03/12/2012

Ingrid est interdite de transport adapté sur La Roche Agglomération - l'APF interpelle le Président Régnault

interdit.jpgIngrid est une jeune femme en situation de handicap qui utilise le service de transport adapté Handiyon depuis 7 ans. Depuis samedi elle n’a plus le droit d’en bénéficier au motif qu'elle ne dispose pas d'une carte d'invalidité à 80%, cette nouvelle règle venant d'être mise en place par La Roche Agglomération et RATP DEV. Elle souhaite témoigner de son désarroi pour dénoncer cette situation inacceptable qui la met en difficulté.

« Fin octobre, RATP DEV m’a appelée pour me dire qu’ils n’accepteront plus de me transporter avec les véhicules adaptés, au seul motif que je n’ai pas de carte d’invalidité à 80%. Cette décision m’a été confirmée par courrier dans les jours qui ont suivis.

Cela fait 7 ans que j’utilise le transport adapté, et du jour au lendemain, on me l’interdit : ça n’a aucun sens ! Le pire, c’est que ce n’est pas mon état de santé qui s’est amélioré : c’est juste leur règlement qui a changé ! Moi mes besoins ils existent toujours.

Je me sens désemparée. Je ne sais pas comment je vais faire pour aller voir mon médecin, mon kiné, ou encore aller travailler pour vendre les bougies que je fabrique. Ils ne se rendent pas compte de ce qu’ils font !

Le pire, c’est qu’on veut m’obliger à utiliser les bus ordinaires alors que j’en suis incapable puisqu’ils ne sont pas adaptés :  je ne peux ni monter ni descendre des bus ! Et certains jours ma santé est telle que je suis tout simplement incapable de marcher et donc de me rendre à l’arrêt de bus…

Ils me disent d’aller à la MDPH me faire faire une carte d’invalidité à 80%, mais ce n’est pas aussi simple que ça ! On voit bien qu’ils n’y connaissent pas grand-chose à la réalité des personnes en situation de handicap, et encore moins aux règles d’attribution d’une telle carte !

J’espère vraiment qu’ils vont revoir leur copie, parce que s’ils maintiennent leur décision, ils me condamnent à rester cloitrée chez moi, et à renoncer entre autre à me soigner : jh'ai rendez-vous chez mon kiné, et je n'ai pas de moyen d'y aller. C’est donc ma santé qui est en jeu dans toute cette histoire… »

Ingrid est une jeune femme discrète. Elle a pourtant décidé de témoigner publiquement pour dénoncer ce que RAT DEV lui fait subir, en espérant que ça encouragera les autres personnes dans la même situation à faire de même. Elle a adressé un courrier à RATP DEV : cliquez ici

L’APF s’est fortement mobilisée depuis septembre 2011 pour dénoncer des dysfonctionnements de RATP DEV, dont les mesures discriminatoires mises en place dans la précipitation, et l’absence de concertation avec les usagers et les associations. Nous déplorons que RIEN n’ait évolué à ce jour, puisque de nouvelles règles absurdes continuent de voir le jour : il y a 15 jours, c’est Marc T. qui n’avait pas le droit d’utiliser le transport adapté accompagné de son petit garçon, au motif que ce dernier n’avait qu’à prendre les bus ordinaires seul, et rejoindre son papa au terminus. Aujourd’hui ce sont les personnes qui ne possèdent pas de carte d’invalidité à 80% qui se voient exclues du service. Et demain ?

L’APF dénonce cette situation inacceptable et demande qu’une réelle concertation soit engagée entre La Roche Agglomération et les associations. Nous venons d’adresser un courrier en ce sens à Pierre Régnault, Président de L’agglomération : cliquez ici

Commentaires

alors que Nantes vient, aujourd'hui, de se positionner 2ème au concours européen Access City Award (ville accessible aux handicaps), la Roche su Yon en est encore là ! Communiquer sur des valeurs humanistes c'est bien, les appliquer, ce serait encore mieux, beaucoup mieux !! Quand on rentre pas dans des cases, on est quasiment exclus...pfff

Écrit par : Pistolero | 03/12/2012

Ils lancent le nouveau jeu du maillon faible ?
"Vous êtes handicapé et vous avez des enfants ?" Vous êtes le maillon faible. Dehors.
"Vous n'avez pas de carte d'invalidité?" Vous êtes le maillon faible. Dehors.
Ils en ont d'autres des bonnes idées comme ça ?

Écrit par : un digné | 04/12/2012

Bravo pour votre courrier, j'adore. Et heureusement que les assos comme l'apf agissent et réagissent vite, parce que si personnene dit rien, et bien ça passe tout seul, dans l'indifférence la plus totale. Et au final ce sont toujours les personnes handicapées qui trinquent.
Et vous avez bien fait de dire au maire que c'est absurde, car c'est vraiment absude tout ça.

Écrit par : SP | 04/12/2012

Les commentaires sont fermés.