Erwan : le sacrifice du présent et de l'avenir d'un jeune Vendéen en situation de handicap

honteux noir.jpgLes parents d'Erwan souhaitent partager leur désespoir de ne rien voir bouger pour leur fils de 16 ans, déscolarisé alors qu'il devrait être pris en charge dans une IME. Mais en Vendée il manque 109 places en IME... Et comme Erwan a 16 ans, le collège privé Jean Yole (aux Herbiers) dans lequel il était accueilli jusque là en ULIS a décidé que pour lui, la scolarité, c'est fini.


"Les nouvelles du jour : on en est au même point ! "Stage" (strictement occupationnel sans but précis) toute les semaines pour notre fils Erwan... Non ce n'est pas une vie pour lui. C'est un établissement spécialisé dont il a besoin, pour qu'il apprenne autre chose.
Mais on en est toujours au même stade .
Alors il faudrait que ça bouge un peu plus...  Heureusement on s'en occupe beaucoup parce que ça serait la misère pour lui. C'est un jeune de 16 ans qui n'a pas de solutions. Je plains les autres jeunes qui vont eux aussi subir ce que subit notre fils."

L'APF a adressé le 17 octobre dernier un énième courrier à l'ARS, la DASEN et au Préfet de Vendée (voir ici). Un énième courrier sans effet... Seule la DASEN a apporté une réponse pour indiquer être attentive à la situation, être en lien avec les partenaires en vue de trouver la meilleure solution.

Mais en attendant, Erwan ne bénéficie pas de l'accompagnement adapté nécessaire à ses besoins, et tout cela, dans l'indifférence la plus totale des conséquences sur lui comme sur ses parents.

A l'heure où le Ministre de l’Éducation Nationale Vincent Peillon se bat pour une école inclusive, où la Ministre Carlotti veut apporter une réponse aux "situations critiques", on ne peut que s'étonner d'un tel immobilisme.

Les commentaires sont fermés.