31/07/2010

Emploi et handicap : la HALDE rappelle le cadre

HALDE.jpgLa HALDE est régulièrement sollicitée par les acteurs de l’emploi sur la légalité de leurs pratiques et les actions à promouvoir au regard, notamment, de leur obligation d’emploi des travailleurs handicapés. C’est pourquoi elle a décidé de rendre un avis pour rappeler le cadre légal.

Le Collège a voté une délibération qui rappelle le cadre juridique dans lequel s’inscrit l’accès à l’emploi des personnes handicapées.

A savoir : « Toute personne doit être recrutée sur la base de ses compétences, potentiels et motivations. Ainsi, tout poste doit être ouvert à tout candidat, sous réserve de son aptitude à exercer l’emploi concerné. »

L’obligation d’emploi ne doit pas se traduire par la mise en œuvre de « filières de recrutement » réservées aux personnes handicapées.

Autre proposition : la mise en place d’un groupe de travail. Objectif : élaborer des recommandations pratiques sur les modalités de recrutement et de maintien dans l’emploi des personnes handicapées.

La question de l’emploi des personnes handicapées dans le secteur public fera l’objet d’un travail équivalent et d’un avis distinct.

Voir l’avis de la HALDE en cliquant ici.

source :  http://www.halde.fr/

21:39 Publié dans Emploi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

29/07/2010

Si vous êtes victime d’une faute inexcusable de votre employeur, demandez la réparation intégrale de vos préjudices

danger.jpg

La situation

Les victimes d’accident du travail sont indemnisées forfaitairement par la Sécurité Sociale, même si elles obtiennent la reconnaissance de la faute inexcusable de leur employeur. Le principe de la réparation intégrale du préjudice ne leur est pas applicable.

Certaines victimes ont donc saisi le Conseil Constitutionnel, d’une question prioritaire de constitutionnalité relative à la conformité du régime d’indemnisation des accidents du travail aux principes constitutionnels, et notamment aux exigences du préambule de la Constitution de 1946.

Par décision du 18 juin 2010, le Conseil Constitutionnel a estimé que ce régime légal était conforme aux principes constitutionnels sauf en cas de faute inexcusable, où il émet une réserve.

Le problème rencontré

En cas de faute inexcusable, au-delà de la majoration de rente, la victime peut demander la réparation de certains préjudices énumérés à l’article L. 452-3 du code de la Sécurité Sociale (préjudice causé par ses souffrances physiques, préjudice causé par ses souffrances morales, préjudice esthétique, préjudice d'agrément, perte ou diminution de ses possibilités de promotion professionnelle).

Le Conseil Constitutionnel considère que cet article ne peut faire obstacle à ce que les victimes puissent demander à l'employeur, devant les juridictions de la sécurité sociale, réparation de l'ensemble des dommages non couverts par le livre IV du Code de la sécurité sociale.

Il faut donc considérer que la liste de l’article L. 452-3 n’est pas limitative.

Que faire si vous êtes confrontés à ce problème

Le Conseil Constitutionnel ouvre donc aux victimes la possibilité de demander la réparation d’autres préjudices (assistance par une tierce personne, aménagement du logement, par exemple…) à l’employeur, devant la même juridiction.

Au cas par cas, les juridictions de Sécurité Sociale (CPAM et TASS) doivent vérifier si tous les préjudices subis par une victime sont réparés.

Cet avis du Conseil Constitutionnel est d'application immédiate à toutes les affaires non jugées définitivement au 18 juin 2010.

Si vous êtes en cours de procédure d’indemnisation à la suite d’une faute inexcusable de votre employeur, demandez à votre avocat de compléter votre demande en intégrant tous les préjudices subis ou renseignez vous auprès de notre association.

Si vous n’avez pas encore subi d’expertise, veillez à ce que le médecin désigné par le tribunal (ou par la CPAM) soit invité à se prononcer sur tous les postes de préjudices découlant de l’accident et non pas uniquement sur ceux listés dans l’article L 452-3 du code de la Sécurité Sociale.

Nous vous invitons à nous contacter au 02 51 37 03 47 ou dd.85@apf.asso.fr , si vous souhaitez être soutenu dans ce type de démarche.

Pour consulter la note juridique concernant les accidents du travail dus à la faute inexcusable de l'employeur, cliquez ici.

source : blog du service juridique de l'APF

28/07/2010

Ouverture d'un accueil de jour au Château d'Olonne

handi espoir.jpgL'Association Handi Espoir a crée en septembre 2008 "le pôle Vivre à Domicile" pour accompagner les personnes en situation de handicap moteur, sur l'ouest du département, qui vivent à leur domicile. 

