Un procès pour en finir avec la discrimination "pas plus d'un fauteuil par bus"

Un usager en fauteuil roulant, qui s'était vu refuser l'accès à un bus dans la métropole lilloise en janvier, a demandé mardi à la juridiction de proximité de Lille de condamner "symboliquement" le gestionnaire du réseau Transpole à un euro de dommages et intérêts.

"C'était un épisode particulièrement humiliant", a déclaré l'avocat du demandeur, Me Norbert Clément. "Nous sommes obligés de vous saisir car nous voulons une décision de principe qui oblige Transpole à en finir avec "Un fauteuil par bus", en finir avec ces brimades. (...) Un quota d'handicapés a été fixé par Transpole, un par bus. Nous ne pouvons que penser à la discrimination", a-t-il plaidé.

Lire l'article sur Handicap.fr

Les commentaires sont fermés.