04/09/2013

Le "Ras le bol !" de Thierry Craipeau, Représentant Départemental

Thierry Craipeau.JPGC’est la rentrée… Avec son lot traditionnel de mauvaises surprises. Alors… alors… Ras le bol.

A moins de 480 jours de l’échéance de la loi, le constat est implacable : le respect de la date du 1er Janvier 2015, l’espérance de 40 ans et l’attente d’une France ENFIN accessible semble n’être aujourd’hui qu’une triste utopie...

On ne peut malheureusement que le constater chaque jour dans notre quotidien : CARTON ROUGE au commerce de proximité qui pratique une espèce « d’apartheid » vis-à-vis des citoyens en situation de handicap. Pourquoi tant de lieux de la vie quotidienne nous sont encore interdits ? Boulangeries, boucheries, marchands de journaux, bars, restaurants, espaces para-médicaux (pharmacies, médecins, kinés…) et j’en passe ! En Septembre 2013, c’est juste un scandale !


On peut légitimement craindre aujourd’hui que la majorité attende l’échéance pour demander des dérogations... Nous, personnes en situation de handicap moteur, Association des Paralysés de France, ne pouvons pas cautionner et dénonçons avec la plus grande fermeté ces attitudes attentistes et discriminatoires. Et au passage, mention spéciale aux architectes qui s’autorisent encore de monumentales boulettes sur des bâtiments neufs… !


Alors oui, l’APF jouera pleinement son rôle, et incitera les Maires de Vendée et/ou le Représentant de l’Etat à prendre des mesures coercitives… et tant pis pour ceux qui se croient au dessus des lois ! Ras le bol.

 

Autre réjouissance… les ressources. En ce 1er Septembre, l’AAH augmente. Une revalorisation (???) annuelle misérable de 1,75% à 790 € par mois, et après plus de 30 ans de grandes promesses politiques en tous genres, les personnes en situation de handicap doivent toujours vivre (ou plutôt survivre) en dessous du seuil de pauvreté ! Pour reprendre les propos d’Alain ROCHON, notre Président, nous sommes toujours condamnés à « la double peine ».  Ras le bol.

 

Enfin, puisque c’est la rentrée, et à l’heure où le gouvernement prend (enfin) des engagements pour les AVSI,  la scolarisation des enfants en situation de handicap vendéens est toujours aussi catastrophique. Cette rentrée s’annonce comme la pire que nous n’ayons jamais connue !  Ras le bol.


Bref, l’APF Vendée est en colère.


Thierry Craipeau, Représentant Départemental

Les commentaires sont fermés.