24/01/2012

Jean-Luc PREEL : notre réaction sur sa demande de "pragmatiqme" et rencontre à venir

preel.jpgJean-Luc PREEL, Député de la Vendée, n'a pas voté pour la résolution sur l'accessibilité universelle, et nous a expliqué sa position dans un courrier : cliquez ici.

Nous lui avons fait part de notre réaction (cliquez ici).

Une rencontre est fixée le 20 février : nous proposerons une balade en fauteuil à Monsieur Préel, car il n'y a rien de tel pour se rendre compte des difficultés !

Commentaires

whaou! Quand j'ai lu votre courrier j'ai adoré : bravo. Je me retrouve complètement dans l'APF, dans ce que vous faites, ce que vous dîtes. C'est vraiment bien, il ne faut rien lacher!

Écrit par : GG | 26/01/2012

oui merci à la délégation de ne rien laisser passer. j'avoue que j'étais un peu désemparé presque affligé par l'inepte réponse de ce député.
J'en ai été amer à tel point que je suis allé voir son blog et ce type est un toubib, un ancien interne chef de clinique, vice président en vrac des affaires sociales à la chambre, de l'agence régionale de santé (mazette) et même d'une association de stomatisés ! Mais comment a-t-il pu signer un courrier aussi mou du genou ! "je souhaite que la loi soit respectée" et bien oui mon grand il faut bien que les députés les premiers exigent et pas seulement souhaitent que la loi soit respectée. j'ai regardé son emploi du temps : des inaugurations en pagaille en 2011 et bien qu'il s'engage désormais à vérifier que l'accessibilité soit bien respectée dans tous les bâtiments qu'il inaugure. Quant à l'argument "marches sur trottoirs étroits" mais c'est incroyable il n'y a personne autour de lui pour lui dire que les trottoirs ne doivent pas être étroits : c'est une obligation légale et pas seulement pour les z'handicapés du Yonnais en colère. On élargit , on fait un sens unique si nécessaire ou une rue piétonne si c'est encore trop peu. Toutes les mairies savent ou devraient savoir cela.
Non, nos élus doivent faire plus attention aux courriers qu'ils signent et en tout cas à ceux qu'ils nous envoient : il risquent sinon de passer pour des rigolos, ce qui n'est surement pas le cas sinon on aurait pas pu être bêtes au point de voter pour eux.

Écrit par : Louis | 26/01/2012

Les commentaires sont fermés.