30/03/2012

Les bus de La Roche sur Yon plus accessibles

2012-03-25 access bus LRY.JPG

29/03/2012

Billet d'humeur N° 58 de notre Yonnais en colère

Malades = Interdit destop.png Projets

Convention Aeras, FFSA, ...
A vrai dire, je m'en fous un peu !
Moi, ce qui m'intéresse, ce sont les personnes qui en dépendent, et qui, une fois encore, subissent !

En gros : quand t'es Z'handicapé, t'es obligatoirement malade, voire même à l'article de la mort.
Quand t'es Z'handicapé, tes rêves se transforment en autant de Chimères par définition complètement hors de portée, complètement utopiques.
Quand t'es Z'handicapé donc, t'as pas accès au crédit, à l'emprunt pour améliorer autant se faire que peut ta putain de vie où finalement tout t'est interdit !...

En revanche, un Etat déclaré en faillite par les plus hautes instances, pour ne point le nommer la France, lui, on lui accorde un emprunt. Alors qu'il est plus que malade, grangréné juqqu'à l'os !
Et en plus on voudrait lui conserver son triple "A"...
"A" comme Alarmant, ou comme (A)llucinant...
"A"lalah !

Là ! Y'a un truc que je pige pas...

A la semaine prochaine


Mot n° 58 : "oublié"

23/03/2012

Recueil des bonnes pratiques en accessibilité

11003-visuel_web_450px.png14 lauréats ont été retenus par le Ministère du développement durable pour valoriser des initiatives ou réalisations accessibles.

Sur les 220 dossiers déposés sur l'ensemble de la France pour concourir au recueil de bonnes pratiques en accessibilité, 14 se sont vues récompensés par le jury national (composé d'associations de personnes handicapées, de services du ministère du développement durable et d'un journaliste)

Le "Recueil des belles pratiques et des bons usages" traite des secteurs suivants :

  • Les établissements recevant du public
  • Le logement
  • La voirie et les espaces publics
  • Les transports

Les organismes porteurs de la candidature sont :

  • le maître d’ouvrage de la réalisation, l’autorité organisatrice
  • le maître d’oeuvre de la réalisation (après avoir recueilli l’accord du maître d’ouvrage)
  • le gestionnaire, l’exploitant ou l’opérateur

cliquez ici pour voir les lauréats classés par catégorie

 

22/03/2012

Billet d'humeur n°57 de notre Yonnais en colère : "La diplomatie du directeur de la MDPH !"

La diplomatie du directeur de la MDPH !

En lisant le Sans-Culotte 85 (n° 53 de ce mois de mars), je suis vraiment agacé (le mot est faible) par les propos du directeur de la MDPH sur l'issue de la bataille menée par la famille Muller... "Le résultat d'une conjonction de bonnes volontés et d'infos convergentes".

C'est beau et ça me laisse sans voix !

Si je comprends bien, aujourd'hui il faut que les élus bottent le cul des services de la MDPH pour que les choses avancent, pour que les bonnes volontés "conjonctionnent"... Hallucinant non ?! Et puis après ça, tous les p'tits scribouillards de la MDPH ont "convergé" au domicile de la famille Muller pour avoir le même niveau d'information ?! Ouaaahh ! Je pense que ça a dû être un véritable tremblement de terre dans les services cette affaire là !

Enfin un truc m'a fait marrer ou plutôt pleurer (de rire) en lisant un autre passage de l'article : "Les moyens attribués par l'Etat en 2005 sont toujours les mêmes aujourd'hui, alors qu'avec la loi sur le handicap, la reconnaissance du nombre de personnes handicapées a explosé de par l'élargissement des critères..."

Deux choses là-dessus :

1. Eh oui ! Depuis 2005, les Z'handicapés sont (ou devraient être) des z'humains, des "zitoyens" comme tout le monde ; ce qui veut dire qu'avant on ne devait être que de la merde, des sous z'humains ! Et encore, on n'en est pas arrivé, à ce jour, à la possibilité de nous reproduire... Alors imaginez un peu quand ce sera le cas...

2. Sur les moyens attribués, on a toujours cette désagréable impression que c'est la faute aux Z'handicapés si les administrations manquent de fric ! Pour des trucs qui ne servent à rien, on en trouve bien du poignon. Et puis si c'était une entreprise qui gérait ces dispositifs liés au handicap, et que pour de vrai, y'en n'avait plus du pognon, ben pas de cadeau, elle mettrait la clef sous la porte !

