25/04/2014

Un Maire, Président d'une Communauté de Communes soutient notre mobilisation du 13 mai et sera présent

Un Maire, Président d'une Communauté de Communes, vient de nous informer de son soutien et de sa venue à nos côtés le mardi 13 mai prochain, lors de notre mobilisation pour faire savoir notre colère aux Représentant de l'Etat.

40 ans d'immobilisme, ça suffit ! (la 1ère loi d’accessibilité date de 1975)

La liberté d’aller et de venir ne peut pas attendre 10 ans de plus !

A ce jour, aucun des 8 Parlementaires Vendéens n'a répondu à notre invitation...

Accessibilité : crions notre colère le 13 mai 2014 !

accessibilité liberté égalité web.jpgNotre liberté d'aller et venir, de vivre comme n'importe quel citoyen à part entière est à nouveau remise en cause au travers les échéances fixées par les Agendas d'Accessibilité Programmée (ADAP) que le gouvernement va adopter en juillet prochain.

 Qu'au pays des Droits de l'Homme, nous soyons sans cesse utilisés comme variable d'ajustement pour justifier de la crise, de l'attentisme, de l'inaction devient insupportable !

40 ans d'immobilisme, ça suffit ! La 1ère loi date de 1975...

La liberté d'aller et de venir ne pas pas attendre 10 ans de plus !

Nous n'attendrons pas 10 ans de plus et comptons faite savoir notre colère aux Représentants de l'Etat.

Le 13 mai prochain, les 97 Représentants Départementaux de l'APF seront aux côtés de notre Président, Alain Rochon, pour crier la colère des milliers de personnes en situation de handicap qui ne supportent plus d'être ainsi discriminées.

Nous avons décidé de nous faire entendre massivement partout en France, aussi, nous vous donnons rendez-vous en Vendée le :

mardi 13 mai 2014 à 10h30 devant la Préfecture de Vendée, 29 rue Delille à La Roche sur Yon.

Soyons nombreux ! Faisons entendre notre voix !

Si le soleil nous accompagne, nous pourrons pique-niquer ensemble dans le square Bayard, alors emporter votre sandwich ! Et pour plus d'information, contactez-nous au 02 51 37 03 47 ou dd.85@apf.asso.fr

philippe croizon pétition.jpgA ce jour 171 442 personnes ont signé la pétition en ligne sur www.necoutezpasleslobbies.org soutenue par Philippe Croizon.

Vous aussi, signez !

"Souriez, vous êtes sensibilisés !" sur le thème "Donner un sens à la vie"

APF bouge les lignes gros.jpgNotre activité avec les scolaires "Souriez, vous êtes sensibilisés" est toujours aussi diversifiée ! Cette fois-ci c'est un thème encore jamais abordé qui a été développé : « Donner un sens à la vie ».

Jeannine et  Jacky sont allés à la rencontre des jeunes des classes de 5ème et  3ème du collège Saint Jacques à La Mothe Achard le 11 avril dernier.

Certains élèves ont échangé avec Jacky qui vit son handicap depuis de nombreuses années : ce fût un après-midi fort en émotions, où chacun de nous a eu la possibilité de mieux comprendre le handicap, la réalité de l'autre. Et c'est aussi ça donner un sens à sa vie : mieux comprendre ce que vit l'autre.

Les élèves ont également pu vivre l'expérience du déplacement en fauteuil roulant pour mieux comprendre les conséquences d'un environnement inadapté et inaccessible.

De belles rencontres qui donnent du sens à nos vies !

24/04/2014

Aménagement du logement et crédit d'impôts

Vous êtes nombreux à nous questionner sur le crédit d'impôt lié aux aménagement du logement pour une mise en accessibilité.

Nous vous proposons donc une note rédigée avec notre service juridique ici, ainsi que le bulletin officiel des impôts.

Bonne déclaration ! Et si vous rencontrez des difficultés avec l'administration fiscale, n'hésitez pas à nous contacter comme l'ont fait Monsieur et Madame B. qui, grâce aux informations de l'APF et un courrier de l'association, ont pu faire valoir leurs droits face à une inspectrice des impôts de Vendée.

Les jeunes de l'IME Val d'Yon parlent de différence avec l'APF

Maéva, Julien Audrey, Sophie, Simon, Élisabeth et Laura sont des jeunes de l'IME du Val d'Yon qui ont monté un projet radio : ils animent l'émission "Val d'Yonde"

Le jeudi 10 avril 2014 sur Graffiti Urban Radio (88.6FM), ils ont reçu le Représentant Départemental de l'APF, Thierry Craipeau pour parler de "la différence"

Émission à écouter ici

Bravo à ces jeunes !

AD'AP : n'y aurait-il pas comme une... entourloupe ?

Voilà une réflexion / interrogation d'un de nos fervent militant qui mérite bien d'être partagée...

