29/02/2012

TV Vendée : La Grande Emission reçoit l'APF

tv vendee grande emission.jpgCe mercredi 29 février, l'APF était à l'honneur dans la Grande Emission de TV Vendée : PACTE 2012, Baromètre de l'accessibilité et Bêtisier de l'accessibilité ont été abordés par Stéphane Courgeon, l'animateur. Il recevait Thierry Craipeau, le Représentant Départemental et Stéphanie Ottou, la Directrice de la Délégation de Vendée.

Pour visionner l'émission, cliquez ici.

27/02/2012

Article de Faire Face : "Handicap et droit à la scolarité : le combat d'une famille vendéenne"

APF Faire Face.jpgEn Vendée, Rémi, 10 ans, n'est scolarisé qu'à temps partiel depuis six mois, faute d'un accompagnement individuel auquel il a pourtant droit. Le 21 février, la justice a néanmoins rendu un non-lieu dans l'affaire qui oppose sa famille à l'Éducation nationale.

Après des mois de bataille avec l'inspection académique de Vendée pour faire respecter le droit de leur fils, Rémi, à une scolarité digne, la famille Bourrasseau est sonnée : la justice n'a pas même daigné les entendre. Leur enfant de 10 ans, victime d'une attaque cérébrale il y a deux ans, ne peut plus suivre, seul, ses cours de CM2. L'an dernier, une auxiliaire de vie scolaire (AVS) lui a donc été attribuée, à hauteur de 12 heures par semaine. Mais le jour de la rentrée, l'AVS n'est pas là.

« Nous avons sollicité, en vain, l'Inspection académique pour savoir où en était le recrutement. Au bout d'un mois, nous avons contacté la délégation APF de Vendée pour nous aider », raconte Michel Bourrasseau, le père de Rémi. Rien n'y a fait : la mise en demeure de l'Inspection académique, les appels à la cellule Aide Handicap, au Défenseur des droits, aux médiateurs de l'Éducation nationale... Depuis six mois, les parents de Rémi assurent donc chaque après-midi, à tour de rôle, les cours à la maison.

Lire la suite sur Faire Face, ici

Jeudi 1er mars : tous mobilisés pour défendre le droit de Rémi d'aller à l'école !

Nous vous relations les derniers évènements concernant la prise en compte calamiteuse du petit Rémi par les services de l'Education Nationale dans ce blog : ici.

L'audience au Tribunal a en effet été annulée suite à un courrier rédigé par l'Inspecteur d'Académie de Vendée : il indique qu'il autorise le recrutement d'un AVS à compter du 1er mars, 20h par semaine pour assurer l'accompagnement de 2 enfants (dont Rémi) à hauteur de 26h par semaine (...)

poing noir et blanc.jpgNous avons donc décidé une action coup de poing si toutefois les engagements de l'administration n'étaient pas tenus... (Ca fait 6 mois que cette mascarade dure, donc il faut s'attendre à tout)

Concrètement, ce jeudi 1er mars, l'AVS DOIT être auprès de Rémi en classe.

Si ce n'est pas le cas, et ce dès 9h le matin, faisons entendre notre colère devant l'Inspection d'Académie à 14h, pour soutenir cette famille totalement désespérée face à tant de mépris des services de l'état, premiers à ne pas respecter la loi.

Donc retenez dès aujourd'hui votre jeudi après-midi pour venir devant l'Inspection d'Académie de Vendée :

Rendez-vous jeudi 1er mars à 14h

Cité administrative Travot - BP 777
rue du 93ème régiment d'infanterie
85020 La Roche sur yon cedex

Regarder bien ce blog : si l'AVS est en place jeudi matin, l'action sera annulée. Nous vous donnerons les dernières nouvelles dès 11h.

A jeudi !

26/02/2012

Accessibilité des locaux professionnels : pour une fonction publique exemplaire

access locaux pro.jpgUn nouveau guide est disponible sur l'accessibilité : il traite de l'accessibilité des locaux de travail.

Pour le consulter, cliquez ici.

24/02/2012

Naissance du "Groupe Jeunes" : la presse en parle

Ca bouge à la Délégation ! Sous l'impulsion de Sabrina, rejointe par Claire et Véronique, un "groupe jeunes" se lance dans l'aventure APFienne ! Hugues Bourrieau, Chargé de mission, accompagne ce projet dynamique pour en faciliter la concrétisation.

L'idée de départ est simple : retrouvons-nous, sortons et amusons-nous !

Le groupe jeune démarre officiellement ses activités cette semaine : une première sortie est organisée samedi, et d'autres sont à venir. Les jeunes qui voudront rejoindre le groupe pourront rencontrer les membres afin de faire connaissance, et envisager une organisation commune. Car l'idée est bien de faire ensemble, que chacun soit acteur : il ne s'agit pas de proposer des activités "prêtes à l'emploi / à consommer" !