Moralité : il y'a de l'argent, mais pas toujours de "conjonction de bonnes volontés" !

A la semaine prochaine

Mot n° 57 : "j'écris"

pouvoir car vouloir.jpgpouvoir vouloir.jpg

21/03/2012

Bilan mitigé pour la convention Aeras, censée faciliter l’accès des personnes malades au crédit

 Un an après la mise en place de la convention Aeras, l’accès à l’emprunt lorsque l’on est malade est-il devenu plus aisé ou reste-il encore un parcours du combattant ? Et bien, la réponse se situe entre les deux.

Certes, d’après la FFSA (Fédération française des sociétés d’assurances), « la garantie spécifique couvrant le risque invalidité mise en place par tous les assureurs a permis d’augmenter le nombre de personnes malades ayant accès à l’emprunt ». Cependant, les chiffres exacts des prêts accordés ne seront connus qu’en 2013...

Ce qui est certain, en revanche, c’est que la prise en compte des progrès de la médecine par les compagnies d’assurances, ainsi que la simplification des démarches administratives, n’ont pas beaucoup progressé.

Peu d’avancées, pas de compromis...

Pour lire la suite sur Faire Face, cliquez ici

20/03/2012

Résultat des élections du Conseil Départemental : vos 9 élus sont...

élection CD.jpgC'est ce matin que le Comité de Pilotage des élections a procédé au dépouillement des votes pour l'élection des nouveaux membres du Conseil départemental 2012 / 2015.

Retrouvez ici l'intégralité des résultats.

Vous avez été 59% à participer à ce temps fort de démocratie de notre association : bravo à chacun !

Et félicitation aux 10 candidats pour leur engagement, même si tous ne sont pas élus, puisque notre conseil départemenal compte 9 places.

Bravo aux 9 conseillères et conseillers élus qui porteront le projet associatif "Bouger les lignes ! Pour une société inclusive"

15/03/2012

Nouveau procès contre EasyJet pour discrimination fondée sur le handicap vendredi 16 mars, l’APF partie civile

 discrimination interdite.jpgC’est un nouveau procès pour discrimination fondée sur le handicap qui s’ouvre pour la compagnie EasyJet ce vendredi 16 mars. Déjà condamnée le 13 janvier pour des faits similaires à l’égard de trois plaignants en situation de handicap, EasyJet, qui a fait appel de cette condamnation, comparaît cette fois pour avoir débarqué une passagère en situation de handicap.

Fin mars 2010, après avoir été enregistrée et embarquée normalement, Marie-Patricia Hoarau est débarquée d’un vol Paris-Nice, au motif qu’elle voyage seule.

Pour l’APF, cette situation inacceptable est une entrave à la liberté de circuler des personnes en situation de handicap.  L’association, qui s’est portée partie civile dans cette affaire, attend de ce procès une nouvelle décision exemplaire qui reconnaisse la discrimination envers cette passagère en raison de son handicap.

Rappel des faits :

 Marie-Patricia Hoarau réserve un vol aller-retour Nice-Paris sur le site de la compagnie EasyJet en précisant bien son handicap. Le 20 mars 2010, elle effectue le vol Nice-Paris seule et sans encombre.

 Le 21 mars, elle enregistre et embarque pour le vol Paris-Nice sans difficulté. Après avoir pris place dans l’appareil, un membre de l’équipage lui demande si elle peut se rendre seule aux toilettes. Marie-Patricia Hoarau répondant par la négative, elle est débarquée de l’avion au motif qu’elle ne peut voyager seule et doit obligatoirement être accompagnée. Des voyageurs ont protesté et ont proposé d’être accompagnateur pour ce voyage, ce qu’a refusé le chef de cabine prétextant qu’ils ne s’étaient pas enregistrés en tant qu’accompagnateur. Marie-Patricia Hoarau a donc été débarquée de l’avion et a pris un autre vol avec pour accompagnateur un passager à qui le personnel au sol a demandé de jouer ce rôle.

 Marie-Patricia Hoarau a déposé plainte pour discrimination et saisi la Halde qui a estimé que les faits étaient susceptibles de caractériser une discrimination fondée sur le handicap.

