Accessibilité en France : 40 ans d’échec et bientôt 10 de plus !

ras le bol vert.jpg Alors que la concertation nationale sur les agendas d’accessibilité programmée (Ad’AP) s’est achevée ce mardi, l’Association des paralysés de France (APF) et la FNATH tiennent à faire part de leur profonde inquiétude devant les options proposées pour rendre la France accessible.

En dépit de trois lois (dont la première date de 1975), faisant de l’accessibilité une obligation nationale, les pouvoirs publics n’ont pas accompagné ce cadre législatif par une impulsion politique et financière et une grande majorité des acteurs ont joué la carte de l’attentisme !

Aujourd’hui l’APF et la FNATH font l’amer constat que l’échéance d’accessibilité de la France pour 2015 ne sera pas respectée et que les personnes en situation de handicap devront encore patienter entre 3 et 10 ans pour pouvoir vivre comme des citoyens ordinaires.

L’APF et la FNATH refusent cette solution inacceptable !

Après 40 ans d’attente, les 9,6 millions de personnes en situation de handicap, les personnes âgées, les parents avec poussettes, les femmes enceintes et les 91% de Français qui considèrent que l'accessibilité est un enjeu de société qui concerne tout le monde, ne peuvent plus attendre !

Aussi, l’APF et la FNATH, qui ne peuvent accepter de tels délais, demandent au Premier ministre que les échéances soient effectivement resserrées afin de permettre la participation pleine et entière de tout un chacun à la vie de la Société française.

Pour lire le communiqué de presse complet, cliquez ici

Commentaires

  • Bonjour,

    Voilà qui était tant redouté !
    C'est l'incompréhension et la colère mélangée.
    Lors de notre Assemblée départementale en octobre dernier, notre président Alain Rochon, et Pascale Ribes, administratrice, n'ont-ils pas été interpellés par des adhérents sur un éventuel recours au niveau européen pour faire appliquer la loi en France ?
    Après tout, la loi du 11 février 2005 découle beaucoup des textes européens et de la législation internationale !
    Bref ! Au rythme où ça va, je serai plus là pour la voir l'accessibilité universelle !

    Hugues

Les commentaires sont fermés.