2012-02-21 OF groupe jeunes.JPG

 

2012-02-23 PY groupe jeune.GIF

Journal du Pays Yonnais du 23 février 2012

Billet d'humeur hors série n°4 de notre Yonnais en colère

hugues.jpgBonjour,

Nous sommes le 24 février 2012, et il y a exactement 1 an, le 24 février 2011, j'écrivais mon premier billet d'humeur. Depuis, chaque semaine, sans le moindre signe d'épuisement, j'ai fait rire, j'ai irrité, j'ai provoqué l'ire de mes cibles, j'ai fâché tout rouge, ... dans le mode acide et humoristique !

Depuis, chaque semaine, sans le moindre signe d'épuisement, j'ai dénoncé l'inaccessibilité, j'ai parlé de sexe, j'ai soutenu Ardi, j'ai apporté mon soutien moral aux familles en souffrance, j'ai chargé un animateur TV, j'ai bousculé nos décideurs quels qu'ils soient, ... bref ! Je me suis défoulé pour la bonne cause ! Et ce n'est pas fini, croyez-moi !

Un peu moins de 3 ans avant l'échéance de 2015 fixée par la loi du 11 février 2005, et toujours des belles paroles, des beaux discours. Tous domaines confondus... A noter quand même la signature du Pacte 2012 par le Député Préel ! Wouaaah ! Trop fort ! Enfin un qui s'mouille... Alors oui !

J'ai aussi écouté avec une grande attention l'émission Croq News du 15 février dernier et je voulais y réagir. Si la tendance est plutôt à l'apaisement avec la Ville de La Roche sur Yon, c'est plutôt positif ! Mais restons concentrés et gardons la tête froide et les pieds sur terre ! Car les décideurs et élus commencent réellement à considérer l'APF comme un "expert ès handicap" incontournable. Ne soyons pas seulement incontournables, sachons rester intouchables et ainsi conserver notre force pro active !

Je terminerai par une note positive. Un joyeux anniversaire à Dame Valin, sans qui je ne me serais pas lancé dans cette aventure... et merci à vous (par avance) de comprendre que mes piques ne s'adressent pas à votre personne, mais aux incohérences et absurdités que je continuerai de rapporter sans relâche.

Enfin merci à l'APF, son Conseil départemental et l'ensemble de ses acteurs militants. Avec une mention particulière pour la Directrice de la Délégation, pour son combat à nos côtés depuis bientôt 3 ans et la qualité de ce blog...

A la semaine prochaine "!"

23/02/2012

Billet d'humeur n°53 de notre Yonnais en colère

hugues.jpgBien joué les Nantais ! (voir ici)

Ne lâchons rien... On ne cessera de le dire, de le répéter, inlassablement. Certains Parlementaires, comme ce Boënnec, ne veulent rien entendre, alors faisons-leur entendre raison pour qu'ils arrêtent de se contredire et de voter des lois pour se donner bonne conscience !
Parce que pour beaucoup, c'est à croire que c'est ce qu'ils ont fait en 2005. Honte à eux !
Même pas fichus d'être honnêtes avec eux-mêmes, alors comment voulez-vous qu'ils le soient avec leurs propres concitoyens ?
On n'a pas besoin de leur compassion, pas besoin non plus qu'ils nous passent la brosse à reluire...
On a juste le besoin, l'envie de vivre !
On a juste besoin de les voir plus honnêtes, plus intègres.
Coluche disait ceci : "les hommes politiques, ils font 5 ans de Droit, et tous les autres de travers...".
C'est toujours d'actualité !

A la semaine prochaine

Mot n° 53 : "verront"

21/02/2012

Nous proposons une mission de service civique : contactez nous !

rejoignez nous.jpgLa Délégation Départementale APF Vendée est fortement mobilisée dans la défense des droits des personnes. A ce titre, elle propose un accompagnement juridique aux personnes en situation de handicap qui rencontrent des difficultés pour faire valoir leurs droits, en lien avec le service juridique de l'association.

Pour soutenir cette activité, la Délégation propose d'accueillir un jeune volontaire pour une mission de service civique de 6 mois, renouvelable une fois, à compter du 1er mars 2012.

Le service civique relève d’une démarche volontaire et citoyenne au service d’une cause choisie. Aussi, nous ne souhaitons pas donner de limite au niveau de formation des jeunes en Service Civique : la motivation et l'envie de s'investir seront les conditions essentielles et déterminantes.

La mission consiste, en lien avec l'équipe de professionnels de l'association, en de l'accueil, du conseil, de l'orientation, et de l'accompagnement juridique pour effectuer les démarches et faire valoir les droits.

Le volontaire aura pour missions essentielles :
- l'accueil des personnes, la compréhension des demandes
- le lien avec les juristes de l'association pour envisager les réponses à apporter
- le suivi des situations avec la mise à jour des outils de suivi

Durant toute la durée de la mission, le volontaire sera accompagné et supervisé par le directeur de la structure et un tuteur.

Pour postuler, il faut être âgé de 18 à 25 ans.

Le volontaire devra présenter des qualités d'écoute, de synthèse ainsi que de réelles capacités rédactionnelles.

Adressez-nous sans attendre votre candidature à l'attention de Stéphanie Ottou, Directrice. (voir coordonnées ici)

Pour tout savoir sur le service civique, visitez le site dédié, ici.

Le Député Jean-Luc Préel signe le PACTE APF !

