31/01/2012

Le "Zoom sur la Vendée" du mois de janvier 2012 est en ligne

Retrouvez ici le dernier numéro de notre bulletin départemental "Zoom sur la Vendée".

Bonne lecture !

MH900442030.JPG

La France accessible, exigeons-là !

36 Mois avant 2015 !.

La France Accessible, exigeons-la !

La vie au quotidien sans pouvoir sortir de chez soi paraît inimaginable.

C'est pourtant la vie de milliers de personnes en situation de handicap.

ça suffit.jpgDe nombreux lobbies tentent, avec la complicité des décideurs publics, de remettre en cause le principe même de conception universelle.

C'est la liberté d'aller et venir de chacun qui est en jeu.

Quand une personne est en situation de handicap, elle essaie d'acquérir sa propre autonomie grâce à de nombreux efforts personnels, divers appareillages et aides techniques, tels un fauteuil roulant, par exemple, ou des cannes, des prothèses, et/ou en faisant appel à l'accompagnement d'une tierce personne.

Mais cette autonomie ne peut être pleinement réalisée que si l'environnement est adapté : c'est l'environnement qui crée ou accentue les situations de handicap par de multiples obstacles dans tous les domaines de la vie quotidienne !

L'accessibilité universelle :

L'accessibilité pour les personnes en situation de handicap, et d'une manière plus large pour toutes les personnes ayant une autonomie réduite (parents avec poussette, personnes âgées, blessés temporaires, etc), est un axe prioritaire de l'aménagement et du développement durables. En effet, elle constitue une norme essentielle conditionnant la liberté d'aller et venir, liberté fondamentale, inscrite dans le bloc constitutionnel français et dans nombre de textes internationaux (Déclaration Universelle des Droits de l'Homme, Pacte international des droits civils et politiques de 1966, Convention européenne de sauvegarde des Droits de l'Homme...).

La loi du 11 février 2005 et la Convention internationale sur la protection et la promotion des droits et de la dignité des personnes handicapées du 7 mars 2007 de l'ONU ne font que renforcer cette perspective de l'accessibilité comme droit fondamental.

Cette conception universelle de l'accessibilité est définie par l'ONU comme " la conception de produits, d'équipements, de programmes et de services qui puissent être utilisés par tous, dans toute la mesure du possible, sans nécessiter ni adaptation, ni conception spéciale. La conception universelle n'exclut pas les appareils et accessoires fonctionnels pour des catégories particulières de personnes handicapées là où ils sont nécessaires."

La loi est là, les textes ne manquent pas. Exigeons leur application !

ouvrez la.jpg

30/01/2012

Signez le PACTE !

bannière.jpg

27/01/2012

Adaptation des logements : prorogation pour trois ans du crédit d’impôt

accessibilité logo maison.jpgLes contribuables peuvent bénéficier d’un crédit d’impôt sur le revenu au titre des dépenses d’installation ou de remplacement d’équipements spécialement conçus pour les personnes âgées ou handicapées .

Le crédit d’impôt s’élève à 25 % des dépenses d’installation ou de remplacement d’équipements spéciaux. Le montant des dépenses ouvrant droit au crédit d’impôt ne peut excéder, pour une période de cinq années glissante entre le 1er janvier 2005 et le 31 décembre 2014 :

  • la somme de 5 000 euros pour une personne seule ;
  • la somme de 10 000 euros pour un couple ;
  • cette somme est majorée de 400 euros par personne à charge.

La liste exhaustive des dépenses éligibles est précisée par l’article 18ter de l’annexe IV du code général des impôts.

A noter que le crédit d’impôt vise tous les contribuables : les personnes déjà non imposables recevront un chèque du Trésor public du montant de ce crédit d’impôt.

Pour lire la suite, cliquez ici

26/01/2012

Signez le Pacte APF 2012 pour une société ouverte à tous !

bouton billet signez.jpg

bouton billet signataires.jpg

En 2012, l'APF demande aux candidats à l'élection présidentielle et aux élections législatives de signer son « Pacte pour une société ouverte à tous ! » et de prendre 12 engagements républicains dans ce sens. Ce pacte doit se concrétiser par l'inscription des objectifs et actions présentés dans ce document dans l'agenda politique dès 2012.


