29/07/2013

MDPH de Vendée : les parents de Coleen sont très en colère "On a décidé de ne pas se laisser faire"

Les parents de Coleen ne décolèrent pas. Alors que jusqu'alors la fillette bénéficiait d'une carte d'invalidité, d'une carte de stationnement, de l'Allocation d'Education de l'Enfant Handicapé complément 3, la MDPH de Vendée a décidé de tout lui retirer, alors même que sa situation ne s'est pas améliorée et que personne ne l'a rencontrée !

Les parents ont également demandé, pour lui permettre une entrée en CP dans de bonnes conditions, l'octroi d'une Auxiliaire de Vie Scolaire individuelle 24 h / semaine et un ordinateur : là aussi : refus.

Pas de rencontre avec un médecin ou un professionnel de l'équipe pluridisciplinaire de la MDPH, pas de proposition de Plan Personnalisé de Compensation (PPC), pas d'invitation écrite à assister à la CDAPH, à y être accompagnés ou représentés : toutes ces décisions ont été prises dans le mépris de la règlementation et sans que les parents ne puissent jamais exposer leur point de vue, faire entendre la réalité de leur fillette et de leur vie.

Pour le Conseil Général, questionné par le Journal du Pays Yonnais : "Tout est normal, il n'y a aucun problème"

Pour le papa de Coleen, il y a au contraire un gros problème : "On n'a jamais vu personne. Il y a juste un médecin qui m'a appelé un jour pour me demander si ma fille coupait sa viande toute seule. J'ai cru que c'était un gag. Coleen est hémiplégique : elle est paralysée d'un côté donc non, évidemment que non elle ne coupe pas sa viande toute seule : comment pourrait-elle le faire ?"

La maman de Coleen est dépitée : "On fait tout pour avancer, faire progresser notre enfant, la tirer vers le haut et la MDPH fait juste l'inverse : elle la tire vers le bas. Elle refuse par exemple un ordinateur à ma fille qui entre au CP et qui va donc débuter l'apprentissage de la lecture et de l'écriture au motif que c'est "prématuré" ! Mais c'est justement maintenant qu'elle a besoin des outils pour compenser son handicap !"

Les parents de Coleen sont très inquiets pour la rentrée scolaire de leur fille qui entre au CP en septembre prochain : "Coleen a besoin d'être accompagnée et stimulée, l'ergothérapeuthe l'a clairement détaillé dans son rapport et demande une AVS 24h/semaine. Pourtant la MDPH n'octroie à notre fille une AVS que pour la moitié du temps scolaire. Qu'est-ce qu'elle va faire le reste du temps ? En plus elle sera exclue de certains enseignements faute d'accompagnement, ce n'est pas acceptable"

Ils unissent leurs voix pour exprimer leur détermination : "On a décidé de ne pas se laisser faire. On a pris un avocat pour contester les décisions de la MDPH devant le tribunal puisque notre demande de recours amiable a été refusée par le Directeur Adjoint de la MDPH au motif qu'il n'y avait pas d'éléments nouveaux. On veut aussi que la MDPH soit condamnée pour la manière dont ces décisions ont été prises. On le fait pour Coleen et pour les autres, car on espère que ça conduira la MDPH de Vendée à changer ses méthodes"

"Je suis prêt à faire une grève de la faim et à m'enchaîner aux grilles du Conseil Général. J'irai jusqu'au bout" conclut le papa excédé.

2013-07-25 PY MDPH coleen web.jpg

Journal du Pays Yonnais, 25 juillet 2013

2013-07-27 OF MDPH Coleen web.jpg

Ouest France 27 juillet 2013

Commentaires

et ça continue, n'est il pas possible de faire une action collective contre ces exactions ???

Écrit par : Anna Hourlay | 29/07/2013

Une action collective dans ce cas, c'est une manifestation !
Je pense en effet qu'une centaine de personnes enchaînées aux grilles du Conseil Général pour dénoncer le traitement fait par la MDPH aux enfants et aux adultes en situation de handicap devrait faire son petit effet.
Le Conseil Général se montre sourd et aveugle devant toutes ces évidences dénoncées dans la presse.
Quand on lit que le Conseil Général affirme que "tout est normal et qu'il n'y a pas de problème" y'a de quoi s'indigner, non ?
Alors allons-y ! Manifestons et faisons les réagir !

