19/06/2014

Billet d'humeur 174 de notre Yonnais en colère "Les blablas de l'Assemblée !"

Un Député Z'handicapé qui défend la cause !
Un autre qui parle de "nullité de la RATP" !
Un autre qui revient sur la concertation !

Et ça donne ça : installez-vous confortablement et cliquez !

Y'en a t il un qui propose autre chose que changer un mot pour un autre ?
Y en a t il un qui va se coller le derrière dans un fauteuil pour voir ce que ça donne ?

Et la ministre et son fameux critère de la "fréquentation" : rien compris !
Faut lui expliquer comment ? Quand on ne peut pas y aller, y'a pas de fréquentation !!
D'ailleurs, quand on regarde le nombre de votants sur l'ensemble du texte, on voit bien la très faible fréquentation de l'hémicycle : ce n'est pas que les autres n'ont pas pu venir du fait de l'inaccessibilité, c'est le reflet du "j'm'en foutisme des Députés sur la question" !

Ouh ouh ! On est là ! On existe ! Venez madame la ministre nous chercher en bas de notre immeuble, et on vous explique...

Décidément, j'crois que ça va être compliqué de faire avancer le schmilblick avec nos gouvernants !

"Si t'avances et tu recules, comment veux-tu comment veux-tu que j'comprenne le bidule ?!!"

A la semaine prochaine

Mot n° 174 : "durant"

Commentaires

Mon cher Yonnais, j'ai suivi ton conseil et je me suis coltiné une bonne part du débat parlementaire. Je suis effrayé par le manque de professionnalisme et pour tout dire de pertinence des débats. Je ne pouvais m'empêcher de penser à cette sentence de Pierre Dac : " Ceux qui ne savent pas grand chose en savent toujours autant que ceux qui n'en savent pas plus qu'eux" Il aurait fallu face au rapporteur et à la toute fraiche Secrétaire d’État, plus de clairvoyance et de connaissance des dossiers. Ils ont eu beau jeu de ridiculiser leurs interlocuteurs animés de bons sentiments mais avec un argumentaire faible. Résultat on s'est fait rouler dans la farine. (Cod 7)

Écrit par : sale gosse | 21/06/2014

Les commentaires sont fermés.