 Voilà ce qui me trotte en tête depuis quelques jours...

 650 000 ERP en France (ERP = Établissement Recevant du Public = école, coiffeur, mairie, restaurant, magasin, etc...)

 85 % sont inaccessibles selon le rapport Campion, soit 552.000 disons 500.000.

Disons qu'il y aurait 100 départements, cela fait 5.000 ERP non conformes en moyenne par département et donc en Vendée.

Qui va les compter ? Les recenser ? Vérifier qu'il n'y a pas de fraudeurs silencieux ?
Car, car les agendas d'accessibilité, c'est pour ceux qui se déclareront à la préfecture avec échéance de conformité programmée...
T'en as déjà vu un fraudeur se dénoncer, toi ???
Et ceux qui feront la sourde oreille qui va les dénicher ?
Et si on ne les déniche pas c'est comme avec la loi de 1975 : au bout d'un certain temps ils seront considérés comme respectant la loi ?
 
Y'aurait-il pas comme une entourloupe, une anguille sous roche ???
Me trompe-je ?
 
Ben nous, si on dit qu'on n'y croit pas à cette fausse bonne idée des AD'AP, on va nous reprocher d'être sans cesse dans la critique, de ne faire confiance à personne, de toujours croire que nos adhérents sont floués, bref, toutes ces stupidités qu'on entend régulièrement quand nos interlocuteurs veulent occulter le vrai sujet...
N'empêche que, voilà ce qu'on en pense en Vendée des super AD'AP, et ce qu'on a exprimé auprès de notre Président et des administrateurs de notre association lors d'une récente rencontre entre le Conseil d'Administration et les Conseils Départementaux :

supercherie.jpgLes AD’AP sont une supercherie. Qui va vérifier que les ERP qui ne sont pas accessibles ont déposé leurs ADAP ? Qui va vérifier que les engagements pris dans les ADAP sont respectés à échéance ?

Qui va savoir que le petit coiffeur de Saint Gemme la Plaine n’est pas accessible, s'assurer qu’il a déposé un ADAP ? Qui va vérifier à échéance que les travaux sont faits et sont conformes aux normes ?

Certainement pas la préfecture de Vendée !

Pour illustrer notre propos, prenons l'exemple des CCA-CIA. En Vendée il y a 33 CCA-CIA qui sont obligatoires de part la loi de 2005. Ces commissions ont pour obligation, depuis 2005, de réaliser un rapport annuel d’activité et de le transmettre au CDCPH (Conseil Départemental Consultatif des Personnes Handicapées, instance présidée par le Préfet)

En, Vendée, en 2014, il y a moins de 10 rapports annuels qui sont envoyés au CDCPH sur les 33 obligatoires ! Cela n’amène aucune réaction, aucune sanction de la part du représentant de l’Etat qui, par son immobilisme, cautionne joyeusement le non respect de la loi par les collectivités locales.

Et personne ne les analyse d’un point de vue qualitatif les rapports envoyés : l’an passé, la CCA de Luçon a envoyé un rapport alors qu’elle ne s’était jamais réunie depuis sa création 3 ans auparavant !!! Rapport fictif d'une commission fictive... Dans ce rapport, il y avait notamment tout un paragraphe sur les dérogations ! Ben voyons !!! Et cela ne dérange personne au niveau de la Préfecture, de la Représentation de l’État, État de droits ?…

Les ADAP vont se compter en milliers à l’échelle d’un département : y-a-t-il les moyens de contrôler tout cela ? Non, bien sûr que non !

On nous dit que ce sont les CCDSA qui devront instruire et valider les ADAP. Mais s’ils ne sont pas envoyés, il ne se passera rien !

Récemment en CCDSA un hôtelier a passé son dossier après la finalisation des travaux et l’ouverture de son établissement : rien n’est aux normes, l’établissement n’est pas accessible et le représentant de l’état, malgré les avis défavorables des associations donne un avis favorable au motif qu’on ne va pas fermer un ERP et mettre les salariés au chômage...

Cet exemple est un scandale, et la circulaire ministérielle de Janvier 2013 à destination des préfets n’a semble-t-il eu aucun effet…

Donc ces ADAP sont une supercherie, d’autant plus lorsque les représentants de l’Etat n’ont nullement l’intention de faire respecter la loi en matière d’accessibilité.

La bénévole du mois : Dominique

2014-04-23_dominique_grinhard.jpg

Ce mois-ci, nous mettons à l'honneur Dominique, ici en pleine préparation des banderoles pour notre manifestation du 13 mai devant la Préfecture de Vendée !

Dominique, comment êtes-vous venue à l’APF ?

Je suis venue à l’APF par le biais de France Bénévolat, qui me sollicitait pour participer à la Fête du sourire 2009.

Je connaissais l’APF car j’ai commencé ma vie professionnelle comme Monitrice Educatrice auprès de jeunes en situation de handicap mental.

