RATP DEV : une sensibilisation des chauffeurs et décideurs réussie, et un carton rouge de Pierre Régnault à l'APF !

bus affiches.jpgCe mardi 2 avril, RAPT DEV et La Roche agglomération ont organisé en partenariat avec les associations, une journée de sensibilisation. Chauffeurs, mais également responsables et élus, tous ont joué le jeu des mises en situation !

En présence du "Directeur des Directeurs" et des membres de la mission accessibilité de RAPT Paris, les chauffeurs, techniciens et élus locaux ont été nombreux à réaliser des parcours les yeux bandés ou en fauteuil roulant. Les membres des associations des personnes déficientes visuelles et de l'APF les accompagnaient dans cette expérimentation des situations de handicap.

Régnault You Marhic SO sortie bus.jpg

Thierry Directeur Marhic aveugle.jpg

Une belle action qui a permi à chacun de prendre conscience des réalités du handicap :

- rejoindre un arrêt de bus à 150 m est plus compliqué qu'il n'y parait

- circuler dans un bus (même vide et à l'arrêt) pour valider son titre de transport et rejoindre sa place n'est pas si simple qu'on pourrait l'imaginer :

Campardon SO bus valider ticket.jpg

Campardon barre sécurité.jpg

- entrer seul dans le véhicule adapté Handiyon s'avère impossible, même pour les plus sportifs ou les plus téméraires !

Régnault directeur montée handiyon.jpg

carton rouge.jpgLe carton rouge de la journée nous est attribué par Pierre Régnault, Président de La Roche Agglomération : c'est de bonne guerre !

Alors que la Directrice de l'APF devait présenter un aménagement de véhicule installé dans le Kangoo de l'APF, celui-ci n'a jamais voulu fonctionner ! Il s'agit d'un siège passager pivotant qui sort du véhicule et s'abaisse pour permettre un transfert aisé du fauteuil roulant au siège de la voiture.

carton rouge apf.jpg

Voir plus de photos ici

Commentaires

  • Bravo à Pierre Régnault et son équipe ! En se mettant temporairement "en situation de handicap" ils expérimentent un peu mais de manière bien concrète nos obstacles au déplacement. Ils pourront dire "je l'ai fait, tenté, je sais de quoi je parle, de quoi il retourne" et peut-être aussi "c'est pas de la tarte". Il est bon que les grands décideurs, qui seuls peuvent impulser les politiques de respect des lois, "touchent" du doigt les vrais problèmes de nous autres les "intouchables", les pestiférés. Merci à eux d'avoir joué le jeu et à la délégation d'avoir initié cette sensibilisation. Carton vert.

Les commentaires sont fermés.