• Le "Zoom sur la Vendée" du mois de janvier 2012 est en ligne

    Retrouvez ici le dernier numéro de notre bulletin départemental "Zoom sur la Vendée".

    Bonne lecture !

    MH900442030.JPG

  • La France accessible, exigeons-là !

    36 Mois avant 2015 !.

    La France Accessible, exigeons-la !

    La vie au quotidien sans pouvoir sortir de chez soi paraît inimaginable.

    C'est pourtant la vie de milliers de personnes en situation de handicap.

    ça suffit.jpgDe nombreux lobbies tentent, avec la complicité des décideurs publics, de remettre en cause le principe même de conception universelle.

    C'est la liberté d'aller et venir de chacun qui est en jeu.

    Quand une personne est en situation de handicap, elle essaie d'acquérir sa propre autonomie grâce à de nombreux efforts personnels, divers appareillages et aides techniques, tels un fauteuil roulant, par exemple, ou des cannes, des prothèses, et/ou en faisant appel à l'accompagnement d'une tierce personne.

    Mais cette autonomie ne peut être pleinement réalisée que si l'environnement est adapté : c'est l'environnement qui crée ou accentue les situations de handicap par de multiples obstacles dans tous les domaines de la vie quotidienne !

    L'accessibilité universelle :

    L'accessibilité pour les personnes en situation de handicap, et d'une manière plus large pour toutes les personnes ayant une autonomie réduite (parents avec poussette, personnes âgées, blessés temporaires, etc), est un axe prioritaire de l'aménagement et du développement durables. En effet, elle constitue une norme essentielle conditionnant la liberté d'aller et venir, liberté fondamentale, inscrite dans le bloc constitutionnel français et dans nombre de textes internationaux (Déclaration Universelle des Droits de l'Homme, Pacte international des droits civils et politiques de 1966, Convention européenne de sauvegarde des Droits de l'Homme...).

    La loi du 11 février 2005 et la Convention internationale sur la protection et la promotion des droits et de la dignité des personnes handicapées du 7 mars 2007 de l'ONU ne font que renforcer cette perspective de l'accessibilité comme droit fondamental.

    Cette conception universelle de l'accessibilité est définie par l'ONU comme " la conception de produits, d'équipements, de programmes et de services qui puissent être utilisés par tous, dans toute la mesure du possible, sans nécessiter ni adaptation, ni conception spéciale. La conception universelle n'exclut pas les appareils et accessoires fonctionnels pour des catégories particulières de personnes handicapées là où ils sont nécessaires."

    La loi est là, les textes ne manquent pas. Exigeons leur application !

    ouvrez la.jpg

  • Signez le PACTE !

    bannière.jpg

  • Adaptation des logements : prorogation pour trois ans du crédit d’impôt

    accessibilité logo maison.jpgLes contribuables peuvent bénéficier d’un crédit d’impôt sur le revenu au titre des dépenses d’installation ou de remplacement d’équipements spécialement conçus pour les personnes âgées ou handicapées .

    Le crédit d’impôt s’élève à 25 % des dépenses d’installation ou de remplacement d’équipements spéciaux. Le montant des dépenses ouvrant droit au crédit d’impôt ne peut excéder, pour une période de cinq années glissante entre le 1er janvier 2005 et le 31 décembre 2014 :

    • la somme de 5 000 euros pour une personne seule ;
    • la somme de 10 000 euros pour un couple ;
    • cette somme est majorée de 400 euros par personne à charge.

    La liste exhaustive des dépenses éligibles est précisée par l’article 18ter de l’annexe IV du code général des impôts.

    A noter que le crédit d’impôt vise tous les contribuables : les personnes déjà non imposables recevront un chèque du Trésor public du montant de ce crédit d’impôt.

    Pour lire la suite, cliquez ici

  • Signez le Pacte APF 2012 pour une société ouverte à tous !

    bouton billet signez.jpg

    bouton billet signataires.jpg

    En 2012, l'APF demande aux candidats à l'élection présidentielle et aux élections législatives de signer son « Pacte pour une société ouverte à tous ! » et de prendre 12 engagements républicains dans ce sens. Ce pacte doit se concrétiser par l'inscription des objectifs et actions présentés dans ce document dans l'agenda politique dès 2012.


    Ces 12 engagements sont fondamentaux : ils constituent la base incontournable pour toute politique qui veut s'appuyer sur « le vivre ensemble », sans exclusion, c'est-à-dire pour toute politique inclusive ! Ils portent des objectifs et des actions qui nous concernent tous et rejoignent les préoccupations de chaque citoyen en situation de handicap ou valide.


    Ces 12 engagements représentent un investissement social et économique pour notre société dans une approche de développement durable, vitale pour les générations futures.
    Ce « Pacte pour une société ouverte à tous ! » s'appuie sur les droits de l'homme et sur nos valeurs républicaines : Liberté, Égalité, Fraternité.

    Tous les citoyens sont donc aussi invités à signer ce pacte !

    Couv Pacte.jpg

    • Pour lire le pilier « Liberté = un environnement sans obstacles, pour tous ! » et les engagements correspondants, cliquez ici
    • Pour lire le pilier « Égalité = une vie sociale et citoyenne pour tous ! » et les engagements correspondants, cliquez ici
    • Pour lire le pilier « Fraternité = une solidarité pour tous, avec tous ! » et les engagements correspondants, cliquez ici

    Pour aller plus loin : le plaidoyer de l'APF

    bouton billet signez.jpg

    bouton billet signataires.jpg

  • Billet d'humeur n°49 de notre Yonnais en colère

    hugues.jpgRendez-vous raté !

    Ce début de semaine j'ai été sollicité par France Inter pour une interview sur le militantisme, entre autres sur le sujet de l'accessibilité... Alors je me suis dit que ça serait une belle opportunité de parler des difficultés rencontrées par les Yonnais en situation de handicap, et par effet boule de neige, de faire réagir des personnes qui jusque-là n'osent pas s'exprimer.

    Il est vrai que dans bon nombre de domaines, on fait croire à qui veut bien l'entendre que tout va bien, que le maximum est fait, ou encore que c'est déjà beaucoup tout ce qui est fait pour nous les Z'handicapés ! Alors de quoi se plaint-on ? Hein !

    Donc l'occasion est trop belle et je décide de m'engouffrer dans la brèche médiatique pour faire entendre la voix des Z'handicapés au plus grand nombre, tel un Batman masqué sans peur et sans reproche !!

    Et puis plouff !

    Mardi soir, on m'annonce que l'interview ne pourra pas se faire, le rédacteur en chef de cette grande station de radio envoyant sa journaliste couvrir d'autres sujets "autrement plus importants"...

    49.JPG


    C'est vrai que les élections présidentielles et législatives approchent et qu'il paraît préférable de couvrir les déplacements de ces animaux qui nous gouvernent, qui décident pour nous en dormant dans l'hémicycle (ici), où en n'y étant pas du tout d'ailleurs !

    De même qu'il est certainement plus intéressant et rigolo de commenter pendant trois plombes les petites phrases assassines des uns et des autres. Ou mieux encore : le sujet de l'accessibilité dérange tellement qu'on en arrive à ce rendez-vous raté ?!

    Si c'est ça, ben moi j'suis loin de perdre courage... Il paraît qu'un journaliste d'un journal local veut m'interviewer... A bon entendeur : ça va faire mal !

    A la semaine prochaine

    Mot n° 49 : "des"