Par le passé, je venais déjà à l’APF déposer des vêtements pour la Moisson du cœur.

Qu’est-ce que vous faites comme activités bénévoles au sein de la Délégation de Vendée ?

J’y fais ce qu’on me demande de faire, en fonction des besoins et de mes envies ! Je ne suis pas une « engagée régulière ».

J’ai tenu des stands Fête du sourire et récemment celui de l’APF à la Bicentenaire, j’ai fait les paquets cadeaux, j’ai peint des banderoles pour les manifs, j’ai participé à des mises sous pli, … Un peu de tout quoi ! 

Que retirez-vous de votre engagement bénévole ?

A l’APF, je trouve un accueil sympathique.

Très attachée à la question de la scolarisation des enfants en situation de handicap, je me retrouve bien dans les actions de l’APF dans ce domaine.

Mais aussi dans son combat sur l’accessibilité : le stationnement sauvage, les poubelles encombrant les trottoirs, sans oublier le non respect des places de stationnement réservé qui représente quelque chose de difficile à supporter pour moi.

Par rapport aux personnes en situation de handicap elles-mêmes, je ne veux pas tomber dans l’excès du misérabilisme : ce sont des personnes comme les autres.

Enfin, dans mon bénévolat, je ne veux pas me sentir prisonnière d’un engagement trop régulier, ceci du fait de mon implication importante dans d’autres associations.

08:57 Publié dans Bénévolat | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

"Tous à la Voile !" Votez pour soutenir notre projet et nous faire gagner 5000 € !

TOUS A LA VOILE : un projet magnifique qui permet chaque année aux adhérents de l'APF de vivre l'expérience fabuleuse de la glisse, de la liberté, de la voile ! Votez pour notre projet avec SIEL BLEU !

2 skippers de la Transat AG2R, Gérald Veniard et Jeanne Grégoire, portent le logo de la Fondation SIEL BLEU sur la coque de leur bateau. Jeanne et Gérald ont décidé de nous aider et de soutenir le projet vendéen conduit par SIEL BLEU et l'APF nommé « Tous à la voile ». Ci dessous une photo de l'édition 2013 :

DSCN8431.JPG

 A l’occasion de sa transat, AG2R la Mondiale organise le prix de la solidarité.
Chaque équipage participant à la transat a décidé de soutenir une association dont ils portent les couleurs. Tout au long de la course, nous pouvons voter pour l’un des projets soutenus par les skippers. Le projet qui aura reçu le plus de vote au moment où le premier skipper passera la ligne d’arrivée recevra un chèque de 5 000€.

 Gérald Véniard et Jeanne Grégoire ont choisi de soutenir notre projet « Tous à la Voile » ! 

Les votes ont démarré le 6 avril et devraient se clôturer en milieu de semaine prochaine. Les résultats sont très serrés, alors votez pour notre projet !

Comment voter ?

1.       Cliquez ici

2.       Cliquez sur « j’aime »

3.       Cliquez sur VOTER pour le duo Gérald Véniard et Jeanne Grégoire pour Siel Bleu

4.       Validez votre vote, faites passer le message, invitez vos amis à voter à leur tour

Merci à tous !

DSCN8482.JPG

Billet d'humeur 166 de notre Yonnais en colère "Avant, c'était avant"

Avant, on avait elle  :

166 carlotti.jpg


Maintenant, on a elle  :

166 ségolène.jpg


Heureusement que l'APF se fait encore traiter de "pitbull" !
C'est le seul signe encourageant...

A la semaine prochaine

Mot n° 166 :"du"

21/04/2014

La pensée de la semaine...

citation passivité.jpg

18/04/2014

Accessibilité : quand la Secrétaire d'Etat se retrouve en face de l'APF sur France Inter

Ce jeudi 17 avril, Nicolas Merille, Conseiller Technique National Accessibilité de l'APF, débattait avec Ségolène Neuville, nouvelle Secrétaire d'Etat aux Personnes Handicapées.

Une émission à écouter !

17/04/2014

NON à l'apartheid ! Mobilisons-nous le 13 mai en Vendée !

citation passivité.jpgVous croyez en l'idée du "bien vivre ensemble" ? Vous croyez en la solidarité ? Vous êtes sensible aux questions de dignité des Hommes ?
Alors rejoignez-nous le 13 mai à 10h30 devant la Préfecture de Vendée pour dire non à la discrimination, non au mépris de la dignité humaine, non à cet apartheid des temps modernes où valides et handicapés fréquentent des restaurants différents, utilisent des bus différents, consultent des médecins différents, achètent leur pain dans des boulangeries différentes !

"Apartheid ? le mot n'est-il pas trop fort ? Mais non, on ne peut pas prendre les mêmes bus, aller dans les mêmes cafés ou restaurants, cinémas, coiffeurs, mairies, postes etc..que les valides. Et pareil pour le boulot : plus fort taux de chômage.

