• Billet d'humeur 171 de notre Yonnais en colère "E-F-F-I-C-A-C-I-T-E !"

    Décidément c'est un fait exprès : la semaine dernière je vous parlais de la rapidité de notre nouveau maire Yonnais, notre Lucky Luke du far-ouest français !

    Cette semaine, je ne peux que rebondir sur CA

    Comme le dit notre super Préfet de Vendée : "La République et la gestion des affaires publiques... appellent des citoyens actifs et des élus responsables !" (voir ici)

    Les "citoyens actifs": celui qui a fait la boulette des rames trop larges doit certainement en faire partie. A la lecture de ce communiqué, on pourrait même penser qu'il aura une médaille !

    Les "élus responsables" : en une semaine, je vous en cite deux quand même (un maire et une ministre) ! Elle est pas belle la vie ?! Un de droite, une de gauche, en plus ! De quoi tordre le coup aux classiques clivages politiques...

    Plus sérieusement : avec deux Ségolène dans les hautes sphères de l'Etat, je le sens bien que ça va avancer vite, tel un TGV lancé à toute vitesse vers une société inclusive ! C'était pour la métaphore...

    Et pour Ségolène, hip hip hip hourra !!

    Ce que je crois en revanche, c'est que les Z'handicapés que nous sommes vont être pointés du doigt parce qu'ils coûtent chers avec toutes ces sommes engagés pour la mise en accessibilité !

    Donc, à partir du moment où il y aura une répercussion sur le prix des billets (y'en aura une, soyez-en sûrs !), eh bien ce sera de notre faute... Et les voyageurs ne se soucieront pas de savoir si c'est lié à la boulette de notre "citoyen actif". Non ! Ils penseront très forts : "qu'est-ce qu'ils nous emm... ces Z'handicapés !"

    Voilà comment je vois les choses !

    A la semaine prochaine

    Mot n° 171 : "des"

    171 un p'tit rail et ça r'part ! - Copie.jpg

    "Un p'tit rail et ça repart !"

  • "En 1969 des Hommes ont marché sur le lune..." Témoignage du 13 mai, jour de colère

    "En 1969 des hommes ont marché sur la lune. En 2014, d’autres hommes ne peuvent même pas accéder aux moyens de transport locaux. Et on nous dit que « les voyages forment la jeunesse » Intervention d'Erik Liger, Place de la République, le 13 mai dernier.

    Source : http://www.necoutezpasleslobbies.org/

  • Une Vendéenne demande l'annulation des élections municipales, faute d'isoloir accessible

    Au Girouard, un recours contre l'élection de l'unique liste en lice aux municipales.

    Une habitante de la commune du Girouard (Vendée) a contesté mardi devant le tribunal administratif de Nantes la validité de l’élection de l’unique liste qui s’était présentée aux dernières élections municipales, remportées par le maire sortant Auguste Grit.

    L’absence d’isoloir accessibles aux personnes à mobilité réduite était notamment un motif d’annulation de l’élection, a fait valoir Nicole Pauvers. “Ca n’a pas nuit au scrutin final, mais c’est quand même une cause d’annulation”, a-t-elle dit à l’audience. “Je m’en réfère au code électoral, qui est la base de la démocratie.”

    Mais le rapporteur public a préconisé le rejet de sa requête, estimant ne pas avoir la preuve que cela avait empêché certains électeurs de voter. La magistrate a relevé au passage que le suspense était “limité” quant à l’issue du scrutin dans cette petite commune de 862 habitants…

    Le tribunal administratif de Nantes, qui a mis son jugement en délibéré, rendra sa décision dans un mois./GF (PressPepper)

    Source : Journal des Sables

    Bravo à cette citoyenne active qui sera sans aucun doute saluée par notre Préfet de Vendée, qui devrait, dans un même temps, tirer les zoreilles des élus pas responsables qui ont organisés ce scrutin.