  L'APF tient à rappeler qu'une réglementation européenne du 5 juillet 2006 sur les droits des passagers en situation de handicap et des passagers à mobilité réduite dans le transport aérien  interdit aux compagnies aériennes et aux voyagistes de refuser une réservation ou un embarquement en raison d’un handicap ou d’un problème de mobilité pour les vols décollant des aéroports de l’Union Européenne (article 3), et impose aux gestionnaires des aéroports une obligation d’assistance pour que les passagers puissent accéder à leur siège (annexe 1 art 8 du règlement), ainsi qu’une assistance pour se rendre aux toilettes sur demande (annexe II art 10 du règlement).

L'audience aura lieu vendredi 16 mars à 13h30 au Tribunal de grande instance de Paris, 17e Chambre correctionnelle. La plaignante et l’APF sont représentées par l'avocat Maître De la Grange.

12:11 Publié dans Infos | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

Billet d'humeur n°56 de notre Yonnais en colère

hugues.jpgAh ! Les législatives... Quand elles nous tiennent !

C'est dingue quand même... Un Député Maire genre "très colère" il y a encore quelques jours de devoir se prêter à la "mascarade" de s'installer dans un fauteuil roulant et de circuler ainsi dans les rues de sa ville... Et puis là ! Il reçoit une délégation de l'APF et tout baigne ! Fabuleux vous ne trouvez pas ?!

Moi, si ! J'avoue que ça m'amène à certaines observations et conclusions. Celles-ci bien entendu n'engagent que moi...

D'abord, je me dis qu'il devrait y avoir plus souvent des élections en France. Parce que ce sont des périodes riches de promesses et de déclarations d'intention qui nous rappellent que, finalement, nos décideurs servent (peut-être) à quelque chose.

Ensuite, je me dis, en écho à ce que j'ai déjà dit dans un récent billet, que plus que jamais il nous faut rester prudents... Parce que les promesses, on nous en fait régulièrement depuis 1975, et ce ne sont pas elles qui se concrétisent d'elles-mêmes en actes. Ce sont les protestations que nous (les Z'handicapés) exprimons lorsqu'elles ne sont pas tenues, qui font fléchir ces animaux qui nous gouvernent.

56.JPGEnfin, je me dis que ça aurait été sympa de voir Monsieur Guédon se prêter au jeu de la mise en situation. Parce que, quoi qu'il en pense, quoi qu'il en dise, la ville des Sables d'Olonne a une population vieillissante qui rencontrera à plus ou moins long terme d'énormes difficultés de mobilité. Mais ne stigmatisons pas ! Ne focalisons pas sur cette cité balnéaire ! Parce que bien d'autres encore ont de réels progrès à faire...

Quant au Pacte, Monsieur Guédon est à ma connaissance le deuxième Parlementaire vendéen à l'avoir signé. Là aussi ça m'a mis sur le c... euh le séant ! A qui le tour maintenant ?! Si ce n'est qu'un problème d'accessibilité du site Internet dédié, je veux bien me porter volontaire pour les aider à signer électroniquement ! Sauf si leurs permanences sont inaccessibles bien sûr !

A la semaine prochaine

Mot n° 56 : "comme"

14/03/2012

Vie affective et sexuelle : l’association CH(s)OSE interpelle les candidats à la présidentielle et lance son site internet

 logochsose.jpgL’association CH(s)OSE, qui milite en faveur d’un accès effectif à la vie affective et sexuelle des personnes en situation de handicap, vient d'interpeller les candidats à l’élection présidentielle sur cette question.

En effet, de nombreuses personnes en situation de handicap sont discriminées dans ce domaine et des parents d’enfants en situation de handicap ou des professionnels sont amenés à gérer des situations limites et délicates. Il est donc plus que temps de s’intéresser à la vie affective et sexuelle des personnes en situation de handicap et d’y apporter des réponses concrètes.

Cette interpellation des candidats est l'occasion pour l’association CH(s)OSE de lancer son site Internet www.chs-ose.org dans le but de mettre en avant la nécessité de créer des services d’accompagnement sexuel mais aussi d’informer les personnes concernées et de sensibiliser l'opinion à la question de l'accompagnement sexuel et plus largement à celle de la vie affective et sexuelle des personnes en situation de handicap.

Pour lire le communiqué de presse, cliquez ici

Pour aller plus loin :

L'accompagnement érotique et/ou sexuel des personnes en situation de handicap.

L'accompagnement érotique (également appelé assistance sexuelle) des personnes en situation de handicap est un sujet controversé. Pour éclairer le débat, le CRIPS Ile-de-France (Centre régional d'Information et de Prévention du Sida)  publie un article qui tente d'apporter des éléments d'information objectifs sur le sujet.