Des représentants de la Délégation Départementale de Vendée ont rencontré lundi 20 février le Député Jean-Luc Préel. De nombreux sujets ont pu être abordés comme l'accessibilité, l'accès aux soins, le droit à une vie affective, sentimentale et sexuelle, la scolarisation des élèves en situation de handicap.

Jean-Luc Préel a d'ailleurs signé le PACTE APF 2012, s'engageant ainsi à concrétiser les 12 engagements par des actions inscrites dès 2012 dans l’agenda des priorités politiques.

 

Un article a été publié sur le site internet du Député :

 PACTE APF 2012 - JEAN-LUC PRÉEL S'ENGAGE - 20/02/2012

Jean-Luc PRÉEL a reçu les membres de la Délégation Départementale de l'APF Vendée : Thierry CRAIPEAU, Représentant départemental de l'APF, Jeanine BRISSEAU, conseillère départementale et Stéphanie OTTOU, Directice de la Délégation vendéenne.
L’APF, mouvement représentatif des personnes en situation de handicap et de leur famille, a lancé son « Pacte pour une société ouverte à tous ! ».
Organisé en triptyque autour des valeurs républicaines liberté, égalité et fraternité, ce pacte est composé de 12 engagements fondamentaux qui constituent la base d’une société ouverte à tous, d’une politique du « vivre-ensemble ».
Jean-Luc PRÉEL a signé ce pacte.

Interim de Direction pour continuer à faire bouger les lignes

moi.JPGChers adhérents, bénévoles, sympathisans, partenaires, blogueurs,

Comme vous avez pu le lire dans notre Zoom de Janvier, je vais m'absenter quelques mois, le temps d'un congés maternité. Je passe donc le relais, à compter de ce jour,  à mon collègue Grégoire Charmois, directeur de la Délégation Départementale de Loire Atlantique. Je vous souhaite de vivre ensemble, pour ces quelques mois,  beaucoup de belles choses, des combats justes, des victoires méritées. Avec un militant comme Grégoire, vous ferez bouger les lignes à n'en pas douter !

L'équipe de Délégation reste à votre entière disposition, toujours aussi motivée et dynamique, alors n'hésitez pas à les contacter !

Je vous dis à très vite.

Stéphanie Ottou

 

 

A tous les acteurs APF de Vendée

grégoire.JPGBonjour à tous,

Je vous remercie de m'accueillir pour ces prochains mois sur vos terres vendéennes.
Je vais assurer l'intérim jusqu'en septembre de votre chère Directrice Stéphanie Ottou qui attend un heureux événement.

Nous nous connaissons déjà depuis longtemps, pour certains d'entre vous, puisque je dirige depuis 2004 la Délégation APF en Loire-Atlantique, et que nous avons eu l'occasion, notamment lors de célèbres manifestations, de fouler le pavé ensemble.

Ces prochains mois vont être particulièrement importants à plusieurs niveaux.
D'une part nous serons mobilisés plus que jamais pour faire entendre notre voix lors des élections présidentielles et législatives et nous proposerons notre Pacte APF "pour une société ouverte à tous" (que vous avez déjà, je l'espère, tous signé).

D'autre part vous allez élire votre Conseil départemental pour 3 ans, qui va prendre les décisions politiques de notre association sur votre département.
Votez, c'est votre devoir de citoyen APF.

Enfin nous poursuivrons tous ensemble le travail que vous faites sur le terrain et les actions concrètes que vous menez pour défendre les droits individuels des personnes en situation de handicap, pour créer de l'action collective et pour faire de notre société, une société inclusive.

N'hésitez pas à me solliciter via l'équipe de la Délégation.

Mon intérim consistera à poursuivre et à assurer la continuité du travail impulsé par Stéphanie pour que votre Délégation poursuive son action primordiale et militante.

Alors bougeons les lignes ensemble !

Au plaisir de travailler avec vous en proximité.

Grégoire Charmois

Bêtisier de l’accessibilité de la Mayenne

pour rire juste pour rire.jpgLa Délégation Départementale de Mayenne a également publié un bêtisier de l'accessibilité à l'occasion de la sortie du Baromètre national de l'accessibilité de l'APF.

A consulter sans modération ici !

Noirmoutier : "la scolarité de nos enfants handicapés est en danger !"

école gravir montagne.jpg"La scolarité de nos enfants est en danger sur l'île de Noirmoutier... L'état semble nous ignorer... L'aspect financier semble prévaloir devant le côté humain... Les enfants subissent 3h de taxi par jour et sont exclus de leur village pour cause de handicap."

Un groupement de parents s'est constitué sur Noirmoutier pour lancer ce cri d'alarme et tenter de se faire entendre de l'Education Nationale. Mais pour le moment, rien ne bouge...

Ce que demandent ces parents, c'est tout simplement l'ouverture d'une CLIS sur l'Île, car actuellement, se sont 9 enfants qui sont potentiellement concernés. Sans compter tous les enfants des villages côtiers qui eux aussi subissent 2h30 de taxi chaque jour pour rejoindre les seules CLIS ouvertes dans les "grandes villes" de Vendée.