En janvier 2011 est prévue l'ouverture d'un accueil de jour au Château d'Olonne. L'objectif de ce service est de rompre la solitude, favoriser la socialisation et l'intégration, maintenir et développer les compétences et apporter un relai aux aidants familiaux.

Pour tout renseignement, vous pouvez contacter le pôle Vivre à Domicile au 02 51 35 35 70, ou par mail : savs.handiespoir@orange.fr

Retrouver une présentation complète du pôle en cliquant ici.

23:18 Publié dans Infos | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

26/07/2010

MDPH de Vendée : article du Canard Social

canard social.jpgNotre petit article sur la MDPH de Vendée fait réagir (cliquez ici)... Outre vos commentaires et les nouveaux témoignages qui nous parviennent, Le Canard Social, hebdomadaire multimédia de l'actualité du secteur social en Pays de la Loire en a fait la une de son journal cette semaine.

Une partie de l'article est consultable sur le Canard Social (le lien n'est plus valide mais cliquez ici)

Vous pourrez retrouver l'article complet dès la semaine prochaine sur ce blog.

Envie de découvrir le média dans son intégralité et gratuitement pendant une semaine ? vous pouvez contacter le 02 28 08 72 25 pour recevoir un code d'accès valable une semaine en illimité !

09:41 Publié dans MDPH | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

25/07/2010

Accessibilité : Entretiens video avec Jean-Marie Barbier et Nicolas Mérille

gazette santé social.jpgRetrouvez les deux entretiens de la Gazette Santé Social avec Jean-Marie Barbier et Nicolas Mérille, respectivement président et conseiller technique de l'APF, qui soulignent l'urgence d'une mobilisation en faveur de l'accessibilité, mais aussi avec Catherine Bachelier, ancienne déléguée ministérielle à l'accessibilité.

Pour visionner les vidéos, cliquez ici.

Transports collectifs régionaux : un nouveau service pour les personnes à mobilité réduite

train TER.jpgLa commission permanente du Conseil régional des Pays de la Loire vient de voter une enveloppe de 60 000 euros à la SNCF pour expérimenter un service d’aide aux personnes à mobilité réduite. Il s’agit d’aider les personnes handicapées, les personnes âgées et les femmes enceintes à accéder aux trains et autocars et acheter un billet. Le service est gratuit, il est expérimenté depuis le 1er juillet 2010 pour une durée de 18 mois en gare de Vertou (44) avant un autre test à l’automne en gare de Clisson. Bilan de l’opération fin 2011 avant d’envisager de généraliser la démarche dans toutes gares SNCF de la région. Réservation auprès de contact TER : 0 810 324 324 (prix d’un appel local).

source : Le Canard Socialcanard social.jpg

 

24/07/2010

Loi handicap : le Conseil d'Etat saisi !

handicap.fr.jpgUne fédération d'associations de défense des personnes aveugles a saisi le Conseil d'Etat pour exiger que les personnes handicapées puissent toucher la prestation de compensation du handicap (PCH) au-delà de 60 ans, comme le prévoyait la loi de 2005

Pour lire la suite, cliquez ici

23/07/2010

Colère par rapport à l’AAH : l’APF persiste et signe…dans Libération !

libération.jpgDans une tribune de Jean-Marie Barbier publiée hier par Libération, l'APF explique en quoi le report de l'augmentation de l'AAH, mesure pour réduire le déficit, est totalement inacceptable.

Les publics les plus fragiles sont condamnés à payer toujours plus : le prix de leur fragilité !

Pour lire la tribune, cliquez ici.

15:01 Publié dans Infos | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

AAH : courrier d’interpellation des parlementaires !

AAH.jpgA la suite de l'annonce, de surcroit par voix de presse, du report de l'augmentation de l'allocation aux adultes handicapés (AAH) à 2013, les témoignages d'indignation et de colère des personnes en situation de handicap sont nombreux. L'APF a donc interpellé les Parlementaires pour leur demander leur soutien quant au maintien de l'engagement présidentiel.

En Vendée, Thierry CRAIPEAU, le Représentant Départemental a écrit aux 3 sénateurs et 5 députés : Bruno RETAILLEAU, Jean-Claude MERCERON, Philippe DARNICHE, Dominique CAILLAUD, Louis GUEDON, Jean-Luc PREEL, Dominique SOUCHET et Véronique BESSE.

Nous ne doutons pas que nos parlementaires auront à coeur de défendre les personnes les plus fragilisées en ne votant pas une telle mesure, et en exigeant son retrait immédiat.

Consultez le courrier adressé aux parlementaires en cliquant ici.

