15/11/2013

« Olé ! », les bus « Oléane » s’habillent d’une robe accessible à tous !

 FB 2006-01_r (2).jpgFrançois Bergniard, référent APF du Groupe Relais Littoral, a testé les nouveaux bus "Oléane", le réseau de transport public de la communauté de communes des Olonnes, qui vient de s'engager dans la mise en accessibilité de son réseau.

Rappelons nous, il y a encore peu de temps, c'était ça (cliquer ici) au Pays des Olonnes.

Témoignage : 

Ils étaient trois à m’attendre ce matin là, près de l’arrêt Saint-Nicolas, proche de chez moi : 2 représentants de la Communauté de Communes des Olonnes, ainsi que le gestionnaire du trafic des lignes des bus Oléane.

Le vent cinglait par moment nos visages et nous avions hâte que 10 h 17 arrive, heure de passage à cet arrêt du bus de la ligne 6.

bus oléane.jpgLongeant la corniche à l’heure dite, un grand bus aux couleurs de la société Oléane arrive devant nous.

Première bonne surprise, sous la double porte du milieu du bus, un plan incliné s’est déployé  automatiquement ; le chauffeur ayant vu ma présence en fauteuil roulant a commandé cette action depuis son poste de conduite.

Tandis qu’on m’invitait à monter dans le bus, je commençai à manœuvrer mon fauteuil électrique, usant de mon joystick du mieux que je pouvais pour me garer à l’emplacement réservé à cet effet, face à la porte.

Mon fauteuil est plutôt imposant, et, malgré un espace assez large, j’ai dû réaliser quelques manœuvres pour réussir à me mettre dans le sens inverse de la marche, ce qui serait évidemment beaucoup plus aisé avec un fauteuil manuel. Dans cette position, calé près de la vitre, en-dessous de laquelle une barre horizontale permet, si nécessaire, de s’agripper, on bénéficie d’un appui tête rembourré, bien utile surtout un cas de freinage.

Je remarque que l’affichage de l’itinéraire n’est pas visible de la place PMR.

A ma droite, sous la vitre, un bouton bien en évidence permet de signaler que l’on désire descendre au prochain arrêt. Ainsi, le chauffeur est averti qu’une « PMR » va descendre, et donc qu’il doit commander le déploiement de la rampe.

Avant chaque arrêt, une annonce sonore fait entendre le nom de celui-ci distinctement ; ce système est géré par GPS.

Je demande comment m’acquitter de mon titre de transport. Une question à laquelle, à mon avis, on ne s’attendait pas ! Aussi, j’eu droit à une réponse double, qui ne satisfera pas les « puristes » de la complète autonomie ; soit appeler le chauffeur et le lui demander, ce qui a pour conséquence  que celui-ci doit quitter son poste de conduite ; soit solliciter un autre passager, mais dans ce cas, je me demande quelle est la probabilité de tomber sur une l’âme charitable ?

Nous descendons à l’arrêt « Jet d’eau ». De suite on me fait remarquer que le trottoir a été aménagé sur toute la longueur de stationnement de cette zone, d’où partent toutes les lignes. Effectivement, j’avais remarqué qu’à notre point de départ, le plan incliné du bus était assez incliné. Ce  n’est pas le cas ici, le même plan est presque à l’horizontal.

J’apprends que 45 % des arrêts seront adaptés en janvier 2014, et la totalité début 2015 à quelques exceptions près :
- l’avenue François Mitterrand et l’avenue Charles De Gaulle qui seront aménagées ultérieurement durant leur réfection ;
- les arrêts dont l’environnement ne le permet pas ; ceux-ci seront marqués sur les plans des lignes du sigle handicap barré.

Chaque arrêt aménagé sera muni de bandes podotactiles.

Nous attendons le bus de la ligne 5, moment qu’ont choisi mes interlocuteurs pour me présenter la nouvelle plaquette papier des itinéraires de chacune des lignes. Elle se compose d’une pochette format un tiers de A4, comprenant plusieurs dépliants : un dépliant où est présentée une carte avec la totalité du réseau ; et autant de dépliants qu’il y a de lignes, avec pour chacune d’elles, ses différents horaires. Cette présentation répond à un souci d’ergonomie.

J’aborde alors la question du site Internet Oléane où, pour le moment, aucune information n’est donnée concernant l’accessibilité des lignes. Mes interlocuteurs sont dubitatifs !  Je suggère qu’une page de ce site soit consacrée uniquement à l’accessibilité PMR. Ma proposition est acceptée. Ainsi, les arrêts rendus accessibles au fur et à mesure des travaux pourront y être mentionnés.

Autre difficulté abordée par mes interlocuteurs : celui des arrêts où plusieurs lignes, voir la totalité, s’y arrêtent. Actuellement, les panneaux d’affichage des horaires des différentes lignes sont en hauteur, d’où la difficulté de lire, pour une personne en fauteuil, les informations du haut. Je suggère des panneaux d’affichage en longueur, placés à bonne hauteur.

Il m’est ensuite précisé que le nouveau bureau clientèle Oléane, situé en centre ville des Sables d’Olonne près de la poste, est parfaitement accessible aux PMR. Il me restera à le vérifier dans les jours qui viennent bien sûr.

Le bus que nous allons prendre arrive. Il s’agit d’un plus petit bus. La rampe se déploie sous la porte avant. L’accès à la place PMR se situe juste derrière le chauffeur et j’ai moins de manœuvres à faire pour y ranger mon « carrosse ». Je m’aperçois que l’appui tête rembourré que j’avais trouvé dans le premier bus manque ici. Je le signale.

La ligne prise maintenant fait une boucle dans la ville ; elle passe par le nouveau pôle santé où un arrêt est prévu, bien heureusement ! On me fait constater qu’à partir de cet arrêt, des cheminements sont bien prévus, soit pour se rendre à l’hôpital, soit pour se rendre à la clinique, les deux étant dans le prolongement l’un de l’autre.

Nous restons dans le bus et revenons au centre ville. Nous reprendrons la ligne 6. Mes accompagnateurs tiennent à terminer cette belle balade avec moi. Ils doivent aussi reprendre leur voiture restée à notre point de rencontre. Ils tiennent aussi à vérifier le cheminement qui conduit de l’arrêt près de chez moi au pied de ma résidence. Le trottoir a été refait  il y a peu, tout est pour le mieux.

smiley-bravo1.jpgEncore quelques mois à attendre et je laisserai  ma voiture au garage pour me rendre en centre ville. Ils feront de moi un écolo urbain !

François.

Commentaires

Bravo François, quel pugnacité ! et voilà un bon exemple où ça fonctionne. Quand les politiques le veulent ils le font. Un bon point.

Écrit par : louis | 15/11/2013

Sympa ! j’aime bien votre façon d’envisager les choses et je la partage. J’habite La Roche sur Yon qui avance bien aussi à ce niveau là. Vivement qu’on puisse bénéficier des mêmes services et partager les mêmes problèmes que nos copains valides

Écrit par : sylvie | 15/11/2013

Bravo François !!!!!

On n'en attendait pas moins de toi !
quel dynamisme , bisous et peut-être à bientôt,


Geneviève et Jean-Luc

Écrit par : corolleur | 19/11/2013

Les commentaires sont fermés.