La dyspraxie expliquée par Laurie, jeune fille dyspraxique de 19 ans

Commentaires

  • Bravo ! Merci l'APF de cette pédagogie. C'est bien de comprendre.
    " intellegerer et amare " ou quelque chose comme ça disaient les Anciens : comprendre et aimer. aimer parce que comprendre. Merci Laurie de nous faire l'honneur de croire qu'on peut appréhender ce qu'est ta vie avec cette pathologie moteur. Pourtant c'est chouette ces petites mains qui papilonnent autour de ta tête. On est tous avec toi, petite soeur de handicap.

Les commentaires sont fermés.