30/11/2012

Le corps médical part en guerre contre l’accessibilité

médecins,accessibilité,cabinets,dérogation,2005,CNPS,santé,professionnels de santéLes professionnels de santé « exigent une adaptation de la réglementation » concernant l’accessibilité des locaux professionnels. En l’occurrence de la loi du 11 février 2005 qui rend obligatoire, d’ici le 1er janvier 2015, l’aménagement de tous les établissements recevant du public. Dans un savoureux communiqué, le centre national des professionnels de santé libéraux, qui « fédère la quasi-totalité des syndicats de professionnels de santé libéraux et représente près de 400 000 professionnels », déplore que son « application aux libéraux de santé présente plusieurs difficultés ».

Lire la suite sur Faire Face

Ensemble, construisons une société ouverte à tous !

Pour aller plus loin, cliquez ici

Accès pour tous à la santé : revendications de l'APF

bonne santé.jpgL'accès à la santé pour tous implique la possibilité pour toute personne en situation de handicap d'accéder à l'ensemble des services de santé dans les conditions du droit commun, ainsi que par la prise en compte de ses besoins spécifiques.

Retrouvez ici les positions de l'APF actualisées

Pour connaître l'ensemble des revendications de l'APF, cliquez ici

10:05 Publié dans Santé | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | |

29/11/2012

Un infirmier accepte de prendre en charge les soins de Christian.

Nous vous rapportions la situation dans laquelle se trouvait Christian qui ne parvenait pas à trouver d'infirmier(e) pour assurer les soins prescrits : voir ici.

Grâce à une belle mobilisation de différents acteurs, un infirmier a accepté d'assurer ses soins !

Nous souhaitons à Christian d'excellentes vacances en vendée avec sa famille !

22:23 Publié dans Santé | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

Vendée métiers : samedi 8 et dimanche 9 décembre au Vendéspace

Les Formations par alternance au coeur des métiers

Rencontre départementale des jeunes et des professionnels

Samedi 8 et dimanche 9 décembre au Vendéspace à Mouilleron-le-Captif

Pour en savoir plus, cliquer sur l'image 

dd.85@apf.asso.fr_20121127_104649_001.jpg

16:06 Publié dans Infos | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

Vacances en Aveyron

gite aveyron.gif

Gîte labellisé 4 handicaps et classé 4 étoiles, ouvert toute l'année. 

Pour tout renseignement, contactez 

Agnès et Bernard CREPIN - Gîte Le Barry Bas -  CEYRAC LE BAS - 12340 GABRIAC

Tél. : 05.65.66.26.35 - Mail :b.crepin1@laposte.net - Gîte : http://www.vacances-aveyron-gite.com/

Juste 2 minutes

Billet d'humeur n°93 de notre Yonnais en colère... "Rigolo Monsieur Raoul !"

Bonjour !

Avant je lisais Roche Mag (le magazine de La Roche sur Yon) pour ses tribunes, et plus précisément celles, ou plutôt devrais-je dire "celle" de La Roche Démocrate. En effet, Monsieur Raoul (Mestre, pour celles et ceux qui ne l'auraient pas encore compris) avait un message qu'on pouvait qualifier d'immuable : "... Le Mouvement Démocrate, avec François Bayrou, propose des solutions ici et maintenant ! Rejoignez-nous." Et de rajouter ses coordonnées... Génial ! Tout simplement génial ! Il paraît que ça doit donner envie... Mouais !

En tout cas moi, je ne suis jamais allé voir sur son blog, parce que l'envie, je ne l'avais pas... Bref !

Quelles sont ces solutions ? Elles ne sont jamais exposées dans ces fameuses tribunes. Et puis dans le numéro de novembre 2012, sa tribune évolue. Quelles révolutions même ! Monsieur Raoul y dit ceci :

"L'économie chavire et pas une bonne mesure adoptée : réduction de la pression fiscale, aide aux entreprises, attraction des riches ici. Rien pour la création d'emplois. Le Maire fait même tout l'inverse. Seule la communication compte : 11 000 000 € pour des marres place Nap et 65 000 € à des parisiens pour un logo : "La Roche-sur-Yon Vendée way of life", rose fluo et en anglais ! Décidément mauvais."

