29/07/2011

Fermeture de la Délégation

vacances.jpgEn raison des congés d'été, la Délégation de Vendée sera fermée du 1er au 12 août 2011, puis tous les après-midi du 15 au 19 août.

Nous souhaitons un bel été à toutes et à tous, et vous donnons rendez-vous à la rentrée ! D'ici là, le blog fonctionnera un peu au ralentit, aussi nous comptons sur votre compréhension !

Nous en profitons pour vous remercier chaleureusement pour votre fidélité : vous êtes près de 9 000 à consulter notre blog chaque mois, à réagir, à poster des commentaires, à nous adresser des coups de coeur, des coups de gueule ! Merci à vous, et n'hésitez pas à nous faire part de vos avis et suggestions : nous saurons en faire des articles pour informer le plus grand nombre.

L'APF est une grande chaîne de solidarité dont nous sommes tous les maillons. Agissons ! Exprimons-nous ! N'hésitons plus ! Soyons le changement que nous voulons voir dans le monde !

Petite pub parodique sur l'accéssibilité



Zoom juillet 2011

journal.jpgRetrouvez le journal de la Délégation départementale du mois de juillet 2011 en cliquant ici (disponible aussi à partir de la liste "Zoom", à droite de votre écran)

Bonne lecture à tous !

Le blog, comme le zoom vous sont ouverts, alors n'hésitez pas à nous faire part de vos suggestions !

Ardi, le jeune Kosovar polyhandicapé expulsé il y a 14 mois, est de retour en France avec sa famille

DSC_0077.JPGArdi et sa famille sont arrivés en France hier, jeudi 28 juillet. Le jeune Kosovar polyhandicapé de 16 ans, ses parents, son frère et sa soeur âgés respectivement de 18 et 14 ans, ont atterri à 20H35 sur la base aérienne de Metz-Frescaty à bord d'un avion sanitaire médicalisé, affrété par les autorités françaises.

Le ministère de l’intérieur a tout fait pour garder secret ce retour pour éviter un comité d’accueil nombreux. Sur place étaient présentes environ 25 personnes de RESF, de l’APF, du comité de soutien d’Ardi et des journalistes.

Allongé sur un brancard (photo), l'adolescent, qui avait été expulsé en mai 2010 alors qu’il était accueilli dans un établissement spécialisé, a été immédiatement admis aux urgences du service de pédiatrie de l’hôpital Bon secours de Metz. Faute d’avoir pu bénéficier, au Kosovo, d’une prise en charge adaptée – il n’existe pas d’établissements pour enfants polyhandicapés – et des traitements médicamentaux ad hoc – indisponibles sur place, l’état du jeune homme s’est en effet énormément dégradé en quatorze mois.

Il devrait prochainement être admis dans un établissement spécialisé.

Le Conseil constitutionnel censure l’article de la loi Paul Blanc qui autorisait des dérogations aux normes d’accessibilité dans les bâtiments neufs

T4-salle_seance_1286527837.jpgLes bâtiments neufs devront tous être accessibles sans exception. Le Conseil constitutionnel vient en effet de censurer, jeudi 28 juillet, l’article 19 de la loi Paul Blanc qui introduisait des possibilités de dérogation aux normes d’accessibilité dans le neuf. Il stipulait que des « mesures de substitution peuvent être prises afin de répondre aux exigences de mise en accessibilité (…) lorsque le maître d'ouvrage apporte la preuve de l'impossibilité technique de les remplir pleinement du fait de l'implantation du bâtiment, de l'activité qui y est exercée ou de sa destination ». Un article contraire à la constitution, selon les onze sages (photo).

Le texte précisait en effet qu’un « décret en Conseil d'État (…) fixe les conditions dans lesquelles des mesures de substitution peuvent être prises afin de répondre aux exigences de mise en accessibilité ». « En adoptant de telles dispositions qui ne répondent pas à l’objectif d’intelligibilité et d’accessibilité de la loi, le législateur n’a pas précisément défini l’objet des règles qui doivent être prises par le pouvoir réglementaire pour l’accessibilité aux bâtiments et parties de bâtiments nouveaux, explique le Conseil constitutionnel. Le législateur a ainsi méconnu l’étendu de sa compétence. »

Le Conseil a cependant jugé conforme à la constitution l’article 20 ce cette même loi qui limite l’obligation d’accessibilité des logements à occupation temporaire (résidences de tourisme, etc.) à un pourcentage qui sera déterminé par décret.