On nous prend, nous aussi pour des citoyens de seconde zone. Une vie affective et sexuelle considérée comme une aberration, horreur sans nom quand elle n'est pas niée ou proscrite.

Apartheid, oui on connait. Et oui on va se battre sans colère, mais fermement les yeux dans les yeux de cette société qui oublie les fondements de la république et de l'humanité. Nous aussi camarade Mandela, on est des êtres humains et on ne va pas cesser de la réclamer cette part d'humanité qui nous est refusée."  Louis, militant de l'APF

"L'inaccessibilité globale de la société n'est pas assez vécue comme autant de situations d'apartheid ergonomique. Personnes âgées, mamans enceintes, personnes handicapées : unissons-nous !" Jean-Christophe Parisot, Préfet en situation de handicap (mais malheureusement, pas Préfet en Vendée...)

On compte sur vous le 13 mai ! Cliquez ici pour en savoir plus

Gard : une mairie sans accès pour le premier édile handicapé

  Pour accéder à son bureau, Bernard Zassot doit pour l’instant se faire aider.

Bernard Zassot, en fauteuil roulant depuis 32 ans, vient d'être élu maire de Cruviers-Lascours, près d'Alès. Le problème c'est qu'il ne peut accéder à son bureau situé au premier étage...

Billet d'humeur 165 de notre Yonnais en colère "Y a t il des Terriens sur Terre ?"

C'est comme "To be or not to be ? That is the question..."
J'dis ça parce qu'en France, au niveau de nos politiques, ça doit être des extraterrestres à qui on a affaire.
J'dis ça aussi en référence à ça.

Alors même que sur Mars, on arrive à savoir qu'il n'y a pas de Martiens, sur Terre on n'arrive pas à démontrer qu'on a en fait des E.T. (Extra Terrestres) qui nous gouvernent...
Et pas n'importe lesquels : ils se prennent pour des lumières.
Euh non ! Nos lumières...

Alors même qu'on arrive à aller sur Mars, on nous présente des I.T.A. (Impossibilités Techniques Avérées) y compris sur du neuf en matière d'accessibilité !

S'ensuivent tout logiquement les AD'AP !

Mais alors ! Où est l'I.A. (Intelligence Artificielle) dans tout ça ?
Il semblerait qu'on l'ait trouvée en la personne de Ségolène Neuville, qui succède à Marie-Arlette Carlotti, notre ancienne M.V.N.I (Ministre Volante Non Identifiée) !

Si c'est du même niveau alors on est vraiment mal barré !!
En tout cas, elle se dit fière de prendre la suite, et surtout satisfaite du boulot réalisé la M.V.N.I...
Super ! On va droit dans le Trou Noir !

mars et ça repart.jpgAllez ! On va pas démoraliser : "un Mars et ça repart !"

A la semaine prochaine

Mot n° 165 : "ou"

15/04/2014

Une offre de service à la carte pour les 18-26 ans, proposée par l'APF en Vendée

APF bouge les lignes gros.jpgL'APF propose depuis 2012 un accompagnement personnalisé global, novateur et original pour les jeunes en situation de handicap moteur avec ou sans troubles associés âgés de 18 à 26 ans, sur l'ensemble de la région des Pays de la Loire, dont la Vendée !

Intitulée "plateforme ressources de services", cette offre médico-sociale s'articule autour de deux prestations complémentaires :

- une prestation d'évaluation et d'orientation (aux niveaux professionnel, social et de santé)

- une prestation de coordination, afin de rendre les projets de la personne possibles dans ces mêmes domaines

Cet accompagnement ne nécessite pas d'orientation de la CDAPH (Commission des Droits et de l'Autonomie de la MDPH), et est réalisé sans coût pour la personne (le dispositif est intégralement financé par l'Agence Régionale de Santé des Pays de la Loire). La seule démarche à réaliser : contacter l'APF ! Notre association s'engage à répondre dans les 72 h !

Pour découvrir l'ensemble du dispositif, consulter la plaquette de présentation ici.

Pour tout renseignement, n'hésitez pas à contacter Stéphanie Ottou, Directrice de la Délégation Départementale Vendée, ou Sandro Gendron, coordinateur du dispositif sur les départements 49 et 85 au 02 41 56 49 19.

14/04/2014

Les Parlementaires Vendéens se mobiliseront-ils avec nous le 13 mai prochain ?

Nous le saurons bientôt... Nous avons adressé à chacun une invitation à nous rejoindre le 13 mai prochain.

qui.jpgQui des 5 Députés :  Sylviane Bulteau, Véronique Besse, Alain Leboeuf, Hugues Fourage, Yannick Moreau,

des 3 Sénateurs : Philippe Darniche, Jean-Claude Merceron, Bruno Retailleau

va se mobiliser à nos côtés pour défendre l'idée d'une société inclusive, d'une société qui respecte les droits de chacun, la dignité de tous ?