Écrit par : un digné | 29/07/2013

bon courage et je vous soutiens car je n'apprecierais pas qu'on me fasse la meme a ma fille, on est de tout coeur avec vous

Écrit par : stroeymeyt | 29/07/2013

Après une condamnation en juin 2013 pour faute, la mdph n'a apparemment pas compris la leçon ...normal, ce ne sont pas leurs deniers.
J'invite toutes les familles à suivre la démarche contentieuse de la famille de Coleen sur les traces de Jean Marc, notre fils qui nous laisse une jurisprudence .
Soyons nombreux à dénoncer l'incompétence de ce service du conseil général qui porte le discrédit sur l'ensemble du département
Nous nous tenons à la disposition de tous pour vous aider à vous défendre et pourquoi pas nous réunir en association pour la défense de nos droits, contre la mdph.
Une association regroupant un très grand nombre de personnes en situation de handicap aura à mon sens devant les tribunaux un impact incontestable. Concertons nous avec l'APF pour mettre une telle association en place.
Vous pouvez compter sur notre détermination pour que cesse ces injustices et qu'enfin des mesures efficaces soient prises en compte contre cette incompétence .

Écrit par : Muller Nadine | 29/07/2013

C'est le même calvaire dans toutes les régions, des mois de torture et d'attente pour un simple renouvellement de carte de stationnement, des diminutions sans explication du taux d'incapacité, des expertises à nos frais, des assignations devant le Tribunal du contentieux de l'incapacité, puis devant la Cour Nationale (oui) du contentieux de l'incapacité et des maladies professionnelles......alors qu'on est victime et qu'on lutte au jour le jour ......j'invite toutes les victimes des MDPH et autres institutions à s'exprimer.....pour ma part, je suis à bout de forces contre ce combat inhumain, je n'ai même plus le temps de me soigner!

Écrit par : boudsocq | 29/07/2013

bonjour,
je viens de lire votre lettre et je trouve cela honteux car j'ai un enfant handicapé suite a un accident de voiture mais par contre j'ai un tres bon rapport avec la MDPH de l'Aveyron ils sont pas tous comme ca mais j'espere que vs obtiendrais gain de cause je suis de tous cœur avec vs
courage courage

Écrit par : lesmaries | 29/07/2013

L'avocat choisi par cette famille est-il spécialisé dans ces questions très spécifiques ? si non, contactez moi d'urgence soshandicap78@gmail.com ou philaroche@gmail.com pour que je leur communique les coordonnées de l'avocat spécialisé qui défend les personnes handicapées confrontées à ces problèmes.
Philippe Laroche
Président de l'association SOS Handicaps
Hôtel de Ville
78711 Mantes la Ville

Écrit par : Philippe Laroche | 29/07/2013

quelle incohérence, c'est lamentable de devoir se battre contre des moulins à vent , la lenteur administrative et les incompétences partagées.

Écrit par : maximin | 29/07/2013

Et sa continue du n'importe quoi!!!!!
Une action collective de tte les assocs c pr quand????
C super flippant....

Écrit par : Nenette | 29/07/2013

marre des ronds de cuir décideurs je leur souhaite tout le mal qu ils generent sans motif ou est ce que l on donne la decision de l avenir d un handicapé a des incompétants?????????Que cela leur retombent un jour dessus !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Écrit par : jacques | 29/07/2013

honteux c'est la France j'ai vraiment des doutes
je vous souhaite d'obtenir gain de cause bien amicalement

Écrit par : kervevan | 29/07/2013

C'est terrible de voir que les situations se suivent et se ressemblent ! A se demander à quel match joue le Conseil Général. Coup de poker ? Trouvent-il plus judicieux (financièrement) de payer des amendes pour 2 ou 3 situations ? plutôt que de respecter la loi et de répondre aux besoins de toutes les personnes concernées ? Si c'est ça... c'est très grave ! ça veut dire que pour 3 familles connues, il y en a des dizaines qui vivent des trucs terribles, qui ne disent rien, soit parce qu'elles ne savent pas soit parce qu'elles sont dupées.
Si c'est lié à de l'incompétence des équipes... là ! on sait pas quoi dire... bien qu'on pense beaucoup de choses quand même. En tout cas, et quoi qu'il en soit, il nous semble nécessaire de rappeler à ces braves gens qu'ils soient élus ou salariés que leurs "émoluments" proviennent de notre travail à nous, petit peuple ! Oui oui, on travaille pas loin d'un mois par an pour payer nos impôts ! Oui oui, c'est vrai que par les temps qui courent c'est un privilège, mais c'est pas pour ça qu'il faut nous prendre pour des "demeurés" et on veut que notre investissement serve des causes justes : l'impôt n'a t'il pas été créé pour que les plus forts puissent venir en aide aux plus faibles ? Par temps de crise, c'est important d'avoir ces valeurs là dans la tête parce qu'il y a plein de gens partout qui cherchent à nous endoctriner et nous utiliser !