20/07/2010

L'impact de la maladie et du handicap sur la retraite des salariés

CISS.jpgLes règles liées à la retraite se caractérisent par une très grande complexité. Celle-ci s’explique à la fois par la diversité des régimes de retraite, par la multitude des facteurs à prendre en considération, par l’amplitude de la période prise en compte pour l’établissement du calcul de la retraite et, enfin, par le caractère très mouvant de la législation.

Compte tenu de ces aspects, il convient de préciser que cette fiche proposée par le CISS ne prétend en aucune manière à l’exhaustivité et qu’il appartient aux différentes caisses de retraite d’informer les assurés sur leurs droits à la retraite, cette obligation ayant été clairement affirmée par la loi n° 2003-775 du 21 août 2003. Seules les caisses de retraite sont en mesure de fournir des réponses complètes permettant de prendre en compte l’intégralité de la situation des assurés (parcours professionnel, situation familiale, changement de caisse de retraite, etc.).

Cependant, au regard des demandes et des inquiétudes exprimées parfois par les appelants de Santé Info Droits sur les conséquences de la maladie ou du handicap sur leur retraite, il a semblé pertinent au CISS de réunir quelques éléments permettant de répondre aux interrogations les plus fréquentes :

La maladie ou le handicap sont susceptibles d’entraîner pour le salarié des périodes d’arrêt de travail. Ces périodes sont-elles pénalisantes ou sont-elles considérées comme des trimestres validés ?

Les difficultés liées à l’état de santé ou au handicap ouvrent-elles droit à des modalités particulières de calcul de la retraite et influent-elles sur les possibilités de départ anticipé sans diminution de la pension ?

C’est à ces questions spécifiques que la fiche éditée par le Collectif Inter Associatif Sur la Santé (CISS) a pour ambition de répondre. Vous pouvez la télécharger ci-dessous.

La fiche du CISS à télécharger : Fiche impact maladie-handicap et retraite

Pour aller sur le site du CISS, cliquez ici.

22:40 Publié dans Emploi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

16/07/2010

La loi de 2005

loi 2005 message.jpgLa loi du 11 février 2005, pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, est la base de toutes les évolutions en matière d'accessibilité, de compensation du handicap. Elle pose le principe d'accès à tout pour tous. Nous y faisons sans cesse référence, aussi il nous a semblé utile de vous proposer ces documents :

Nous vous proposons un diaporama qui vous présente le plan de cette loi, en cliquant ici.

Retrouver le texte intégral de la loi en cliquant ici.

MDPH de Vendée : trop de difficultés

ça suffit.jpgLa Délégation Départementale est très souvent, trop souvent, interpelée par des personnes qui rencontrent des difficultés avec la MDPH de Vendée :

- accueil discutable ("personne ne vous a obligé à venir en Vendée, vous n'avez qu'à retourner chez vous", "on n'a pas de "référent emploi" madame, il y a des organismes pour ça, et c'est aussi aux familles de se prendre un p'tit peu en charge", ...)

- renseignements faux ("un aidant familial ne peut pas être salarié", "Si vous allez au tribunal vous ne gagnerez pas, et vous risquez même d'avoir encore moins que ce qu'on vous a accordé"...)

- non information des droits

- procédures non respectées (proposition du Plan Personnalisé de Compensation non faite en amont de la CDAPH, date CDAPH non communiquée, ...)

- évaluation étonnantes (un médecin qui vous trouve en 20 min les solutions à tous les problèmes de votre enfant que vous n'avez pas su régler en 15 ans, une assistante sociale qui demande à la maman "vous ne préférez pas envisager un placement en institution, ça serait quand même plus simple", devant l'enfant majeur dont le projet de vie consiste justement à un retour au domicile familial !)

- décisions incompréhensibles (des AEEH qui perdent 2 ou 3 niveaux de complément, des compensations refusées)

- des conciliateurs déconcertants ("Faut arrêter les procédures madame, vous savez combien le social coûte au Conseil Général de Vendée ? Il dépense 45% de son budget dans le social", "Vous pouvez aller au tribunal, mais vous n'avez aucune chance")

- etc

Il est anormal que des personnes en situation de handicap soient malmenées par la MDPH ou ne voient pas leurs droits respectés (ou alors au prix d'une énergie folle que beaucoup n'ont pas). Vous êtes nombreux à nous le dire, et à nous demander d'intervenir.

Nous accompagnons les personnes qui nous sollicitent pour monter leur dossier, effectuer des recours amiables ou devant le tribunal, et faire valoir leurs droits, mais pour quelques dizaines de personnes que nous accompagnons et défendons, combien restent seules sans soutien !

Il n'est pas acceptable que ceux qui ne sont pas accompagnés soient lésés.

