Fond Départemental de Compensation : les propositions de l'APF ignorées

que dalle.jpgNous vous informions récemment de notre démarche pour faire évoluer les conditions de prises en charge par le Fonds Départemental de Compensation des surcoûts liées au handicap : voir ici.

En effet, la règle du reste à charge systématique de 10% des ressources de la personne ne nous paraît pas juste : cela correspond à plus d'un mois de ressources ! C'est d'autant plus injuste que la personne a de faibles ressources et vit sous le seuil de pauvreté...

C'est pourtant ce que subissent les personnes qui ne peuvent travailler du fait de leur handicap : elles touchent alors l'Allocation Adulte Handicap -AAH- qui s'élève à 776 €. Comment accepter la double peine Handicap / pauvreté ?

Nous avons donc rédigé une note précisant nos propositions (lire ici) : aucune d'entre elles n'a été retenue !

Il nous faudra continuer à financer nos fauteuils roulants...

Commentaires

  • Bonjour,
    Si je comprends bien on vous demande votre avis, vous le donnez, et ils s'asseoient dessus. Pas mal comme méthode et visiblement efficace. C'est quoi la suite ?

  • J'ai du mal à comprendre. Ces contributeurs du Fonds de Compensation ce ne sont pas des mécènes privés qui pourraient faire ce qu'ils veulent de leur propre fric ; ce sont bien des institutions représentées par des élus ou des mandatés et qui utilisent des fonds provenant d'impôts, de taxes ou cotisations ? Leur pouvoir ne procède en définitive que du peuple électeur ou cotisant et ils ne sont que les gestionnaires temporaires et redevables de cet argent des citoyens.
    C'est n'est pas Monsieur le Comte et Monsieur Crésus qui font de la bienfaisance comme ils l'entendent, ce sont des représentants chargés de compenser les insuffisances de la loi. Et votre association réclame à bon droit une plus juste compensation. Que diraient les gens si la sécu ne les remboursait de leur frais de santé qu'au-delà de l'équivalent d'un mois de salaire de dépenses ?

Les commentaires sont fermés.