Joyeux Noël ! Ou comment la DASEN se moque des élèves en situation de handicap

aberrant blanc.jpgC'est une maman déconfite qui nous appelle en ce dernier jour d'école de l'année 2013. Elle vient d’apprendre qu'après les vacances de Noël, Clara n'aura plus son AVS. 

"Rien n'est anticipé, j'ai la sensation qu'ils travaillent toujours dans l'urgence ! Le contrat de l'AVS se termine : ça ne devrait être une surprise pour personne, et pourtant, il n'ont rien prévu. Ils me disent juste qu'ils sont désolés !"

Il faut dire que cette famille subit un vrai parcours du combattant. Elle pensait qu'une fois le handicap et les besoins de la petite fille reconnus, les choses seraient plus faciles, mais il n'en est rien.

En mai 2013 la MDPH a reconnu le besoin de Clara à être accompagnée par une AVS. Et pourtant, le jour de rentrée scolaire, il n'y avait pas d'AVS. Il lui a fallu attendre 2 mois avant que cette AVS tant espérée n'arrive. Tout le monde pensait enfin avoir droit à un peu de répit, mais c'était sans compter sur les aberrations du système...

Cela fait tout juste 5 semaines que l'AVS intervient auprès de Clara que déjà la petite fille apprend qu'elle se retrouvera à nouveau toute seule à la rentrée. Et personne a pensé à informer les parents... Il aura fallu que la maman de Clara appelle la DASEN pour se faire confirmer qu'effectivement, il n'y aura plus personne pour accompagner Clara le 6 janvier.

La DASEN vous souhaite un Joyeux Noël !

La maman de Clara ne décolère pas : "C'est quoi ces méthodes ? Je me demande pour quoi ils prennent les enfants ! Il n'y en a donc pas un qui fasse preuve d'un peu de psychologie là dedans ? C'est maintenant à nous de gérer, de ramasser les pots cassés. Parce que Clara, elle est triste : elle l'aimait son AVS, et surtout, ça l'aidait beaucoup. on a attendu pendant 2 mois, et après 5 semaines seulement, à nouveau on n'a plus rien"

"Être désolé, ça ne suffit plus"

Face à cette situation ubuesque et à la volonté de ces parents de faire respecter les droits et les intérêts de leur petite fille, nous les avons invités à saisir les médiateurs de l’Éducation Nationale, et surtout, à mettre en demeure la DASEN de respecter la notification de la MDPH sans délai avant de saisir, le cas échéant, le Tribunal administratif.

Commentaires

  • Bonjour,

    Une nouvelle DASEN pour une DASEN pire qu'avant ? Ou une nouvelle DASEN qui récupère le fruit de ce que son prédécesseur n'a pas fait ?
    J'suis perplexe là !
    Comme d'habitude, l'APF sera aux côtés de la famille...
    Bon courage à vous

    Hugues

Les commentaires sont fermés.