• Billet d'humeur N° 58 de notre Yonnais en colère

    Malades = Interdit destop.png Projets

    Convention Aeras, FFSA, ...
    A vrai dire, je m'en fous un peu !
    Moi, ce qui m'intéresse, ce sont les personnes qui en dépendent, et qui, une fois encore, subissent !

    En gros : quand t'es Z'handicapé, t'es obligatoirement malade, voire même à l'article de la mort.
    Quand t'es Z'handicapé, tes rêves se transforment en autant de Chimères par définition complètement hors de portée, complètement utopiques.
    Quand t'es Z'handicapé donc, t'as pas accès au crédit, à l'emprunt pour améliorer autant se faire que peut ta putain de vie où finalement tout t'est interdit !...

    En revanche, un Etat déclaré en faillite par les plus hautes instances, pour ne point le nommer la France, lui, on lui accorde un emprunt. Alors qu'il est plus que malade, grangréné juqqu'à l'os !
    Et en plus on voudrait lui conserver son triple "A"...
    "A" comme Alarmant, ou comme (A)llucinant...
    "A"lalah !

    Là ! Y'a un truc que je pige pas...

    A la semaine prochaine


    Mot n° 58 : "oublié"

  • Recueil des bonnes pratiques en accessibilité

    11003-visuel_web_450px.png14 lauréats ont été retenus par le Ministère du développement durable pour valoriser des initiatives ou réalisations accessibles.

    Sur les 220 dossiers déposés sur l'ensemble de la France pour concourir au recueil de bonnes pratiques en accessibilité, 14 se sont vues récompensés par le jury national (composé d'associations de personnes handicapées, de services du ministère du développement durable et d'un journaliste)

    Le "Recueil des belles pratiques et des bons usages" traite des secteurs suivants :

    • Les établissements recevant du public
    • Le logement
    • La voirie et les espaces publics
    • Les transports

    Les organismes porteurs de la candidature sont :

    • le maître d’ouvrage de la réalisation, l’autorité organisatrice
    • le maître d’oeuvre de la réalisation (après avoir recueilli l’accord du maître d’ouvrage)
    • le gestionnaire, l’exploitant ou l’opérateur

    cliquez ici pour voir les lauréats classés par catégorie

     

  • Billet d'humeur n°57 de notre Yonnais en colère : "La diplomatie du directeur de la MDPH !"

    La diplomatie du directeur de la MDPH !

    En lisant le Sans-Culotte 85 (n° 53 de ce mois de mars), je suis vraiment agacé (le mot est faible) par les propos du directeur de la MDPH sur l'issue de la bataille menée par la famille Muller... "Le résultat d'une conjonction de bonnes volontés et d'infos convergentes".

    C'est beau et ça me laisse sans voix !

    Si je comprends bien, aujourd'hui il faut que les élus bottent le cul des services de la MDPH pour que les choses avancent, pour que les bonnes volontés "conjonctionnent"... Hallucinant non ?! Et puis après ça, tous les p'tits scribouillards de la MDPH ont "convergé" au domicile de la famille Muller pour avoir le même niveau d'information ?! Ouaaahh ! Je pense que ça a dû être un véritable tremblement de terre dans les services cette affaire là !

    Enfin un truc m'a fait marrer ou plutôt pleurer (de rire) en lisant un autre passage de l'article : "Les moyens attribués par l'Etat en 2005 sont toujours les mêmes aujourd'hui, alors qu'avec la loi sur le handicap, la reconnaissance du nombre de personnes handicapées a explosé de par l'élargissement des critères..."

    Deux choses là-dessus :

    1. Eh oui ! Depuis 2005, les Z'handicapés sont (ou devraient être) des z'humains, des "zitoyens" comme tout le monde ; ce qui veut dire qu'avant on ne devait être que de la merde, des sous z'humains ! Et encore, on n'en est pas arrivé, à ce jour, à la possibilité de nous reproduire... Alors imaginez un peu quand ce sera le cas...

    2. Sur les moyens attribués, on a toujours cette désagréable impression que c'est la faute aux Z'handicapés si les administrations manquent de fric ! Pour des trucs qui ne servent à rien, on en trouve bien du poignon. Et puis si c'était une entreprise qui gérait ces dispositifs liés au handicap, et que pour de vrai, y'en n'avait plus du pognon, ben pas de cadeau, elle mettrait la clef sous la porte !

    Moralité : il y'a de l'argent, mais pas toujours de "conjonction de bonnes volontés" !

    A la semaine prochaine

    Mot n° 57 : "j'écris"

    pouvoir car vouloir.jpgpouvoir vouloir.jpg

  • Bilan mitigé pour la convention Aeras, censée faciliter l’accès des personnes malades au crédit

     Un an après la mise en place de la convention Aeras, l’accès à l’emprunt lorsque l’on est malade est-il devenu plus aisé ou reste-il encore un parcours du combattant ? Et bien, la réponse se situe entre les deux.

    Certes, d’après la FFSA (Fédération française des sociétés d’assurances), « la garantie spécifique couvrant le risque invalidité mise en place par tous les assureurs a permis d’augmenter le nombre de personnes malades ayant accès à l’emprunt ». Cependant, les chiffres exacts des prêts accordés ne seront connus qu’en 2013...

    Ce qui est certain, en revanche, c’est que la prise en compte des progrès de la médecine par les compagnies d’assurances, ainsi que la simplification des démarches administratives, n’ont pas beaucoup progressé.

    Peu d’avancées, pas de compromis...

    Pour lire la suite sur Faire Face, cliquez ici

  • Résultat des élections du Conseil Départemental : vos 9 élus sont...

    élection CD.jpgC'est ce matin que le Comité de Pilotage des élections a procédé au dépouillement des votes pour l'élection des nouveaux membres du Conseil départemental 2012 / 2015.

    Retrouvez ici l'intégralité des résultats.

    Vous avez été 59% à participer à ce temps fort de démocratie de notre association : bravo à chacun !

    Et félicitation aux 10 candidats pour leur engagement, même si tous ne sont pas élus, puisque notre conseil départemenal compte 9 places.

    Bravo aux 9 conseillères et conseillers élus qui porteront le projet associatif "Bouger les lignes ! Pour une société inclusive"