Les Conseillers Départementaux ont donc décidé de réagir, et de préparer un argumentaire pour aller à la rencontre de l'élue du Conseil Général en charge de la MDPH, pour dénoncer ces dysfonctionnements et demander des évolutions qui garantissent le respects des droits, le respect des personnes, et une égalité de traitement des dossiers.

Une personne nous a écrit : "Je ne demande pas l'aumône, juste que mes droits soient respectés" ; une autre : "Ce sont des professionnels, je n'attends d'eux ni pitié, si sentiments, juste un minimum d'empathie et de courtoisie"

Notre argumentaire s'appuiera sur les exemples et situations que chacun voudra bien nous rapporter, et ce quels que soient votre handicap, votre situation (usager, salarié, travailleur social, éducateur, etc) ; les exemples et la source resteront anonymes. Plus ils seront nombreux, plus nous aurons de force. Alors témoignez ! Incitez votre entourage à témoigner ! Pour cela, vous pouvez contacter en toute confidentialité la Directrice de la Délégation Départementale au 02 51 37 03 47, ou par mail : stephanie.ottou@apf.asso.fr

13:42 Publié dans MDPH | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook | |

Vidéo

La jeune jeune économique de Cholet a réalisé un clip, sous
forme d'intrigue policière au bureau, pour sensibiliser au handicap.
L'idée est que quiconque, dès lors qu'il en a les compétences, peut
devenir le boss ! Et un petit clin d'œil aux fabricants : les personnes
en situation de handicap aussi boivent du café !

Vous retrouverez dans ce film, Ludovic Ponthoreau, membre de
l'association des personnes de petites tailles.


14/07/2010

14 octobre 2010 - 8ème journée "Ville accessible à tous"

ville accessible à tous.jpegLa 8ème journée d'échanges "Ville accessible à tous" (VAT) se tiendra jeudi 14 octobre 2010 à Lyon sur le thème "Quelles solutions pour quels usages ?"

 

Après la mobilisation toute relative à la 1/2 JTA (Journée Territoriale de l'Accessibilité) de Vendée et le bilan très mitigé (cliquez ici), nous ne pouvons que souhaiter que les élus et professionnels des communes de Vendée se saisissent de ces temps de formation et d'information qui leurs sont proposés. Ils ne pourront que mieux oeuvrer pour une ville accessible à tous.

Retrouvez ci-dessous :

Ouverture du blog APF Formation

APF formation.JPGEncore un nouveau venu dans la liste des blogs APF : celui dédié à APF Formation, désormais ouvert à l’adresse suivante : http://apfformation.blogs.apf.asso.fr.

Ce blog a vocation à présenter l’activité du centre de formation de l'APF.
Vous y trouverez les programmes de formation, des précisions sur les modalités de commande ou d’inscription et la liste des publications.

Ce blog est public pour répondre aux attentes du plus grand nombre en matière de formation professionnelle dans le champ de la déficience motrice, du polyhandicap et du soin aux personnes.

Retrouvez ici le catalogue de formation 2010.

15:02 Publié dans Infos | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

Personnes en difficulté d'élocution et de communication : pour des assistants de communication !

élocution.jpgEn juin 2010, le conseil d'administration a adopté un texte de revendication élaboré à l'initiative du groupe d'initiative national des personnes en difficultés d'élocution et de communication : « Reconnaître les besoins d'assistant de communication pour les personnes en difficultés d'élocution et de communication ».

Pour télécharger ce texte cliquez ici.

source : réflexe handicap

09:05 Publié dans Infos | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

12/07/2010

Lettre d'opinion n°8

lettre opinion.jpgL'APF diffuse 4 fois par an une Lettre d'Opinion.

Nous vous proposerons ici la lettre N°8.

Retrouvez les précédentes lettre dans la nouvelle rubrique "g- Lettre d'Opinion", dans la colonne de gauche.

06/07/2010

Plaidoyer APF : Soutenir l’accès aux loisirs, aux pratiques culturelles et sportives, aux vacances, avec tous !

4p10-Culture1 copier.jpgSortir, aller voir des spectacles, pratiquer des activités sportives ou culturelles, partir en vacances ou encore s'engager bénévolement... autant d'activités essentielles pour l'équilibre et l'épanouissement personnels et pour la participation à la vie sociale. Des activités qui nécessitent souvent des moyens qui ne sont pas donnés à tous, loin de là : c'est bien l'un des points communs entre les personnes valides et les personnes en situation de handicap !

Mais au-delà d'une situation financière souvent précaire, les personnes en situation de handicap - enfants et adultes - rencontrent de réelles difficultés supplémentaires dans l'accès aux activités de loisirs et sportives, à la culture et aux vacances, du fait d'aménagements et d'équipements inadaptés, de personnels d'accueil et d'encadrement mal informés.