Dossier de synthèse en ligne du CRIPS, 22 décembre 2011

12:48 Publié dans Infos | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

ACTP ? PCH ? APA : que choisir ?

interrogation multiple.jpgLa prestation dont vous bénéficiez depuis plusieurs années arrive à échéance, et la MDPH vous demande de choisir entre le renouvellement de votre ACTP (Allocation Compensatrice Tierce Personne), la PCH (Prestation de Compensation du Handicap), voire l'APA (Allocation Personnalisée d'Autonomie) si vous êtes âgé de plus de 60 ans.

Nous vous proposons des notes juridiques qui précisent les conditions d'attribution des ces trois prestations et pourront vous aider à déterminer votre choix :

ACTP

PCH

APA

Pour aller plus loin, visiter le blog juridique de l'APF ici !

12:03 Publié dans MDPH | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

PCH : bien évaluer ses besoins

Bien évaluer ses besoins, c'est essentiel !

photo guide évaluation besoins.jpgAu sein de la maison départementale des personnes handicapées (MDPH) siège la commission des droits et de l'autonomie (CDA) qui accorde ou non des financements liés à vos besoins dans le cadre de la PCH = Prestation de Compensation du Handicap.

Pour ce faire, les membres de la commission prennent leur décision à partir du dossier que vous remplissez et de l'évaluation réalisée par l'EPE (l'Equipe Pluridisciplinaire d'Evaluation). Pour évaluer au mieux vos besoins, l'Association des Paralysés de France met à votre disposition un guide pratique qui vous sera utile pour élaborer votre projet de vie et repérez vos besoins : cliquez ici.

11:53 Publié dans MDPH | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

13/03/2012

La pensée de la semaine...

citation plaire à tout le monde.jpg

09/03/2012

Elections du Conseil Départemental

images.jpg

Plus que 3 jours pour voter !

Vous avez jusqu'au 12 mars 2012

(cachet de la poste faisant foi)

pour voter pour vos conseillers départementaux

Accessibilité : site dédié aux transports

transport site dédié.jpgUn nouveau site dédié à l'accessibilité des transports vient d'être créé avec une double vocation : renseigner sur la régularité des transports et sur les droits des voyageurs.

Un item "personnes handicapées et à mobilité réduite" est prévu pour chaque type de transport.

Un voyageur peut ainsi savoir quelles démarches effectuéer en cas de refus d'embarquement à bord d'un avion par exemple, ou connaître les conditions d'indemnisation en cas de perte de ses aides techniques.

Pour accéder au site, cliquez sur l'image.

Accessibilité : Centre de Ressources de l’Accessibilité, un site très complet

Visuel du centre de ressources de l'accessibilité, composé notamment de plusieurs figurines symbolisant les diverses situations de handicap

Créé par l'observatoire interministériel de l'accessibilité et de la conception universelle, ce Centre de Ressources a pour vocation de répertorier, valoriser et diffuser les bonnes pratiques en matière d'accessibilité et de conception universelle.

Celles-ci sont regroupées par secteur/domaine. Une synthèse des informations les plus importantes pour les publics prioritaires du Centre de ressources peut également être consultée dans 3 rubriques : élus, particuliers et commerçants.

Site très complet sur lequel vous trouverez de nombreux guides, nous vous invitons à le visiter et à le diffuser autour de vous !

Pour accéder au site, cliquez sur l'image.

08/03/2012

Le Député Louis Guédon signe le PACTE APF !

Des représentants de la Délégation Départementale de Vendée ont rencontré ce mercredi 7 mars le Député-Maire Louis Guédon.

De nombreux sujets ont pu être abordés comme l'accessibilité universelle, ainsi que des sujets plus locaux comme le fonctionnement de la Commission Intercommunale d'accessibilité du Pays des Olonnes, la création d'une commission communale sur les Sables d'Olonne, les transports, les places de courtoisie, etc.

Louis Guédon a signé le PACTE APF 2012, s'engageant ainsi à concrétiser les 12 engagements par des actions inscrites dès 2012 dans l’agenda des priorités politiques.

2012-03-07 rencontre GUEDON.JPG

François Bergniard (référent du Groupe relais APF), Paulette Bourget (représentante APF en CIA), Janine Brisseau (Conseillère Départementale APF), Louis Guédon (Député-Maire), Thierry Craipeau (Représentant Départemental APF), Fabien Loubère (responsable du service voirie)

Après un temps de réunion et un déjeuner en commun, la balade en fauteuil roulant n'a pu avoir lieu faute de temps, mais l'objectif essentiel de cette rencontre a été atteint, avec le Député qui signe le pacte et réaffirme son engagement pour l'ensemble des sujets touchant au handicap.

