La ministre en charge des personnes handicapées dévoile ses intentions avant une élection cruciale pour elle

 carlotti,accessibilité,2015,avs,muselier,législatives« L’accessibilité dans tous les domaines en 2015. Aujourd’hui, tout le monde sait que cela ne sera pas possible. » Marie-Arlette Carlotti, la ministre déléguée chargée des personnes handicapées, dresse un constat sans fard de l’application de la loi de février 2005 dans l’entretien qu’elle a accordé au quotidien La Marseillaise du 8 juin : « Durant ces dernières années, cette loi fait partie de celles qui ont été victimes du manque de moyens et de volonté politique, au plus haut sommet de l’Etat, pour être pleinement appliquées. Et les retards sont énormes malgré quelques avancées. (…) Je redoute que ce qui n’a pas été fait depuis 2005 ne puisse pas se réaliser en deux ans. (…). Je veux associer les grandes associations au constat et trouver ensemble une issue positive et concrète. » 

Elle précise également qu’elle souhaite que le gouvernement « dégage des moyens ciblés » pour l’accompagnement des enfants handicapés, sur les 60 000 postes que François Hollande a promis de créer en cinq ans, dans l’Education nationale. Peu à peu, la ministre dévoile ses intentions. Vendredi 1er juin, au congrès de l’Unapei, Marie-Arlette Carlotti avait commencé à dessiner ses priorités : l’éducation, l’emploi, l’accessibilité, les aidants familiaux…

Lire la suite sur le blog de Faire Face, ici

Les commentaires sont fermés.