Ces 12 engagements sont fondamentaux : ils constituent la base incontournable pour toute politique qui veut s'appuyer sur « le vivre ensemble », sans exclusion, c'est-à-dire pour toute politique inclusive ! Ils portent des objectifs et des actions qui nous concernent tous et rejoignent les préoccupations de chaque citoyen en situation de handicap ou valide.


Ces 12 engagements représentent un investissement social et économique pour notre société dans une approche de développement durable, vitale pour les générations futures.
Ce « Pacte pour une société ouverte à tous ! » s'appuie sur les droits de l'homme et sur nos valeurs républicaines : Liberté, Égalité, Fraternité.

Tous les citoyens sont donc aussi invités à signer ce pacte !

Couv Pacte.jpg

  • Pour lire le pilier « Liberté = un environnement sans obstacles, pour tous ! » et les engagements correspondants, cliquez ici
  • Pour lire le pilier « Égalité = une vie sociale et citoyenne pour tous ! » et les engagements correspondants, cliquez ici
  • Pour lire le pilier « Fraternité = une solidarité pour tous, avec tous ! » et les engagements correspondants, cliquez ici

Pour aller plus loin : le plaidoyer de l'APF

bouton billet signez.jpg

bouton billet signataires.jpg

Billet d'humeur n°49 de notre Yonnais en colère

hugues.jpgRendez-vous raté !

Ce début de semaine j'ai été sollicité par France Inter pour une interview sur le militantisme, entre autres sur le sujet de l'accessibilité... Alors je me suis dit que ça serait une belle opportunité de parler des difficultés rencontrées par les Yonnais en situation de handicap, et par effet boule de neige, de faire réagir des personnes qui jusque-là n'osent pas s'exprimer.

Il est vrai que dans bon nombre de domaines, on fait croire à qui veut bien l'entendre que tout va bien, que le maximum est fait, ou encore que c'est déjà beaucoup tout ce qui est fait pour nous les Z'handicapés ! Alors de quoi se plaint-on ? Hein !

Donc l'occasion est trop belle et je décide de m'engouffrer dans la brèche médiatique pour faire entendre la voix des Z'handicapés au plus grand nombre, tel un Batman masqué sans peur et sans reproche !!

Et puis plouff !

Mardi soir, on m'annonce que l'interview ne pourra pas se faire, le rédacteur en chef de cette grande station de radio envoyant sa journaliste couvrir d'autres sujets "autrement plus importants"...

49.JPG


C'est vrai que les élections présidentielles et législatives approchent et qu'il paraît préférable de couvrir les déplacements de ces animaux qui nous gouvernent, qui décident pour nous en dormant dans l'hémicycle (ici), où en n'y étant pas du tout d'ailleurs !

De même qu'il est certainement plus intéressant et rigolo de commenter pendant trois plombes les petites phrases assassines des uns et des autres. Ou mieux encore : le sujet de l'accessibilité dérange tellement qu'on en arrive à ce rendez-vous raté ?!

Si c'est ça, ben moi j'suis loin de perdre courage... Il paraît qu'un journaliste d'un journal local veut m'interviewer... A bon entendeur : ça va faire mal !

A la semaine prochaine

Mot n° 49 : "des"

25/01/2012

Sondage Ifop-20 minutes : pour 95% des Français les jeunes en situation de handicap ont droit à un accompagnement à l'école

1361797_student_1.jpgLa quasi-totalité (95 %) des Français estiment que les jeunes handicapés ont droit à "un accompagnement adapté" pour leur scolarisation et plus de la moitié (54 %) que leur situation s'est plutôt améliorée depuis la loi de 2005, qui pose le droit pour chaque enfant handicapé d'être scolarisé dans l'école de son quartier, selon un sondage Ifop paru ce matin dans le quotidien 20 minutes.


Ce sondage, commandé par la Fédération nationale des associations au service des élèves présentant une situation de handicap (Fnaseph), est publié la veille d'un "Grenelle de la scolarisation et de la formation professionnelle des jeunes handicapés" organisé ce 25 janvier à Paris par cette fédération de parents. Toujours selon le sondage, 84 % des personnes interrogées considèrent que la place des jeunes handicapés est à l'école, avec les autres enfants. En revanche, 73 % des personnes interrogées estiment qu'ils restent encore trop à l'écart de la vie en société.

