27/02/2012

Article de Faire Face : "Handicap et droit à la scolarité : le combat d'une famille vendéenne"

APF Faire Face.jpgEn Vendée, Rémi, 10 ans, n'est scolarisé qu'à temps partiel depuis six mois, faute d'un accompagnement individuel auquel il a pourtant droit. Le 21 février, la justice a néanmoins rendu un non-lieu dans l'affaire qui oppose sa famille à l'Éducation nationale.

Après des mois de bataille avec l'inspection académique de Vendée pour faire respecter le droit de leur fils, Rémi, à une scolarité digne, la famille Bourrasseau est sonnée : la justice n'a pas même daigné les entendre. Leur enfant de 10 ans, victime d'une attaque cérébrale il y a deux ans, ne peut plus suivre, seul, ses cours de CM2. L'an dernier, une auxiliaire de vie scolaire (AVS) lui a donc été attribuée, à hauteur de 12 heures par semaine. Mais le jour de la rentrée, l'AVS n'est pas là.

« Nous avons sollicité, en vain, l'Inspection académique pour savoir où en était le recrutement. Au bout d'un mois, nous avons contacté la délégation APF de Vendée pour nous aider », raconte Michel Bourrasseau, le père de Rémi. Rien n'y a fait : la mise en demeure de l'Inspection académique, les appels à la cellule Aide Handicap, au Défenseur des droits, aux médiateurs de l'Éducation nationale... Depuis six mois, les parents de Rémi assurent donc chaque après-midi, à tour de rôle, les cours à la maison.

Lire la suite sur Faire Face, ici

Les commentaires sont fermés.