Quand je l'ai lue cette tribune, les bras m'en sont (encore) tombés ! Digne d'un Yonnais en colère bien fâché... Vous n'avez certes pas complètement tort Monsieur Raoul dans votre tribune, ou plutôt votre billet. Mais allez plus loin dans votre analyse, si c'en est vraiment une, et proposez des choses. Sans quoi, je vous le dis tout net : vos tribunes resteront bien rigolotes et fades à la fois... Décidément mauvais !

A la semaine prochaine

Mot n° 93 : "pour"

28/11/2012

Quand j'attends la réponse de la MDPH...

tumblr_réponse MDPH.gif

Tumblr trouvé ici

La loi prévoit un délai de 4 mois pour que la MDPH rende sa décision, délai au delà duquel, en l'absence de réponse, il faut considérer qu'il s'agit d'un refus. Vous disposez alors de 2 mois pour contester le refus auprès du Tribunal (du Contentieux et de l'Incapacité (TCI) ou administratif (TA) en fonction de la demande initiale)

Ainsi, en l'absence de contact avec la MDPH dans les 3 mois qui suivent le dépôt de votre dossier, vous pouvez adresser une relance au Directeur de la MDPH en mentionnant l'article ci dessus. : cliquez ici (les parties en rouge sont à personnaliser, et le courrier est à compléter en fonction de votre situation)

Après 4 mois, vous êtes en droit de déposer un recours auprès du Tribunal.

La loi prévoit également la possibilité de déposer une demande de PCH (Prestation de Compensation du Handicap) en urgence (cliquez ici). Le Président du Conseil Général dispose alors de 15 jours pour vous répondre.

La Délégation départementale se tient à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches. N'hésitez pas à nous solliciter : cliquez ici.

14:59 Publié dans MDPH | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | |

L'APF a signé un CPOM régional avec l'Agence Régionale de Santé !

Ce vendredi 23 novembre, l'APF et l'ARS des Pays de la Loire ont signé un CPOM régional, c'est un dire un contrat pluriannuel d'objectifs et de moyens intégrant l'ensemble des 22 services et établissements que l'association gère sur la région.

DSC_3397.JPG

JP Blain, PS Camo et MS Dessaule

Pour l'occasion, Marie-Sohie Dessaule-Directrice de l'ARS, Emmanuel Bon-Directeur Général de l'APF, Paul-Sylvain Camo-Directeur Régional et Jean-Pierre Blain-Représentant APF de région se sont retrouvés avec de nombreux directeurs de structures APF et des jeunes usagers de nos services.

Article du Canard Social ici

Article Ouest France ici

Nous on aime cette petite phrase de l'ARS qui nous connaît bien sous notre angle militant, mais reconnaît notre utilité sociale : "Franchement à l'APF ils ne sont pas forcément les plus faciles, mais ils font avancer les choses : ils ont été précurseurs pour les lois sur le handicap"

Comme quoi la défense des droits et des intérêts des personnes en situation de handicap n'est pas un frein au partenariat et à la co-construction !

14:22 Publié dans Infos | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

27/11/2012

CP : Réforme de la décentralisation et MDPH : L’APF demande à l’Etat de garantir l’égalité de traitement sur l’ensemble du territoire !

APF bouge les lignes gros.jpgL’Association des paralysés de France (APF) interpelle, par courrier, des membres du gouvernement au sujet de la réforme de la décentralisation. Dans le cadre de cette réforme, le fonctionnement des Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH) pourrait être frappé de plein fouet, les départements se voyant « confier l’ensemble de la politique du handicap et de la dépendance, hors du champ de l’assurance maladie ».

Marie-Arlette Carlotti, ministre chargée des personnes handicapées, a indiqué qu’elle consulterait les associations à ce sujet. C’est pourquoi l’APF tient à apporter sa contribution et à exprimer sa ferme opposition à toute modification du statut actuel des MDPH. L’APF reste très vigilante sur cette réforme qui pourrait avoir des conséquences désastreuses pour plusieurs millions de personnes en situation de handicap et leur famille et demande à l’Etat de garantir une politique nationale du handicap identique pour toutes les personnes en situation de handicap, quel que soit leur département de résidence !