Lire la suite sur Faire Face

24/01/2012

MDPH : article du Canard Social

canard social blanc.jpgLe Canard Social publie cette semaine un article sur la MDPH de Vendée, en donnant la parole à deux familles qui témoignent de leurs difficultés : cliquez ici.

Jean-Marc MULLER, 28 ans, est lourdement handicapé. Entièrement dépendant pour la totalité des actes essentiels de la vie, et nécessitant  une surveillance constante, son papa explique que la seule chose que son fils fait seul, c'est respirer.

miracle vendéen.jpgLa famille a donc demandé à la MDPH la reconnaissance d'un besoin d'aide humaine et de surveillance de 24h / jour à l'occasion du renouvellement de la prestation de compensation du handicap (PCH) qui était jusque là de 12 h / jour.  Non seulement la MDPH n'a pas accordé les 24 h / jour, mais en plus elle a estimé que Jean-Marc n'avait plus besoin que de 9 h d'aide humaine par jour !

Décision étonnante alors même que Jean-Marc n'a jamais été vu par un médecin de la MDPH, que la famille n'a pas reçu de proposition de Plan Personnalisé de Compensation (PPC) en amont de la commission comme le prévoient pourtant les textes, et n'a pas non plus été informée ni du passage de son dossier en commission, ni d'une quelconque possibilité d'y assister... Aucune chance d'être vue ni entendue...

Nadine, la maman s'offusque que la MDPH décide ainsi du devenir de son fils, simple "dossier vu sur pièces" comme c'est écrit... Elle ne comprend pas comment des professionnels puissent imaginer un seul instant que Jean-Marc soit capable de rester seul, sans aide et sans surveillance 15 heures par jour : "S'il devait rester seul 15 heures par jour, il ne faudrait pas plus d'une semaine pour qu'il décède"

JC parisot tenu préfet.jpgLa famille, accompagnée de la Directrice de la Délégation APF, a été reçue par une collaboratrice de Bruno RETAILLEAU le 22 décembre, suite à quoi elle écrivait ceci. Le 26 décembre, c'est Jean-Christophe PARISOT, sous-Préfet (photo) qui écrivait au Président du Conseil Général de Vendée : ici.

En l'absence de réaction et de réponse à toutes ces démarches, la famille a finalement décidé ce mois-ci de rendre publique sa situation pour alerter sur une réalité qui lui est insupportable : sa réalité.

Elle a finalement été informée qu'une évaluation par un médecin de la MDPH va être réalisée prochainement...

Pour voir le reprotage vidéo réalisé par TV Vendée, cliquez ici.

 

Article publié avec l'accord du Canard Social. Envie de découvrir ce média régional spécialisé dans l'actualité sociale et médicao-sociale dans son intégralité et gratuitement pendant une semaine ? vous pouvez contacter le 02 28 08 72 25 pour recevoir un code d'accès valable une semaine en illimité !

23:03 Publié dans MDPH | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | |

Une semaine éco citoyenne au lycée Kastler Guitton Du 23 au 27 janvier 2012

Le lycée Kastler Guitton de La Roche sur Yon organise une semaine éco citoyenne qui a pour objectif de sensibiliser les élèves sur les différences et le développement durable.

C'est dans ce cadre que l'APF est accueillie dans cet établissement pour mettre en place un point de collecte de téléphones portables usagés installé jusqu'à juin prochain.

collecte téléphone lycée kesler guitton.JPG

La collecte pourrait se révéler fructueuse puisqu'il y a plus de 2000 élèves dans l'établissement !

Les responsables du lycée sont par ailleurs sensibilisés à la question du handicap : parmi les classes, on compte une ULIS. Enfin, l'APF interviendra auprès des délégués de classe en mars prochain sur le handicap et les enjeux de la loi de 2005 notamment en matière d'accessibilité. Les délégués de classe se feront ensuite les portes paroles de ce message auprès de leurs camarades.

