09/04/2013

"AAH : depuis la "Déclaration Trimestrielle des Ressources" j'ai 300 € de moins par mois"

La trimestrialisation du calcul de l’Allocation Adultes Handicapés (AAH) pour les personnes percevant un revenu issu de l’exercice d’une activité professionnelle en milieu ordinaire de travail est intervenue depuis janvier 2011. Cela implique le remplissage obligatoire d’une Déclaration Trimestrielle de Ressources (DTR) et modifie les modalités de cumul entre revenus d’activité professionnelle et AAH.

Dès la présentation du projet de décret, l’APF en a dénoncé les conséquences pour de nombreux allocataires de l’AAH.

En Vendée, plus de 450 personnes sont concernées par la réforme, et au 1er trimestre 2012, 111 personnes ont subi une diminution de leurs droits allant jusqu'à 481 € par mois !

Thierry est l'une de ces 111 personnes. Il témoigne.

 

DSCN7132.JPGThierry, vous avez accepté de témoigner pour faire part de votre situation depuis la mise en place de la Déclaration Trimestrielle de Ressources pour le calcul de l’AAH au 1er janvier 2001. Pouvez-vous nous expliquer pourquoi ?

Je suis salarié à temps partiel depuis 20 ans. En situation de handicap, je suis dans l’incapacité de travailler à temps plein : je touche donc une AAH partielle. Pour le calcul de cette allocation je bénéficiais jusqu’alors d’un abattement de frais professionnels réels puisque je fais beaucoup de kilomètres pour aller travailler. Ca me permettait de conserver un pouvoir d’achat acceptable en cumulant mon petit salaire et une AAH partielle.

Si aujourd’hui j’ai décidé de franchir le pas et de parler de ma situation c’est parce que la mise en place de DTR a eu un impact très importantsur mes ressources. Ca me met en situation financière difficile et je vis souvent à découvert... Je me retrouve obligé de faire des choix sur des choses aussi importantes que la santé. Par exemple je retarde depuis plus d’un an le changement de mes lunettes, sachant que j’aurai un reste à charge très important qu’aujourd’hui je ne peux pas financer.

En plus le coût de la vie augmente, comme par exemple l’essence. Et moi, même pour faire 500 m je suis obligé de prendre ma voiture ; je ne peux pas les faire à pied !

J’ai donc accepté de parler de ma situation car il faut arrêter de penser que tout va bien et que la réforme de l’AAH avec la DTR est au bénéfice des personne. Pour moi c’est tout l’inverse.

Votre salaire n’a pas changé, mais depuis la DTR le montant de votre AAH a changé. Pouvez-vous nous expliquer de combien.

Avant la DTR je touchais 590 € d’AAH par mois.

Depuis la DTR je ne touche plus que 250 à 300€ par mois, mais ce montant est modifié chaque trimestre ce qui rend d’autant plus difficile la prévision d’un budget.

Pourquoi une telle différence d’AAH ?

C’est lié à un nouveau mode de calcul mis en place par la CAF qui ne prend plus en compte les frais professionnels réels que je continue pourtant à supporter et à déclarer au impôts.

L’APF a communiqué une information importante sur ces changements de modalités de calcul : avez-vous essayé d’en échanger avec la CAF ?

J’ai interpellé la CAF à 2 reprises ces 6 derniers mois par courrier recommandé et demandé la prise en compte de mes frais professionnels réels. Malgré mes 2 courriers je n’ai jamais eu de réponse de la CAF.

J’ai également demandé des notifications de droits, mais la CAF reste sourde à mes demandes et ne me fournit pas ces documents !

Ca traine depuis 6 mois maintenant... Mes difficultés financières s’aggravent. J’ai perdu en pouvoir d’achat et en niveau de vie, c'est compliqué.

Au final j’ai le sentiment de subir une double peine : vivre avec un handicap et voir mes ressources diminuer de manière très importante juste à cause d'un nouveau mode de calcul !

Moi ce que je souhaite c’est que la CAF prenne en compte mes demandes, ma situation, et reponde à mes courriers. Ce n’est pas normal qu’un service public ignore à ce point ses usagers. J’ai en effet envie de contester les décisions de la CAF, mais pour cela il me faut des notifications de droits.

C’est bien entendu une démarche personnelle, mais également une démarche militante pour faire reconnaître les droits des personnes en situation de handicap.

J’ai la chance de pouvoir travailler et d’avoir trouvé un emploi. Pourtant je suis en difficulté financière depuis ces nouveaux calculs de la CAF. Je me demande vraiment comment font les personnes qui ne peuvent pas travailler et qui sont condamnées à survivre en dessous du seuil de pauvreté, juste avec l'AAH...

Commentaires

bonjour Thierry. Je voulais vous dire bravo pour votre témoignage. Alexandre

Écrit par : alexandre | 10/04/2013

MERCI Alexandre pour votre soutien !
Je ne suis, hélas, pas le seul dans ce cas, et si j'ai décidé de témoigner, c'est pour démontrer que je ne lâcherai pas ce combat, juste pour l'exemple. Parce que cela fait bientôt 40 ans que les droits des personnes en situation de handicap sont bafoués en France. Et çà SUFFIT ! Je souhaite également qu'une injustice soit réparée, et est-il tolérable de subir cette injustice juste par "simplification administrative ou technocratique" ???

Écrit par : Thierry | 12/04/2013

bonojur
as-tu effectué un recours devant le tribunal des affaires de securite sociale

Écrit par : viviane | 03/02/2014

Les commentaires sont fermés.