23/09/2013

Le bonheur c'est parfois simple comme le respect de la loi... Nils va enfin pouvoir entrer en CLIS !

C'est submergée d'émotion que la maman de Nils nous rapporte la bonne nouvelle : Nils va enfin pouvoir entrer en CLIS, conformément à la notification de la MDPH ! Une place vient de lui être trouvée, dans son école justement.

Nils est un petit garçon de 7 ans qui a besoin d'une scolarité adaptée pour apprendre, progresser, s'épanouir et bien grandir. Seulement la Direction Académique a informé les parents par téléphone début juillet que Nils ne pourra pas aller en CLIS "parce qu'il n'y a pas de place".

Les parents du petit garçon ont adressé un premier courrier au Directeur Académique des Services de l’Éducation Nationale (DASEN) pour lui faire part de leur colère : "Nous trouvons cela inacceptable. Chaque enfant à droit à l'éducation. Pourquoi laisse-t-on nos enfants qui ne rentrent pas dans le moule de l'éducation nationale sur le bord de la route ? Nous sommes écœurés. Notre fils sera encore en souffrance cette année : il ressentira l'angoisse, vivra l'échec". Un courrier de désespoir qui n'a pas reçu de réponse du service public qu'est l’Éducation Nationale...

Sur le conseil de l'APF, les parents ont envoyé un second courrier au DASEN le 10 septembre dernier. Un courrier de mise en demeure de respecter la notification de la MDPH, un courrier rappelant la loi et l'obligation de résultat faite à l’Éducation Nationale en matière de scolarisation et de réponses adaptées apportées aux élèves. Courrier adressé en copie à la FCPE, le directeur de la MDPH, le délégué du Défenseur des Droits des enfants, Aide Handicap École et le Préfet de Vendée.

Parallèlement, ils ont saisi les médiateurs académiques de l’Éducation Nationale.

Une énergie dépensée qu'ils auraient bien aimé consacrer à autre chose, mais qui se révèle payante. Ce matin, la maman de Nils vient d'apprendre que son petit bout de chou va enfin pouvoir bénéficier d'une scolarité adaptée, conforme à ses besoins, dans le respect de la notification de la MDPH : il va pouvoir entrer en CLIS, dans son école.

"C'est une des plus belles journées. Merci à tous ! Merci à l'APF pour son soutien : sans l'association, je n'aurais pas su comment faire, à qui écrire pour être entendue. Merci à tous ceux qui nous ont envoyé des messages de soutien : c'est précieux, et ça m'a permis de tenir, parce que c'était très dur de voir mon petit garçon subir ça. Je ressens une joie immense. Mais je pense aussi à tous les autres enfants qui n'ont pas de solution. C'est inadmissible. Alors on sera là vendredi pour soutenir tous les autres parents" La maman de Nils

Le bonheur, c'est parfois simple comme le respect de la loi...

Commentaires

Et merci à elle d'avoir pris le temps d'appeler les assocs. Ça été mon rayon de soleil, et c est avec un immense plaisir que j'ai rayé le nom de nils de ma longue liste......

Écrit par : Anne laure | 24/09/2013

c'est une lutte sans fin, qui nous pompe toute notre énergie, mais au final on se dit que cela valait le coup; je partage votre joie et votre soulagement,ce n'est que du bonheur, Nils va pouvoir aller à l'école comme tous les enfants de son âge.
Mais le combat doit continuer, il ne faut pas lâcher, tous les enfants doivent avoir les mêmes droits, on sait qu'on a gagné une bataille mais pas la "guerre", il y a tous les autres, et il y aura encore nous dans 1 an, 2 ans ou plus car il faudra recommencer.
Encore bravo l'APF et à Vendredi avec nos banderoles

Écrit par : Françoise Nicou | 24/09/2013

merci pour vos messages
on sera la vendredi pour defendre les droits des enfants
katy et georgie

Écrit par : garcia | 25/09/2013

Il paraît que l'APF agace, que l'APF énerve, mais elle fait avancer les choses et parfois son inlassable activisme est le déclencheur déterminant de la mise en place effective de droits négligés ou bafoués jusque-là. C'est le cas ici, c'est le cas souvent. Merci à vous et toute mon admiration.

Écrit par : est-y pas fou ! | 25/09/2013

Les commentaires sont fermés.