Ils ont donc décidé d'alerter l'opinion publique et les associations pour obtenir du soutien. Une conférence de presse est prévue prochainement pour relayer leurs inquiétudes et leur demande. Pour lire leur courrier, cliquez ici.

L'APF soutient les familles, et demande à l'Education Nationale d'apporter une réponse cohérente et satisfaisante à tous les enfants, quels que soient leur lieu d'habitation et leur handicap.

Emission de Graffiti sur le baromètre de l'accessibilité

graffiti urban radio.jpgCroq News, c'est l'émission quotidienne de Graffiti Urban Radio. Le 15 février, Thierry Craipeau répondait à Marie Laudouar sur les résultats du Baromètre de l'Accessibilité. Pour écouter l'emission,
podcast


Accès à la justice : l'APF dénonce le paiement d'un droit de timbre de 35€

L'APF dénonce l'entrée en vigueur d'un droit de timbre de 35€, pour les personnes bénéficiaires de prestation de compensation du handicap, souhaitant saisir les juridictions en cas de litige en matière sociale. Cette mesure, adoptée dans le cadre de la loi de finances rectificative pour 2011, prévoit des dérogations pour certaines juridictions sociales comme le Tribunal des affaires de la sécurité sociale et le Tribunal du contentieux de l'incapacité qui ont été exonérés de cette contribution.

Toutefois les recours introduits devant les juridictions d'aide sociale, comme la comission départementale d'aide sociale et la comission centrale d'aide sociale, ne bénéficient pas de cette éxonération. Les personnes bénéficiaires de la prestation de compensation du handicap confrontées à des litiges relatifs au versement de leur compensation devront donc s'acquitter d'un paiement de 35€ pour pouvoir saisir la justice.

L'APF dénonce cette mesure qui rend l'accès à la justice payant et demande au gouvernement de garantir aux personnes en situation de handicap un régime unique d'accès aux juridictions, sans paiement d'une contribution.

Pour lire le courrier envoyé à Roselyne Bachelot et Michel Mercier, cliquez ici.

Les parents de Rémi ont du payer 70 € pour déposer leur requête en référé suspension devant le tribunal administratif (car ce sont deux procédures parallèles à réaliser), pour au final avoir juste le droit de rester chez eux, et continuer à voir les droits des leur enfant niés et baffoués par l'Education nationale et l'Inspection d'Académie de Vendée. Certes, ils ne sont pas bénéficiaires de la PCH, mais lorsque l'état ne respecte pas la loi et les droits d'un enfant en situation de handicap, est-il normal de devoir payer pour saisir la justice ?

 

20/02/2012

AVS de Rémi : annulation de l'audience au tribunal prévue demain. Manifestation le 1er mars devant l'Inspection d'Académie.

Nous vous appelions à vous mobiliser demain, devant le tribunal administratif de Nantes, pour soutenir les parents de Rémi : cliquez ici.

Vous avez été nombreux, en Vendée, comme en Loire Atlantique à répondre présents, et nous vous en remercions. Malheureusement, les parents de Rémi ont réçu ce samedi, 3 jours avant l'audience, un courrier du Président du tribunal, les informant que "l'audience est radiée du rôle", sans autre explication...

Le papa de Rémi a donc contacté le tribunal ce matin pour comprendre, et demander à être entendu par la justice. En fait, le Président du tribunal estime que le courrier du recteur d'Académie, indiquant que l'Inspecteur d'Académie a autorisé le recrutement d'un AVS à compter du 1er mars, est suffisant pour faire annuler la procédure.

Qu'à ce jour le recrutement ne soit pas effectif ? Ce n'est visiblement pas un problème.

Que l'autorisation de recrutement porte sur 20h pour accompagner deux enfants à hauteur de 26h ? Ce n'est pas un problème non plus.

Le papa de Rémi est dépité :

"On ne nous donne même pas la possibilité d'exprimer notre désarroi, ce qui provoque un fort sentiment d'injustice.

Le courrier de l'IA, ce n'est qu'une autorisation de recrutement : ça ne donne aucune certitude qu'un AVS sera bien là le 1er mars. Pourtant, le Président du tribunal estime que ce courrier répond à la demande du référé, et qu'il n'y a plus lieu de poursuivre la procédure...

J'ai vraiment le sentiment que l'Inspection d'Académie de Vendée fait traîner les choses exprès, et qu'ils font tout pour nous mettre des batons dans les roues. On a déjà bien des difficultés quotidiennes à régler, on n'a vraiment pas besoin de ça. Là, on se sent vraiment délaissés.

Quant à Rémi, très clairement, à l'école, ça ne va pas. Il a du mal à suivre, la situation se dégrade constament puisqu'il n'est scolarisé que 4 matinées par semaine : il est en CM2. Là, il est parti pour redoubler : il ne pourra pas suivre une scolarité en 6ème... Tout ça parce qu'il n'a, depuis le début de l'année, jamais reçu le soutien, jamais bénéficié de l'accompagnement auquel il a droit. Même ses frères et soeurs ressentent une forme de révolte face à cette situation injuste. Mathéo était content qu'on aille enfin au tribunal : avec cette décision de radiation, il ne comprend plus.

