Billet d'humeur n°139 de notre Yonnais en colère... "Hommage au courage"

Lorsque j'ai commencé mes billets d'humeur, je disais que, de temps à autres, je positiverai, je rendrai parfois hommage aussi...
Je ne pensais pas, alors, rendre hommage un jour au courage !

De savoir Monsieur Villette "effrayé" me laisse plutôt perplexe et sans voix... (en réaction à ça)
La situation est si critique que ça en Vendée, en matière de scolarisation, pour que cet élu s'en inquiète, s'en effraie même ?!

Qu'il ait le courage de dire sa crainte, sa peur, ben chapeau bas !

Rares sont en effet les femmes et les hommes politiques qui osent aujourd'hui assumer publiquement leurs émotions...

Et ça, alors même que l'agence régionale de santé et l'inspection académique restent muettes, et aussi sourdes à la souffrance des familles !

risquons l'impossible.jpgUne petite citation pour l'encourager encore davantage notre courageux élu :
"Risquons l'impossible..." (André Trannoy, président fondateur de l'APF)

Moralité : lorsqu'on est élu du peuple, il y a des risques à prendre qui provoquent parfois la peur, cette peur serait donc par nature indissociable d'un parcours politique ?... Gérard Villette l'a sûrement compris, alors bravo !

A la semaine prochaine

Mot n° 139 : "Certains"

Commentaires

  • bonjour, c'est vrai qu'il faut parfois encourager nos politiciens a dire ce qu'il pense réellement. et je félicite notre élu a l'avoir fait. bon courage

  • Bravo en effet à monsieur Villette. Il a du pouvoir, il est conseiller général. Je suis sure qu'il va faire ce qu'il faut que que tous ces enfants aient ce qu'il faut.

  • Est-il effrayé de n'avoir pas agit au bon moment ? Cette situation ne date pas d'aujourd'hui vient-il seulement de la découvrir ?
    Il ne suffit pas qu'il ait le courage de dire ce qu'il pense, il faut des actions concrètes. Risquez l'impossible Monsieur Vilette !
    Je doute qu'il soit rempli de frayeur envers nos enfants, et j'ai des raisons de douter !
    Nous verrons bien la conduite qu'il va adopter et nous saurons si, une fois de plus, c'est du "vent".....
    Gremamie

Les commentaires sont fermés.