Pour télécharger ce plaidoyer, cliquez ici

05/07/2010

mission handicap.com

Emploi et formation des personnes handicapées

Mission Handicap est un  site  d'information sur l'emploi et la formation des personnes en situation de handicap. Le site a pour vocation de fournir aux personnes une information mise à jour quotidiennement  sur

- Les entreprises qui recrutent,

- les postes à pourvoir (en partenariat avec le site Hanploi.com),

- les forums de recrutement organisés en faveur des personnes handicapées (en partenariat avec JobinLive),

- les organismes de formations engagés au profit des personnes handicapées,

- l'actualité du monde du handicap.

Un site indispensable pour les travailleurs handicapés comme pour les entreprises qui les recrutent.

Pour accéder à Mission Handicap, cliquez ici.

23:00 Publié dans Emploi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

04/07/2010

Canicule info service : 0 800 06 66 66

canicule.jpgUn numéro Vert (gratuit depuis un poste fixe) pour s'informer et faire face aux risques liés aux grandes chaleurs : 0 800 06 66 66

Du lundi au samedi de 8 h à 20 h, des téléopérateurs répondent à toutes vos questions, vous informent et vous dispensent des recommandations sur la conduite à tenir en cas de fortes chaleurs.

Les numéros d'urgence :
15 SAMU
18 Pompiers
112 Numéro d’urgence unique européen

Comment affronter la canicule

Protégez-vous de la chaleur.

- Evitez les sorties et plus encore les activités physiques (gros ménage, charges lourdes, sports, jardinage, bricolage...) aux heures les plus chaudes (10h-17h).

- Si vous devez sortir, restez à l'ombre. Portez un chapeau, des vêtements légers (coton) et amples, de couleur claire. Emportez avec vous une bouteille d'eau.

- Fermez les volets et les rideaux des façades exposées au soleil.

Maintenez les fenêtres fermées tant que la température extérieure est supérieure à la température intérieure. Ouvrez-les la nuit, en provoquant des courants d'air.


Rafraîchissez-vous.

- Restez à l'intérieur de votre domicile dans les pièces les plus fraîches.

Si vous ne disposez pas d'une pièce fraîche chez vous, rendez-vous et restez au moins deux heures dans des endroits climatisés ou, à défaut, dans des lieux ombragés ou frais : supermarchés, cinémas, musées... à proximité de votre domicile.

- Prenez régulièrement dans la journée des douches ou des bains et/ou humidifiez-vous le corps plusieurs fois par jour à l'aide d'un brumisateur ou d'un gant de toilette. Vous pouvez également humidifier vos vêtements

- Faire couler de l'eau du robinet froide sur la face interne des poignets pendant une dizaine de minutes ou se rafraîchir le crâne et la nuque à l'aide d'un linge humide ou d'un gant de toilette rempli de glaçons.


- Buvez et continuez à manger :
Boire beaucoup de liquide
sans attendre d'avoir soif, sauf contre-indication médicale : eau, jus de fruit... Ne consommez pas d'alcool.
Mangez comme d'habitude mais en fractionnant les repas (des fruits, des légumes, du pain, de la soupe...).

09:22 Publié dans Infos | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

03/07/2010

Travailleurs handicapés : sanctions renforcées pour les entreprises défaillantes

loi 2005 message.jpgÀ compter du 1er juillet 2010, les entreprises ne respectant pas leurs obligations en matière d'emploi des travailleurs handicapés verront s'aggraver leurs sanctions financières (obligations fixées par une loi datant de 1987 et confirmées par la loi de 2005)

L'État a décidé de frapper au porte-monnaie les entreprises qui ne respectent pas leurs obligations en matière d'emploi de travailleurs handicapés. À compter de ce 1er juillet, les sanctions pour les entreprises de plus de 20 salariés qui n'emploient aucune personne handicapée et n'ont engagé aucune action en faveur de l'emploi de ce public sont multipliées par trois. Ces sanctions financières passent à environ 13 000 euros par personne handicapée manquant à l'appel dans l'effectif de l'entreprise.

Initialement, ces sanctions devaient entrer en vigueur au 1er janvier 2010. Mais le gouvernement avait accordé un délai de 6 mois supplémentaires aux employeurs. Néanmoins, il s'est engagé à ce que les entreprises prises en défaut paient quand même l'intégralité des sanctions rétroactivement, à compter du 1er janvier.

source : http://actionsociale.weka.fr/

08:45 Publié dans Emploi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

02/07/2010

les JTA : une rencontre instructive organisée par "de bons petits soldats"...