Quant à mon épouse et moi-même, on était content d'avoir obtenu un droit : celui d'être entendu par la justice. Et finalement, on ne nous accorde pas ce droit. Comment ressentir autre chose que de l'injustice ?

Et que dire de tous ceux qui ont été informés de la situation : Préfet, Cellule Aide Handicap Ecole du Ministère, Défenseur du Droit des enfants, Médiateurs de l'Education Nationale : aucun n'est sorti de son bureau, aucun n'a cherché à nous rencontrer. Ils n'ont rien fait.

Et nous, on continue à gérer comme on peut. Notre enfant se perd de plus en plus dans un système éducatif qui baffoue ses droits, et ma femme et moi, on organise comme on peut nos activités professionnelles pour être présents chaque après-midi à la maison, avec Rémi. On est tous impactés par cette situation qui n'est pas normale."

Face au désarroi de ce papa, et en réponse à cette injustice d'une Inspection d'Académie qui nie les droits d'un enfant, puis fait le minimum de ce qu'il y a à faire pour bloquer une procédure en justice, l'APF organise une manifestation de protestation devant l'Inspection d'Acédémie de Vendée le 1er mars à 14h. VENEZ NOMBREUX.

A moins qu'un AVS soit effectivement aux côtés de Rémi le jeudi 1er mars à 9h...

Pour conclure, petite leçon de cinisme :

En début d'année, l'Inspecteur d'Académie de Vendée déclarait "Tous les élèves méritent d'aller à l'excellence, donc il faut les accompagner. Passons de l'école pour tous, à la réussite de chacun" (cliquez ici)

Très bien, mais commençons déjà par l'école pour tous, alors qu'à ce jour, des enfants comme Rémi sont descolarisés faute de respect de leurs droits, et du déni de leurs besoins par votre administration.

ecole_pour_tous.jpg

18/02/2012

Nos amis du 44 sont audacieux... On adore !

Voici ce qui est arrivé au Député du 44 qui a voté contre la proposition de résolution sur l'accessibilité universelle...

2012-02-11 OF DD 44 bloque Parlementaire.jpg

En Vendée, Dominique SOUCHET a également voté contre cette même résolution... Les 4 autres Députés n'ont tout simplement pas voté car ils ne participaient pas à cette séance de l'Assemblée Nationale... Et qu'on cesse ces menaces désespérées d'attaque pour diffamation, ce n'est vraiment pas sérieux : cette information est publique, diffusée sur le site de l'Assemblée Nationale. A bon entendeur...

Bravo aux Nantais pour cette action très pédagogique et audacieuse !

Et souvenez-vous :

Photo 017.jpg

16/02/2012

Jean-Christophe Parisot devient le premier préfet en fauteuil roulant

parisot.jpgJean-Christophe Parisot poursuit son ascension. Ce quadragénaire myopathe qui était le premier sous-préfet tétraplégique va devenir le premier préfet en fauteuil roulant.

Il a en effet été nommé aujourd’hui en conseil des ministres, Préfet hors cadre chargé d'une mission de service public relevant du gouvernement. Un statut qui sonne comme une récompense pour ce diplômé de Sciences Po Paris qui avait été nommé sous-préfet en 2008. Il avait d’abord exercé la fonction de secrétaire général de la préfecture du Lot, puis de chargé de mission à la cohésion sociale et à l’égalité des chances pour le Languedoc-Roussillon. Un poste qu'il occupera jusqu'au 1er mars 2012 avant de se voir probablement confier une mission sur l’exclusion.

Franck Seuret - Photo DR - Source : Faire Face

Jean-Christophe Parisot était intervenu personnellement le 26 décembre auprès de Bruno Retailleau, Pt du Conseil Général, à propos de la situation de Jean-Marc Muller. Depuis, une nouvelle évaluation a été réalisée par la MDPH de Vendée, et la famille espère pouvoir nous communiuqer une bonne nouvelle rapidement...

18:57 Publié dans Infos | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | |

Quand la TVA reste à 5,5% : la liste des équipements et travaux en lien avec le handicap concernés

945156_wheelchair.jpgDepuis l’adoption de la loi de finances 2012, nombreux sont ceux à s’interroger sur le maintien ou non de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) au taux réduit de 5,5% pour les équipements ou les travaux en lien avec le handicap. Voici des réponses.

La loi n°2011-1977 du 28 décembre 2011 de finances 2012 et la loi n°2011-1978 du 28 décembre 2011 de finances rectificative 2011 ont créé un nouveau taux réduit de TVA à 7%. Mais, en vertu de l’article 278-0 bis du code général des impôts modifié par la loi de finances rectificative 2011, la taxe sur la valeur ajoutée est maintenue au taux réduit de 5,5 % pour les opérations d'achat, d'importation, d'acquisition intracommunautaire, de vente, de livraison, de commission, de courtage ou de façon concernant un certain nombre d’appareillages, d’équipements et de matériels.

