06/07/2013

Ecole inclusive : Léa et Erwan, 16 ans, virés du système scolaire pour cause de handicap

Nous vous racontions ce qui arrive à Léa et Erwan ici.

DSCN7995.JPGCes 2 jeunes auront 16 ans d'ici la fin de l'année : le collège ne veut pas continuer à les accueillir, le lycée ne veut pas d'eux parce qu'ils n'ont pas les capacités requises (vive l'école inclusive !) et les IME ont tous refusé de les accueillir par manque de place. Et personne ne propose rien.

A ce jour, dans la droite lignée de l'absence d'information, de réponse, de prise en compte des demandes, du mépris que dénoncent les familles, ni le Directeur Académique des Services de l'Education Nationale, ni le Délégué Territorial de l'Agence Régionale de Santé, ni le Directeur de Cabinet du Préfet ne nous a répondu.

Seul le Directeur de la MDPH a eu la courtoisie de nous apporter des éléments de réponse jeudi :

"Ces 2 jeunes disposent de notifications récentes (mars et juin). Les réunions de concertation animées par la MDPH ont  consisté à inciter les établissements et services à épuiser les listes d’attente des 2 ou 3 années précédentes et à traiter les urgences à caractère social. Des désistements sont toujours possibles et chaque année quelques admissions interviennent en cours d’année."

En clair : on gère la pénurie et le manque de moyen comme on peut. Dans le meilleur des cas ces jeunes pourront intégrer un IME dans 2 ou 3 ans, c'est-à-dire à 18 ou 19 ans.

Et que dire de l’Éducation Nationale qui a l'audace, pour ne pas dire l'indécence, d'exclure des jeunes au motif "qu'ils n'ont pas les capacités requises".

DSCN7990.JPGN'est-ce pas au système se s'adapter aux capacités des jeunes, de créer des réponses innovantes, adaptées ? Ne parle-t-on pas très pompeusement de refondation de l’École de la République pour "La réussite scolaire pour tous", "Un système éducatif juste et efficace", "Les élèves au cœur de la refondation" ???

A bah ça c'est sûr : en virant les élèves en situation de handicap, on créé un système juste et efficace permettant la réussite de tous. Un système dont on peut être fier en somme.

DSCN8042.JPG

 Erwan et léa.

On a demandé au Directeur de Cabinet ce qu'il fallait répondre à ces jeunes qui attendent de savoir ce qu'ils vont faire l'année prochaine. Embarras. Pas de réponse.

Nous, ce qu'on a assuré à ces jeunes et à leurs parents, c'est qu'on ne les laissera pas tomber. On ne les laissera pas se faire virer de l’Éducation Nationale en silence et sans rien faire.

Les commentaires sont fermés.