22/10/2012

Deux tables rondes sur la politique du handicap réussies !

Ce samedi 20 octobre, nos deux tables rondes successives sur la politique du handicap ont rencontré un franc succès. Adhérents, présidents d'associations, parlementaires, maires : 80 personnes y ont assisté dans un esprit constructif.

Accessibilité universelle : concevoir et aménager un environnement accessible à tous !

Daniel Sellier, Thierry Craipeau et François Arrivé, Conseillers départementaux, étaient bien entourés pour cette table ronde riche et dense : Jean-Marie Barbier, Président de l'APF, Jean-Pierre Blain, Représentant Régional de l'APF, Gérard Villette du Conseil Général et Nicole Guérin du Conseil Régional les ont rejoint pour débattre sur la notion d'accessibilité universelle, les ERP (Etablissement Recevant du Public) et plus particulièrement les commerces de proximité, ainsi que le transport.

Photo 014.jpg

Tandis que Nicole Guérin a affirmé que le handicap était au coeur de l'action du Conseil Régional, Gérard Villette a déclaré que l'environnement devait s'adapter aux réalités du handicap et que la personne se situait toujours au coeur des préoccupations du Conseil Général.

Pour répondre à l'inquiétude des personnes en situation de handicap au regard du retard considérable concernant la mise en accessibilité des commerces de proximité, le Conseil Général a déclaré développer un programme de soutien aux communes pour réaménager les centres bourgs. Hugues Fourage, Maire de Fontenay le Comte, a cependant regretté que les communes de plus de 10 000 habitants soient exclues de ces aides. Pierre Régnault, Maire de La Roche sur Yon, a indiqué que l'accessibilité est un principe d'égalité qui nécessite une mobilisation de tous. Nous avons insisté sur le rôle d'information et d'incitation que doivent avoir les conseils généaux et régionaux.

Hugues Fourage récemment élu député s'est engagé à reverser 1/4 de son indemnité parlementaire pour des projets de mise en accessibilité ! Alors que Jean-Marie Barbier rappelait que seuls 15% des ERP sont aujourd'hui accessibles, la tâche est immense, mais le symbole est à saluer.

Sur la question des transports, Gérard Villette dit avoir conscience des efforts à faire pour un maillage plus dense du département, et améliorer la qualité d'usage du réseau inter-urbain. Il invite d'ailleurs chaque utilisateur à faire remonter les difficultés rencontrées auprès du Conseil Général. Il s'est engagé a faire travailler la question de la continuité de la chaîne de déplacement au sein du Conseil Départemental Consultatif des personnes Handicapées (CDCPH = instance qui pilote la politique du handicap sur le département).


Un logement digne et adapté : un droit fondamental !

DSCN0243.JPGPierre Berthomé, Conseiller Général et Jean-Marie Barcat, directeur du PACT ARIM sont venus échanger avec nous sur une question qui nous semble essentielle : le recensement de l'offre de logement accessible et surtout, la mise en relation des bailleurs privés et publics avec toutes celles et ceux qui sont en recherche d'un logement. L'absence de recensement à été mise en évidence : non seulement les Commissions Accessibilité Communales ou Intercommunales sont trop peu nombreuses à remplir cette obligation légale, mais lorqu'il est fait par les collectivités ou les bailleurs sociaux, ce recensement n'est pas fiable.

"On est jamais mieux servi que par autrui" a indiqué Jean-Marie Barcat

Un adhérent a expliqué habiter dans un logement dit accessible par son bailleur social, alors que seul son chien peut utiliser la douche qui est parfaitement inutilisable pour une personne a mobilité réduite. Et cette situation n'est malheureusement pas isolée en Vendée. Le PACT ARIM qui a travaillé en partenariat avec les bailleurs sociaux du Maine et Loire a pu mettre en évidence que seuls 30% des logements réputés accessibles l'étaient de manière réelle.

Photo 031.jpgQuant à la mise en relation entre l'offre et la demande, rien n'est organisé de manière globale sur notre département. Nous avons donc demandé à Jean-Marie Barcat de nous présenter ADALOGIS qui peut être une solution intéressante. Bien que le Conseil Général semble opposé à utiliser ADALOGIS, il s'engage à retravailler cette question du recensement et de la mise en relation au sein du CDCPH. Pierre Berthomé a exprimé sa volonté d'avancer sur le sujet  : "Faisons simple, faisons efficace" a-t-il demandé à ses équipes en fin de journée.

Photo 015.jpgSylviane Bulteau et Alain Leboeuf, tous deux Députés, ont assisté avec intérêt et contribué à ces tables rondes , ainsi que Jean-Marie Chabot, Maire de Fougeré, et Pierrick Adrien, Président de la CAPEB, venu nous parler d'Handibat. Nous lui laissons d'ailleurs le mot de la fin alors qu'il reprend la parole de M Desgrouas, Président d'Handibat :

"Pour l'accessibilité, il faut arrêter d'être con : on a tous une responsabilité"

La demande est entendue puisque ces tables rondes ont mis en évidence une réelle volonté partagée d'un travail concerté au service d'une qualité d'usage réelle.

Alors... y'a plus qu'à !

Retrouvez plus de photos ici

Commentaires

Super journée, merci à toutes et à tous pour votre participation. J'espère qu'on a pas entendu que des paroles et des promesses, que des actes concrets suivront de la part des élus présents et leurs collègues. Nous suivront cela de prêt tous ensemble.

Écrit par : Daniel | 23/10/2012

Bravo pour cette belle organisation, et la qualité de ces tables rondes. On a ressenti tout le travail en amont, et franchement, c'était classe, et super intéressant. Et j'ai adoré le rythme, que vous ne laissiez pas les politiques partir dans des discours sans répondre aux questions posées. A refaire ! Sylvie M

Écrit par : Sylvie M | 24/10/2012

Bonjour,
Juste une petite remarque sur la terminologie utilisée par Monsieur Villette : on ne parle plus des handicapés, mais des personnes en situation de handicap.
Pour éviter de rabaisser celles-ci à leur seul handicap, c'est mieux...
Merci
Jean-Claude

Écrit par : Jean-Claude | 26/10/2012

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.