Voir l'un des courriers ici.

Oui à l’accessibilité : objectif 200 000 !

 

marianne-bdef-petition

 

Déjà plus de 150 000 personnes ont signé pour dire Oui à l’accessibilité et Non à 10 ans de plus !

 

Continuons : signons en masse la pétition, ici !

Le choc de simplification dans le handicap : fausse bonne idée !

"Pour beaucoup, la norme handicap est trop coûteuse et freine l’effort de construction. Faut-il pour autant l’abandonner ? Fausse bonne idée, car elle ne répond à aucun des problèmes réels qui sont posés.

il est souhaitable de ne pas céder sur le handicap.

Premier postulat : nous sommes tous des handicapés potentiels

Deuxième postulat : est-ce réellement une économie que de réduire la norme ?

Troisième postulat : faire reculer la norme, c’est faire payer le contribuable"

arnaud delannay.jpgC'est Arnaud Delannay, le directeur général de la SA d’HLM Notre logis, entreprise sociale pour l’habitat de la métropole lilloise gère quelque 4 500 appartements et logements, qui explique tout cela dans cet article : cliquez ici

 

La pensée de la semaine...

citation moustique Dalai lama web.jpg

12/04/2014

"Liberté, Egalité, Accessibilité !" le film de l'APF Vendée

En février 2013, nous avions réalisé un petit film de témoignages pour illustrer quelques uns des tracas du quotidien que nous subissons tous, personnes valides ou en situation de handicap, dès lors que l'environnement n'est pas adapté, pas accessible.

Nous vous proposons de le revoir, et surtout, de le montrer à celles et ceux qui pensent que repousser de 10 ans encore la mise en accessibilité est acceptable...

Présenté le 11 février 2013 à l'occasion de la sortie du Baromètre de l'accessibilité de l'APF, ce film avait rencontré un certain succès et avait rapidement fait bouger quelques lignes au niveau de la Mairie de La Roche sur Yon.

Quelques jours après sa diffusion, nous avions appris que :

- Ingrid avait déjà obtenu une autorisation exceptionnelle d'utiliser le service de transport Handiyon, et un groupe de travail a débuté avec l'Agglomération pour rediscuter les conditions d'accès et le règlement du service. L'APF y est bien évidemment active et constructive !

- Lohan ne devrait plus tomber sur cette bouche d'égout...

- Christine a été informée par la police municipale qu'un petit rappel à la loi a été effectué auprès de la conductrice qui gare systématiquement sa voiture sur le passage protégé

- Les stationnements insolites devraient être revus par les services techniques...

- Nathan devrait rapidement pouvoir rouler sur les trottoirs après un petit rappel à la loi par les services de police municipale...

- Séverine devrait bientôt pouvoir passer par une ouverture réalisée dans la barrière afin de ne pas avoir tout ce terrain immense à travserser...

Nous ne manquerons pas de vous informer de tout cela !

Bravo à tous pour ce film très pédagogique ! Et merci aux jeunes de la Délégation de Loire Atlantique pour la bande son de leur compil' "Faire bouger les lignes". Ce CD est disponible au prix de 5 € auprès de la délégation 44 qui peut vous l'envoyer : cliquez ici.

Ce film est libre de tout droit, n'hésitez pas à le diffuser et à l'utiliser autant que vous le souhaitez. Nous vous demandons juste de citer le source : "Délégation Départementale APF Vendée" et de nous informer de votre action / utilisation sur dd.85@apf.asso.fr. Merci !

Ensemble, faisons bouger les lignes !

11/04/2014

Notre Secrétaire d'Etat nous explique la façon intelligente d'envisager l'accessibilité

Cool... l'une des premières annonces de la nouvelle Secrétaire d'Etat aux personnes handicapées et de prioriser la mise en accessibilité avec des "critères" parce, nous explique la dame, "les bâtiments les moins fréquentés sont moins urgents à mettre en accessibilité" !

Heu... A votre avis Madame la Secrétaire d'Etat : pourquoi les bâtiment pas accessibles ne sont pas fréquentés par les personnes handicapés, les personnes âgées, les parents de jeunes enfants avec des poussettes, les blessés temporaires ???

Selon elle, c'est une façon intelligente de prendre en compte les déficits publics, que de priorisé selon la fréquentation...

Ben on n'est pas sorti de l'auberge.


19H Ruth Elkrief: Ségolène Neuville réagit à sa... par BFMTV

Décès de Dominique Baudis : L’APF rend hommage à un fervent défenseur des droits

dominique baudis.jpgL’APF tient à rendre hommage à Dominique Baudis, Défenseur des droits.

Nommé en juin 2011 dans cette fonction nouvellement créée, il a su prendre la mesure de sa mission et défendre pleinement les droits des personnes discriminées, en particulier des personnes en situation de handicap et de leur famille.