JTA.JPGLa Journée Territoriale de l'Accessibilité (JTA) s'est tenue en Vendée ce mardi 29 juin, à La Roche sur Yon.

Bravo aux 15 adhérents de l'APF qui se sont rendus à cette rencontre, et qui, par leur présence et leurs interventions de qualité, ont démontré que les personnes en situation de handicap, que l'APF étaient présentes, vigilentes, et connaissaient les règles du jeu... Mais qui pouvait en douter au regard des commentaires qui avaient été postés sur ce blog ? (cliquez ici)

Retrouvez ici notre compte-rendu de cette rencontre (et découvrez les déclarations des "Bons petits soldats")

Coup de gueule : Il en a rêvé, la MDPH l'a fait...

coup de gueule rond.jpgNous vous proposons dans cet article un "coup de gueule" qui nous a été adressé par Pierrette, suite à la parution dans le journal de la Vendée du 28 juin au 11 juillet 2010, page 5, de l'article "Personnes handicapées, Val Fleury à Coëx : Une machine à lire qui parle" :

"extrait de l'article : "... Frédéric rêvait d'avoir cette machine à lire depuis des années. Grâce à la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) et à l'association Kiwanis de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, c'est désormais chose faite. La machine à lire permet à Frédéric de gagner en autonomie..."

L'article est illustré par une photo de groupe sur laquelle apparaissent 12 personnes. Légende : "Frédéric a reçu sa machine de lecture, au Val Fleuri, entouré d'amis et de Marietta Trichet, conseiller général du canton". Espérons d'ailleurs que la seule personne que l'on ne voit pas sur la photo, et qui tient la machine, n'est pas Frédéric...

La MDPH de Vendée est d'une générosité remarquable : elle offre des machines à lire, et des qui parlent en plus ! (c'est qu'elle fait pas les choses à moitié la MDPH de Vendée)

Je suis dépitée d'une telle communication du Conseil Général de Vendée qui présente la MDPH au même titre qu'une oeuvre de charité qui fait un don à un pauvre handicapé. Mais que dis-je ? Plus qu'un don, elle exauce un rêve ! D'ailleurs, en parlant de rêve, la MDPH de Vendée semble s'inspirer de l'association Petits Princes dont la signature est "Donner vie aux rêves des enfants gravement malades" : elle pourrait devenir "MDPH de Vendée : donner vie aux rêves des pauvres zandicapés"

De qui se fiche-t-on ? La MDPH, faut-il le rappeler, est un dispositif issu de la loi du 11 février 2005, qui a pour mission, entre autre, d'attribuer les prestations prévues par le législateur. Car la loi prévoit une compensation intégrale du handicap, et la MDPH ne fait qu'appliquer la loi avec des fonds qui lui sont versés par la CNSA avec l'argent récolté de la journée de solidarité (le fameux lundi de Pentecôte travaillé sans être payé).

Donc non, une décision de la MDPH n'est pas une faveur accordée grâce à la généreuse intervention d'un gentil conseiller général, en tout cas, ça ne doit pas l'être... Remarque, le Conseil Général pourrait en remplir des journaux entiers avec sa remarquable charité : ici, louisette à qui on a charitablement accordé une auxiliaire de vie pour lui permettre d'aller faire pipi : ça faisait des années qu'elle en avait envie - là, Thomas, à qui la MDPH, dans sa grande bonté, a accordé un fauteuil roulant pour se déplacer : ça faisait des années que, de son lit, cloué, il en rêvait."

09:25 Publié dans MDPH | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

01/07/2010

Transports yonnais : un nouveau directeur

ratp dev bus.jpg"La tension était vive depuis quelques semaines à la Compagnie des transports yonnais. Un nouveau directeur vient d'être nommé.

La direction de RATP Dev n'aura pas tardé à trancher dans le vif. Mardi 29 juin, elle a averti les salariés de la CTY (Compagnie des transports yonnais, société qui exploite les transports en commun à La Roche-sur-Yon) que l'actuel directeur, Syril Layani, « sera appelé à de nouvelles fonctions au sein de notre groupe ».

Une décision qui intervient après un mouvement de grève surprise chez les chauffeurs de bus yonnais. Le lundi 21 juin, à l'appel de la CFDT, une très large majorité des 90 salariés avait en effet cessé le travail, défilant dans les rues de la ville (lire Ouest-France du mardi 22 juin)..."