En beau partenariat au service de chacun !

Pour rappel :

1 portable collecté = environnement préservé

1500 portables collectés = 1 emploi à temps plein dans un ESAT APF, pour une personnes handicapée

1 portable collecté = 1 euro reversé à la Délégation de Vendée pour conduire des actions en faveur des personnes en situation de handicap

merci herbe.jpg

Vous pouvez également, tout au long de l'année, déposer vos téléphones dans les locaux de l'APF à La Roche sur Yon ou nous contacter : nous viendrons récupérer vos appareils ! Vous pouvez également installer une borne de collecte que nous mettrons à votre disposition.

Le député Dominique SOUCHET interpellé sur son manque d'engagement auprès des personnes en situation de handicap

souchet.jpgAlors que la campagne pour les législatives débute, Dominique SOUCHET a distribué des tracts dans les boîtes aux lettres des Vendéens du Sud Vendée : cliquez ici.

Une de nos adhérentes a décidé de l'interpeller, fâchée de ne rien lire à propos de ses intentions pour représenter les personnes en situation de handicap : cliquez ici.

Elle a très justement relevé que Dominique SOUCHET a voté contre la proposition de résolution sur l'accessibilité universelle. Il est d'ailleurs le seul député Vendéen a n'avoir pas jugé utile de répondre à notre courrier à ce sujet...

Le Député Louis GUEDON accepte une balade en fauteuil roulant

guédon.jpgLouis GUEDON, Député de la Vendée, n'a pas voté pour la résolution sur l'accessibilité universelle, et nous a expliqué sa position dans un courrier : cliquez ici.

Nous lui avons proposé un déjeuner puis un balade en fauteuil roulant le lundi 13 février prochain, proposition qu'il a acceptée bien volontiers, et nous l'en remercions, car il s'agit là de la meilleure façon de se rendre compte !

Nous ne manquerons pas de vous informer de nos échanges dans ce blog.

Jean-Luc PREEL : notre réaction sur sa demande de "pragmatiqme" et rencontre à venir

preel.jpgJean-Luc PREEL, Député de la Vendée, n'a pas voté pour la résolution sur l'accessibilité universelle, et nous a expliqué sa position dans un courrier : cliquez ici.

Nous lui avons fait part de notre réaction (cliquez ici).

Une rencontre est fixée le 20 février : nous proposerons une balade en fauteuil à Monsieur Préel, car il n'y a rien de tel pour se rendre compte des difficultés !

Domotique et maladies neuromusculaires

AFM domotique.jpgL'AFM a publié un guide intitulé "Domotique et maladies neuromuscullaires"

Ce document aide à évaluer ses besoins, à choisir et mettre en oeuvre son proejt.

Pour consulter le document, cliquez ici.

22/01/2012

Le rapport Terré menace les droits des victimes d’accident

921217_crashed_car.jpg

« Le rapport Terré signe l’arrêt de mort de la réparation intégrale. »

Claudine Bernfeld, la présidente de l’Association nationale des avocats de victimes de dommages corporels (Anadavi), a décidé de monter au créneau pour dénoncer les propositions du groupe de travail mené par François Terré.

À la demande du ministère de la Justice, ce professeur de droit a réuni des spécialistes pour plancher sur la réforme de la responsabilité civile que souhaite mener le gouvernement. Leurs conclusions - Pour une réforme du droit de la responsabilité civile - ont fait l’objet d’une consultation publique, close le 16 janvier. L’occasion pour les associations de personnes handicapées et de victimes de faire part de leurs critiques. « Le caractère très technique des propositions ne masque pas la remise en cause pure et simple des principes de réparation intégrale et d’individualisation des préjudices », écrivent, dans un courrier commun adressé, fin décembre, au garde des Sceaux, l’APF, la Fnath, l’UnafTC et la Fenvac.

Lire la suite sur Faire Face

21/01/2012

Droit des usagers du système de santé : rapport 2011 santé

CNS rapport 2011 droit des usagers.jpgLa réflexion de la Commission nationale de santé (CNS) s'étend au respect des droits des usagers dans le secteur de la santé et aux modalités de leur mise en œuvre (Conseils de la vie sociale, désignation des personnes qualifiées, définitions des projets d'établissement, des projets de vie, etc.) au niveau des Etablissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) ou pour personnes en situation de handicap.