Une guérilla juridique

C’est la quatrième fois en deux ans que sont retoquées des dispositions législatives ou réglementaires visant à rendre mois contraignante la loi de février 2005, qui prévoit que tous les bâtiments doivent être accessibles aux personnes handicapées d’ici 2015. Ses décrets d’application, qui introduisaient des possibilités de dérogation à l’accessibilité dans les constructions neuves, ont été déclarées illégales par le Conseil d’Etat, le 21 juillet 2009. Début décembre 2009, le gouvernement était revenu à la charge en faisant adopter un amendement au projet de loi de finances rectificative introduisant ces motifs de dérogation dans la loi elle-même. Le Conseil constitutionnel l’a censuré, fin décembre, au motif que le texte n’avait aucun lien avec la loi de finances rectificatives. Enfin, le 1er juin 2011, le conseil d’Etat a annulé la possibilité de déroger aux règles d'accessibilité applicables aux lieux de travail neufs, qui avaient été introduits par un décret du 21 octobre 2009. Reste à espérer que le gouvernement finisse par en tirer les leçons et se mobilise pour faire appliquer la loi de février 2005 plutôt que de chercher à en limiter la portée…

Source : Faire face

Accessibilité : après le neuf, l’existant, cible des dérogations ? L’APF passe à l’action le 27 septembre !

logo handicapé interdit.jpgAprès s'être attaqué aux obligations d'accessibilité des bâtiments neufs avec la proposition de loi Paul Blanc qui instaure des dérogations, c'est désormais la mise en accessibilité des bâtiments existants qui semble être remise en cause.

Alors qu'il y a moins d'un mois, l'Association des paralysés de France (APF) réagissait vivement aux propositions du rapport Doligé qui remet en cause les principes fondamentaux de la loi handicap du 11 février 2005 (modification de la définition de l'accessibilité, élargissement des possibilités de dérogations, délai de 2015 repoussé), aujourd'hui, le président de la République demande à ce que ce rapport devienne une proposition de loi !

sarko menteur.jpgL'APF est consternée par cette annonce alors que Nicolas Sarkozy, affirmait, lors de la 2ème conférence nationale du handicap, le 8 juin dernier qu'il « ne céderait pas sur l'échéance de 2015 ».

Au regard de cette annonce inacceptable, l'APF, totalement mobilisée sur ce sujet avec sa campagne « Des bâtons dans les roues », annonce une journée nationale d'actions pour défendre les principes d'accessibilité et de conception universelles, le mardi 27 septembre.

Pour lire le communiqué, cliquez ici

Pour lire le courrier envoyé au Sénateur Doligé, cliquez ici et l'argumentaire de l'APF, cliquez ici

Et continuez à signer et faire signer la pétition !

Nous vous donnerons plus de détail sur ce blog début septembre, mais retenez d'ores et déjà le 27 septembre !

Dérogations à l’accessibilité : plus de 24 000 signataires et une saisine du Conseil constitutionnel « pour dire Non » !

APF-baton_40x60[1].jpgEn quelques semaines, la pétition « Des bâtons dans les roues » de l'APF pour dire « Oui à la conception universelle ! Non aux dérogations ! » a déjà réuni plus de 20 000 signataires !

Des parlementaires et membres de la société civile font parvenir leur soutien, tandis que d'autres politiques - dont le président de la République - persistent à trouver des raisons aux dérogations dans l'accessibilité du neuf.

Enfin, le groupe PS de l'Assemblée nationale vient de saisir le Conseil constitutionnel à ce sujet.

La mobilisation doit continuer !

28/07/2011

Billet d'humeur n°23 de notre Yonnais en colère

Vive la voiture !!!