Écrit par : contribuables énervés | 29/07/2013

plexus brachial de naissance ( arrachement des muscles du bras droit par la " sage " femme ) j'ai 55 ans . depuis j'ai un basculement du bassin , une scoliose aigues , qui m'a ammenee un retrecissement du canal rachidien , des deformations severes en c2 c3 c4 c5 et en bas du dos egalement , l'epaule gauche est usee et je doit suporter des infiltrations dans le muscle , j'ai travaille jusqu'en juin 2013 et tout ce que je m'entant dire c'est que je n'ai pas deux affections concecutives !!!!! j'ai juste droit a un classement en cathegorie deux de la secu et 700 et quelques euro par moi pour vivre puisque mon employeur m'a virre et la secu m'a range en ne pouvant plus travailler .
je connais ce combat contre un MUR ou il n'est pas possible de s'exprimer et meme en ayant un drv a une commition , ils ont deja statuer sur votre compte et tout ce que vous povez dire ne sert a rien ! malgres tout bon courage a vous et peut etre que chez vous ils sont moins bornes qu'ici dans le 26 .
GILL.

Écrit par : BOUILLOUD | 30/07/2013

Bon Courage à vous tous .
Ce n'est pas parce que l'on modifie COTOREP en M.D.P.H que les démarches sont moins complexes ou fastidieuses.
Je travaille et ai besoin des atestations R.Q.T.H , de la carte d'invalidité tous les Dix ans , aprés une première visite la délivrance ne pourrai-elle pas être définitive.
Cela simplifierait les démarches des Personnes Handicapées et aussi
des entreprises.

Laurent MARGUERITE
50 000 Saint-lo

Écrit par : MARGUERITE | 30/07/2013

Je pense très fort à cette petite fille et à ses parents si courageux. Bravo pour votre détermination. Je suis de tout coeur avec vous. Sophie

Écrit par : Sophie | 30/07/2013

Whou ! c'est un vrai buzz sur face book et twetter ! C'est bien car faire savoir à la France entière les délires de cette mdph c'est un premier pas (mais tout petit si on en crois la réaction du conseil général "je vais bien, tout va bien, on fait du bon boulot, bravo les gars, continuez comme ça, on est les bests" !!!...) pf

Écrit par : paul fos | 30/07/2013

Quelle honte!!! Ah, elle est belle la France d'aujourd'hui!!! Ma famille et moi sommes de tout coeur avec vous et nous n'hésiterons pas à participer à quelques actions qui soient, même si nous n'avons pas d'enfant handicapé. Bon courage à vous et surtout tenez bon ça finira bien par payer.

Écrit par : PINCEMIN | 30/07/2013

Victime d'un accident de la voie publique en 1978 je suis passé entre les mains des médecins de la commission de réforme de l'ex cotorep qui a évalué l'ensemble de mon préjudice à 33%. En 1995, j'ai rencontré un avocat totalement spécialisé dans la réparation du préjudice corporel qui a repris mon dossier, déclenché des expertises orthopédiques et neurologiques en étant accompagné de médecins eux-mêmes spécialisés dans l'estimation du préjudice corporel et obtenu la réévaluation du taux d'invalidé global de 33% à 80% et le versement d'un capital.
J'ai donc décidé de créer l'association SOS Handicaps pour venir en aide à toute personne handicapée confrontée à une mauvaise évaluation de son taux d'invalidité en pourcentage et les conséquences diverses qui en découlent. Si vous souhaitez discuter de vos attentes avec cet avocat et savoir s'il peut prendre votre dossier, envoyez moi un mail à philaroche@gmail.com pour vous transmettre ses coordonnées.

Philippe Laroche
Président de l'association SOS Handicaps
Hôtel de Ville
Place de la Mairie
BP 30842
78711 Mantes la Ville

Écrit par : Philippe Laroche | 30/07/2013

De toute évidence il y a des gens qui ne sont pas à leur place à la MDPH de Vendée. Quand au Conseil Général qui cautionne les lourdes fautes c'est innadmissible !!! Je vous soutiens de tout coeur pour le bien etre de Coleen et souhaite que vos démarches aboutissent à de meilleures considérations.
Delphine