Les soins de ville et services à domicile font également partie du champ d'analyse. La nouvelle mandature de la CNS ne fait que commencer et la prise en compte du champ médico-social viendra nourrir progressivement l'ensemble de ses productions.

Rapport 2011 sur les droits des usagers : Pour une approche convergente des droits des usagers du système de santé, CNS, janvier 2012, 23 pages.

14:13 Publié dans Santé | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les Maisons départementales des personnes handicapées victimes de leur succès, selon un rapport de la CNSA

Les délais de traitement s’allongent, les taux d’accord de prestation de compensation du handicap diminuent et les montants attribués baissent.

transport adapté CG94.jpgLes usagers des Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH) doivent s’armer de patience… Le délai moyen de traitement des dossiers est de 4,7 mois pour les adultes et de 3 mois pour les enfants, explique la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) dans sa passionnante synthèse des rapports d’activité 2010 des MDPH.

La rançon du succès ! Entre 2009 et 2010, le nombre de demandes qui leur ont été adressées a en effet augmenté de 15,2 %. « Une meilleure connaissance de la loi et des possibilités de réponses qu'elle offre, une proximité avec les usagers, mais aussi la situation économique et la progression du chômage sont évoquées parmi les causes de cette augmentation continue », avance la CNSA.

Lire la suite sur Faire Face

10:25 Publié dans MDPH | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

20/01/2012

Mise à disposition d’un référentiel "Qualité de service dans les transports (PMR)"

accessibilite ministere dvt durable access.jpgLa loi n°2005-102 du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées prévoit la mise en accessibilité du service de transport d’ici février 2015.

Pour répondre à certains enjeux de cette loi et apporter des réponses aux besoins des voyageurs à mobilité réduite, les principaux acteurs du transport ferré, routier, aérien et fluvial et les associations représentatives des personnes handicapées et d’usagers ont travaillé à la rédaction d’un référentiel de bonnes pratiques à l’attention des professionnels du secteur des transports.

Les recommandations présentes dans le référentiel de bonnes pratiques X50-810 "Qualité de service dans les services de transports : Accessibilité des personnes à mobilité réduite" se singularisent sur les points suivants :

  • elles privilégient une approche individualisée, dans une logique où toutes les personnes qui sont porteuses d’un même handicap ou qui se retrouvent dans une même situation de mobilité réduite n’ont pas nécessairement les mêmes besoins ; ainsi il convient de ne pas classifier les informations par type de mobilité réduite mais de les personnaliser ;
  • elles présentent un caractère intermodal dans le sens où elles répondent à des attentes que les voyageurs à mobilité réduite peuvent avoir quelque soit le mode de transport utilisé ;
  • elles ont été sélectionnées en fonction de la qualité de la réponse qu’elles apportent aux attentes exprimées ;
  • pour les appliquer, les futurs utilisateurs sont invités à les adapter en fonction de leurs moyens, ainsi que de chaque contexte local et des problématiques qu’ils peuvent rencontrer sur le terrain.

La vocation de ce document est d’aider tout organisme qui souhaite déployer une politique de qualité de service dans ses services de transport, en le sensibilisant à ce nouvel esprit, en lui décrivant les grandes étapes à suivre, les principes à respecter et les écueils à éviter. C’est une démarche collaborative avec, au centre de la méthodologie d’analyse, les besoins des voyageurs à mobilité réduite.

Son utilisation permet de traduire les attentes des voyageurs et leur perception de la qualité en termes de paramètres de qualité réalistes, mesurables et faciles à utiliser.
Il s’applique à tout organisme, quels que soient son type et sa taille, qui participe ou organise de manière directe ou indirecte une activité de transport de personnes et les gestionnaires de site.

source : www.developpement-durable.gouv.fr/

Une information à diffuser largement aux Autorités Organisatrices des Transports sur vos communes et communautés de communes !