La liste est la suivante :

— Les appareillages tels que les orthèses, prothèses et véhicules pour handicapés physiques mais aussi les dispositifs médicaux implantables, implants et greffons tissulaires d'origine humaine prévu à la LPP (Liste des produits et des prestations) ou pris en charge au titre des prestations d'hospitalisation et dont la liste est fixée par arrêté conjoint des ministres chargés de la santé et du budget.

— Les équipements spéciaux dénommés "aides techniques et autres appareillages" dont la liste est fixée par arrêté du ministre chargé du budget et qui sont conçus exclusivement pour les personnes handicapées en vue de la compensation d'incapacités graves (1).

— Les autopiqueurs, les appareils pour lecture automatique chiffrée de la glycémie, les seringues pour insuline, les stylos injecteurs d'insuline et les bandelettes et comprimés pour l'autocontrôle du diabète. 694049_diabetic_needle.jpg

Lire la suite sur le blog "Faire Face"

18:50 Publié dans Infos | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

PACTE 2012 : articles Ouest France et Pays Yonnais

2012-02-16 OF Pacte.JPG
2012-02-09 PY PACTE.JPG

Le journal du Pays Yonnais offre un article au Yonnais en colère pour ses 1 an !

2012-02-16 Pays Yonnais Yonnais en colère.JPG

Baromètre de l'accessibilité : article du Pays Yonnais

2012-02-16 Pays Yonnais Baromètre.JPG

Sensibilisation des jeunes du lycée Valère Mathé (Olonne sur Mer)

Bravo à François Bergniard, Référent du Groupe Relais et aux bénévoles mobilisés pour cette rencontre !

2012-02-16 Olonnes sensibilisation lycée.JPG

Joyeux anniversaire cher Yonnais en colère !

1 an déjà.jpg

Et oui ! Déjà un an que notre Yonnais en colère nous livre chaque jeudi matin son coup de gueule ! 52 billets d'humeur et 3 hors série ! Il ne faiblit pas, il tient le rythme, et nous propose chaque semaine un mot qui composera son billet final, en 2015...

Un Yonnais en colère qui intrigue : vous êtes nombreux à vous demander qui il est. Même les médias s'intéressent à lui ! Mais nous, on ne dira rien, inutile d'insister !

Alors cher Yonnais en colère, au nom de nous tous qui lisons chaque semaine vos billets avec délice, appréhension, voire agacement pour certains :

1 an gateau.jpg

Billet d'humeur n°52 de notre Yonnais en colère

Un coup de tournevis et ça repart !

Salut salut !

D'abord un p'tit mot sympa pour cette p'tite dame qui conduit ce bus :

 

Bus Sables au tournevis.JPG

Elle outre passe largement ses attributions, ne serait qu'en quittant son poste de conduite. Pourtant elle remplit son rôle d'accueil et d'accompagnement des clients, qu'ils soient en situation de handicap, valides, vieux, ou je ne sais quoi encore... Et ça ! Y'en n'a pas beaucoup qui le feraient (de peur des représailles de leurs responsables)...

Ensuite un p'tit mot moins sympa pour les excités anonymes. Ils n'ont qu'à se coller dans un fauteuil roulant et (tenter de) voyager en bus, que ce soit à La Roche sur Yon ou ailleurs, comme aux Sables d'Olonne par exemple, et ils verront bien que, pour l'instant, la galère est la même quasiment partout.

Ces excités anonymes, ce sont peut-être des pro-Impulsyon et des anti Sablais ? Allez donc savoir...

Tout ça pour dire que dans le combat pour l'accessibilité, il n'y a pas, à mon avis, de villes privilégiées ou de réseaux plus beaux que les autres. Il n'y a qu'un grand chantier de co construction avec des coups de gueule et des terrains d'entente, un point c'est tout !

Tiens, je m'ferais bien un excité anonyme au p'tit déj' moi !!52.JPG

A la semaine prochaine

Mot n° 52 : "si"

15/02/2012

Dérogations à l'accessibilité : l'APF interpelle le président de la République !

loi 2005 message.jpgMalgré une forte mobilisation avec la journée nationale d'actions et la pétition "Des bâtons dans les roues", la proposition de loi Doligé pourrait introduire de nouvelles possibilités de dérogations à l'accessibilité. Cette proposition de loi, que l'APF avait vivement critiquée dès son élaboration, a été mise à l'ordre du jour du Sénat ce mercredi 15 février.

L'adoption de l'article premier de cette proposition de loi, qui permet aux préfets de déroger à la réglementation concernant l'accessibilité, constituerait une grave atteinte aux droits des personnes en situation de handicap! Comment concevoir une nation où certains départements seraient autorisés à être moins accessibles que d'autres?

L'APF a demandé au président de la République de respecter son engagement et de supprimer l'article premier de cette proposition de loi qui remet en cause la liberté d'aller et venir des personnes en situation de handicap.

Pour lire le courrier envoyé au président de la République, cliquez ici.

Dernière minute : Le président de la République et le sénateur Eric Doligé ont répondu aux inquiétudes de l'APF en réaffirmant leur opposition à toute nouvelle dérogation à l'accessibilité.

Pour lire la réponse de Nicolas Sarkozy, cliquez ici.

