Scolarisation : le principe de gratuité de l'enseignement non respecté par la Direction Académique de Vendée

Sandrine, la maman de Kilian ne décolère pas contre la Direction Académique des Services de l’Éducation Nationale (DASEN) en Vendée. Elle lui impose de scolariser son fils dans un collège privé à 25 km de chez elle, alors que la famille habite à 1 km d'un collège public et que le jeune garçon était scolarisé dans une école publique !

bon sens.jpgKilian est un jeune garçon qui doit entrer en ULIS, une classe spécialisée de collège. Suite à la mobilisation de familles (voir notre rubrique "scolarisation" ici), une ULIS est ouverte à Chantonnay. Ca tombe bien, Kilian habite Chantonnay !

Et pourtant, c'est dans un collège privé des Herbiers que la DASEN a affecté Kilian. Plus d'une heure de transport par jour, rupture des liens avec les camarades d'école et frais de scolarité importants imposés à la famille.

Le 9 juillet, les parents de Kilian adressent un courrier au Directeur Académique Benoît Dechambre pour lui demander de rectifier cette erreur d'affectation dans le privé, ou de prendre en charge l'intégralité du surcoût qu'ils devront supporter (frais de scolarité + frais de transport, cela représente plus de 500 €). Pas de réponse.

Le 19 juillet, la Directrice de l'APF sollicite le Directeur Académique sur la question. Pas de réponse.

C'est pourquoi les parents de Kilian viennent de relancer le DASEN, et d'alerter la FCPE (Fédération des Conseils de parents d'Elèves de l'enseignement public), le médiateur de l'Académie de Nantes, le Défenseur des Droits des Enfants, Aide Handicap École et le Préfet de Vendée.

Ils ont également saisi le Médiateur de l'Académie au titre de la gratuité de l'enseignement public pour qu'il intervienne.

Ils ont enfin adressé un recours hiérarchique auprès du Ministre de l’Éducation Nationale afin de faire annuler cette décision d'affectation dans un collège privé.

A l'heure où les familles devraient toutes préparer sereinement la rentrée scolaire de leurs enfants, les parents de Kilian doivent se battre pour faire respecter un droit aussi fondamental que celui de la gratuité de l'enseignement en France...

Commentaires

  • Et ben voilà comment on fait pour saboter l'école publique... On cré les dispositifs dans le privé, ça coûte certainement un peu moins cher à l'état, et on oblige les jeunes à aller dans le privé.
    Un scandale à la Vendéenne. Une honte pour notre pays.
    Jules Ferry doit se retourner dans sa tombe.

  • Je suis de tout coeur avec cette famille. C'est inadmissible d'envoyer un enfant si loin alors qu'il y a un collège juste à côté ! Vous imginez le temps qu'il va passer dans le bus chaque jour ? Et encore, s'il y a un bus entre ces deux ville, ce qui est loin d'être gagné ! J'espère que ça va marcher, et après le discours du Ministre, je vois mal comment il ne pourrait pas donner raison à la famille. Avec mes amitiées. Lucie

Les commentaires sont fermés.