15/05/2014

"Liberté, Egalité, Accessibilité !" Reportage de Libération à Paris, mardi 13 mai


Manifestation des handicapés : «Le manque d... par liberation

Commentaires

Je n'en reviens pas du discours d'Alain Rochon le nouveau président de notre association. Alors au début avec Jean-Marie Barbier (qui nous manque tant) c'était "l'accessibilité n'est pas négociable". C'était clair, c'était net. Maintenant, j'ai déjà bien eu du mal a accepter que notre asso accepte l'idée du report jusqu'en 2017, mais voila que monsieur Rochon parle de dérogation au delà des 3 ans acceptables, mais de manière exceptionnelle ??????? Non, moi au delà des 3 ans, je ne souhaite pas que ça soit exceptionnel ! Ca ne doit pas être, un point c'est tout. Et le monsieur qui parle après, Laurent, a parfaitement raison : c'est lamentable qu'une grande asso comme l'APF accepte ça. Elle perd de sa grandeur en se ramollissant ainsi.
Si notre président pense qu'en négociant des bouts de chandelle ça va nous aider il se trompe. Si on accepte un report, ils nous en ferons avaler un autre d'un 5 ans, puis dans 10 ans, puis dans 30 ans.
Ecoutez-nous ! Ecoutez les témoignages de ce reportage : on nous handicape encore plus en repoussant l'accessibilité, ça devient insupportable. Je ne suis pas à l'APF pour entendre de telles sotises. L'APF c'est nous, l'APF c'est moi aussi, et moi je ne connais aucun adhérent qui dise "je veux bien que personne ne fasse rien et que de manière exceptionnelle on l'autorise à ne devenir accessible que dans 10 ou 20 ans" Va-t-il falloir que l'on cré nos propres assos pour réellement défendre nos droits ??? Ca serait bien dommage, surtout qu'ici en Vendée j'aime beaucoup ce qu'on fait, sans concession et avec détermination. L'APF ne doit pas perdre son âme. Par respect pour notre dignité et en hommage à Jean-Marie Barbier.

Écrit par : une adhérente estomaquée | 15/05/2014

Quand Monsieur barbier prenait une décision, faisait une déclaration, nous, adhérents, nous nous retrouvions dans ses paroles et ses actes.

en parlant au nom de l'apf vous l'avez affaiblie dans ses convictions. je ne m'y retrouve plus.
donc en disant que nous accepterons au delà de 3 ans, dix ans supplémentaires en somme, ce n'est pas vrai.
et de plus le gouvernement va sauter en s'appuyant sur vos paroles qui légitiment l'inacceptable.

alors s'il vous plait arrêter de dire l'inverse de ce que nous voulons tous, et montrez que vous êtes un battant.

si vous souhaitez reconquérir plus d'adhérents ce n'est pas avec ces discours que vous allez y arriver.

Écrit par : un adhérent | 15/05/2014

"L'accessibilité n'est pas négociable !"
Jean-Marie Barbier

Écrit par : Hugues | 16/05/2014

Les commentaires sont fermés.