Deux photos pour démontrer que la voiture est vraiment reine, que l'Automobiliste est un Dieu intouchable que les autorités ne veulent pas toucher...

hugues 23 1.JPG

Hugues 23 2.JPG

J'ai un petit faible pour l'ambulance : le véhicule croix bleue est stationné en travers du trottoir, le nez sur le bateau... Au moins, si on se fait renverser en le contournant, son chauffeur sera le premier sur les lieux pour prodiguer les premiers secours...

A plus tard !

Mot n° 23 : "France"

21/07/2011

Billet d'humeur n°22 de notre Yonnais en colère

Positiver (suite) !

Ben oui ! Bien parti sur ma lancée du billet n° 21, je positive à nouveau... En référence, toujours le billet n° 19 aussi, que j'illustrais entre autres par un véhicule mal stationné...:

hugues 19 4 stationnement.JPG

Je suis sûr que mes lecteurs blogeurs préférés que vous êtes s'en souviennent encore ! Bref ! Le propriétaire de ce premier véhicule a (peut-être) compris qu'il bloquait le passage. Plutôt positif hein !

Alors rassurez-vous : un second prend le relai... :

Hugues 22 1 voiture 2.JPG

Super positif qu'ils se relaient à emmerder le monde ! Vous ne trouvez pas ?! Il va falloir sévir (c'est à proximité de la gare SNCF)... et positiver !

Mot n° 22 : "mandat""

15/07/2011

Augmenter les sanctions en cas d'usage indu d'une carte de stationnement réservé

carte-stationnement-handicape-2011.jpg

C'est plutôt une bonne nouvelle, un groupe de 80 députés avec à sa tête M. Philippe Armand Martin (Marne) a fait une Proposition de loi (n°3564) le 22 juin dernier, visant à renforcer les sanctions en cas d'usage indu d'une carte de stationnement pour personnes handicapées :

Proposition de Loi n°3564 (cliquez ici)

Cela voudrait dire qu'un contrevenant n'aurait plus à s'acquiter d'une contravention de 4e classe (jusqu'à 750 €) mais d'une contravention bien plus élevée puisque pouvant aller jusqu'à 1 500 € (5e classe).

Espérons que cette judicieuse initiative soit votée pour permettre enfin de réduire le nombre des infractions relevées.

source :  http://accessibilite-universelle.apf.asso.fr/

14/07/2011

Billet d'humeur n°21 de notre Yonnais en colère

Salut le monde !!!

Cette semaine, j'ai choisi, sur les conseils avisés de quelques amis, de positiver. Dans mon billet n° 19, j'illustrais mes propos avec un peu de brousse :

hugues 19 2 jungle.JPG

Eh bien hasard du calendrier ou agacement provoqué par mes sarcasmes ?! Cette belle verdure a disparu ! Comme quoi, quand on veut, on voit, on comprend (peut-être) et on peut...

Quoiqu'il en soit les bras m'en sont tombés dites-donc ! Faut que je fasse gaffe quand même, parce que si les bras m'en tombent trop souvent, mon Z'handicap sera encore plus lourd !!! Hihihi !

A bientôt!

Mot n° 21 : "je"

13/07/2011

Accessibilité : guide pour organiser le recensement de l'offre de logement

Les CCA et CIA ont pour mission d'organiser un système de recensement de l'offre de logements accessibles.

guide recensement logement.jpgUn guide vient d'être publié pour proposer une orientation méthodologique aux collectivités autour de plusieurs thèmes :

- clarification des rôles entre la commission et la collectivité
- réflexion à mettre en place sur l'exploitation finale des données du recensement
- organisation à mettre en place pour effectuer la démarche
- choix méthodologiques dans la mise en place du système de recensement et dans le recensement.
- actualisation des données.

Nous constatons un manque, pour ne pas dire une absence, de méthodologie dans certaines collectivités, et pas forcément les plus petites... Cela aboutit à une CCA dans laquelle la mission dévolue à l'organisation du recencement de l'offre de logements se résume à un chiffre donné par une salariée en fin d'année, lors de la seule et unique réunion de la CCA : "sur la commune il y a x logements"... Chiffre obtenu par simple appel auprès des bailleurs sociaux, après avoir contacté notre Délégation APF pour les lui demander !!! si si, ils osent !