Billet d'humeur n°55 de notre Yonnais en colère

Entre excellence et contentement.

Très bien Monsieur l'Inspecteur d'Académie !
De mieux en mieux... On croit rêver quand même.
Votre excellence n'a d'égal que l'absurdité de la situation de même que votre contentement n'a d'égal que l'irresponsabilité des services de l'Inspection d'Académie que vous avez l'honneur de diriger...

Bravo ! Belle mentalité, belle intégrité, beau gâchis surtout.
Ce serait votre gamin ou l'un de vos petits enfants, y'a belle lurette que la situation serait débloquée, sans qu'il n'y ait aucun souci... non ?

Dans quel monde vit-on ?
Je vous le demande !

A la semaine prochaine...

Mot n° 55 : "en"

06/03/2012

9 Français sur 10 pour une réforme de l'école et une attention particulière aux enfants en situation de handicap de la note

école salle de classe.jpgNeuf Français sur dix souhaitent que l'école soit réformée et qu'une attention particulière soit portée aux enfants handicapés et à ceux qui rencontrent des difficultés d'apprentissage, selon un sondage OpinionWay/Apel publié aujourd'hui. Le sondage, réalisé pour l'Apel (Association des parents d'élèves de l'enseignement libre) sur "Quels projets et réformes pour l'enseignement à l'approche de l'élection présidentielle ?", distingue un échantillon de 639 parents d'enfants scolarisés issu d'un échantillon global de 1 503 personnes.

 Environ 50 % de l'ensemble des personnes interrogées estiment qu'il faut réformer l'école « en profondeur » et 42 % sur « quelques points seulement », tandis que chez les parents d'enfant(s) scolarisé(s) les chiffres sont respectivement 46 % et 45 %, selon le sondage.

Lire la suite sur faire-face.fr

05/03/2012

« L’Inspection académique sait maintenant que nous sommes capables d’aller jusqu’au bout" déclare la maman de Rémi

APF Faire Face.jpgFaire Face publie un article et une interview de la maman de Rémi : cliquez ici

Rémi a enfin une AVS : il l'a rencontrée ce matin

Plus de 6 mois après la rentrée scolaire, 10 mois après la reconnaissance de ce besoin et de ce droit, Rémi a enfin pu être accompagné par une Auxiliaire de Vie Scolaire pour la première fois ce matin.

Entouré de ses parents et de deux représentants de l'APF qui se sont rendus à l'école ce matin, Rémi a fait la connaissance d'Eve, son AVS.

REMI avec AVS 5 mars 2012.JPG

04/03/2012

Les parents de Rémi remercient chacune des personnes présentes jeudi pour les soutenir

rémi 2 parents.JPGLes parents de Rémi nous communiquent quelques nouvelles en attendant lundi, où ils retrouveront deux membres de l'APF qui accompagneront Rémi à l'école pour s'assurer qu'un accompagnement par un AVS sera bien organisé comme cela a été annoncé à la famille vendredi après-midi, le lendemain de notre mobilisation :

"Merci pour votre présence à nos côtés. 
 
J'ai entrevu très rapidement le directeur de l'école de Rémi vendredi soir qui m'a confirmé l'arrivée d'une jeune femme, Eve, au poste lundi matin. Le contrat a été signé vendredi matin.
 
La représentante de l'Inspection d'Académie, Madame Boltzer, a contacté Rémi par téléphone vendredi après-midi : elle lui a également confirmé la présence d'une AVS lundi matin.
 
Pour l'après-midi de jeudi, nous avons été très touchés par la présence de chacun des sympathisants de l'APF. Dans le tourbillon de l'après-midi, nous n'avons pas pu remercier personnellement chaque personne pour sa présence et en étions un peu "frustrés". C'est passé tellement vite ! J'aurais tellement aimé parler un peu plus avec les parents de Jean-Marc et leur montrer nous aussi le soutien que nous leur témoignons.

Encore merci pour votre aide !
A lundi "
Elisabeth et Michel Bourrasseau

02/03/2012

"Une AVS en vue pour Rémi" article de Ouest-France. L'IA est heureux. Il est bien le seul.

Cliquez sur l'article pour l'agrandir.

