MDPH : Des nouvelles de Jean-Marc...

Nous vous avons rapporté dans ce blog le combat de Jean-Marc et de sa famille pour faire reconnaître par la MDPH de Vendée les droits de ce jeune homme lourdement handicapé (ici, ici et ici)

En effet, bien que Jean-Marc nécessite la présence et les soins permanents de tierces personnes, la MDPH (qui n'avait toujours étudié sa situation médicale que "sur pièces") ne lui accordait que 9 heures d'aides humaines par jour, l'estimant donc capable de rester seul 15 heures par jour ! Nadine et Roland, ses parents, étaient dépités face à un tel verdic : "Si Jean-Marc restait en effet seul 15 heures par jour, il ne faudrait pas plus d'une semaine pour qu'il décède"

Fin décembre 2011, la famille a donc sollicité une audience auprès de Bruno Retailleau, Président du Conseil Général et donc, responsable de la MDPH. Elle a été reçue par une proche collaboratrice de Monsieur Retailleau, et a pu exposer la réalité de la vie de Jean-Marc, tout en rappelant les dispositions légales prévues par le législateur. Pour la première fois, cette famille s'était alors sentie écoutée et entendue.

enfin....jpgSuite à cette rencontre, un médecin de la MDPH a, pour la première fois, rencontré Jean-Marc, et n'a pu de fait, que constater les besoins inconstestables d'aide humaine et de surveillance nécessaires à ce jeune homme. C'est ainsi qu'une nouvelle décision a été notifiée à la famille : une reconnaissance pour Jean-Marc du besoin d'être accompagné 23h par jour. Enfin.

Commentaires

  • Ils ont finalement accordé 23h par jour ? Et pourquoi pas 24 puisque c'est ça le réel besoin de jean-marc ??
    Peut-être juste histoire de signifier à la famille que c'est pas elle qui va décider, non mais dit. Les professionnels savent quand même ce qu'ils ont à faire.
    tsssss

  • Il est tout a fait lamentable que cette famille ait du dépenser tant d'énergie pour simplement faire valoir un droit aussi basique que celui de l'aide humaine. J'ai vu la vidéo de TV Vendée : y'a même pas besoin d'être médecin pour se rendre compte que Jean-Marc a besoin de cette aide et de cette surveillance permanentes !
    Ils pensaient à quoi tous ces supers professionnels de la MDPH en ne donnant que 9h par jour : qu'il suffit de coller jena-Marc dans un coin 15h, et que ça ira bien ? ?? quelle honte.
    Bravo à la famille pour sa détermination, et à l'APF pour son soutien aux personnes sans concession.

  • Whaou ! passer de 9h a 23h...!!! si ca c'est pas la preuve que les évaluations sont faites n'importe comment !!!

  • Bonjour, J'avais appris la bonne nouvelle en lisant le journal "Sans Culotte" du mois d'avril. Décidément, bravo à vous, l'APF que le journaliste qualifie de "pitbull qui ne lache jamais le morceau en conseillant et soutenant juridiquement les familles, en manifestant, et en provoquant des rencontres avec la préfecture et l'éducation nationale"
    On a tous besoin d'un pitbull comme vous !

Les commentaires sont fermés.