Ce guide sera donc, nous n'en doutons pas, une aide précieuse pour de nombreuses collectivité : à diffuser largement !

Téléchargez le guide en cliquant ici

Réparation du préjudice des victimes : vers un recul historique?

inacceptable.jpgL'APF et 3 autres associations de défense des droits des victimes ont écrit aux parlementaires pour leur signifier leur désaccord concernant la modification de certaines dispositions de la loi HPST. Le Sénat et l'Assemblée nationale viennent d'adopter en seconde lecture, un amendement à l'article 24, qui ouvre la possibilité d'étudier la perspective de mise en oeuvre d'un référentiel national indicatif des postes de préjudices corporels.

La création d'un tel référentiel conduirait à abolir le principe de réparation intégrale et donnerait lieu à des dérives et au déni de l'individualisation de le réparation du préjudice.

Cette mesure constitue un recul historique innaceptable pour les 4 associations qui ont décidé d'interpeller les parlementaires et proposent un autre amendement.

Pour lire le courrier envoyé aux parlementaires et l'amendement, cliquez ici.

N'hésitez pas à mobilisez les Parlementires vendéens sur cette questions qui nous concerne tous ! Retrouvez leurs coordonnées en cliquant ici.

Inquiétudes de l’APF : la réponse de Nicolas Sarkozy, pas à la hauteur des enjeux !

cnh nicolas sarkozy.jpg

Dans un courrier adressé à Jean-Marie BARBIER, président de l'APF (cliquez ici), le Chef de Cabinet du Président de la République tente de rassurer l'association concernant l'accessibilité en général et la proposition de loi Paul Blanc en particulier.

Il souligne tout d'abord que l'accessibilité est un « domaine primordial » et que le délai de 2015 pour rendre la France accessible sera tenu, encore faut-il « trouver les moyens innovants pour y parvenir »... Pour l'APF, il s'agit surtout d'impulser une vraie politique donnant les moyens à tous les acteurs  concernés de remplir leurs obligations de mise en accessibilité. Cela doit passer par la création d'une Agence nationale à l'accessibilité universelle.*

Le Chef de Cabinet de Nicolas Sarkozy rappelle ensuite « l'effort exceptionnel consenti » avec les « 150 millions d'euros débloqués » pour financer notamment l'accessibilité des écoles, des fonds pris au FIPHFP dont la mission est toute autre, un « hold-up » pour l'APF !

Quant aux « mesures de substitution » à l'accessibilité du neuf, le Chef de Cabinet précise qu'elles seront restreintes car cantonnées aux impossibilités techniques. Pour l'APF, personne n'a concrètement réussi à prouver qu'il n'était pas possible de rendre une construction neuve accessible pour des raisons techniques. Ce qui apparaît infaisable ou coûteux est en fait plutôt lié à une méconnaissance de la règlementation et à un manque de formation car des solutions techniques existent. Un bâtiment doit s'adapter aux besoins des hommes, et non l'inverse !


*Au-delà de l’observatoire à l’accessibilité et à la conception universelle qui, par définition ne peut faire qu’observer, et qui manque cruellement de moyens pour sa mission, l’APF revendique toujours la création d’une Agence Nationale à l’Accessibilité Universelle pour valoriser les pratiques innovantes, soutenir les initiatives pertinentes, stimuler les énergies, et permettre ainsi de créer une synergie vertueuse pour tous les acteurs.

Une telle Agence Nationale pourrait ainsi avoir plusieurs objets :

· Une mission politique : veiller à l’application homogène et coordonnée des dispositifs (commissions communales, schémas directeurs d’accessibilité, etc.), recenser les données et promouvoir les bonnes pratiques.

· Une agence de financement de travaux de mise en accessibilité : destinée aux collectivités territoriales, et aux maîtres d’ouvrage privés (par exemple et entre autres les cabinets médicaux et paramédicaux, etc.) ; et dont les fonds seraient constitués à partir des sanctions financières pour les acteurs ne mettant pas en place les dispositifs (à l’instar de ce qui existe pour l’emploi avec l’AGEFIPH et le FIPHFP).