Pour lire la réponse d'Eric Doligé, cliquez ici.

source : http://www.reflexe-handicap.org/

Rémi n'a toujours pas son AVS : l'Education Nationale continue de se moquer du monde ; le tribunal tranchera mardi

lamentable.jpgCela fait maintenant plus de 9 mois que la MDPH a reconnu à Rémi le besoin d'être accompagné 12 heures par semaine par un AVS (Auxiliaire de Vie Scolaire). 9 mois, et TOUJOURS RIEN ??? Et ben non, toujours rien de rien. Si ce n'est un grand foutage de gueule de la part de l'Education Nationale.

Rien, malgré les appels téléphoniques à l'Inspection d'Académie restés sans effet, rien malgré une mise en demeure de l'Inspecteur d'Académie dès novembre 2011, rien malgré la demande d'intervention du Préfet, des 2 médiateurs de l'éducation nationale, du Défenseur des droits des enfants, de la cellule aide handicap du Ministère, RIEN.

Les parents de Rémi ont donc été contraints par celle belle "Grande Dame", l'Education Nationale, de déposer un recours devant le tribunal administratif de Nantes. L'audience aura lieu ce mardi 21 février à 14h45.

Et voilà que ça commence à bouger, mais de façon sacrément tordue... En réponse à cette démarche contentieuse, le Recteur d'Académie a adressé au Président du tribunal un courrier (arrivé le 13 février) dans lequel il indique que l'Inspecteur d'Académie de Vendée a autorisé le recrutement d'un AVS à compter du 1er mars (3 mois avant la fin de l'année scolaire, de quoi ils se plaignent encore les parents ???). Et le recteur de conclure : "la requête formée par la famille est désormais sans objet". Ben voyons.

Et pis faut qu'on vous dise aussi :  l'IA a autorisé le recrutement d'un AVS 20h par semaine pour accompagner Rémi 12h ainsi qu'un autre enfant 14h.

Heu... on n'est pas des hauts fonctionnaires ultra diplomés de l'Education Nationale nous, mais 12 + 14, ça f'rait pas 26 ???

Et qu'on n'aille surtout pas penser qu'une fois de plus cette administration se fiche royalement du monde, non, ça ne serait pas correct de notre part ça.

Rendez-vous mardi à 14h devant le tribunal administratif de Nantes, 6 allée de l'Ile Gloriette, pour soutenir la famille !

Notre bêtisier fait réagir les professionnels du bâtiment...

Notre bêtisier agit au delà de nos espérances ! Il fait rire, et réagir aussi. Bref il ne laisse pas indifférent, et ça, ça nous plaît drôlement.

Nous avons reçu un mail plutôt intéressant. Extrait :

"Dans plusieurs photos, vous faite voir au grand public des éléments en phase chantier ou tout simplement conforme à la réglementation, c'est d'ailleurs le cas de cette photo avec le ressaut de 12 cm qui pourrait être beaucoup plus important et réglementaire :

(NB : il s'agit d'un appartement dans une résidence Yonnaise labellisée Handicap Grand Axe 2... Quelle surprise pour la propriétaire handicapée en découvrant ce seuil de porte qui lui interdit tout accès à sa terrasse !)

logement privatif labellise handicap grand axe 2 - seuil porte.JPG

Je vous adresse juste ce message pour vos dire que le respect des règles sur le handicap doit être une priorité dans le bâtiment, mais je trouve que ce genre d'article dénigre totalement les professionnels du bâtiment qui sont les premiers garant de l'évolution de l'habitat, notamment pour les personnes handicapées."

Nous sommes bien évidemment entrés en contact avec ce professionnel du bâtiment pour lui expliquer la démarche de notre bêtisier : sensibiliser le grand public. Il ne s'agit pas de dénigrer qui que ce soit, il s'agit juste de montrer les abérations auxquelles sont confrontées quotidiennement les personnes à mobilité réduite.

Quant à la loi ? Elle ne fait que fixer un seuil minimum : rien n'interdit de faire mieux en suivant son intuition ou son bon sens... Et puis on n'est pas forcé de se réfugier dans les trous...

14/02/2012

Billet d'humeur hors série n°3 de notre Yonnais en colère

A défaut de baromètre, un thermomètre...

En ce jour de Saint Valentin, il est normal que je marque un peu le coup. Car en effet, il semble que la température monte entre l'APF et la Ville de La Roche sur Yon...

Est-ce à dire qu'on oublie tout et qu'on part dans une relation cordiale, voire amoureuse ? Est-ce à dire qu'on va se contenter de beaux discours et qu'on en oublie les actes ? Est-ce à dire...

Quoiqu'il en soit, s'il doit y avoir Amourette, qu'elle soit constructive, et pas uniquement le prétexte à un effet d'annonce qui permettrait de calmer le jeu ! La vigilance est donc de mise pour l'APF et la Ville, dans le combat comme en amour...

coeur rouge.jpg

13/02/2012

Des places de courtoisie aux Sables d'Olonne pour les conducteurs à mobilité réduite

2012-02-13_places civiques LSO.jpg

Une bonne initiative à saluer qui a retenu l'attention de Faire Face : un article est paru ce jour :

 

Un nouveau panneau va très bientôt faire son apparition dans les rues des Sables d’Olonne. Un carré gris sur lequel est inscrit en lettre bleues : "Places civiques réservées aux personnes handicapées, femmes enceintes et familles avec poussettes", pictogrammes à l’appui.

