MDPH : la Députée Véronique BESSE attentive aux inquiétudes exprimées par l'APF

2013-02-22 V Besse.JPGCe Vendredi 22 février, c'est Véronique Besse qui recevait Daniel Sellier, Emmanuelle Guidou et Stéphanie Ottou pour écouter les inquiétudes de l'APF quant au fonctionnement des MDPH.

Certes, le nouveau texte de l'avant projet de loi ne fait plus état de la disparission des GIP et donc des COMEX, mais la vigilance reste de mise pour l'APF.

Pour Véronique Besse "c'est évident que les associations doivent être représentées au sein de la MDPH : ça permet de faire remonter les difficultés"

Elle estime cependant que la gestion des MDPH par les Conseils Généraux "peut présenter un avantage : celui d'être maître à bord et donc de se donner les moyens, car la co-gestion et le co-financement sont parfois compliqués". Mais pour elle, la condition est de conserver la concertation avec les associations : "Je serai intransigeante là dessus"

Daniel Sellier a rappelé que l'intérêt des GIP actuels est que les associations n'ont pas qu'un simple rôle consultatif : elles ont une voix délibérative, ce qui doit être conservé.

Véronique Besse s'est également proposée d'étudier les propositions d'amendements que l'association pourrait lui soumettre, afin de les déposer.

Commentaires

  • "Je serai intransigeante là-dessus" Quand on connait un peu Véronique Besse on peut lui faire confiance en matière d'intransigeance, et pour une fois que cela va dans le bon sens, on doit l'encourager. "Vas-y Véro !"

  • Vous savez ce qu'on dit : "l'habileté vaut mieux que l'intransigeance". Vaut mieux concrétiser ses objectifs que d'afficher ses intentions...

Les commentaires sont fermés.