19/01/2012

Rémi n'est toujours pas scolarisé : il sait maintenant que le Père Noël n'existe pas...

père noel existe pas.jpgLe 13 décembre dernier, nous partagions avec vous le rêve de Rémi, son voeu au Père Noël :

"S'il te plaît Père Noël, offre moi le droit d'avoir mon AVS et d'aller à l'école toute la journée"

Nous questionnions alors l'Inspecteur d'Académie de Vendée :

"Monsieur l'Inspecteur d'Académie, qu'allez-vous offrir à Rémi pour Noël : le droit d'une rentrée en janvier avec son AVS, ou le droit de continuer d'en rêver ? Quels voeux allez-vous formuler à ses parents : ceux d'une année 2012 plus douce où les besoins de leur enfant ne seront pas niés par vos services, où ceux d'une année tourmentée où ils devront saisir le tribunal administratif pour vous contraindre à respecter les droits de leur enfant ?"

"On a toujours le choix" Joseph O'Connor

Et bien Rémi et ses parents ont désormais la réponse, la triste réponse... Ils débutent l'année 2012 d'une manière bien tourmentée. En l'absence de réaction à la mise en demeure de l'Inspecteur d'Académie le 17 novembre dernier, ils ont été contraints, avec le soutient de l'APF, de saisir le Tribunal Administratif, via une requête en référé suspension.

L'APF, malgré plusieurs contacts avec l'Inspection d'Académie sur cette question, déplore cette situation. Nous vous indiquerons la date d'audience afin que chacun puisse venir soutenir Rémi et ses parents.

bravo 10 sur 10.jpgCela est d'autant plus révoltant que tout le monde a été saisi de cette situation : Le Préfet, la Cellule Aide Handicap, Le Défenseur des droits en charge de la défense des droits des enfants, le médiateur de l'Inspection d'Académie. Que du beau monde censé pouvoir agir. Beau résultat.

Billet d'humeur n°48 de notre Yonnais en colère

Mes bonnes résolutions 2012 ! Si si j'en ai avec... Impulsyon. Elles me transportent !

48.JPG

Mot n° 48 : "lignes"

17/01/2012

Galette des Rois : rendez-vous dimanche 29 janvier !

galette des rois.jpgVéronique vous donne rendez-vous dimanche 29 janvier pour un après-midi sympathique autour d'une délicieuse galette des rois.

Rendez-vous à 14h30, Maison de Quartier du Val d’Ornay, 9 rue Charles Peguy à La Roche sur Yon.

Une participation financière de 2 € sera demandée à chacun pour cette rencontre. Pour organiser au mieux l'après-midi, merci de vous inscrire auprès de la délégation en contactant le 02 51 37 03 47, ou par mail dd.85@apf.asso.fr, avant le vendredi 27 janvier dernier délai !

Baromètre : comment se fait l'évaluation ?

baromètre 2011.jpgVous êtes nombreux à nous questionnez sur la manière dont la ville de La Roche sur Yon pourra faire l’objet d’un classement dans le Baromètre de l’Accessibilité, alors que le Maire a refusé de répondre à l'enquête.

Le Baromètre de l’Accessibilité est un outil permettant de mesurer la mise en accessibilité progressive des 96 chefs lieux départementaux.

Ce baromètre s’appuie sur une méthodologie originale qui associe les réponses des Délégations Départementales APF et de leurs adhérents, aux réponses des mairies. (voir le courrier adressé au Maire ici)

L’évaluation de l’accessibilité du cadre de vie de la ville revient aux Délégations APF, tandis que l’évaluation des niveaux d’accessibilité des équipements municipaux et la mesure de la politique municipale d’accessibilité reviennent aux chefs-lieux départementaux (résultats ensuite contrôlés par l’APF).

Le Maire de La Roche sur Yon n’a pas souhaité répondre aux questionnaires qui lui ont été adressés le 19 septembre 2011. Nous estimons que la non-réponse de la mairie illustre un manque d’implication dans la mise en accessibilité de sa ville.

Nous regrettons n’avoir pu travailler en partenariat avec la commune pour remplir ce questionnaire, mais son refus de participer ne remet pas en cause la sortie du Baromètre ! Dans ce cas, c’est l’association qui remplit les questionnaires, en fonction de sa connaissance des points abordés. Notre connaissance est d'ailleurs de plus en plus précise, ce qui nous a permis d'affiner l'évaluation au regard des toutes premières déclarations de la ville pour le baromètre 2009, parfois reprises pour l'édition 2010.