Pour lire le communiqué de presse complet, cliquez ici

Paquets cadeaux : article Ouest France

2012-11-26 O F Paquets cadeaux APF.jpg

Le tir à l'arc handisport, c'est toujours au 1er étage sans ascenseur à La Roche sur Yon...

accessibilité escalier.jpgNous vous avions parlé de notre superbe sportive Séverine Rivière, multi championne de France au Tir à l'Arc Handisport, qui ne disose que d'une salle au 1er étage sans ascenseur pour s'entraîner, et d'un terrain extérieur parfaitement inaccessible (voir ici)

Et bien à ce jour, rien n'a bougé...

Nous venons donc de relancer les élus de la ville de La Roche sur Yon pour qu'une prise en compte réelle et une solution sérieuse soient enfin d'actualité. Voir le courrier ici.

L'APF demande au Maire de St Hilaire de Riez d'être garant du respect de la loi !

La mairie de Saint Hilaire de Riez déclare constater de nombreux manquements au respect des règles d'accessibilité des constructions neuves. Pourtant, rien n'est mis en place pour faire respecter la loi et son esprit !

C'est pourquoi nous avons questionné Jaques Fraisse, Maire de St Hilaire de Riez, le 18 septembre dernier. En l'absence de réponse de sa part, nous venons de le relancer.

Pour lire les courriers, cliquez ici, et ici.

Nous ne manquerons pas de vous informer de sa réponse.

Accessibilité : vous avez dit "Hors la Loi" !

 

 

 

Fauteuil.jpgUn article intéréssant sur l'accessibilité :  Cliquez ici

22/11/2012

RATP mon amour...

RATP mon amour.jpgUne de nos bloggueuses préférées (nous l'appellerons "Tantine") nous propose de découvrir le super blog d'une jeune femme pétillante ! (ici) Vous y retrouverez entre autre deux savoureux articles plein d'humour intitulés

"RATP mon amour"

Bravo à cette délicieuse parisienne. Sa gouaille, son humour, sa plume, c'est... décapant, cynique, effronté, bref : notre tantine adore ! nous aussi, et vous ?

Le lien avec nous ? Ben c'est que nous aussi on a la chance d'avoir la RAPT en Vendée : elle gère le transport public, et donc le service dérogatoire Handiyon (pour pallier à l'innaccessibilité du réseau ordianire), sur la communauté d'agglomération de La Roche sur Yon.

Et justement en ce moment, c'est pas la joie : les usagers se font exclure du service les uns après les autres, de manière peu sympatique...

Comme Monsieur T. a qui il était interdit d'utiliser le service accompagné de son petit garçon de 9 ans, au prétexte que le garçonnet n'avait qu'à prendre les bus ordinaires et rejoindre son père au terminus...

Comme Madame I. qui vient d'apprendre que d'ici une semaine elle n'aura désormais plus le droit d'utiliser le service, juste parce qu'elle n'a pas de carte d'invalidité de 80%...

Chaque semaine les têtes pensantes de RATP DEV et de l'agglomération nous trouvent une nouvelle règle pour virer les gens du service !

Alors qui va oser se lancer pour nous proposer un "RATP mon amour" spécial Vendée ? ;O)

Billet d'humeur n°92 de notre Yonnais en colère... "inspiration effervescente"

83 caliméro.JPGSalut les gens !

Oulahlah ! Que d'actualité dans le Sud Vendée... C'est fou non ! Aâh ! J'adore le Perrier moi... Pas vous ?!

Et que dire d'une de mes lectures préférées ! J'ai nommé "le Sans-culotte 85"... C'est fouillé, ça se consomme sans modération tellement c'est bon ! Et surtout tellement c'est vrai ce qu'ils disent...

Alors imaginez dans quel état je suis quand je déguste un Perrier (avec un zest de citron) en lisant "le Sans-culotte 85" ! Eh ben ça donne ça : une inspiration effervescente...

Dans mon billet d'humeur hors série n° 6, je vous parlais de la mairie de Luçon : "A l'extérieur : génial ! On peut rentrer dis-donc... Quel exploit ! A l'intérieur, c'est plus la même histoire : on ne peut qu'admirer l'entrée, c'est fou non !" Dans son numéro 59, "le Sans-culotte 85" en rajoute une couche (si je puis dire). Pour faire simple : le maire ne se sent plus, il prend de la hauteur ! Il a tout bonnement fait aménager une estrade de 20cm de hauteur dans une salle de la mairie destinée à accueillir les réunions du conseil. Et il s'installe allègrement sur cette estrade...

