21/02/2012

Accès à la justice : l'APF dénonce le paiement d'un droit de timbre de 35€

L'APF dénonce l'entrée en vigueur d'un droit de timbre de 35€, pour les personnes bénéficiaires de prestation de compensation du handicap, souhaitant saisir les juridictions en cas de litige en matière sociale. Cette mesure, adoptée dans le cadre de la loi de finances rectificative pour 2011, prévoit des dérogations pour certaines juridictions sociales comme le Tribunal des affaires de la sécurité sociale et le Tribunal du contentieux de l'incapacité qui ont été exonérés de cette contribution.

Toutefois les recours introduits devant les juridictions d'aide sociale, comme la comission départementale d'aide sociale et la comission centrale d'aide sociale, ne bénéficient pas de cette éxonération. Les personnes bénéficiaires de la prestation de compensation du handicap confrontées à des litiges relatifs au versement de leur compensation devront donc s'acquitter d'un paiement de 35€ pour pouvoir saisir la justice.

L'APF dénonce cette mesure qui rend l'accès à la justice payant et demande au gouvernement de garantir aux personnes en situation de handicap un régime unique d'accès aux juridictions, sans paiement d'une contribution.

Pour lire le courrier envoyé à Roselyne Bachelot et Michel Mercier, cliquez ici.

Les parents de Rémi ont du payer 70 € pour déposer leur requête en référé suspension devant le tribunal administratif (car ce sont deux procédures parallèles à réaliser), pour au final avoir juste le droit de rester chez eux, et continuer à voir les droits des leur enfant niés et baffoués par l'Education nationale et l'Inspection d'Académie de Vendée. Certes, ils ne sont pas bénéficiaires de la PCH, mais lorsque l'état ne respecte pas la loi et les droits d'un enfant en situation de handicap, est-il normal de devoir payer pour saisir la justice ?

 

Les commentaires sont fermés.