Lançant régulièrement des appels à témoignages, sur l'accès des enfants porteurs de handicap aux activités périscolaires et extrascolaires, ou encore tout récemment sur l’accès aux bureaux de vote, il œuvrait aussi au développement de bonnes pratiques. Ainsi, en février dernier, le Défenseur des droits publiait un guide sur l’accessibilité à destination des collectivités.

Pointant sans relâche les discriminations dont sont victimes les personnes en situation de handicap notamment dans l’emploi, il a aussi pris fortement la parole sur le sujet de l’accessibilité par exemple.

Ainsi dans une décision du 11 février 2013, il déclarait : « L’accessibilité constitue un moyen de lutter contre les discriminations. Plus généralement, l’accessibilité pour tous constitue une réponse sociétale en améliorant la qualité de vie de tous les citoyens et en anticipant sur les conséquences sociales et économiques de l’allongement de l’espérance de vie. C’est pourquoi le Défenseur des droits considère que les objectifs fixés par la loi du 11 février 2005 en matière d’accessibilité [les bâtiments et les transports doivent être mis aux normes au plus tard début 2015] doivent être réaffirmés comme un enjeu prioritaire. »

L’APF adresse ses sincères condoléances à ses proches et à son équipe.

Accessibilité : n'oublions jamais...

claude boulanger reijnen.jpgTrouvé sur la page facebook de Claude Boulanger Reijnen, ici :

N'oublions jamais : les personnes handicapées et leurs familles, demeurent en 2014, le seul "groupe de personnes" dont "on" justifie clairement et avec certitudes, leur exclusion en raison de motifs budgétaires.

Hier des corrections normatives, demain la définition de critères prioritaires par une secrétaire d'état déjà éprouvée malgré les sourires dans "la camionnette".....Alors que du côté de Cerbère on pratique depuis longtemps (2 années déjà) ses talents de langues de bois en matière de santé hospitalière.

Faisons-lui franchir des escaliers à la nouvelle secrétaire d'état en situation de handicap.......

 

"Les handicapés font mieux que La Manif' pour tous !". Ben encore heureux !

Dans le Sans-Culotte 85 du mois d'avril, on a découvert un petit article qui nous a amusés (et rassurés aussi), intitulé "Les handicapés font mieux que La Manif' pour tous !"

Mais que raconte cet article ? te demandes-tu ami blogueur non vendéen qui ne connait pas ce vilain petit canard Vendéen ? (également appelé, non sans une certaine affection, "Torchon" par certains élus qui s'y font honteusement déculotter)

Et bien l'article compare les performances de l'APF à celles de La Manif pour tous. Eux ont sollicité les 8600 candidats Vendéens aux municipales et seuls 32 ont signé leur charte : ça fait 0,37 %.

Nous, on a sollicité 50 têtes de listes : 35 nous ont transmis leurs engagements sur la question de l'accessibilité universelle : ça fait 70%.

Ben encore heureux que la majorité des hommes et femmes qui veulent représenter leurs concitoyens s'engage d'avantage à défendre le droit à la différence, le droit au respect et à la dignité, le droit à vivre comme tout le monde !

Nous à l'APF, on milite pour les droits humains et le respect de la loi. La Manif pour tous milite contre les droits humains et contre la loi. Et ça, ça fait toute la différence.

Accessibilité : crions notre colère le 13 mai 2014 !

accessibilité liberté égalité web.jpgNotre liberté d'aller et venir, de vivre comme n'importe quel citoyen à part entière est à nouveau remise en cause au travers les échéances fixées par les Agendas d'Accessibilité Programmée (ADAP) que le gouvernement va adopter en juillet prochain.

 Qu'au pays des Droits de l'Homme, nous soyons sans cesse utilisés comme variable d'ajustement pour justifier de la crise, de l'attentisme, de l'inaction devient insupportable !

40 ans d'immobilisme, ça suffit ! La 1ère loi date de 1975...

La liberté d'aller et de venir ne pas pas attendre 10 ans de plus !

Nous n'attendrons pas 10 ans de plus et comptons faite savoir notre colère aux Représentants de l'Etat.

Le 13 mai prochain, les 97 Représentants Départementaux de l'APF seront aux côtés de notre Président, Alain Rochon, pour crier la colère des milliers de personnes en situation de handicap qui ne supportent plus d'être ainsi discriminées.

Nous avons décidé de nous faire entendre massivement partout en France, aussi, nous vous donnons rendez-vous en Vendée le :

mardi 13 mai 2014 à 10h30 devant la Préfecture de Vendée, 29 rue Delille à La Roche sur Yon.

Soyons nombreux ! Faisons entendre notre voix !