Bref ! Avec cette nouvelle configuration qui doit "favoriser l'accueil du public", ledit public ne devra pas être en situation de handicap. Et plus fort encore : le futur maire de Luçon, si ce n'est pas lui, ne pourra pas être en situation de handicap !! J'vous l'avais dit que l'inclusion luçonnaise elle était belle...

A la semaine prochaine

Mot n° 92 : "en"

17/11/2012

Articulation PCH et majoration tierce personne : pratiques contestables des Conseils Généraux

faites valoir droits.jpgL'APF constate au niveau national deux pratiques récurrentes des conseils généraux dans l’articulation entre majoration tierce personne (MTP) et prestation de compensation du handicap (PCH).

Pour mémoire l’article R 245-40 du code de l’action sociale et des familles prévoit que :
« Pour fixer les montants attribués au titre des divers éléments de cette prestation, la commission déduit les sommes versées correspondant à un droit de même nature ouvert au titre d'un régime de sécurité sociale. »
Par ailleurs le Vademecum de la Prestation de Compensation du 7 mars 2007 (ici) est venue préciser p.53 point IV-2 a qui de la CDAPH ou du conseil général déduit le montant de la MTP.

La réponse est que « La CDAPH déduit le montant de la majoration tierce personne d'une pension d'invalidité (MTP) du montant de l’élément aide humaine de la prestation de compensation en application de l’article R.245-40.
Lorsque la MTP est attribuée postérieurement à la prestation de compensation, où lorsque son montant évolue, le département procède à la réduction correspondante sans ressaisir la CDAPH. »


- au moment du versement de la PC volet aide humaine : certains conseils généraux subordonnent le versement de la prestation de compensation (PC) à l’utilisation prioritaire par la personne de sa majoration tierce personne (MTP) pour couvrir le besoin en aide humaine reconnu par la CDAPH. Cette pratique a pour conséquence que le conseil général ne verse qu’une partie de l’élément aide humaine, considérant que la MTP interviendra pour le surplus (et ce, alors même que la MTP a déjà été déduite en amont par la CDAPH lors de la fixation du montant de la PC).

- au moment du contrôle d’effectivité du volet aide humaine de la PCH : à l’occasion de ce contrôle, certains conseils généraux considèrent que la MTP aurait du être affectée prioritairement à ces dépenses, la PCH ne devant intervenir que pour le surplus et en déduisent ainsi l’existence de trop perçus.


Ces pratiques se généralisent, aussi, nous vous proposons de vous accompagner pour formuler un recours si vous êtes confronté à cette situation.
La juridiction compétente pour statuer sur ce type de recours est la commission départementale d’aide sociale (CDAS) en premier ressort, et la commission centrale d’aide sociale (CCAS) en appel.

N'hésitez pas à nous solliciter à la Délégation Départementale : 02 51 37 03 47 ou dd.85@apf.asso.fr

14:38 Publié dans MDPH | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

16/11/2012

MDPH : demander une PCH en urgence

 faites valoir droits.jpgIl est possible de demander la PCH (Prestation de Compensation du Handicap) en urgence : la décision sera prise sous quinze jours par le président du conseil général. Le montant attribué sera provisoire. La demande doit être déposée à la MDPH qui la transmet sans délai au président du conseil général. Elle doit comporter la nature de l'aide, le montant prévisible et les documents justifiant du caractère urgent de la demande.

La situation est considérée comme urgente lorsque les délais pour l'instruction et la décision sont susceptibles soit de compromettre le maintien ou le retour à domicile de la personne handicapée ou son maintien dans l'emploi, soit de l'amener à supporter des frais conséquents pour elle et qui ne peuvent être différés. (source : handicap.fr)


Pour lire la note juridique sur la PCH, cliquez ici

Le Tribunal Administratif de Toulouse a condamné le Conseil Général de Toulouse à verser 1 000 € à une usagère de la MDPH pour "préjudice moral". (voir ici)

08:29 Publié dans MDPH | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

15/11/2012

Billet d'humeur n°91 de notre Yonnais en colère... "Criez !"