Alors rendez-vous le 9 février !

 

16/01/2012

La Roche sur Yon : un accès de commerce bien sympathique

En se balladant à La Roche sur Yon, Stéphanie a eu une agréable surprise : un commerce a réalisé une jolie rampe pour permettre aux personnes à mobilité réduite d'accéder au magasin.

Pratique et jolie : voilà une belle idée à reproduire !

2012-01-14 access commerce terrasse LRY.JPG

15/01/2012

Les Chorales Allégria et Mélodie d'Automne nous ont offert un merveilleux moment ce dimanche 15 janvier

Ce dimanche 15 janvier, il y avait beaucoup de chaleur dans cette église du Bourg sous la Roche où les Chorales Allégria et Mélodie d'Automne chantaient pour l'APF.

90 Choristes ont offert une représentation magnifique, ovationnée par une standing ovation.

photos 2012-01-15 Allégria concert 015.jpg

300 spectateurs ont pu profiter d'un après-midi fort apprécié :

"C'était magnifique" Sabrina

"C'est tellement beau et fort que ça donne la chair de poule" Bénédicte

"Un moment magique" Bruno

Un immense merci à chacun : les choristes, le chef de choeur, l'organiste, les spectateurs, les bénévoles.

Retrouvez les photos dans l'album ici.

Assurance retraite : relevé de situation individuelle en ligne

assurance retraite.jpgVous êtes salarié de l’industrie, du commerce et des services ? L’Assurance retraite vous propose de consulter en ligne votre relevé de situation individuelle récapitulant vos droits dans l’ensemble de vos régimes de retraite, y compris les complémentaires.

Pour lire la suite cliquez ici

Les Sables d'Olonne : les personnes à mobilité réduite à la porte d'un commerce

logo handicapé interdit.jpgDepuis peu, les personnes à mobilité réduite n'ont plus accès à un commerce des Sables d'Olonne qui a supprimé sa rampe d'accès.

Dans le journal des Sables du 12 janvier, on peu lire une histoire rocambolesque : un commerçant avait installé une rampe d'accès, mais non homologuée. Un client a chuté, s'est cassé le péroné et le gérant a connu quelques difficultés. Résultat : il a retiré la rampe et tant pis pour les personnes à mobilité réduite ! Cliquez ici

Que nous apprend cette triste histoire ? Et bien que la seule bonne volonté ne suffit pas pour une mise en accessibilité d'un commerce. Il est nécessaire que les commerçant fassent appel à des professionnels et soumettent leur projet à la CCDSA (Commission Consultative Départementale de Sécurité et d'Accessibilité)

Ils peuvent également prendre contact avec le Référent Accessibilité de la DDTM (Direction Départementale des Territoires et de la Mer) pour toute information sur la loi du 11 février 2005 et sur la réglementation :

Correspondant accessibilité : M. Patrice ANDRIET

Téléphone : 02.51.44.31.20

Mail : 

  • Direction Départementale des Territoires et de la Mer de la Vendée
  • Service Habitat et Construction - Unité bâtiment -
  • 19 rue de Montesquieu
  • BP827 - 85021 LA ROCHE SUR YON CEDEX

14/01/2012

Situation des enseignants du supérieur : l’APF alerte Laurent Wauquiez

stop.jpgC'est la 2ème fois en un an que l'APF est amenée à alerter le Ministère de l'enseignement supérieur sur le sort réservé aux enseignants d'université en situation de handicap.


En effet, adaptation du poste, prise en compte de l'état de santé, accompagnement dans le maintien dans l'emploi... rien n'est fait pour que ces enseignants puissent exercer leur métier dans de bonnes conditions.


Cet état de fait est inacceptable, quand bien même le statut des universités ne permettrait pas à l'Etat d'agir directement sur l'emploi de ces personnes. Des procédures doivent être mises en place dans le cadre des contrats pluriannuels d'objectifs, le recrutement et le maintien dans l'emploi des enseignants en situation de handicap.

