MDPH : Le Préfet de Vendée à l'écoute de nos inquiétudes réaffirme la nécessaire concertation avec les associations

Nous vous informions ici du projet de loi visant à faire des MDPH des services des Conseil Généraux, supprimant de fait la participation des associations à son fonctionnement.

Le Conseil Départemental de Vendée a sollicité des rencontres avec le Préfet, le Président du Conseil Général et les 8 Parlementaires Vendéens. Une note sur le fonctionnement des MDPH leur a été transmise : cliquez ici.

coatmellec.jpgLe Préfet (photo) a été le premier à répondre à notre demande de rendez-vous. C'est ainsi qu'il a mandaté ce mardi 22 janvier la Directrice de la Cohésion Sociale, Françoise Coatmellec (photo) pour recevoir Daniel Sellier, Représenant Départemental et Stéphanie Ottou, Directrice.

L'APF se satisfait de cette rencontre avec une représentante de l'état à l'écoute des préoccupations des associations, réceptive aux propositions et elle-même à l'initiative d'engagements.

Me Coatmellec s’engage à organiser en Vendée des réunions permettant la concertation entre l’Etat, le Conseil Général, l’Agence Régionale de Santé et les associations, 2 à 3 fois par an, pour pallier la disparition de la COMEX, si celle-ci devait effectivement disparaître.

Elle estime que c’est une proposition de bon sens : « En cohésion sociale, on met obligatoirement des politiques partenariales en place », « Vous les associations, vous êtes au cœur des problématiques donc on a vocation à vous écouter. L’Etat se doit d’avoir une capacité d’écoute » déclare-t-elle.

Cette rencontre a également permis d'aborder d'autres sujets comme :

- la scolarisation des élèves en situation de handicap et notre souhait de travail en concertation avec l'ensemble des acteurs : Inspection d'Académie, Agence Régionale de Santé, MDPH, services de l'Etat et les associations (nous avons déjà formulé cette proposition à plusieurs reprises)

- le logement et la nécessaire actualisation du recensement des logement accessibles dans le parc public avec des critères fiables, ainsi que la nécessité de mettre en place un guichet unique permettant la rencontre entre l'offre et la demande dans le parc privé.

Visiblement satisfaite de cet échange, Me Coatmellec a proposé de nous revoir avant l'été.

Photo Ouest France

Les commentaires sont fermés.