83 caliméro.JPGMerci Daniel pour cette réflexion pleine de sagesse et de bon sens (voir ici)

Si l'accessibilité doit encore être sacrifiée, si les Z'handicapés doivent encore être des laissés pour compte, alors il faudra encore se battre... Alors il faudra crier notre désaccord, notre envie de vivre comme tout un chacun !

Le groupe Tears for Fears en a d'ailleurs titré une de ses chansons cultes : "Shout" (traduisez : Crier).

En voici la traduction : "Criez ! Criez ! Laissez tout tomber. Ce sont des choses sans lesquelles on peut faire. Avancez ! Je vous parle : Avancez ! En temps violent ne vendez pas votre âme en noir et blanc. Ils doivent vraiment savoir cet état d'esprit. Ils vous prennent pour des travailleurs. Embrassez-les : au revoir. Ne sautez pas de joie : Criez ! Ils ont votre vie, et en retour vous avez l'enfer aussi froid que la glace. J'espère que nous vivrons pour le raconter. Criez ! Et quand vous baisserez votre garde, si je peux changer d'avis, j'aimerai vraiment violer votre coeur... Criez !"

C'est fort, c'est puissant, c'est violent... comme ce que subissent chaque jour depuis la nuit des temps les Z'handicapés de partout !

Et en plus ça s'écoute à fond les ballons...

 Bon son et à la semaine prochaine !

Mot n° 91 : "monde"

14/11/2012

Bénéficier de 30 heures de participation à la vie sociale

 faites valoir droits.jpgL’annexe 2-5 du code de l’action sociale et des familles qui est le référentiel pour l’accès à la prestation de compensation (PCH) prévoit au sein de son chapitre II intitulé « Aides humaines » à la section I « Les actes essentiels » que «L'équipe pluridisciplinaire identifie les besoins d'aide humaine pour l'entretien personnel, les déplacements et la participation à la vie sociale. »

Par conséquent, le besoin de la personne au titre de la participation à la vie sociale doit être évalué systématiquement et indépendamment de toute orientation vers quelque établissement que ce soit lors d’une demande de prestation de compensation volet aides humaines.

 

 Pour rappel, l’annexe 2-5 du même code vient préciser cette notion et indique : «La notion de participation à la vie sociale repose, fondamentalement, sur les besoins d'aide humaine pour se déplacer à l'extérieur et pour communiquer afin d'accéder notamment aux loisirs, à la culture, à la vie associative, etc.


Le temps d'aide humaine pour la participation à la vie sociale peut atteindre 30 heures par mois. Il est attribué sous forme de crédit temps et peut être capitalisé sur une durée de 12 mois. Ce temps exclut les besoins d'aide humaine qui peuvent être pris en charge à un autre titre, notamment ceux liés à l'activité professionnelle, à des fonctions électives, à des activités ménagères, etc. »

 

 

source : http://vos-droits.apf.asso.fr/

10:09 Publié dans MDPH | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

13/11/2012

Faites confectionner de beaux paquets cadeaux par les bénévoles de l'APF !

cadeau.jpgDepuis le 29 octobre dernier, nos équipes bénévoles sont à pied d’œuvre au magasin Joué Club Sud Avenue à La Roche sur Yon pour confectionner les paquets cadeaux des clients de l'enseigne.

L'accueil de l'équipe du magasin y est chaleureux, et l'ambiance toujours aussi conviviale. Alors si vous souhaitez soutenir notre association, n'hésitez plus : venez nous demander d'emballer les cadeaux que vous offrirez à Noël ! Nos équipes seront heureuses de vous  accueillir avec le sourire ! Et en plus ce sont elles qui réalisent les plus beaux paquets !

Pour tous renseignements sur cette belle opération, contactez Hugues et Isabelle à la Délégation au 02.51.37.03.47.

AAH : déduire ses frais réels dans la déclaration trimestrielle est possible !

faites valoir droits.jpgLa Caisse d'Allocations Familiales (CAF) refuse de déduire les frais professionnels réels du montant des ressources déclarées. Or, l'application systématique de la réduction forfaitaire de 10% conduit à une baisse conséquente de l'AAH pour certains allocataires supportant des frais professionnels importants.

