MDPH : projet de décentralisation - Avis de tempête !

C'est par la presse que le Comité d'Entente (organisme informel qui regroupe 70 organisations nationales représentatives des personnes handicapées dont l'APF) a pris connaissance, lundi 10 décembre 2012, de l'avant-projet de loi sur la décentralisation. Pas très respectueux du monde associatif ! Contesté dans la forme comme dans le fond, il semble remettre en cause les principes fondateurs de la loi de 2005 « pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées ». En effet, l'Etat prévoit le transfert de la gestion des MDPH (Maison départementale des personnes handicapées) et des ESAT (Etablissement et service d'aide par le travail) aux conseils généraux.

La fin des CDAPH ?


Qu'en sera-t-il alors de la « participation » dans la mesure où ce projet envisage de supprimer les commissions exécutives des MDPH, les CDAPH (Commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées), privant ainsi les personnes en situation de handicap et leurs familles de leur droit de participer au fonctionnement de cette instance ? Comment pourra-t-on, alors, construire et réaliser un plan de compensation conforme à chaque projet de vie. Le projet de texte remet en cause ce principe, notamment l'existence des équipes pluridisciplinaires, gage d'indépendance des décisions prises par les CDAPH. « Plutôt que de résoudre les difficultés de fonctionnement des MDPH, le gouvernement ne devrait-il pas se préoccuper de répondre aux besoins des personnes en situation de handicap », s'interrogent les associations.

Pour lire le communiqué de presse, cliquez ici

L'APF a adressé un courrier à la Ministre Marie-Arlette Carlotti ainsi qu'une note sur le fonctionnement des MDPH.

Le Conseil Départemental Vendée a interpelé l'ensemble des Parlementaires Vendéens, le Préfet, le Président du Conseil Général, les membres de la COMEX et ceux de la CDAPH pour faire part de sa vive inquiétude : ici

Les commentaires sont fermés.