Accessibilité : "il faut arrêter d'être con ! On a chacun une responsabilité"

handibat.jpgCes mots, nous avons eu le bonheur de les entendre lundi à l'occasion du lancement de la marque HANDIBAT en Vendée. Ils sont de Gabriel DESGROUAS, professionnel du bâtiment et Président d'HANDIBAT. Un personnage comme on aime.

Handibat est un label attribué aux artisans qui s'engagent dans une démarche d'éthique et de déontologie. Leur seul objectif doit être d'apporter la meilleure réponse adaptée à la personne, en dehors de toute considération commerciale : il s'agit de mettre son savoir-faire au service de la personne. "Dans le bâtiment, on peut tout faire ; il suffit juste de réfléchir et de vouloir" martèle Gabriel DESGROUAS. Et il ne manque pas d'exemples de solutions simples et parfois peu onéreuses.

Il motive comme aucun les artisans présents : "Pensez à tout. Poussez le professionnalisme jusqu'au bout", en donnant l'exemple du ménage à la fin des travaux. Il est pour lui impensable de laisser un chantier sale ou poussiéreux alors qu'il s'agit de l'habitation d'une personne malade ou en situation de handicap. Ne pas avoir ce soucis du bien être de la personne justifie pour lui la perte du label HANDIBAT (un artisan en a déjà fait les frais)

desgrouas.jpg"L'accessibilité c'est qu'une question de bonne volonté et de bon sens ! Il faut arrêter d'être con !"

Il utilise le mot "discrimination" sans complexe tout au long de son exposé : ne pas permettre à une personne en situation de handicap d'aller acheter son pain à cause d'un commerce innaccessible, c'est une discrimination. Ne pas permettre à chacun de regarder par la fenêtre (avec l'exemple des fenêtres de toit trop hautes), c'est de la discrimination.

Il fustige même les arguments financiers qui serviraient à justifier la non accessibilité : "Dans le neuf, nous ne tolèrerons aucune dérogation, parce que les solutions, elles existent. Et les raisons économiques, ça ne tient pas. Ce qui est cher dans l'accessibilité, c'est quand il faut casser et refaire ce qui n'a pas été fait dès le départ. L'argent, quand il est utilisé intelligemment, il y en a !"

Pour ce qui est de la mise en accessibilité du bâti existant, il ne manque pas d'idées non plus. Et ces idées, les artisans peuvent les échanger sur un forum dédié sur le site HANDIBAT.

Gabriel DESGROUAS a incité le Conseil Général de Vendée à réaliser un appartement témoin dans lequel les personnes en situation de handicap pourront expérimenter tout un panel de solutions techniques, avant de les mettre en oeuvre chez elles (cela existe dans d'autres départements). Cet outil formidable est un bon moyen de sensibiliser et former les professionnels (architectes, ergothérapeutes, auxiliaires de vie) et aidants familiaux, mais aussi les élus. Son seul objectif est que tout le monde parle le même langage !

Ce sont ainsi en Vendée 40 artisans qui viennent d'obtenir le label HANDIBAT, et nous ne pouvons que souhaiter que d'autres rejoignent le mouvement !

Visitez le site HANDIBAT ici.

Trouvez un artisan labélisé en Vendée ici.

Commentaires

  • C'est bien qu'il y ait un label qui va uniquement penser aux personnes en situation de handicap ou atteintes d'une maladie qui leur prive de leurs capacités motrices, sensorielles ou autres.

Les commentaires sont fermés.