"Bref, je suis allée à la Maison des adolescents" Témoignage de Jeannine

Le billet d'humeur "Bref, je suis allée à la CAF et à l'URSAFF" de Hugues a inspiré Jeannine, une de nos militantes accessibilité ! Vous aussi, envoyez-nous vos "Bref, je suis allé à ..."

Je suis allée à la Maison des Adolescents Bd Briand à La Roche sur Yon. C'est récent ce bâtiment, je voulais voir s'il était accessible.

Constat il y a 2 marches, un panneau signalétique qui indique que pour les personnes handicapées, l'entrée se fait par la rue Haxo.

Je me suis donc rendue à l'autre entrée pour voir... Un panneau indique "Maison des Adolescents, sonnez pour ouverture". Il y a un digicode, il faut faire défiler les noms pour obtenir la Maison des Adolescents. Pas pratique. Je cherche. Je sonne. J'attends. Pas de réponse. Personne pour ouvrir.

Une personne avait RV chez un docteur, je suis entrée dans le hall de l'immeuble avec elle. J'ai frappé fort à la Maison des adolescents, car il n'y a pas de sonnette à la porte. Pas de réponse. Je suis sortie. J'ai recommencé le jeu du digicode : recherche de la Maison des Adolescents, sonnez... et encore attente... Personne n'est venu m'ouvrir.

Fatiguée d'attendre, je suis allée à l'entrée principale, j'ai franchi les 2 marches, sans aide de main courante. J'ai poussé la porte.

La secrétaire était assise à l'accueil. Je lui ai demandé si elle avait entendu les appels émis au digicode. Elle m' a répondu "oui", mais qu'elle n'y a pas prêté attention, car souvent les gens qui viennent dans l'immeuble se trompent et que ce n'est pas pour eux. Elle m'a dit qu'elle ouvrait rarement cette entrée. (NDLR : Ben tu m'étonnes même si quand ça sonne elle ouvre pas !)

Dans le couloir, il y a deux tables l'une par dessus l'autre, c'est un espace de stockage.

Mon sentiment : l'entrée secondaire n 'a pas la prestation équivalente de l'entrée principale.  Les personnes en fauteuil ou avec poussettes qui se présentent doivent faire comme moi : passer au moins un quart d'heure à essayer d'entrer par l'entrée secondaire, revenir vers l'entrée principale, tourner et se retourner sur le trottoir, espérant que l'hôtesse d'accueil les aperçoive ou qu'un aimable passant valide monte les marches pour prévenir que quelqu'un voudrait rentrer à la maison des Adolescents.

Bref. Scandaleux.

Jeannine

Les commentaires sont fermés.