07/06/2012

Rencontre avec Béatrice MOINARD (Alliance centriste), candidate aux élections législatives

Daniel SELLIER (Représentant Départemental) et Thierry CRAIPEAU (Représentant Adjoint) ont rencontré ce mardi 5 juin Béatrice MOINARD (Alliance Centriste) accompagnée de Philippe BARRE son suppléant, Délégué Départemental du MODEM.

MOINARD Béatrice.jpg

(photo Ouest France)

Béatrice MOINARD déclare ne pas pouvoir s'engager sur le respect de la loi du 11 février 2005 qui fixe l'objectif d'une accessibilité universelle en 2015. Elle estime que les collectivités locales manquent de moyens et font ce qu'elles peuvent.

Elle pense que l'APF devrait être plus "mesurée"... En tant que représentants des personnes en situation de handicap qui attendent depuis des décenies que les choses avancent, nos représentants n'ont pas manqué de réagir à ces propos.

Philippe BARRE soutient davantage les positions de notre association sur ces questions d'accessibilité entre autres.

Point positif : Me MOINARD a proposé son appui pour que notre association puisse travailler avec l'association des Maires (toutes nos précédentes propositions étaient restées sans réponse).

Béatrice MOINARD et Philippe BARRE se sont engagés à signer le PACTE APF 2012.

Précision : B.MOINARD est l'assistante parlementaire de J.C MERCERON (centre). Celui-ci n'a, depuis 2004, jamais rien proposé, en tant que Parlementaire, en faveur des PSH ( http://www.senat.fr/senateur/merceron_jean_claude04083m.h... )

Commentaires

Et bien cette dame ne va certainement pas me trouver suffisamment "mesurée", mais franchement... Osez dire que les collectivités font ce qu'elles peuvent, et que la loi c'est une utopie, c'est une injure à notre intelligence. Et oui chère madame : on est peut-être éclopé, mais pas stupide. Si la loi a été votée, c'est justement parce que tous ces gens qui "font ce qu'ils peuvent" n'en font pas assez.
Une semaine en fauteuil roulant pourrait être très instructive.
Je compte sur mon association pour ne pas laisser passer des propos pareils.

Écrit par : Lise | 07/06/2012

Vous rappelez que JC Merceron n'a jamais rien proposé pour les personne shandicapées, c'est terrible. On se demande bien ce qu'ils font tous ces élus grassement payés pendant que nous on galère au quotidien.

Écrit par : un digné | 07/06/2012

Vous aviez donné une super citation de notre président , Jean-marie Barbier : "on ne peut plus accepter d'entendre "on fait ce qu'on peut". Maintenant, il faut faire ce qu'il faut".
Et bien c'est ça qu'il faut répondre à cette dame.
Si elle se retrouve en fauteuil et qu'elle ne peut ni aller à la pharmacie, n chez le boulanger qui sont juste à côté de chez elle, comme c'est mon cas, parce que c'est pas accessible, elle aura peut-être moins envie d'être "mesurée" et de trouver des excuses du type "on fait ce qu'on peut".
Ras le bol de ces soit disant représenatns politiques qui se fichent pas mal de notre réalité.

Écrit par : Sylvie | 10/06/2012

Les commentaires sont fermés.