MDPH de Vendée : trop de difficultés

ça suffit.jpgLa Délégation Départementale est très souvent, trop souvent, interpelée par des personnes qui rencontrent des difficultés avec la MDPH de Vendée :

- accueil discutable ("personne ne vous a obligé à venir en Vendée, vous n'avez qu'à retourner chez vous", "on n'a pas de "référent emploi" madame, il y a des organismes pour ça, et c'est aussi aux familles de se prendre un p'tit peu en charge", ...)

- renseignements faux ("un aidant familial ne peut pas être salarié", "Si vous allez au tribunal vous ne gagnerez pas, et vous risquez même d'avoir encore moins que ce qu'on vous a accordé"...)

- non information des droits

- procédures non respectées (proposition du Plan Personnalisé de Compensation non faite en amont de la CDAPH, date CDAPH non communiquée, ...)

- évaluation étonnantes (un médecin qui vous trouve en 20 min les solutions à tous les problèmes de votre enfant que vous n'avez pas su régler en 15 ans, une assistante sociale qui demande à la maman "vous ne préférez pas envisager un placement en institution, ça serait quand même plus simple", devant l'enfant majeur dont le projet de vie consiste justement à un retour au domicile familial !)

- décisions incompréhensibles (des AEEH qui perdent 2 ou 3 niveaux de complément, des compensations refusées)

- des conciliateurs déconcertants ("Faut arrêter les procédures madame, vous savez combien le social coûte au Conseil Général de Vendée ? Il dépense 45% de son budget dans le social", "Vous pouvez aller au tribunal, mais vous n'avez aucune chance")

- etc

Il est anormal que des personnes en situation de handicap soient malmenées par la MDPH ou ne voient pas leurs droits respectés (ou alors au prix d'une énergie folle que beaucoup n'ont pas). Vous êtes nombreux à nous le dire, et à nous demander d'intervenir.

Nous accompagnons les personnes qui nous sollicitent pour monter leur dossier, effectuer des recours amiables ou devant le tribunal, et faire valoir leurs droits, mais pour quelques dizaines de personnes que nous accompagnons et défendons, combien restent seules sans soutien !

Il n'est pas acceptable que ceux qui ne sont pas accompagnés soient lésés.

Les Conseillers Départementaux ont donc décidé de réagir, et de préparer un argumentaire pour aller à la rencontre de l'élue du Conseil Général en charge de la MDPH, pour dénoncer ces dysfonctionnements et demander des évolutions qui garantissent le respects des droits, le respect des personnes, et une égalité de traitement des dossiers.

Une personne nous a écrit : "Je ne demande pas l'aumône, juste que mes droits soient respectés" ; une autre : "Ce sont des professionnels, je n'attends d'eux ni pitié, si sentiments, juste un minimum d'empathie et de courtoisie"

Notre argumentaire s'appuiera sur les exemples et situations que chacun voudra bien nous rapporter, et ce quels que soient votre handicap, votre situation (usager, salarié, travailleur social, éducateur, etc) ; les exemples et la source resteront anonymes. Plus ils seront nombreux, plus nous aurons de force. Alors témoignez ! Incitez votre entourage à témoigner ! Pour cela, vous pouvez contacter en toute confidentialité la Directrice de la Délégation Départementale au 02 51 37 03 47, ou par mail : stephanie.ottou@apf.asso.fr

Commentaires

  • Je viens de vous lire et je suis sans...
    Je dois faire un dossier pour ma fille atteinte d'un handicap suite à une maladie.
    Sans soucis, je vous direz comment cela c'est passé.

  • asthme .crise d angor agraver.bipolaire je suis suivi serieusement par un cardiologue qui craint l infarctus qui me guette et bien malgre tout ca la mdph ma refuser l aah mais la medecine du travail refuse que je continu mon activite ou toute autre activite .je fait quoi, j attend.et bien oui c est la reponse de la mdph de vendee il faut que ma maladie evolue reponse de la mdph.lors de ma visite medical a la mdph je n avait jamais vut un medecin comme ca il ma mesurer ,peser et tousser fin de la visite. alors j attend l infarctus ou la mort de faim, j ai le choix merci a la mdph de vendee

  • Marielle, je pense que tu as eu le même médecin que moi.
    En effet touchant l'AAH depuis 2008 pour apné du sommeil, fibromyalgie et défaillance cardiaque, je suis passé devant un médecin du TCI suite au refus de m'accordé la carte d'invalidité et le complément de ressource, puisque je suis déclaré inapte au travail, ne travaillant plus depuis plusieurs années etant a MOINS de 5% d'invalidité au travail et touchant a pleins l'AAH, mais n'étant a moins de 80% d'invalidité.
    Naturellement après l'examen de ce médecin (militaire) j'étais bon pour le service, naturellement j'ai déposé plainte contre cet individu devant le tribunal de l'ordre des médecin.
    j'attends le résultat du jugement du 17 décembre dernier.
    Je suis entièrement d'accord avec toutes les peinte a l'encontre de la MDPH de vendée.
    En effet je viens de déposé a nouveau un dossier pour la carte d'invalidité et le complément de ressource qui naturellement viens de mettre refusé et ce malgré mon état qui c'est fortement aggravé, puisqu'en décembre j'ai été victime de nombreuse Angors, un infarctus et une angioplastie.
    Malgré l'angioplastie mes angors continuent ...
    La réponse du médecin de la MDPH mon état ne c'est pas aggravé et le taux reste le même selon le barème de la MDPH, c'est se qu'il a repondu a mon médecin traitant qu'en celui-ci la eu au téléphone.
    or selon le même barème, l'angor chronique est de 80 a 90% d'invalidité automatique.
    On me demande de repasser devant le TCI et j'en ai pas vraiment envie.
    je ne demande pas l'aumône ...
    je me suis battu pour la fibromyalgie et pour mes problème au coeur mais la j'en ai assez ...
    La MDPH de vendée et le TCI n'ont aucun respect vis a vis des malade et des personne handicapé, leurs politique étant de renflouer les caisse du conseil général sur le dos des malades et des démunis.
    Pour finir une petite histoire courte.
    Un jour j'avais demandé la carte de stationnement et naturellement il me l'avais refusé et lorsque je suis passé devant un médecin expert qui naturellement me la accordé ils on continué a me la refusé, jusqu'au moment ou j'ai déposé plainte devant l'ordre des médecin, là ils se sont ravisé.
    Vous imaginez le temps que l'on perd en formalité administrative ?! naturellement eux ils gagnent sur l'argent qu'ils nous donnent pas....

Les commentaires sont fermés.