Dans sa circulaire 2010-013 du 17 novembre 2010, la Caisse Nationale d'Allocations Familiales affirme effectivement : "pas de déduction de frais réels : application systématique d'un abattement de 10%"

Il s'avère que cette affirmation ne repose sur aucune base légale ou règlementaire, mais sur des difficultés techniques qu'implique la déduction des frais réels. Or, cet argument est inopérant et ne saurait être juridiquement opposé aux personnes.

Si vous êtes confronté au refus de prise en compte des frais réels par la CAF, nous vous invitons à nous contacter : nous vous assisterons et vous aiderons à déterminer le caractère approprié ou non d'un recours contentieux pour faire valoir vos droits.

Pour nous contacter : 02 51 37 03 47 ou dd.85@apf.asso.fr

12/11/2012

Christian devra-t-il annuler ses vacances en Vendée faute d'infirmière ?

 sos rouge.jpgC'est un SOS que nous a lancé Monique R. Pour les fêtes de fin d'année, elle a décidé de réunir toute sa famille pour une semaine de vacances sur l'île de Noirmoutier. Elle pensait avoir fait le plus dur en trouvant une grande location accessible pouvant accueillir tout le monde. Mais c'était sans compter sur le manque d'infirmières...

Son fils Christian est tétraplégique depuis un accident survenu il y a 11 ans. Prévoyante, Monique a tout prévu depuis des mois : la location est trouvée, toute la famille a posé ses congés, et les soins de Christian sont quasi prêts : l'aide soignante est trouvée, le kiné est trouvé, mais... impossible de trouver une infirmère.

Pourtant, Monique en a contacté des infirmières : plus de 15 cabinets libéraux, hôpitaux locaux, SSIAD. Mais aucune réponse positive...

Les raisons de ces refus : "on est débordé", "Noirmoutiers c'est trop loin", "Le matin, je donne la priorité aux prises de sang", "Ca me ferait me lever une demi heure plus tôt que d'habitude", Ce n'est pas mon secteur" ou encore "C'est plutôt à un homme de pratiquer les actes prescrits"

Monique R. a écrit à la Directrice Générale de l'Agence Régionale de Santé (ARS), et l'APF a alerté la Délégation Territoriale de l'ARS en Vendée, mais cela n'y change rien. Les infirmières sont libres de refuser des soins.

Sans infirmière qui accepte d'assurer les soins prescrits, Christian R. devra annuler ses vacances en Vendée, et devra passer Noël seul, loin de sa famille.

Vous êtes infirmière, vous passez vos vacances à Noirmoutiers, et vous pourriez éventuellement assurer les soins de Christian R. ? Contactez-nous au 02 51 37 03 47 ou dd.85@apf.asso.fr

17:31 Publié dans Santé | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook | |

Billet d'humeur de Daniel Sellier

Daniel Sellier.jpg

"Accessibilité encore sacrifiée ?"

Depuis 40 ans, des crises et difficultés de toutes sortes nous sont opposées, pour nous dire que la mise en accessibilité coûte chère, que ça prendra du temps, qu’il faudra être patient, etc, etc…

Mais la France n’a pas stoppé sont évolution depuis 1974, date du 1er choc pétrolier ! Chaque crise a son lot de difficultés, de douleurs, mais aussi de sursauts et, de choix politiques et économiques. Les crises n’ont jamais stoppé les investissements, les grands chantiers, les travaux de rénovation urbaine. Alors pourquoi l’accessibilité serait-elle toujours sacrifiée ? POURQUOI ?

L’accessibilité universelle profite pourtant à tous. Qui, sur ses 2 jambes, prend les escaliers plutôt que l’ascenseur ? Pourquoi des petites toilettes, homme, femme et une grande pour " handicapés" ? Qui se passerait de sa télécommande ? Les boîtes de vitesses automatiques se démocratisent, etc... Quelques exemples et tant d’autres pour dire que, faire évoluer notre environnement pour qu’il soit plus pratique, plus agréable et plus sûr, a toujours été le soucis du plus grand nombre, quelques soient les époques, les crises.

Il se trouve qu’étant minoritaires, nous, personnes en situation de handicap, nous n’avons jamais pu véritablement profiter de cette évolution. La tendance change, les mentalités, les usages évoluent, à force de lois, de décrets, d’obligations, de carottes et de bâtons. Mais que le chemin est encore long, nous partons de si loin !

J'espère qu'à l'heure des choix, l'accessibilité ne sera pas encore sacrifiée !