· Un centre national de ressources et d’information :

o Mutualiser tous les savoirs, expertises et pratiques de l’accessibilité, et en assurer la diffusion auprès de tout acteur en quête de réponse ; recenser, créer et diffuser des outils méthodologiques pour les élus, les techniciens, les maîtres d’ouvrages, et les particuliers.

o Créer des outils d’acculturation, et d’appropriation de la matière accessibilité pour les collectivités territoriales.

07:08 Publié dans Infos | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

10/07/2011

Oui à la conception universelle. Non aux dérogations

Plus de 20 620 signataires pour dire non à une France innaccessible ! Soyez le prochain !

bouton pétitionj.jpg

boutonsignatires.jpg

baton dans les roues situation reconsidérée floue.jpg
Vous voulez réagir ?

Pour écrire au gouvernement : cliquez ici, cliquez sur le ministre auquel vous voulez vous adresser, puis cliquez sur sa "fiche complète", vous y trouverez ses coordonnées.

A ce jour, aucun Parlementaire Vendéen ne s'est prononcé ! Pour les solliciter : cliquez ici.

Scolarisation en Vendée : l'APF reste mobilisée et a obtenu une audience en Préfecture ce vendredi 8 juillet

Après une année scolaire particulièrement difficile pour les élèves en situation de handicap, l'APF a souhaité faire un bilan avec la Préfecture qui s'est montrée un interlocuteur attentif et efficace depuis notre mobilisation du 26 janvier (cliquez ici).

cauwel.jpgNous avons été reçus ce vendredi 8 juillet par Monsieur Sébastien CAUWEL, Sous-Préfet et Directeur de Cabinet du Préfet de Vendée (photo). Il avait convié le Directeur de la DIREECT de Vendée et un représentant de l'Inspection d'Académie de Vendée.

Nous avons fait le bilan des accompagnements par des AVS (Auxiliaires de Vie Scolaire) qui ont été mis en place après l'intervention du Préfet auprès de l'Inspecteur d'Académie qui ne respectait pas les notifications de la CDAPH.

Nous sommes revenus sur la situation difficile de Dylan et Kilian qui n'ont vu leurs droits respectés qu'après deux mises en demeure de l'Inspecteur d'Académie, et une procédure contentieuse devant le Tribunal Administratif de Nantes. Onze mois d'attente et de procédure difficile pour des parents désabusés par l'immobilisme et la froideur du représentant de l'Education Nationale.

Nous avons exprimé notre forte inquiétude quant aux postes d'AVS qui seront disponibles à la rentrée, puisqu'aucun chiffre n'était connu à ce jour, pas même de l'Inspection d'Académie... Le Directeur de la DIREECT nous a informé avoir reçu l'information la veille, et assuré que ses services y travaillent. Nous avons aussi rappelé les engagements du Président de la République lors de la Conférence Nationale du Handicap (cliquez ici) et avons demandé quelle forme concrète prendra cette annonce (question restée sans réponse)

Nous avons dénoncé les délais de transmission d'information entre la MDPH et l'Inspection d'Académie, délais qui ont été confirmés par le représentant de l'IA : lorsqu'une décision d'orientation, d'accompagnement par un AVS, ou d'octroi de matériel pédagogique est prise en CDAPH, l'Inspection d'Académie attend de recevoir la notification papier environ 3 semaines plus tard pour engager les choses, alors que l'Inspecteur de l'Education Nationale chargé de l'adaptation et de la scolarisation des élèves handicapés siège à cette même commission !

Nous nous sommes offusqués de l'absence de continuité de service au sein de l'Inspection d'Académie pour cause de vacances !

Nous nous sommes étonnés de l'absence d'anticipation des recrutements des AVS qui ne débutent qu'à la rentrée, et avons soumis des propositions pour améliorer cette organisation.

