2011 ont fait l'objet d'échanges et de débats avec les participants qui ont exprimé leur satisfaction sur les activités menées par le Conseil et la Délégation Départementale.

 

Le conseil départemental consultatif des personnes handicapées (CDCPH) inexistant depuis 2 ans en Vendée

wanted.jpgInstitués par la loi de modernisation sociale du 17 janvier 2002, les Conseils Départementaux Consultatifs des Personnes Handicapées (CDCPH) donnent un avis et formulent des propositions sur les orientations de la politique du handicap dans tous les domaines de la vie sociale, ainsi que sur les mesures à mettre en œuvre au plan local pour assurer la coordination des interventions de tous les partenaires institutionnels ou associatifs, notamment concernant :

- la scolarisation.
- l'intégration sociale et professionnelle.
- l'accessibilité.
- le logement, le transport, l'accès aux aides humaines et techniques, aux sports et loisirs, au tourisme et à la culture.

Chaque CDCPH est chargé de réaliser un recensement du nombre de personnes handicapées résidant dans le département et de la nature de leur handicap.

Chaque année, il se fait communiquer un certain nombre de documents, dont le bilan d'activité de la MDPH (Maison Départemental des Personnes Handicapées), et les rapports annuels des CCA et CIA.

Le CDCPH doit également nommer les représentants au sein des ARS (Agences Régionales de Santé)

Enfin, il remet avant le 1ermars de chaque année un rapport sur l'application de la politique du handicap dans le département et sur son activité au ministre chargé des Personnes handicapées, qui le transmet au président du CNCPH.(Conseil National Consultatif des Personnes Handicapées)

Présidé conjointement par le Préfet et le Président du Conseil Général du Département, il comprend 30 membres titulaires au maximum dont un tiers de représentants des associations de personnes handicapées et de leurs familles nommés par le préfet.

Bref, en matière de handicap et d'accessibilité, le CDCPH est un peu au département ce que le pilote est à l'avion. Quand le pilote est défaillant, l'avion ne tient pas le cap.

salle réunion vide.jpgL'APF siège au CDCPH Vendée et a relancé, en mars dernier, le Président du Conseil Général, ainsi que le Préfet de Vendée afin qu'une réunion soit programmée. En effet, cette instance n'a pas été réunie depuis 2 ans ! Pourtant, de nombreuses difficultés nous sont rapportées par des personnes en situation de handicap, à propos de la scolarisation des enfants, de la MDPH, et les CCA-CIA ne semblent pas présenter un fonctionnement satisfaisant au vu de l'ampleur de la tâche pour atteindre les objectifs fixés par la loi de 2005...

A ce jour, aucune date n'est encore fixée...

Journées territoriales de l’accessibilité : une date enfin posée en Vendée, mais "sous réserve"...

JTA.JPG

Nous vous parlions dans deux précédentes notes des JTA (Journées Territoriales de l'Accessibilité) : cliquez ici et  ici

Enfin, ces journées sont programmées en Vendée, le 29 juin prochain, mais sous réserve... alors qu'elles auraient du se tenir avant le 31 mai. Nous ne connaissons pas encore les modalités d'organisation et de participation à ces temps d'échange, de réflexion et de construction, mais nous vous informerons sur ce blog dès que nous aurons des élements plus concrets.

Vous pouvez aussi consulter le site du ministère du développement durable (rubrique accessibilité) en cliquant ici.