Écrit par : DELPHINE MARTIN | 30/07/2013

bonjour madame,monsieur et Coleen
je me permets de vous adressez ce mail car moi meme je me suis battue durant presque 2 ans contre la mdph des Ardennes : ma fille qui était en categorie 3 passait en categorie 2 (c'est pas enorme mais au vu de son handicap!!!!!!) ce qui ma fait bondir c'est la notification que j'ai reçue comme quoi je m'occupais de ma fille 1h15/jour soit 38h01mn/ mois alors la ça n'a pas passé !
Je me permets donc si vous le desirez de vous proposer ""mon aide"" en vous disant tout ce que j'ai fait (démarches ;courriers etc.......) et j'ai eu gain de cause. Cela a duré pratiquement 2 ans mais je n'ai pas laché prise pour ma fille comme pour cette humiliation des 1h15/jour.
Avec mon adresse mail vous pouvez me contactez et apres on communiqueras par d'autres moyens de communication...ne perdez pas espoir ""les bureaucrates de la mdph"" ne savent que poser des questions avec leur ""grille d'evaluation"" mais pour se qui est de connaitre un handicap la majoritè de ces personnes n'y sont pas confrontées donc c'est ""simple"" d'imposer ce questionnaire sans connaitre le handicap

Écrit par : charlier | 30/07/2013

L'acte de déni refuse de prendre en charge certaines perceptions : un fragment de la réalité se voit totalement ignoré. La personne qui dénie se comporte comme si cette réalité n'existait pas, alors qu'elle la perçoit. Je pense que c'est la cas de la MDPH 85 dans cette décision injuste. Courage et soutiens à Coleen et ses parents.

Écrit par : Daniel | 30/07/2013

Ce qu'il faut retenir de tout çà, c'est que la MDPH de Vendée est juste une catastrophe !!! Mais visiblement, au vu des témoignages, ce n'est malheureusement pas la seule... Je rejoins la personne qui parlait de la caution du Conseil Général, je suis bien d'accord avec vous, et c'est juste un scandale ! Alors je m'adresse aux technocrates qui se croient les meilleurs du monde dans ce département : au cas où vous n'auriez encore pas compris, M'ssieurs dames, les personnes en situation de handicap sont d'abord des êtres humains et pas des sous-ciitoyens qu'on peut manipuler à sa guise, juste pour satisfaire des égos personnels !!! C'est assez clair ??? Ou faudra être encore plus incisifs ?

Écrit par : Lucky Luke | 30/07/2013

Me sentant concerner je laisse mes coordonnees

Écrit par : mauger | 31/07/2013

Je lis cet article, je lis tous ces commentaires et me viens une question : pourquoi ? Pourquoi la MDPH agit comme ça ? Quel est sont intérêt ??? Elle ne respecte pas la loi, elle créé de la colère, pourquoi ? Aufinal elle se fait condamner par le tribunal et elle se créé une image déplorable. Et le conseil général c'est quoi l'explication de cette position pour le moins déconcertante : "tout est normal il n'y a pas de problème", c'est quand même incroyable ! Dans n'importe quelle boite quand ça dysfonctionne le patron il fait en sorte que ça cesse, alors que là il conforte ses équipe en niant l'évidence. Déconcertant... Les parents Coline ont quand même mieux à faire que de se battre contre cette administration dont dont tout le monde au conseil général à l'air d'être satisfait. Mais purée, qu'ils sortent de leurs bureaux et qu'ils aillent voir comment ça se passe en vrai ! Je ne comprends vraiment pas ce qui se passe et surtout quel est l'intéret du président du conseil général de laisser continuer comme ça sans rien faire, pire, en disant que tout va bien, alors que ça nuit complètement à son image. Pourquoi ? J'espère qu'un jour on comprendra...

Écrit par : Pierrette | 31/07/2013

"une injustice faite à un seul est une menace faite à tous" dixit Montesqieu.
Nous sommes tous menacés, d'autant plus que l'injustice n'est pas faite qu'à un seul ! Il suffit de lire tous les témoignage de votre blog !
Réagissons, dénonçons, comme les parents de Collen, ne nous laissons pas faire : nous sommes tous concernés, tous responsables. Une belle grande manif avec toute la presse, les chaines nationales pour faire savoir à tous que ce qui se passe en Vendée est injuste, inacceptable, honteux.
Et puis on a qu'à tous écrire au Sénateur Retailleau pour qu'il questionne le gouvernement : "que compte faire l'état pour que la justice et les personnes handicapées soient respectées dans le pays, jusqu'en Vendée ?" Ben vi, ce président de conseil général qui fait écrire des comuniqués de presse aux journaux en disant "tout est normal, il n'y a pas de problème" alors que l'évidence est étalée là sous ses yeux par des familles désespérées c'est quand même inquiétant de se dire qu'il fait partie de nos gouvernants, qu'il est sénateur... Franchement je suis très en colère et il est temps qu'on se réunissent tous pour le faire savoir.
La proposition de créer une association spécifique pour dénoncer le bordel de cette MDPH et se défendre ensemble, ça le ferait bien. Moi je suis partant.

