Erwan enfin pris en charge dans un IME !

Nous avons souvent parlé de la situation du jeune Erwan dans ce blog. Un jeune de 16 ans qui bénéficiait d'une orientation en IME mais qui n'avait pas de place (109 enfants sont sans place d'IME en Vendée). Le collège privé catholique des Herbiers qui l'accueillait en ULIS (classe spécialisée) avait prévu de mettre un terme à sa scolarité le jour de ses 16 ans, arguant que la scolarité n'est obligatoire que jusqu'à 16 ans ! (dans le mépris total de la loi, pour changer...).

En parallèle d'une large communication (vous retrouverez plus d'une dizaine d'articles dans la rubrique scolarisation de ce blog), nous avions organisé une manifestation devant la préfecture en juillet 2013 (voir ici), et avons rencontré le Directeur de Cabinet de la Ministre de la Famille lors de sa venue en Vendée en octobre 2013 : une quinzaine de militants APF s'étaient mobilisés en urgence pour faire entendre la voix de cette famille : voir ici. Nous avions bien entendu alerté l'ARS, la MDPH, le Défenseur des Droits, le Préfet, des Parlementaires, etc... Et toute cette énergie n'a pas été vaine !

Les parents d'Erwan, soulagés, nous informent qu'enfin une solution a été trouvée : Erwan a enfin intégré un IME il y a quelques jours !

Commentaires

  • bravo l'APF ! encore un bataille de gagnée !....malheureusement "la guerre" n'est pas finie....
    POURQUOI faut-il tant d'énergie pour en arriver là ?

  • Bravo L'APF, je suis bien contente pour Erwan et sa famille, votre mobilisation a porté ses fruits, on a souvent l'impression que nos enfants sont en sursi avec une épée de damoclès au-dessus de leur tête. Quelles solutions les pouvoirs publics ont-ils prévus de mettre en place pour faire face aux manques de places dans les structures adaptées (IME, ULIS, ULIS PRO...) pourquoi si peu de considération pour les enfants en situation de handicap; j'ai l'impression que tous les ans il faudra remonter au front et que la bataille ne fait que commencer...
    Merci à l'APF de soutenir ces familles dans le désarroi

  • C'est vrai que ce combat-là une priorité pour l'APF Vendée !
    Depuis plusieurs années...
    Quel dommage que les autorités restent sourdes aux souffrances des familles concernées !
    Allez ! "Ne lâchons rien !"

Les commentaires sont fermés.