Daniel Sellier

Représentant Départemental

Sensibilisation des enfants du centre de loisirs de l'Angelmière -2

Ce vendredi 9 novembre, c'est Maïthé, Samuel, Marina, François et Stéphanie qui sont allés passer une matinée avec huit enfants de 5 et 6 ans du centre de loisirs de l'Angelmière.

DSC03264.JPG

Questions-réponses sur le handicap à partir des dessins des enfants

DSC03270.JPG

Initiation à la manipulation des fauteuils roulants, avant d'aller se confronter aux difficultés extérieures...

2012-11-09 sensibilisation Anngelmière 2 FR ext.JPG

DSC03280.JPG

 

Sensibilisation en centre de loisir : article du Pays Yonnais

2012-11-08 PY sensibilisation Angelmière.JPG

08/11/2012

Billet d'humeur n°90 de notre Yonnais en colère... "Le "TU" qui supprime l'obstacle"

Salut tout le monde !

Bien cette nouvelle campagne qui à priori devrait être efficace...(en référence à ça)

Espérons que le message soit entendu, et surtout bien compris ! Parce qu'il n'y a pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre ! Pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir ! Pas plus statique que celui qui ne veut pas bouger ! Et enfin pas plus bête que celui qui ne veut pas comprendre !!

Mais moi j'en connais qui savent comment supprimer les obstacles :

90.JPG

Ils utilisent le tutoiement à tout va quand ils s'adressent à ces pauv'Z'handicapés ! Est-ce parce qu'ils ne savent pas comment aborder un Z'handicapé ? Est-ce pour amadouer le Z'handicapé ? Car chacun sait que le tutoiement rapproche, et qu'il est généralement le signe d'une confiance acquise.

Est-ce parce qu'ils prennent le Z'handicapé pour un enfant ? Bonjour l'infantilisation !

Donc le "TU" supprime l'obstacle ?! Eh bien soit ! Puisqu'il doit en être ainsi, gageons que ce soit pour instaurer un "vrai" climat de confiance. Et pas encore un "vrai" foutage de gueule au travers duquel on prend les Z'handicapés pour des sales gosses qui ne sont là que pour perturber le bon déroulement d'ambitions personnelles, voire politiques ! A bons Z'entendeurs...

A la semaine prochaine

Mot n° 90 : "vous"

05/11/2012

Accessibilité des petits commerces : plaquette de la Préfecture de Vendée

accessibilité personnages.jpgLa Préfecture de Vendée et la DDTM ont publié une plaquette sur les règles d'accessibilité auxquelles sont soumis les petits commerces et les services de proximité classés ERP 5.

Cliquez ici

L'APF contribue aux travaux de la CCDSA (Commission Consultative Départementale de Sécurité et d'Accessibilité) et veille au respect des règles d'accessibilité posées par la Loi du 11 février 2005, tant par les porteurs de projet que par les maires qui délivrent les autorisations d'ouverture.

02/11/2012

Piscine de St Florent des Bois : quand la guerre des mots occulte l'essentiel.

Nous vous informions ici du courrier que nous avons adressé à Pierre Régnault, Président de la Roche Agglomération, pour l'alerter sur le danger que représente la pente d'accès au bassin de 9%, sachant qu'à 8%, une personne en fauteuil roulant bascule, tant en avant qu'en arrière, et qu'une pente se doit d'être de 5% maximum.

guerre des mots.jpgUne réponse nous est rapidement parvenue : Cette fameuse pente n'est pas une rampe d'accès, mais un radier immergé. La différence ? C'est qu'un radier (qui n'est autre que le plancher de la picine) se doit d'être inférieur à 10% sur toute la partie du bassin dont la profonfeur n'exède pas 1,50m. Et voilà ! Le tour est joué !

Et pourtant... personne n'avait encore entendu parler de radier... voir ici

On nous reproche dans ce courrier, de ne pas apprécier cette mesure de confort, et on nous indique que l'usage et l'exploitation détermineront les améliorations à apporter.

Pour lire la réponse de l'agglomération, cliquez ici.

Nous avons donc renouvelé notre demande au Président de l'agglomération de proposer un équipement permettant une véritable accessibilité en toute autonomie aux personnes en situation de handicap poteur, tout en garantissant leur sécurité : lire le courrier ici.