20/02/2012

AVS de Rémi : annulation de l'audience au tribunal prévue demain. Manifestation le 1er mars devant l'Inspection d'Académie.

Nous vous appelions à vous mobiliser demain, devant le tribunal administratif de Nantes, pour soutenir les parents de Rémi : cliquez ici.

Vous avez été nombreux, en Vendée, comme en Loire Atlantique à répondre présents, et nous vous en remercions. Malheureusement, les parents de Rémi ont réçu ce samedi, 3 jours avant l'audience, un courrier du Président du tribunal, les informant que "l'audience est radiée du rôle", sans autre explication...

Le papa de Rémi a donc contacté le tribunal ce matin pour comprendre, et demander à être entendu par la justice. En fait, le Président du tribunal estime que le courrier du recteur d'Académie, indiquant que l'Inspecteur d'Académie a autorisé le recrutement d'un AVS à compter du 1er mars, est suffisant pour faire annuler la procédure.

Qu'à ce jour le recrutement ne soit pas effectif ? Ce n'est visiblement pas un problème.

Que l'autorisation de recrutement porte sur 20h pour accompagner deux enfants à hauteur de 26h ? Ce n'est pas un problème non plus.

Le papa de Rémi est dépité :

"On ne nous donne même pas la possibilité d'exprimer notre désarroi, ce qui provoque un fort sentiment d'injustice.

Le courrier de l'IA, ce n'est qu'une autorisation de recrutement : ça ne donne aucune certitude qu'un AVS sera bien là le 1er mars. Pourtant, le Président du tribunal estime que ce courrier répond à la demande du référé, et qu'il n'y a plus lieu de poursuivre la procédure...

J'ai vraiment le sentiment que l'Inspection d'Académie de Vendée fait traîner les choses exprès, et qu'ils font tout pour nous mettre des batons dans les roues. On a déjà bien des difficultés quotidiennes à régler, on n'a vraiment pas besoin de ça. Là, on se sent vraiment délaissés.

Quant à Rémi, très clairement, à l'école, ça ne va pas. Il a du mal à suivre, la situation se dégrade constament puisqu'il n'est scolarisé que 4 matinées par semaine : il est en CM2. Là, il est parti pour redoubler : il ne pourra pas suivre une scolarité en 6ème... Tout ça parce qu'il n'a, depuis le début de l'année, jamais reçu le soutien, jamais bénéficié de l'accompagnement auquel il a droit. Même ses frères et soeurs ressentent une forme de révolte face à cette situation injuste. Mathéo était content qu'on aille enfin au tribunal : avec cette décision de radiation, il ne comprend plus.

Quant à mon épouse et moi-même, on était content d'avoir obtenu un droit : celui d'être entendu par la justice. Et finalement, on ne nous accorde pas ce droit. Comment ressentir autre chose que de l'injustice ?

Et que dire de tous ceux qui ont été informés de la situation : Préfet, Cellule Aide Handicap Ecole du Ministère, Défenseur du Droit des enfants, Médiateurs de l'Education Nationale : aucun n'est sorti de son bureau, aucun n'a cherché à nous rencontrer. Ils n'ont rien fait.

Et nous, on continue à gérer comme on peut. Notre enfant se perd de plus en plus dans un système éducatif qui baffoue ses droits, et ma femme et moi, on organise comme on peut nos activités professionnelles pour être présents chaque après-midi à la maison, avec Rémi. On est tous impactés par cette situation qui n'est pas normale."

Face au désarroi de ce papa, et en réponse à cette injustice d'une Inspection d'Académie qui nie les droits d'un enfant, puis fait le minimum de ce qu'il y a à faire pour bloquer une procédure en justice, l'APF organise une manifestation de protestation devant l'Inspection d'Acédémie de Vendée le 1er mars à 14h. VENEZ NOMBREUX.

A moins qu'un AVS soit effectivement aux côtés de Rémi le jeudi 1er mars à 9h...

Pour conclure, petite leçon de cinisme :

En début d'année, l'Inspecteur d'Académie de Vendée déclarait "Tous les élèves méritent d'aller à l'excellence, donc il faut les accompagner. Passons de l'école pour tous, à la réussite de chacun" (cliquez ici)

Très bien, mais commençons déjà par l'école pour tous, alors qu'à ce jour, des enfants comme Rémi sont descolarisés faute de respect de leurs droits, et du déni de leurs besoins par votre administration.

ecole_pour_tous.jpg

Commentaires

Bonjour,
Tout simplement révoltant de voir ça aujourd'hui !
La famille n'en peut plus et ça se comprend.
Enfin, toute personne ou administration responsable peut comprendre cela.
Rémi doit-il se résigner à supporter ça ? Doit-il envisager sa vie uniquement sous l'angle d'un constant parcours du combattant ?
Assez ! Dans les années 70 je ne pouvais compter déjà que sur la force de mes parents et de ma famille, et sur la bonne volonté de quelques trop rares enseignants ou directeurs d'écoles pour vivre une scolarité "normale"...
Ca ne doit plus être vrai aujourd'hui ! Il faut que ça cesse, merde alors !
Le 1er mars, comptez sur moi...
Hugues

Écrit par : Hugues | 20/02/2012

bonjour .
je viens de voir que l'audience a ete annulée,je trouve cela honteux et très injuste pour Rémi et toute la famille .sachez que nous sommes de tout coeur avec eux.
un grand soutien de notre part et surtout on espère que remi pourras être a l'école le 1er mars avec une avsi on croise les doigts pour eux.

Écrit par : mme B, maman de kilian | 20/02/2012

La situation de Rémi est révoltante pour notre association.
Rappelons que l'Inspection Académique a une obligation de résultat, au regard de la Loi du 11 Février 2005.
Nous sommes aujourd'hui le 20 Février et l'année scolaire de Rémi a débuté... le 5 Septembre 2011, comme pour tous les enfants...
Notre Conseil Départemental a fait de la scolarisation une vraie priorité en Vendée.
C'est pourquoi l'APF saura une fois de plus se mobiliser, et j'appelle, d'ores et déjà, chacun et chacune à nous rejoindre le 1er Mars pour dénoncer avec force cette injustice, et faire respecter une OBLIGATION LEGALE !
Thierry CRAIPEAU, Représentant Départemental

Écrit par : Thierry CRAIPEAU | 20/02/2012

Pour cet Inspecteur d'Académie, Rémi ne mérite-t-il pas d'aller à l'excellence ????????????
Pourquoi fiche en l'air son année comme cela a été fait sciemment ?
Y'en a marre des beaux discours tout mielleux et démago alors que finalement on prend les gens pour des cons.

Écrit par : Juliette | 21/02/2012

Les commentaires sont fermés.