La France accessible, exigeons-là !

36 Mois avant 2015 !.

La France Accessible, exigeons-la !

La vie au quotidien sans pouvoir sortir de chez soi paraît inimaginable.

C'est pourtant la vie de milliers de personnes en situation de handicap.

ça suffit.jpgDe nombreux lobbies tentent, avec la complicité des décideurs publics, de remettre en cause le principe même de conception universelle.

C'est la liberté d'aller et venir de chacun qui est en jeu.

Quand une personne est en situation de handicap, elle essaie d'acquérir sa propre autonomie grâce à de nombreux efforts personnels, divers appareillages et aides techniques, tels un fauteuil roulant, par exemple, ou des cannes, des prothèses, et/ou en faisant appel à l'accompagnement d'une tierce personne.

Mais cette autonomie ne peut être pleinement réalisée que si l'environnement est adapté : c'est l'environnement qui crée ou accentue les situations de handicap par de multiples obstacles dans tous les domaines de la vie quotidienne !

L'accessibilité universelle :

L'accessibilité pour les personnes en situation de handicap, et d'une manière plus large pour toutes les personnes ayant une autonomie réduite (parents avec poussette, personnes âgées, blessés temporaires, etc), est un axe prioritaire de l'aménagement et du développement durables. En effet, elle constitue une norme essentielle conditionnant la liberté d'aller et venir, liberté fondamentale, inscrite dans le bloc constitutionnel français et dans nombre de textes internationaux (Déclaration Universelle des Droits de l'Homme, Pacte international des droits civils et politiques de 1966, Convention européenne de sauvegarde des Droits de l'Homme...).

La loi du 11 février 2005 et la Convention internationale sur la protection et la promotion des droits et de la dignité des personnes handicapées du 7 mars 2007 de l'ONU ne font que renforcer cette perspective de l'accessibilité comme droit fondamental.

Cette conception universelle de l'accessibilité est définie par l'ONU comme " la conception de produits, d'équipements, de programmes et de services qui puissent être utilisés par tous, dans toute la mesure du possible, sans nécessiter ni adaptation, ni conception spéciale. La conception universelle n'exclut pas les appareils et accessoires fonctionnels pour des catégories particulières de personnes handicapées là où ils sont nécessaires."

La loi est là, les textes ne manquent pas. Exigeons leur application !

ouvrez la.jpg

Les commentaires sont fermés.