Écrit par : Georges | 31/07/2013

Il n'y a pas que la MDPH de Vendée qui s'amuse à ça ! Elles nous pourrissent l'existence, nous fait passer pour des débiles qui ne connaissent pas ce dont leur enfant handicapé a besoin, ni ce qu'il a ! On passe son temps à se battre, à chercher de l'aide que la MDPH anéantit en un rien de temps (on ne sait même pas ce qu'ils racontent dans notre dos). Même les gens "biens intentionnés" comme le défenseur des droits suivent la MDPH. Beaucoup d'avocats ne se mouillent pas ou vous font tourner en rond. Quand le parent perd pied ou se suicide, il est "accusé" d'être dépressif !!! Ben voyons ! La MDPH va même jusqu'à mentir par écrit sur la personne handicapée ou sur ses parents, s'il est mineur. Elle sait qu'elle ne risque rien ! Oui, il faut dénoncer ce bordel et les milliards que cela a rapporté à l'état depuis 2008-2009 ! et surtout le nombre de personnes décédées à cause de leurs magouilles. Il faut des enquêtes. Il faut des témoins aux commissions pour que le public non handicapé sache combien les handicapés et leur famille souffre de l'humiliation et du peu de cas que les MDPH/CDAPH font des handicapés. Car beaucoup s'imaginent que c'est le paradis et que nous avons beaucoup d'avantages

Écrit par : DA ROLT | 29/08/2013

la MDPH, un organisme a part de tout, ne devant aucune explication aux personnes dont elle traite les dossiers...
atteinte d'une maladie rare depuis 2003, en 2009 la MDPH de seine et marne reconnait mon handicap avec restriction substantiel au travail, ma maladie est evolutive et evolue dans le mauvais sens, fin 2012 la MDPH decide que je n'ai plus de resctriction substantiel au travail et donc decide de me retirer mon AAH, sur quoi ils se basent je ne le saurais jamais ils n'ont aucune obligation de ce justifier...leur commission ayant eu du retard on m'apprends que je dois 2000e a l'organisme qui me versait l'AAH le pompon!! je fait un recours gracieux et une remise de dette, dans la foulée je contact un avocat qui me dit qu'ils ne lisent meme pas les recours gracieux donc me voila partie pour un recours juridique qui s'annonce tres long.
comme prevu mon recours gracieux sera refusé heureusement ma remise de dette est accepté partiellement 6 mois apres ma demande, partiellement pour ne pas me rembourser ce qu'on m'a saisie sur le RSA.
nous handicapés ne somme pas considéré comme des etres humains, quand deja le handicap vous fragilise physiquement et psychologiquement, eux ils nous achevent.
aujourd'hui si ma famille ne m'aidait pas dans ma vie quotidienne, je ne pourrais pas manger a ma faim ni payer mes factures, mon crime: etre malade!!!

courage a vous et votre petite fille dans ce long combat, en vous souhaitant bcp de bonheur

Écrit par : emilie | 04/09/2013

Bonjour,
Comme vous, nous avons du mal à comprendre le fonctionnement de tout ce système. Nous avons l'impression que eux même n'en connaissent pas les tenants et aboutissants.
Depuis de nombreuses années pour notre fils nous faisons les renouvellements de dossiers MDPH.
En bon citoyens nous répondons a leurs demandes de compléments d'informations, mais on a souvent l'impression de tourner en rond car ils veulent toujours plus de précisions de la part de professionnels avertis, alors que l'on pense qu'ils pourraient eux même nous aider et nous diriger vers les spécialistes compétents.
S'il y a eu des années favorables au début de la mise en place des MDPH, maintenant on constate des dérives directement liées au changements de gouvernements.
En effet il faut être fort, alors que l'on est en situation de handicap, pour arriver à être intégré dans la société.
Le but de la loi sur le handicap est désormais complètement oublié.
D’où viens réellement la dérive? Au début on s'est rendu compte que 50% des demandeurs potentiels ne se manifestaient pas.
Aujourd'hui nous sommes en attente de réponse du dossier de renouvellement déposé en février 2013.
Malgré des relances téléphoniques avec des réponses diverses variées et contradictoires, nous n'avançons pas.
Je vous remercie de vos commentaires qui me permettent de savoir qu'il est inutiles de se rapprocher du Conseil Général.
Nous sommes favorables à une action solidaire. Merci de nous dire quelle association est en mesure de nous aider.

Écrit par : fg85300 | 12/10/2014

Les commentaires sont fermés.