Pour lire la suite, cliquez ici

Dès sa nomination, nous avions sollicité ce nouveau directeur pour une rencontre. Nous lui proposions dans notre courrier notre collaboration active et constructive pour travailler au mieux l'accessibilité du réseau dont il avait la responsabilité, former ses personnels ou encore sensibiliser ses dirigeants, pour répondre au mieux aux attentes et besoin des usagers, de tous les usagers. Car en effet, faut-il le rappeler, aucune ligne des transports collectifs n'est accessible (malgré un saupoudrage de quelques arrêts aménagés par ci, quelques bus adaptés par là), et le service HandiBus est exclusivement réservé aux Yonnais, ce que nous avons plusieurs fois dénoncé comme étant une discrimination. Ce directeur avait préféré décliner notre offre, nous répondant qu'il travaillait cette question avec la ville de La Roche sur Yon de manière poussée. (ce qui nous a bien entendu entièrement rassurés)

Nous ne doutons pas que le prochain directeur, après deux prédécesseurs peu enthousiastes à parler d'accessibilité, sera un peu plus enclin à en discuter !

23:31 Publié dans Infos | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

Le Sénat veut améliorer le fonctionnement des MDPH

loi.jpgLe Sénat a entamé l'examen d'une proposition de loi du sénateur UMP Paul Blanc visant à améliorer le fonctionnement des Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH) confrontées à des graves problèmes de trésorerie et de personnel.

Les MDPH ont été mises en place en 2006 pour faciliter les démarches des personnes handicapées. Lieu unique d'accueil, elles coordonnent l'ensemble des interventions en faveur du handicap.
"Le fonctionnement des MDPH reste entravé" du fait de "l'instabilité de leurs personnels et de la diversité de leurs statuts", de "l'insuffisance de garanties sur les moyens financiers", "de lourdeurs administratives dans l'instruction des démarches", constate le rapport de Paul Blanc.
Les personnels des MDPH relèvent d'une multitude de statuts -fonctionnaires, territoriaux, hospitaliers...détachés, mis à disposition ou contractuels de droit privé ou public- ce qui complexifie leur gestion...

Cliquez ici pour lire la suite

21:46 Publié dans Infos | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

Expulsion d’Ardi : la réponse inacceptable de Brice Hortefeux !

ardi.jpgL'APF vient de recevoir la réponse de Brice Hortefeux quant à la situation d'Ardi, jeune polyhandicapé expulsé vers le Kosovo, sans garantie d'une continuité des soins !

Pour le Ministre, tout a été fait dans les règles. Il reprend en outre les arguments scandaleux de la mission envoyée sur place il y a quelques semaines, accusant la famille...

Une réponse inacceptable et en opposition avec les propos tenus par Bernard Kouchner la semaine dernière !

La mobilisation doit continuer !

source : réflexe handicap

21:18 Publié dans Infos | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

Tarifs, abonnements, salaires, allocations: ce qui augmente et ce qui baisse au 1er juillet

augmentation.jpgTransports, énergie, télécoms, timbres, ampoules, allocations chômage, point d'indice des fonctionnaires : tout ce qui change à partir du 1er juillet (Avec AFP).

FONCTION PUBLIQUE

Dans la Fonction publique (État, territoriale et hospitalière) le point d'indice qui sert de base au calcul du salaire des fonctionnaires doit être revalorisé de 0,5%.

ASSURANCE CHOMAGE

Les allocations d'environ deux millions de chômeurs indemnisés par l'assurance chômage seront revalorisées de 1,2%.

TRANSPORTS

SNCF: augmentation moyenne de 2,5% pour les trains Corail, Intercités et TER. Cela se traduira par une hausse du billet allant de 10 centimes à 2,30 euros selon la distance parcourue. Le prix des cartes de réduction (Cartes 12-25, Senior, Escapades et Enfant+) reste inchangé.

RATP: augmentation globale de 3,9%. Abonnements mensuels: +3,80 euros (soit des hausses de 4,1 à 7,1%) sauf les zones 1-5 et 1-6 qui restent stables. Billets et tickets: +3 à 3,5% en moyenne. L'abonnement mensuel zones 1 et 2 (Paris et proche banlieue) passe de 56,60 à 60,40 euros (+6,7%), et zones 1 à 4 de 91,70 à 95,50 euros (+4,1%).

AUTOMOBILE - PRIME A LA CASSE

La prime à la casse est abaissée à 500 euros pour toute voiture commandée jusqu'au 31 décembre. Son montant était auparavant de 700 euros pour tout véhicule acheté jusqu'au 30 juin.

ENERGIE - GAZ

GDF: les tarifs pour les particuliers augmentent de 2% à 4,7%, soit une hausse de la facture d'environ 8 euros par an pour ceux qui utilisent le gaz pour l'eau chaude et la cuisine et de 45 euros par an pour ceux qui l'utilisent aussi pour se chauffer. En 2010, les prix du gaz auront augmenté d'environ 15%.

