Hors série de notre Yonnais en colère : "Retourner à la MDPH avec grand déplaisir"

Souvenez-vous de mon billet hors série n° 2 paru le 17 décembre 2011 ! Ben on y retourne à la MDPH de Vendée, avec grand déplaisir...

Ecorchée vive. C'est ce qui me vient à l'esprit quand je pense à la famille Muller. Déjà constamment meurtrie par la machine technocratique du vivant de Jean-Marc, anéantie par son décès en décembre dernier, elle ne lâche pourtant toujours rien face aux écorcheurs de la MDPH. Quel courage ! Quelle détermination ! Sans failles ni détours... J'en ai des frissons tellement l'émotion est écrasante.

De l'émotion oui, mais aussi et surtout de la colère ! Je lisais un tweet récent de Bruno Retailleau à propos de François Hollande. En bref, ça disait ça : "le seul changement effectif depuis que Hollande est au pouvoir, c'est le changement d'heure, et encore..."  Haha !! De qui vous moquez-vous Monsieur le Président du CG ? En parlant d'heure, ne feriez-vous pas mieux de remettre les pendules à l'heure dans les rangs de vos proches collaborateurs ? Au lieu de critiquer avec un humour qui habituellement m'aurait fait sourire, et qui là me donne plutôt envie de vomir.

Je sais bien qu'avec Joël Sarlot, vous êtes le seul élu digne de ce nom à vous être intéressé à la situation de Jean-Marc, et c'est tout à votre honneur. Mais là, sincèrement, Monsieur le Président du CG, il y a une réelle urgence à taper du poing sur la table et à faire table rase de toute cette armée de petits scribouillards qui vous entourent. Ils sont énarques, hauts fonctionnaires ! Pour moi, ils sont petits, ils sont bas et sans scrupules...

Comment peuvent-ils encore se regarder dans un miroir ?! Mes mots sont peut-être durs, et bon nombre vont venir pleurer devant vous pour se plaindre d'avoir été blessés dans leur chair... Eh ben que les écorcheurs soient à leur tour écorchés !

Après ça bien sûr, comment vous dire que je crois, ou tout au moins j'espère pouvoir croire en votre humanisme et votre intégrité pour mettre tout en oeuvre pour que de telles situations ne se représentent plus...

Je terminerai en affirmant y croire et en adressant toute ma sympathie à la famille de Jean-Marc...

"!"

Commentaires

  • cher yonnais en colère, que dire a ça ?. rien. sauf que peut être qu'après ça certaine personne bourgerons de leur fauteuil et arrêterons de critiquer

  • Merci très cher Yonnais en colère, même s'il m'est très difficile de vous faire une réponse tellement la douleur de la perte de notre Niacou est immense, je sens qu'il me pousse et me donne la force pour vous écrire, tout d'abord pour faire quelques remerciements : à mon très cher époux adoré, à Pierre Marie, Anne et leurs familles mes enfants et petits enfants adorés, à nos familles, à Stéphanie et toute l'équipe de l'APF et à quelques amis sans qui je n'aurais plus aucune raison de vivre.
    Ensuite je voudrais dire à la MDPH que si nous nous sommes occupés de Jean Marc pendant 29 ans c'est par AMOUR et non pour les euros "qu'elle" a bien voulu nous attribuer selon son bon plaisir .....
    Je terminerai par un immense merci à mon Jean Marc pour la leçon de vie qu'il nous a donné, je t'aime mon Amour et je sens ta présence où que je sois.
    Nadine Muller

  • Je n'avais pas pu consulter le blog depuis quelques temps et aussi bien je ne saurai trop vous comprendre de vous indigner de dysfonctionnements, aussi bien, je l'avais déjà écrit en son temps, s'en prendre aux personnes ne me semble pas ni humaniste ni même utile à cette belle cause. Expliquer à quelqu'un qu'il a fait - de son point de vue- une erreur ou un manquement est une chose , lui dire que c'est lui l'erreur n'est pas respectueux, ni courtois, ni même productif.
    Tout le monde, partout cherche (à part quelques très rares sales types) à faire de son mieux. Il vaut mieux encourager les bonnes volontés les bonnes pratiques. S'indigner sans doute, mais l'invective ne déshonore que son auteur. Très Amicalement.

  • Réponse à un Ami !

    Je le reconnais cher Ami, j'y suis allé un peu fort...
    La colère est en effet parfois mauvaise conseillère et je te promets que je fais des efforts.
    Mais là il faut reconnaître simplement le côté inhumain de cette situation.
    Si l'invective ne déshonore que son auteur, le non respect de cette famille ne déshonore que son auteur.
    Et pour être plus clair, j'entends par "son auteur" la machine technocratique, le système...

    Bien à toi

    "!"

Les commentaires sont fermés.