Accessibilité : est-ce à nous de subir l'inaction ???

A moins de trois ans de l'échéance, seuls environ 15% des établissements recevant du public sont aujourd’hui accessibles, précisent les auteurs du rapport de l’Inspection générale des affaires sociales (Igas), du Conseil général de l’environnement et du développement durable et du Contrôle général économique et financier. «Le constat est affligeant», commente notre président de l’APF, Jean-Marie Barbier.

source : Libération.fr

Arnaud de Broca, secrétaire général de la Fnath, association des accidentés de la vie, juge plus réaliste de «revoir un certain nombre d’exigences».

«Le constat est affligeant. Ce qu’il faut, c’est décider comment on va s’y prendre pour mettre le turbo d’ici à 2015 !» s'indigne notre Président de l'APF

source : libération.fr

Commentaires

  • Lire que des associations vont dans le sens de la mollesse m'indigne ! Si même les assos de personnes handicapées cautionnent l'immobilisme que nous subissons depuis des décénies, et ben on n'est pas prêts de pouvoir aller au resto comme tout le monde, d'entrer dans la pharmacie du coin comme tout le monde, et de prendre le bus comme tout le monde. Une honte. Je compte sur la détermination de l'APF pour ne rien lâcher, et ne plus accepter qu'on nous traite comme des sous-hommes.

Les commentaires sont fermés.