2012-03-02 OF Rémi AVS manif.JPG

Mention spéciale à l'Inspecteur d'Académie qui déclare : " Nous sommes vraiment heureux que cette attribution puisse se faire"

Et bien du côté de la famille comme du côté de l'APF, nous ne sommes pas heureux, non.

Heureux de quoi ?

D'avoir sacrifié l'année scolaire d'un petit garçon de 10 ans qui va redoubler et perdre tous ses copains ?

D'avoir sacrifié l'équilibre d'une famille entière qui doit se débrouiller chaque jour pour assurer l'école à son enfant, à la maison ?

D'avoir laissé l'état baffouer les droits d'un enfant en toute impunité pendant 10 mois ?

D'avoir réussi à faire annuler l'intervention de la justice 3 jours avant ?

De n'avoir encore rien donné de ferme et concret, alors que cet après-midi encore Rémi a été privé d'école ?

D'avoir juste fait, et encore, mal fait, le boulot pour lequel les fonctionnaires de cette administrations sont payés par tous les parents de tous les petits Rémi de France ?

Il n'y a pas de quoi être heureux, non. Il y a juste de quoi avoir honte.

Louis GUEDON, "par respect pour les personnes handicapées" serait donc prêt à tout, même à mentir effrontément et publiquement ???

La lecture de deux articles parus dans le journal des Sables d'Olonne et Ouest France nous a laissé sans voix !

Lorsque le Député Maire Louis GUEDON est questionné au cours du Conseil Municipal sur la rencontre avec notre association, et la balade en fauteuil roulant qui est prévue depuis 2 mois, "il se met en colère". Voilà ce qu'écrit le journaliste :

menteur doigts croisés.jpg"Une question qui a provoqué la colère du Maire Louis GUEDON lequel a déclaré ne pas avoir reçu une telle invitation, invitation qu'il aurait de toute façon refusée, par respect pour les personnes handicapées" Voir l'article ici

Et dans l'article de Ouest France on peut lire "pas question de la caricature de la promenade en fauteuil roulant" voir l'article ici

Il faut oser. On n'est donc que des caricatures quand on est condamné à se promener en fauteuil roulant ? Refuser de comprendre notre réalité c'est nous respecter ???

respect j'aime ton respect.jpg

Comme Monsieur GUEDON semble avoir quelques petits problèmes de mémoire (tient tient... ça nous fait penser à une autre histoire d'amnésie ça...), petit rappel :

7 décembre 2011 : les député votent contre la proposition de résolution sur l'accessibilité universelle : ici

12 décembre 2011 : l'APF interpelle chacun des députés Vendéens, dont Louis GUEDON qui n'a pas participé au vote : ici

19 décembre 2011 : réponse de Louis GUEDON qui nous propose une rencontre : ici

16 janvier 2012 : nous donnons suite à sa proposition de rencontre et adressons un courrier on ne peut plus explicite : "Afin que vous puissiez mieux comprendre les difficultés qu'un environnement innaccessible provoque, les conséquences que cela a sur notre vie quotidienne, je souhaiterais également que nous puissions partager quelques heures en fauteuil roulant. Nous pourrions tout simplement aller déjeuner puis nous promener ensemble" : ici

Sur la base de cette proposition, un premier rendez-vous a été fixé le 13 février, pour un déjeuner suivi d'une balade. Cette rencontre a été reportée par Louis GUEDON à cause de la visite du Ministre de la pêche ce même jour aux Sables d'Olonne.

La rencontre est donc reprogrammée ce mercredi 7 mars.

Mais peut-être va-t-elle être annulée au dernier moment par le Député Maire "par respect pour les personnes handicapées" ?

Nous ne manquerons pas de vous en informer.

Rémi manifeste pour avoir son AVS : article de "Ma Ville Solidaire"

Pour lire l'article, cliquez sur la photo de Rémi

Rémi ma ville solidaire.jpg

Photo "Ma Ville Solidaire"

Handicap et droit à la scolarité : mobilisation pour Rémi - Article de Faire Face

 handicap,école,scolarité,avs,vendée,rémi boussereau« Stop aux belles déclarations : des actes ! » Hier après-midi à la Roche-sur-Yon, une trentaine de personnes réunies devant l’Inspection académique de Vendée ont manifesté leur indignation face au sort réservé au petit Rémi, 10 ans.


Le 21 février dernier, comme nous vous le relations récemment, la justice a estimé qu’il n’y avait plus de quoi statuer sur l’urgence du sort réservé à cet enfant en attente d’une auxiliaire de vie scolaire depuis six mois. Pour un motif simple : l’Education nationale, par un courrier adressé au juge, s’était engagée à recruter une AVS au 1er mars.