Nous avons également exprimé notre inquiétude sur le fait que les besoins d'accompagnement par des AVS soient définis en fonction des moyens dont dispose l'Inspection d'Académie, et non pas en en fonction des besoins des enfants. Nous avons illustré notre propos par des situations pour lesquelles l'enseignant référent (qui suit au plus près l'enfant) a quantifié des besoins qui ne sont pas suivis par l'équipe pluridisciplinaire de la MDPH au motif que "La prise en compte du handicap doit veiller à favoriser les processus d'autonomisation. Un accompagnement plus important risquerait d'aller à l'encontre de cet objectif". Ces arguments laissent perplexes les familles... Aurait-on idée de préconiser de retirer ses lunettes à un enfant myope, son fauteuil roulant à un enfant paraplégique, au motif de développer son autonomie ?

Nous nous sommes inquiétés du devenir de certains enfants dont l'orientation en CLIS ne sera pas effective à la rentrée de septembre faute de place.

Cette audience auprès du Directeur du Cabinet du Préfet était nécessaire et s'avère utile et constructive puisqu'une fois de plus, grâce à la Préfecture, des améliorations devraient intervenir rapidement.

En conclusion, nous avons exprimé notre souhait d'une rencontre régulière entre les associations, l'Inspection d'Académie, l'Agence Régionale de Santé (ARS) et la MDPH de Vendée. Sébastien CAUWEL est favorable à cette organisation et va appuyer notre demande.

Il nous apparaît en effet indispensable que l'ensemble des acteurs se retrouve régulièrement autour d'une table pour faire avancer la prise en charge et la scolarisation des élèves en situation de handicap.  D'autant plus dans notre département qui souffre d'une carence de structures médico-sociales pour les enfants et les jeunes en situation de handicap moteur.

APF bouge les lignes.jpg

 

MDPH : une rencontre constructive avec Gérard Villette ce jeudi 7 juillet

Il y a de cela un an, nous dénoncions fortement les dysfonctionnements que nous constations au sein de la MDPH de Vendée.

Après une rencontre stérile en octobre 2010 avec Véronique BESSE, alors Présidente de l'action sociale et de la MDPH (madame BESSE se réfugiant dans un total déni des éléments que nous lui exposions, préférant parler de mensonge et de diffamation), nous avions rencontré en janvier 2011 Marcel GAUDUCHEAU, président de la CDAPH. Celui-ci avait fait preuve d'écoute et pour objectiver la situation, nous avait demandé un écrit précisant les difficultés que nous avions repérées. Présenté sous forme de plaidoyer, nous avons communiqué ce document à Bruno RETAILLEAU (Président) et à Marcel GAUDUCHEAU (1er Vice Président) en avril dernier.

villette.jpgLa semaine dernière, nous avons rencontré Gérard VILLETTE (photo), nouveau Président de la commission Solidarité Famille du Conseil Général, mais également Président de la COMEX (COMmission EXécutive) et de la CDAPH (Commission des Droits et de l'Autonomie des Personnes Handicapées) de la MDPH, et François SICARD, Directeur de la MDPH. L'objet de la rencontre était pour nous, de savoir de quelle manière était pris en compte notre plaidoyer et connaître les actions correctives engagées ou à venir pour que ces dysfonctionnements ne se reproduisent plus.

La rencontre fut constructive et notre mobilisation semble porter ses fruits... Non seulement certains d'entre vous nous ont rapporté avoir constaté certaines améliorations, mais nous avons désormais l'assurance que nos interventions sont écoutées et entendues (en parrallèle de notre action directe auprès du Conseil Général, nous intervenons activement au sein de la CDAPH et de la COMEX)

Nous pouvons nous féliciter de notre démarche de co-construction, en tant que partenaire actif et vigilent, tenace et déterminé, au service des personnes en situation de handicap. Comptez sur notre engagement pour continuer !

APF bouge les lignes.jpg

20:03 Publié dans MDPH | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

Pour le retour d’Ardi en France, la mobilisation continue !

Alors que cela fait plus d'un an qu'Ardi Vrenezi, jeune kosovar polyhandicapé, a été expulsé, l'APF et RESF ne désarment pas !