 

« Les services techniques de la ville créaient de nombreuses places de stationnement réservées qui n’étaient pas réglementaires, raconte Stéphanie Ottou, la directrice de la délégation APF de Vendée (85). Même si les contraintes techniques de la voirie ne permettaient pas de respecter les normes, ils apposaient la signalétique officielle sur ces places qui répondaient certes aux besoins des riverains, mais pouvaient s’avérer dangereuses. Nous avions donc dénoncé cette pratique, début 2010. » La mairie finit par se ranger, début 2011, à l’avis de l’APF… tout en la rendant responsable du fait qu’elle ne pourra plus accéder à la demande des Sablais. « Une habitante a d’ailleurs téléphoné à la délégation pour se plaindre qu’elle ne pouvait pas avoir de place réservée dans sa rue, à cause de nous ! », explique Stéphanie Ottou.


Une réunion en mairie permettra de mettre fin à l’imbroglio, l’APF proposant d’apposer une signalisation spécifique sur les places non réglementaires. Cette idée de "places de courtoisie" a été acceptée par les services techniques et les élus. Par les policiers aussi, réticents au début à l’idée de voir fleurir des panneaux non prévus par le code de la route. Reste à voir si les automobilistes, qui ne pourront être verbalisés s’ils stationnent sur ces places, sauront se montrer courtois… Franck Seuret – Photo DR

 

source : Faire Face

Accessibilité : mais que s'est-il passé avec la Mairie de La Roche sur Yon ?

interrogation multiple.jpgVous êtes nombreux à nous dire votre étonnement "Je n'en reviens pas, qu'est-ce qui a bien pu se passer ?" nous questionne par exemple Nicolas.

C'est compréhensible : le Baromètre classe la ville de La Roche sur Yon au 85ème rang, l'association a abaissé certaines notes précédemment obtenues, et pourtant, les relations semblent au beau fixe entre l'APF et la collectivité !

C'est indéniable, les derniers mois n'ont pas été simples dans nos relations avec la mairie de La Roche sur Yon. Deux éditions du Baromètre de l'Accessibilité qui ont créé des tensions et des incompréhensions, et la proposition d'une "Charte Ville-Handicap" que nous avons fortement dénoncée, tant sur la forme que sur le fond.

L'APF travaille dans le seul objectif de contribuer à l'évolution positive de notre société vers une société inclusive, une société ouverte à tous, une société qui ne laisse personne sur le bord du chemin, une société qui respecte les droits des personnes en situation de handicap. Participative, force de proposition, et toujours vigilante, l'association, au travers les personnes en situation de handicap qui la constituent, recherche toujours la collaboration, mais sait se montrer ferme voire intransigeante lorsqu'elle l'estime nécessaire. Elle sait aussi se féliciter des avancées et améliorations constatées.

Et c'est justement ce qui se passe à La Roche sur Yon : une Charte Ville Handicap entièrement revue, après de nombreuses (et parfois vives) interventions et propositions de notre association, pour finalement un résultat à saluer, ce que n'a pas manqué de faire Thierry CRAIPEAU, le Représentant Départemental, en conclusion de la dernière Commission Communale d'Accessibilité. La forme, le fond : tout à évolué vers un document qui n'amène plus de confusion entre le légal et l'extra-légal.

Sensibles aux propos du représentant de l'APF, le Maire de La Roche sur Yon et son Adjointe Anne VALIN, ont souhaité rencontré une délégation de l'APF à l'occasion de la sortie du Baromètre. C'est ainsi que le mercredi 8 février, la veille de la publication du Baromètre, Thierry CRAIPEAU, Janine BRISSEAU (conseillère départementale et conseillère APF de Région), Frédéric YVON (adhérent actif sur le thème de l'accessibilité) et Stéphanie OTTOU (Directrice) ont rencontré Anne VALIN, Gildas GAONAC'H (collaborateur de Cabinet) et Catherine BAUDET (coordinatrice accessibilité). Une rencontre sympathique qui a permi de présenter en avant-première les résultats du Baromètre à la ville, et surtout de les expliquer pour éviter tout malentendu.

Madame VALIN a déclaré qu'en 2012, les services de la ville collaboreront pour l'édition du 4ème Baromètre, et des évolutions ont déjà été identifiées. D'autres sont à venir, à n'en pas douter !

Le dialogue est rétabli, la volonté d'avancer ensemble est partagée, et nous avons vraiment été heureux d'accueillir des représentants de la mairie lors du point presse de jeudi dernier.

Petit coquille tout de même repérée par l'APF (on ne se refait pas !) : en arrivant à l'Hôtel de Ville mercredi, les représentants ne s'attendaient certes pas au tapis rouge, mais ils se seraient bien passé de la patinoire blanche ! Et encore plus du côté de l'entrée dédiée aux personnes à mobilité réduite...

2012-02-08 mairie patinoire.JPG