Et pour plus d'information, contactez-nous au 02 51 37 03 47 ou dd.85@apf.asso.fr

philippe croizon pétition.jpgA ce jour 158 081 personnes ont signé la pétition en ligne sur www.necoutezpasleslobbies.org soutenue par Philippe Croizon.

Vous aussi, signez !

10/04/2014

Accessibilité : 40 ans d'immobilisme ça suffit !

Notre liberté d'aller et de venir ne peut pas attendre 10 ans de plus !

Non aux ADAP qui accordent 10 ans supplémentaires de discrimination légale au pays des Droits de l'Homme !

accessibilité liberté égalité web.jpg

Billet d'humeur 164 de notre Yonnais en colère "Vent de changements"

Entre les municipales, le remaniement ministériel, l'attentisme et l'immobilisme ambiants d'une grande majorité d'acteurs (y compris associatifs) dans le domaine du handicap et surtout celui de l'accessibilité, moi ça m'inspire ça :




Attention !
De la force du vent dépendra si oui ou non il y aura des changements.
Entendez "changements" à tous les niveaux, dans tous les domaines, dans tous les sens du terme...
On est mal parti...

A la semaine prochaine

Mot n° 164 : "leurs"

09/04/2014

Ségolène Neuville, Secrétaire d'Etat aux personnes handicapées

neuville.jpg

Ségolène Neuville, députée des Pyrénées-Orientales, nommée Secrétaire d'Etat aux personnes handicapées et à la lutte contre les discriminations.

Voir son site : cliquer ici

 

Voir ses interventions à l'Assemblée Nationale : cliquer ici

Handicap. Le projet de loi sur l'accessibilité présenté aux ministres

le-projet-de-loi-sur-laccessibilite-presente-aux-ministres.jpgLe projet de loi pour rendre les lieux publics et les transports accessibles aux handicapés a été présenté mercredi en conseil des ministres.

Le projet de loi habilitant le gouvernement à légiférer par ordonnance sur de nouveaux délais, allant de trois à neuf ans, pour rendre les lieux publics et les transports accessibles aux handicapés a été présenté mercredi en conseil des ministres.

« L'objectif du gouvernement est l'adoption de cette ordonnance d'ici l'été », selon le compte-rendu du conseil des ministres.

Trop de retard pour l'échéance 2015

La loi sur le handicap de février 2005 avait fixé l'objectif de rendre accessibles dans les dix ans les bâtiments recevant du public et les transports, mais le gouvernement avait reconnu à l'automne dernier que l'échéance de 2015 ne pourrait pas être tenue, le retard accumulé étant trop important.

À l’issue d'une concertation avec les différents acteurs, le dispositif des « agendas d'accessibilité programmée » (Ad'Ap) a donc été défini et annoncé par le précédent gouvernement, fin février.

Les acteurs publics et privés qui ne seront pas en conformité avec les règles d'accessibilité au 1er janvier 2015 pourront grâce à ces échéanciers s'engager « dans un calendrier précis et resserré de travaux », rappelle le compte-rendu du conseil des ministres.

Ils éviteront ainsi les pénalités qui avaient été prévues par la loi de 2005 en cas de non-respect des obligations d'accessibilité. Mais, en cas de non-respect des agendas, ils seront passibles d'amende.

Délais variables

Les petits établissements, tels que les commerces de proximité, les cabinets médicaux, pharmacies ou les mairies de petites communes, auront, une fois leur agenda validé par le préfet, jusqu'à trois ans pour se mettre en conformité.

Pour les patrimoines plus importants ou complexes (chaînes d'hôtels ou de commerces, grands stades, crèches d'une commune), le délai ira jusqu'à six ans, voire jusqu'à neuf ans.

Pour les transports, les délais maximum seront également compris entre trois (transports urbains) et neuf ans (ferroviaire).

Un millier d'« ambassadeurs de l'accessibilité » seront recrutés dans le cadre du service civique dès cette année pour accompagner les acteurs dans leurs démarches, précise le compte-rendu. Une convention va être signée avec la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) et Bpifrance, qui proposeront des prêts destinés à financer les travaux.

Source : le site de Ouest France

 

Portrait bénévole : François BERGNIARD

2014-03_françois_bergniard.JPGComment êtes-vous venu à l’APF ?

Je venais d’entamer mon dernier mois comme étudiant, dans une école spécialisée. Un copain m’a demandé ce que je faisais  le week-end prochain ; il m’a proposé de participer à une sortie en car. Pas de problème, on viendra te chercher à domicile m’a-t-il dit pour finir de me convaincre.

Je n’avais jamais quitté mes parents ; malgré ma grande timidité, je n’ai pas su refuser. J’ai trouvé un groupe sur le trottoir qui attendait. Le car est arrivé et nous sommes partis toute la journée. J’avais fait la connaissance d’une joyeuse bande d’amis ; certains avaient un handicap, souvent plus sévère que le mien, d’autres non. Peu importe, dans les têtes il n’y avait pas de différence. Le soir, je n’avais qu’une envie : retrouver au plus vite le groupe de jeunes APF de Clamart !