  • Scolarisation : création d'un comité de suivi par l'ARS avec la DASEN, la MDPH et nos 8 associations. Enfin.

    Le 26 février dernier, les 8 associations qui constituent le collectif Vendéen mobilisé sur la question de la scolarisation des élèves en situation de handicap adressaient un courrier à Marie-Sophie Dessaulle, Directrice de l'Agence Régionale de Santé (ARS). Voir ici.

    Dans ce courrier, 2LPE Yon 85, AAD Makaton, APF, ASF 85, Ensemble sur l'Île de Noirmoutier, FCPE, PEP 85 et UNAFAM  demandaient une prise en compte réelle de la situation au regard de la connaissance des manques sur le département que nous ne cessons de dénoncer auprès des institutions et différents ministères concernés (voir les données chiffrées ici). Nous demandions également à être associés au travail de réflexion et de construction de dispositifs d'inclusion scolaire.

    C'est avec une réelle satisfaction que nous avons reçu une invitation de l'ARS à participer à un "Comité de suivi de la scolarisation des élèves handicapés". La première réunion est programmée le 1er juillet en présence de l'ARS, la DASEN (Direction Académique des Services de l'Education Nationale) et la MDPH.

     

  • "La CPAM de Vendée cherche-t-elle à épuiser ses assurés sociaux ?" Coup de gueule d'une assurée épuisée

    Madame P. est excédée. Malgré une récente décision de justice rendue par le Tribunal des Affaires de Sécurité Sociale (TASS) obligeant la CPAM a prendre en charge ses frais de transport, elle vient de recevoir une notification de refus à une nouvelle demande d'entente préalable pour effectuer ces mêmes transports à nouveaux prescrits par son médecin.

    "Je suis écoeurée de voir qu'après m'être battue 33 mois (depuis août 2011 à aujourd'hui, avec saisie de la commission de recours amiable de la CPAM, puis du TASS, 2 passages en audience devant le Tribunal, 1 expertise médicale, pour finalement obtenir gain de cause le 21 mars 2014) la CPAM de Vendée refuse à nouveau mes transports pour me faire soigner (maladie orpheline, ALD accordée) sur la Roche sur Yon chez un praticien formé et expérimenté, et ce malgré les conclusions du TASS de mars dernier.

    Je ressens de la colère face à la CPAM qui ne tient pas compte des conclusions de l'expert mandaté par le Tribunal, ni des conclusions du Tribunal pour ces nouvelles demandes de transport !

    Pour chaque nouveau déplacement je dois en effet reformuler une demande d'entente préalable auprès de la CPAM. Ont-il donc prévu de m'opposer un refus chaque fois, m'obligeant ainsi à saisir le Tribunal chaque fois, et subir près de 3 ans de procédure ???

    Je suis révoltée et usée de devoir me "battre" à nouveau car je dois gérer mes soins et c'est déjà très lourd...

     

    J'ai le sentiments que ces personnes qui décident dans leur bureau de ma santé, de ma vie, sont buttées, bornées !!! J'aimerais qu'ils se mettent à la place des patients !!! Qu'ils soient atteints également de ma maladie rare : ils s'apercevront à quel point le quotidien est difficile...

    D'autant plus qu'en l'absence de soins, faute de prise en charge des transports en Vendée, c'est en soins intensifs sur Paris que je me retrouve ! Elle est où l'économie pour la Sécu ? Elle est où le prise en compte de la santé des assurés par la CPAM de Vendée ?

    Je suis dépitée. Pour moi, l'attitude de la CPAM est proche de l'acharnement."

    Madame P. a gagné devant le TASS avec le soutien de l'APF qui l'a accompagnée juridiquement. L'association va bien entendu continuer à soutenir Madame et former un nouveau recours pour l'aider à faire valoir ses droits, et surtout sa santé.

     

  • L'aide à domicile n'est pas un luxe ! Vidéo réalisée par "les inséparables"

    Pour suivre l'actualité "des inséparables" sur Facebook, cliquez ici