Cet engagement n’était, en réalité, qu’une déclaration d’intention : hier, l’AVS promise n’était toujours pas là. Dans l’après-midi, après avoir manifesté devant l’Inspection académique, la famille Bourrasseau a été reçue, pour la première fois, par le chef de cabinet du préfet de Vendée, en présence d’un représentant de l’Éducation nationale. Celui-ci a avancé des « difficultés » de recrutement. En réalité, une AVS était bien en cours de recrutement, il y a quelques jours, pour Rémi mais l’Inspection académique a décidé de lui proposer un poste ailleurs, dans un lycée public de la région.


Un nouveau "pied de nez" fait par l’Administration à des parents qui, pourtant, ne lâchent rien. Lundi, si l’AVS n’est toujours pas là comme leur a promis le chef de cabinet du préfet, ils reprendront, pour la deuxième fois en deux mois, le chemin du tribunal. Même s’il leur en coûte, à nouveau, 35 €. Ils n’ont pas le choix : assurer eux-mêmes l’instruction de leur fils ne peut être tenable bien longtemps. La justice osera-t-elle, à nouveau, sur une simple déclaration de l’Éducation nationale, prononcer un non-lieu ?


Aurélia Sevestre – Photo DR

Source : http://www.faire-face.fr/

Elections du Conseil Départemental

Elections.jpgVous avez reçu un appel à voter pour le renouvellement du Conseil Départemental de notre département. Ce moment essentiel de la vie démocratique de notre association est d'importance, vous le savez tous, notamment avec les prochaines échéances électorales :

  • Avril-mai 2012: élection présidentielle
  • Juin 2012: élections législatives
  • 2014: élections municipales
  • 2014: élections européennes

Et les sujets à traiter localement ne manquent pas : accessibilité, compensation du handicap et accès aux droits, scolarisation, emploi, sensibilisation au handicap, etc.

Le Conseil Départemental vous représente, alors votez !!! Pour cela, rayez au moins un nom dans la liste des 10 candidats, mettez votre bulletin dans la petite enveloppe bleue, puis dans l'enveloppe affranchie que nous vous avons envoyée, et le tour est joué !

01/03/2012

Notre mobilisation pour Rémi - communiqué de presse

Nous vous proposons de prendre connaissance de notre communiqué de presse qui retrace l'ensemble des démarches effectuées depuis le mois de septembre 2011. Vous y trouverez également les différents articles parus sur notre blog.

Cliquez ici

citation impatiente.JPG

Notre mobilisation pour Rémi en photos (1) - devant l'Inspection d'Académie

blason.JPG


Rassemblement à 14h devant l'Inspection d'Académie de Vendée. Nous ne verrons personne, mais avons décidé de décorer les grilles en souvenir de notre indignation

1p ami famille scotch.JPG


DSCN5662.JPG

DSCN5652.JPG

Rémi, 10 ans

DSCN5671.JPG

Rémi et ses parents

rassemblement plan serré.JPG

jaune stop belles déclarations des actes.JPG

citation impatiente.JPG

1p Frédo faute de budget.JPG

DSCN5629.JPG

1p François.JPG

Rémi maman.JPG

Rémi avec sa maman, sa mamie et sa tante

6p affiches.JPG

 

 

groupe colère.JPG

1p Isabelle scotch.JPG

1p Alexis plein affiches.JPG

jaune 2 slogan.JPG

Grégoire Janine Frédo.JPG

Jean-Marc.JPG

Thierry Grégoire.JPG

groupe gauche.JPG

groupe droite.JPG

2p femme jacky.JPG

DSCN5656.JPG

DSCN5645.JPG

citation rentrée bonheur assumez.JPG

1p liberté femme.JPG1p liberté égalité scolarité.JPG

 

Notre mobilisation pour Rémi en photos (2) - en route pour la Préfecture

Après avoir décoré les grilles de l'Inspection d'Académie, chanté notre colère, et montré à la population quel traitement est réservé aux enfants en situation de handicap aujourd'hui, en Vendée, en route vers la Préfecture !

