• Billet d'humeur n°62 de notre Yonnais en colère

    Aux urnes citoyens !

    Alors ? J'espère que vous êtes allés voter, parce que c'est important ! Forcément, si on compare l'importance toute relative accordée par les candidats aux questions sur le handicap ou l'accessibilité durant la campagne, aux quelques 10 millions de personnes plus ou moins directement concernées, on s’aperçoit que les Z’handicapés sont loin d’être l’objet des grandes préoccupations de nos chers gouvernants…

    Remarquez ! On n’existe réellement que depuis le 11 février 2005, alors faut quand même pas pousser mémé… Et en plus on voudrait avoir le droit de voter ?! Là tout de suite maintenant…

    Bon allez ! Trêve de plaisanteries et d’ironie ! Ce message s’adresse très sérieusement aux Z’handicapés de France et de Navarre en âge de voter et jouissant de tous leurs droits civiques : si vous rencontrez ou avez rencontré la moindre difficulté pour voter, dites-le, criez-le haut et fort, faites-vous entendre et pétez le scandale avant que le candidat élu le 7 mai prochain ne fasse péter le Champagne !

    S’il y a la moindre irrégularité signalée, connue et reconnue, le vote pourrait être purement et simplement annulé… Eh là ! Pas question de le péter le Champagne ! Il faudra tout reprendre à Zéro Mesdames et Messieurs les candidats…

    A la semaine prochaine

    Mot n° 62 : "mai"

  • Un service de transport adapté pour aller voter

    1907168908.jpgOui, les bureaux de vote doivent être accessibles. C’est la loi. Et de nombreuses municipalités semblent en avoir pris conscience. A Paris, par exemple, la mairie assure que « les 869 bureaux de vote sont accessibles aux personnes en situation de handicap. » « Aujourd'hui, la représentation a changé, se réjouit, dans Le Monde, Nicolas Mérille, le conseiller national accessibilité et conception universelle de l'APF... Lire la suite de l'article sur le blog de Faire Face en cliquant ici.


  • Billet d'humeur n°61 de notre Yonnais en colère

    J'ai retrouvé les gars du chantier !

    61-2.JPG

    Regardez bien la photo : vous ne reconnaissez pas un futur pensionnaire du "bestiaire" de la Place Napoléon ?! Alors s'il est vrai qu'il faut que les entreprises fassent gaffe dans le respect des règles de cheminement durant les travaux, il est tout aussi important que la Ville veille aussi aux grains...

    A la semaine prochaine

    Mot n° 61 : "le"