Pour lire le courrier adressé à Laurent Wauquiez, cliquez ici

Logement : l’ALGI mobilisée

accessibilité logo maison.jpgL'ALGI (l'association d'aide pour l'adaptation des logements aux grands infirmes - http://www.algi.asso.fr) est menacée de disparaître en raison de la suppression de ses fonds d'intervention. Cette évolution est la conséquence de nouvelles orientations financières d'Action Logement (1% logement).


Face à cette situation de crise, l'ALGI a décidé d'adresser une lettre ouverte au président de la République et lance une pétition.


Au-delà de la situation de l'ALGI, c'est la question du financement de l'adaptation du logement qui est posée. Déjà, la prestation de compensation et le fonds départemental de compensation ne suffisent pas toujours à financer le reste à charge pour les personnes et un nombre important de personnes ne relèvent pas de ces dispositifs. Fin décembre, le gouvernement a proposé quelques pistes pour avancer sur ce sujet en mobilisant plusieurs acteurs. Mais c'est bien toute la politique du financement de l'adaptation du logement et des dispositifs qui y concourent qui est posée, tant pour les personnes en situation de handicap que pour les personnes âgées.

source : http://www.reflexe-handicap.org/

00:04 Publié dans Infos | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

13/01/2012

Accessibilité Universelle : la position de Jean-Luc PREEL

preel.jpgAprès Dominique CAILLAUD (ici), Louis GUEDON (ici), et Véronique BESSE (ici), c'est Jean-Luc PREEL qui nous donne sa position sur la proposition de résolution en faveur de l'accessibilité universelle rejetée par la majorité des Députés le 7 décembre dernier.

Il nous explique qu'il faut faire preuve de pragmatisme...

Pour lire son courrier, cliquez ici.

4300 € collectés grâce à l'opération 'Paquets Cadeaux"

L’APF et le magasin Joué Club Sud Avenue (La Roche sur Yon) se sont associés pour la quatrième année consécutive dans une opération paquets cadeaux du 3 novembre au 24 décembre 2011. Ce jeudi 12 janvier 2012, la Délégation a organisé un pot de remerciement pour les nombreux bénévoles qui ont réalisé les paquets cadeaux des clients du magasin.

Grâce aux 60 bénévoles qui se sont mobilisés et relayés avec dynamisme et convivialité, à la générosité des clients du magasin, et à l'accueil par Jouet Club, 4.324,26 € ont été collectés. Merci à tous !

2012-01-12 jouet club pot paquets cadeaux.JPG

Les fonds collectés permettront de développer les actions pour et avec les personnes en situation de handicap moteur :

- Contribuer à développer la convivialité : atelier cuisine, repas de fin d’année, après-midi jeux, karting, randonnée, création d’un Groupe Jeune, baptêmes de l’air en ULM, …

- Contribuer à développer le bénévolat à l’APF par l’organisation de journées de formation : accompagnateurs, chauffeurs, intervenants pour les sensibilisations au handicap, …

- Contribuer à former les adhérents élus de l’APF

Easyjet condamnée à 70 000 euros d'amende pour discrimination envers trois passagers en situation de handicap

APF bouge les lignes gros.jpg

La compagnie aérienne EasyJet a été condamnée aujourd'hui à 70 000 euros d'amende par le Tribunal de Grande Instance de Bobigny (Seine-Saint-Denis) pour avoir refusé l'accès d'un avion à trois personnes handicapées non accompagnées entre fin 2008 et début 2009, en avançant des raisons de sécurité.

L'avocat des trois plaignants et de l'Association des Paralysés de France (APF), partie civile dans cette affaire, Me Patrick de la Grange, s'est réjoui de cette condamnation. « C'est une décision qui va faire date. Le tribunal a considéré qu'il n'y avait pas de prétexte de sécurité qui prévalait », a-t-il commenté.

Quant à l'APF, qui recevra 1 euro de dommages et intérêts, elle s'est aussi félicitée de ce jugement.  « Le faux prétexte de la sécurité, ça suffit », s'est exclamé Bruno Gaurier, membre de l'association.

Lire l'intégralité de l'article sur www.faire-face.fr

Le communiqué de presse de l'APF ici