Malgré toutes les actions locales en Moselle avec le comité de soutien, les multiples démarches nationales engagées auprès du président de la République, des ministres concernés, rien n’y fait ! On continue de nous répondre que l’administration a pris toutes les précautions humanitaires et sanitaires nécessaires lors de son expulsion et que l’ambassade de France au Kosovo est attentive à sa situation. C’est encore ce que vient de nous répondre l’Elysée, suite à la remise en main propre d’une lettre de Jean-Marie Barbier, le Président de l'APF, lors de la conférence nationale du handicap le 8 juin dernier.

P1040122[1].jpg

Dans le Loiret, le « cercle de silence » a été dédié au jeune adolescent.

 

IMG_7440_v2.jpg

 

A Paris, un rassemblement symbolique a eu lieu à côté de l'Assemblée nationale où se tenait dernièrement une convention UMP sur l'immigration.

IMG_7496_v2.jpgEt le Conseil régional d'Ile-de-France, représenté par des élus de la majorité, a déployé une bâche sur ses grilles pour demander le retour d'Ardi, en présence notamment de Pascale Ribes, vice-présidente de l'APF et de membres de RESF.

La Ville de Paris va étudier la possibilité de faire d’Ardi « citoyen d’honneur » de la Ville prochainement.

IMG_7519_v2.jpg

Une carte postale à envoyer à Nicolas Sarkozy a également été créée. Elle est disponible auprès de RESF.

Enfin, la pétition pour le retour d'Ardi est toujours en ligne !

 

Et pour voir ou revoir le reportage tourné il y a quelques mois au Kosovo, cliquez ici

07/07/2011

Billet d'humeur n°20 de notre Yonnais en colère

hugues.jpgYaaaaaaaaaiiiaaaaaahhhh !

Oui je sais, ce n'est pas très ressemblant, mais je viens de traduire en écriture le cri de Tarzan... Ouppsss ! C'est plutôt un effet boeuf... En tout cas, c'est en rapport avec mon billet n° 19 de la semaine dernière (cliquez ici) que je vous écris ce nouveau billet.

J'y parlais des Rois de la Jungle, et dans ce domaine (des rois), on s'y connaît bien en Vendée. Il n'y a qu'à voir le week-end dernier : le Tour de France de cyclisme n'est-il pas le symbole de la "Petite Reine" ?! Le Puy du Fou le symbole d'une époque que tout le monde croit révolue ?! A moins que ça ne soit que pure illusion... Donc moi, ce week-end, alors que tout le monde était parti ovationner les coureurs cyclistes (dont une équipe financée par le Conseil Général de la Vendée...) et la caravane qui passe, j'ai fait un shoot !

hugues 20.JPG

Voici : Pour moi, ce panneau symbolise encore une fois l'époque des décideurs souverains, celle de l'Automobiliste Roi, le piéton, et encore plus le z'handicapé, est un citoyen de seconde zone et doit contourner l'obstacle en cheminant sur... la route ! Là aussi, cherchez l'erreur... Seul avantage : on se rend bien compte que la circulation est difficile, c'est marqué dessus !

A plus !

Mot n° 20 : "202ème

06/07/2011

APF Evasion recherche pour cet été des accompagnateurs bénévoles !

APF Evasion.jpgURGENT !

APF Evasion, le service vacances de l'APF, recherche des bénévoles hommes pour ses séjours. Mais aussi des AMP, des Infirmières et des Lingères !

Certains postes à pourvoir sont aussi rémunérés. Si vous croyez la citation d'Emile Zola "La passion est encore ce qui aide le mieux à vivre" alors tentez l'expérience des séjours APF Evasion avec... PASSION !

Pour en savoir plus, contactez Hugues à la Délégation au 02 51 37 03 47. Merci !

10:05 Publié dans Infos | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

04/07/2011

PCH et APA : l'Etat n'a pas à financer la croissance des dépenses sociales des départements, selon le Conseil constitutionnel

Le Conseil constitutionnel a rejeté, jeudi 30 juin, les requêtes de plusieurs départements qui exigeaient de l'État la compensation financière d'allocations de solidarité nationale – entre autres, l’allocation personnalisée pour l’autonomie (APA) et la prestation de compensation du handicap (PCH) - dont ils ont la charge financière.