route préfecture 1 Grégoire.JPG

route préfecture 2.JPG

route préfecture 3 Frédo.JPG

route préfecture 4 vue dessus cris.JPG

route préfecture 5 rémi famille Hugues.JPG

route préfecture 6 famille cri sourires.JPG

Notre mobilisation pour Rémi en photos (3) - audience en Préfecture

15h : la famille de Rémi, accompagnée des représentants de l'APF, est reçue par le Chef de Cabinet du Préfet, Emmanuel Baffour. Il est entouré de sa collaboratrice et d'une représentante de l'Inspection d'Académie, Me Boltzer.

rdv pref 3 fonctionnaires.JPG

La maman de Rémi explique que son petit garçon n'est scolarisé qu'à mi-temps car faute de l'accompagnement par l'AVS auquel il a droit depuis 10 mois, l'école est dans l'incapacité de l'accueillir à temps plein (avec 29 élèves, il est impossible de tout gérer)

Le papa de Rémi rapporte les multiples conséquences de cette descolarisation partielle sur leur organisation familiale : obligation de modifier leurs activités professionnelles, obligation de faire appel à la famille pour les aider  à prendre en charge Rémi chaque après-midi.

Il explique son désarroi face à l'absence de contact avec l'Inspection d'Académie, aux nombreuses sollicitations restées sans effet (cellule aide Handicap Ecole du Ministère, Médiateur de l'Inspection d'Académie, Défenseur des droits) et la terrible réponse qui lui a été apportée : c'est le fait que Rémi soit scolarisé en école privée qui le prive de l'accompagnement dont il a besoin...

Il rappelle les nombreuses démarches effectuées, au prix d'une énergie qui serait bien plus utile ailleurs...

rdv pref rémi parents me regarde.JPG

rev pref mamie papa.JPGLa mamie de Rémi explique à quel point l'école est importante dans son rôle de socialisation, et qu'il est inconcevable de changer Rémi d'école pour le mettre dans le public, juste pour qu'il ait plus de chance de voir ses droits respectés. Son année scolaire a déjà été sacrifiée, gâchée, et Rémi qui va redoubler son CM2 va perdre tous ses copains. Il est inconcevable de le changer d'environnement.

affiche faute budget.JPGLa représentante de l'Inspection d'Académie explique que le recrutement de l'AVS n'a pas été possible car il n'y avait plus de moyens disponibles. C'est uniquement ce 31 janvier au matin que des moyens ont été alloués... Elle reconnait que tout cela est très "dommageable"

Elle tente de convaincre que tout ce qui pouvait être fait a été fait, mais que cela est complexe, prend du temps, etc. Et surtout, que tout est dorénavant l'affaire de l'école qui a la responsabilité du recrutement !

rdv pref cd serré.JPGUn conseiller Départemental lui fait remarquer que l'administratif prend le pas sur l'humain. Il estime que ce n'est pas acceptable. Il lui demande "Faîtes quelquechose !"

La maman de Rémi rapporte que l'école avait trouvé une jeune femme pour accompagner Rémi, mais que l'Inspection d'Académie lui a proposé un autre poste avec plus d'heures ! Elle a donc bien évidemment accepté ce second poste mieux rémunéré !

Le représentant de l'Etat a proposé de créer un pôle de travail piloté par la préfecture regroupant l'APF, l'Inspection d'Académie, la MDPH, la Direction de l'Enseignement Catholique.  L'objectif est de mieux coordonner les différents acteurs qui interviennent pour la scolarisation des élèves handicapés. Nous avons expliqué l'importance de la présence de l'Agence Régionale de Santé pour envisager la scolarisation au sens large, avec les dispositif médico-sociaux (SESSAD et structures type Institut d'Education Motrice par exemple)

Nous avons demandé que ce groupe de travail soit réuni rapidement, et avant le mois de juin pour préparer l'année scolaire prochaine. Nous avons rappelé l'engagement de l'Inspecteur d'Académie de Vendée d'assurer la continuité de service au sein de l'IA cet été pour éviter la désorganisation de la rentrée scolaire subie cette année... Nous avons également indiqué que le groupe pourra travailler sur la question du manque de CLIS sur l'Ile de Noirmoutier qui contraint les enfants à faire 3h de taxi par jour pour aller à l'école !

affiche 20h.JPGAucune garantie n'a pu être apportée à Rémi, à ses parents, à sa mamie sur l'arrivée d'un AVS, ni même sur le nombre d'heures d'accompagnement effectif qui sera mis en place. Même si la collaboratrice du Chef de Cabinet du Préfet a fini par dire "Lundi, tout sera réglé"...

L'APF sera présente devant l'école de Rémi Lundi pour voir.

A suivre

rdv pref groupe.JPG