Trois mois après, on me confia la gestion de la trésorerie du groupe. Très disponible car ne travaillant pas encore, on m’envoya représenter le groupe de jeunes à une réunion de la délégation des Hauts-de-Seine. Je découvrais les rouages de l’APF, rompait une fois de plus ma timidité en dialoguant avec le délégué départemental et les correspondants, tous bien plus âgés que moi.

Un an après, cela devait devenir plus sérieux ! Le responsable du groupe de jeunes annonça sa démission. Les regards se tournèrent vers moi ! L’aventure ne faisait que commencer…

Qu’est-ce que vous y faites ?

A mon arrivée aux Sables d’Olonne, enfin dégagé du contexte professionnel, je m’étais promis l’arrêt de toute activité liée au handicap. Je voulais me consacrer uniquement à mes hobbys, et profiter des activités de bord de mer.

Je venais de quitter à regret une mission dans la commune où j’habitais dans l’Essonne. Je participais à une commission communale chargée de faire des propositions pour l’amélioration des conditions de vie des personnes handicapées. Pour ma part, je sillonnais les rues de la ville avec mon fauteuil roulant électrique, notais les points non accessibles ou améliorables, et j’en faisais part au cours des réunions de la commission.

Et puis, j’ai lu dans le Journal des Sables une petite annonce. La municipalité faisait appel à des personnes concernées par le handicap pour donner leur avis au cours d’une commission intercommunale. Instinctivement, j’ai répondu ! Dès les premières réunions, j’ai fait la connaissance de Paulette, Catherine et Yves, de l’APF. Un nouveau groupe vient de se former m’a lancé Yves. Quelques jours plus tard,  je recevais une invitation, et me rendais à l’une des premières réunions du groupe relais Littoral. J’avais retrouvé, sous des formes un peu différentes, de quoi accomplir la même mission que j’avais en Essonne.

Je me suis attaché au groupe Littoral et à mes nouveaux amis. Ensemble, nous avons mis en commun nos forces, notre énergie et notre désir de voir se transformer le paysage et les infrastructures, pour les rendre accessibles à tous. Dans la continuité de ce qui avait été engagé, j’ai pris le relais comme référent du groupe, simplement pour que tous ceux qui constituent notre équipe, continuent à avoir la parole.

Qu’en retirez-vous ?

Comme vous l’avez compris, mes premières missions APF m’ont permis de vaincre ma timidité. Mais pas seulement. Parachuté responsable de groupe de jeunes, j’ai appris à animer des réunions, organiser des sorties, rédiger des courriers administratifs et amicaux, déléguer certaines missions à d’autres, notamment aux plus fragiles.

Dans toutes les missions handicap que j’ai eu, j’ai appris à aller au devant des autres, et à communiquer avec des responsables locaux et politiques. Quelle « école » !

En débarquant aux Sables d’Olonne, mes contacts associatifs et culturels avaient fondus. Très vite, au contact de nouveaux amis à l’APF, j’ai retrouvé une « famille » qui a facilité mon intégration dans la vie sociale de ma commune.

Surtout, la vie au contact des adhérents de l’APF permet de rester humble ! On trouve toujours plus fragile que soit, plus lourdement handicapé, avec plus de souffrances que celles que l’on peut soi-même éprouver. A l’APF, j’ai relativisé mon handicap, compris que ma malchance était quelque part, une chance ! C’est peut-être le plus important.

 

 

 

13:46 Publié dans Bénévolat | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

Remboursement des frais de transport par la Sécu obtenus devant le Tribunal

Madame P. a besoin d'une prise en charge en kinésithérapie spécialisée pour traiter les conséquences de l'affection longue durée dont elle souffre. Le kiné le plus proche de son domicile formé à cette prise en charge spécifique exerce en Loire Atlantique. La CPAM de Vendée refuse de prendre en charge les frais de transport au motif que n'importe quel kiné est apte à dispenser ces soins, et que Me P. doit se rendre chez le kiné le plus proche de son domicile.

Soutenue dans ses démarches par l'APF, Madame P. a dans un premier temps formé un recours auprès de la commission de recours amiable de la CPAM qui a confirmé le refus de prise en charge des transports.

Elle a ensuite saisi le Tribunal des Affaires de Sécurité Sociale (TASS). Après avoir obtenu du TASS qu'une expertise médicale soit réalisée (car seul un impératif médical peut justifier une prise en charge par un professionnel éloigné de son domicile), et après 2 ans d'instruction, le TASS vient de donner raison à Me P : la CPAM doit prendre en charge les frais de transport pour qu'elle se rende chez le professionnel de Loire Atlantique, qui est bien le professionnel le plus proche de son domicile apte à la prendre en charge.