Les sages ontT4-salle_seance_1286527837.jpg estimé que « les ressources qui doivent être attribuées aux collectivités territoriales en contrepartie de leurs nouvelles charges doivent être équivalentes aux dépenses qui étaient celles de l'État à la date du transfert, sans considération pour l'évolution ultérieure de ces dépenses ». Autrement dit, les départements doivent se débrouiller pour financer l’augmentation des dépenses, après le transfert. Ce qui est loin d’être une mince affaire. La « charge nette » des dépenses sociales départementales, c'est-à-dire ce qui reste effectivement à la charge des conseils généraux après apports financiers de l'État et de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA), a augmenté de 5,9%, pour atteindre près de 22,7 milliards d'euros. En dix ans, elle a presque doublé (+92%).

La loi précise toutefois que pour l’APA et la PCH, la charge nette ne peut être supérieure à un pourcentage, fixé par voie réglementaire, du potentiel fiscal de chaque département. En cas de dépassement de ce pourcentage, les dépenses allant au-delà de ce seuil ne sont pas à leur charge. Maigre consolation pour les élus locaux, le conseil constitutionnel a estimé qu’il « appartient au [gouvernement] de fixer ce pourcentage à un niveau qui permette que ne soit pas dénaturé le principe de la libre administration des collectivités territoriales », et de prendre, si nécessaire, les « mesures correctrices appropriées ».

« Nous n'allons pas en rester là, loin s'en faut », a prévenu Claudy Lebreton, le président de l'Assemblée des départements de France. Il envisage un recours auprès de la Cour européenne de justice, estimant que le gouvernement ne respecte pas la Charte de l'autonomie locale que la France a signée.


source : Faire Face

18:53 Publié dans Infos | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les enfants du CME de Saint Florent des Bois mobilisés auprès de l'APF !

Le Conseil Municipal des enfants (CME) de Saint Florent des Bois est actif !

Nous vous parlions de ces petits élus en mars dernier (cliquez ici)

2011-03-17 CME groupe.JPG

Ce mardi 28 juin, les enfants du CME ont présenté l'ensemble de leurs activités de l'année devant une centaine d'écoliers de CM1 et CM2 des trois établissements scolaires de la ville. Leur projet était articulé autour du thème du handicap, et ils n'ont pas chaumé ! Accessibilité de la voirie, des commerçants, informations, rencontre avec l'APF, l'AVH, les personnes âgées de la maison de retraite, collecte de portables en partenariat avec 9 commerçants de la ville... Une année bien remplie, au service des autres et de l'intérêt collectif !

Les enfants nous avaient conviés à cette présentation, pour que l'on explique ce qu'est la collecte des téléphones portables, et son intérêt. Ils nous ont remis le fruit de leur mobilisation : 64 téléphones portables récupérés ! Et la Mairie devient un point de collecte pérenne !

Un grand merci, et un grand bravo à chacun de ces petits élus en herbe !

Pour rappel :

1 portable collecté = environnement préservé

1500 portables collectés = 1 emploi à temps plein dans un ESAT APF, pour une personnes handicapée

1 portable collecté = 1 euro reversé à la Délégation de Vendée pour conduire des actions en faveur des personnes en situation de handicap

merci herbe.jpg

Vous pouvez également, tout au long de l'année, déposer vos téléphones dans les locaux de l'APF à La Roche sur Yon ou nous contacter : nous viendrons récupérer vos appareils ! Vous pouvez également installer une borne de collecte que nous mettrons à votre disposition.

01/07/2011

Emploi : guide pour aider les élus à répondre aux questions sur l'emploi

agefiph.jpgL'AGEFIPH et le FIPHFP ont édité un guide, en partenariat avec des responsables de Cap emploi et de Sameth. Ce guide est conçu comme un outil pratique pour aider les élus à renseigner les personnes handicapées venues les solliciter sur des fiphfp.jpgquestions relatives à l’emploi.

Pour télécharger le guide, cliquez ici.

08:07 Publié dans Emploi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |