Les médecins comptent bien ne pas se laisser enquiquiner par les "handicapés" comme ils disent...

« J'ai mal à l’accessibilité de mon cabinet médical, docteur », se plaint le patient en situation de handicap. Dans son communiqué, rendu public ce jeudi 30 janvier, MG France, premier syndicat de médecins généralistes, propose son traitement : la visite à domicile.  

Après les maires, les hôteliers, les pharmaciens, voilà que ce sont les médecins qui se mobilisent contre nos droits... La classe.

Lire l'article de Faire Face ici

Commentaires

  • La réponse est évidement inadmissible. N'oublions pas que depuis la loi de 1975 les Établissements Recevant du Public ERP comme les cabinets médicaux doivent être accessibles au handicap moteur. Depuis 2005 à tout handicap. Mais la plupart des toubibs ont commencé par acheter un appartement grand public et ont demandé à la préfecture de leur accorder une modification d'affectation de surface (pour passer d'un logement à cabinet médical). La préfecture a (aurait) du leur mentionner leurs obligations (en autres car il y a aussi des obligations de sécurité incendie et brancards) d'accessibilité.
    Mais cela faisait partie de ces passe-droits souvent octroyés par une fermeture opportune des yeux. Ils veulent maintenant en faire un droit

  • bref, soyez malade...mais pas trop ! Les autres c'est pour les urgences, elles sont accessibles !! (j'ironise)

  • ah ! visite à domicile : 23€ + 10€ = 33€ a avancer, feuille de soins à envoyer par courrier, remboursement plus tard. Donc je suis encore pénalisé financièrement pour me soigner, ce qui est vital pour moi, alors que je peux me déplacer au cabinet. Et puis c'est agréable de sortir prendre l'air, se sentir comme Mr et Mme Tout le monde pour aller chez son médecin, plutôt que de rester isolé. Et puis les médecins, ont-ils vraiment envie de "perdre du temps" en visites alors que c'est tellement plus simple au cabinet ? Où est l'empathie, l'humanisme, le respect du patient ?

Les commentaires sont fermés.