POSTE - TIMBRES

Le prix du timbre pour les lettres de moins de 20 grammes, stable depuis 16 mois, augmente de deux centimes, passant de 56 à 58 centimes d'euro, soit une hausse de 3,5%. En moyenne, les tarifs du courrier augmentent de 1,6%.

TELECOMS

Les prix maximums facturés pour l'usage des téléphones portables à l'étranger baissent dans l'Union Européenne: le tarif maximum pour passer un appel en itinérance depuis l'étranger est ramené à 0,39 euro hors TVA la minute, contre 0,43 euro jusqu'ici. Pour recevoir un appel, il tombe de 0,19 à 0,15 euro. Concernant l'internet en mobilité, finies les mauvaises surprises: les clients pourront fixer une limite après laquelle leur connexion sera coupée automatiquement. Par défaut, elle est fixée à 50 euros hors TVA.

SALARIES HANDICAPES

Les sanctions pour les entreprises de plus de 20 salariés qui n'emploient aucune personne handicapée et n'ont engagé aucune action en ce sens sont multipliées par trois, passant à environ 13 000 euros par personne manquante. Initialement, ces sanctions entraient en vigueur au 1er janvier mais le gouvernement avait accordé six mois supplémentaires aux employeurs.

source : Faire Face

21:11 Publié dans Infos | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

Conseils de l'APF en matière de transport

conseil.jpgLe service accessibilité de l'APF vous propose une note présentant des conseils pratiques en matière de transport ferroviaires et aériens.

Ces quelques conseils vous permettront d'organiser au mieux vos déplacements.

Pour consulter la note, cliquez ici.

21:07 Publié dans Infos | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

La Commission européenne lance une campagne publicitaire « Passagers: vos droits à portée de main »

La Commission européenne lance aujourd’hui dans toute l’Europe une campagne publicitaire visant à informer les voyageurs de leurs droits lors de leurs déplacements en train ou en avion.

visuel.jpg

Dans le cadre de la campagne intitulée "Passagers: vos droits à portée de main", un site internet a été créé à l'adresse http://ec.europa.eu/passenger-rights. Le public peut y trouver un récapitulatif de ses droits pour chaque mode de transport.

Vous pouvez télécharger le communiqué de presse de cette campagne en cliquant ici.

Des informations complémentaires sur les droits des usagers relatives :

- aux droits des passagers dans des circonstances exceptionnelles, sont disponibles en cliquant ici.

- aux droits des voyageurs ferroviaires, sont disponibles en cliquant ici.

Fête du sourire 2010: le bilan

image001.jpg
Ce mardi 22 juin était organisée la soirée bilan de notre Fête du Sourire 2010, en présence d'une vingtaine de bénévoles, et deux magasins partenaires : Super U La Roche sur Yon et Carrefour route des Sables de la Roche sur Yon.

13 stands de vente sur le département
120 bénévoles mobilisés
Association partenaires : France Bénévolat, Les mains tendues, Bénévoles des Olonnes, la Banque Alimentaire,
Etablissements scolaires partenaires : Maisons Familiales Rurales de St Michel en l'Herm et Chantonnay, Lycée Notre Dame du Roc de La Roche sur Yon
Entreprises partenaires au niveau local : Equip'santé Biron qui nous a prété des locaux, Super U les Oudairies qui nous a prété un véhicule, OMR qui a édité nos supports de communication, Crédit Mutuel Océan, Hôtel Mercure qui a acheté des fleurs pour ses clients, Résidence l'Yon d'Or de la Roche
Grandes surfaces du département qui ont accueilli nos stands pour nous permettre d'offrir nos objets aux personnes qui faisaient un don à l'APF : Super U et Hyper U, Leclerc, Carrefour, Vival, ainsi que la Résidence le Lion d'Or à La Roche sur Yon.
2 restaurateurs : Brasserie Le Clémenceau et cafétéria la Tocquenelle, de la Roche sur Yon qui nous ont reversé 1 € pour chacun des repas qu'ils ont servi sur le week-end de notre opération
et.....
2400 Fleurs
400 ours en peluche
500 sachets de guimauves en chocolat
80 Lots de 2 pots de confitures artisanales
porte clefs et bijoux de portable
jeux de 7 familles sur l'accessibilité
livres de coloriages

et... 14 000 euros récoltés pour un bénéfice de 8 024 euros !

La réussite de cette édition 2010 est celle de tous : adhérents, bénévoles, professionnels de la Délégation Départementale, mais aussi entreprises et associations partenaires, grandes surfaces, écoles, sans oublier le grand public qui cette année encore a fait preuve de générosité !

Merci à tous pour cette belle mobilisation qui permettra à l'APF en Vendée de poursuivre ses actions en direction des enfants et des adultes en situation de handicap.