"Le gouvernement choisit d'aggraver les situations de handicap"

Communiqué de presse de L'Association nationale pour l'intégration des personnes dites handicapées moteurs (ANPIHM) : 

« L'Association nationale pour l'intégration des personnes dites handicapées moteurs condamne sans réserve le projet d’Ordonnance gouvernementale sensée assurer la mise en accessibilité du cadre bâti, de la voirie et des transports. En la circonstance l'ANPIHM ne peut que rappeler la défiance qui l'animait tout au tong de la soi-disant concertation instruite, à sens unique, par la Délégation ministérielle à l'accessibilité.

Aujourd'hui, les masques tombent, il apparaît clairement qu'il s'agissait bien plus de satisfaire les lobbies professionnels et autres gestionnaires, privés et publics, de gros patrimoines que de défendre l’intérêt général et, moins encore, celui des personnes dites handicapées.

En effet, tant du fait de l'amoindrissement des attributions décisionnelles des CCDSA, tant du fait des dérogations injustifiées tacitement accordées par la non instruction du dossier par le représentant de l'Etat dans le département, tant du fait de la suppression des sanctions pénales encourues par les professionnels et décideurs contrevenants,  tant du fait du montant indigent des sanctions financières administratives projetées, tant du fait des délais accordés aux délais, tant du fait de la réintroduction de dispositions rejetées lors de la soi-disante concertation, il apparaît très concrètement que la perspective de libre circulation des personnes dites handicapées est en passe de s'éloigner pour de longues années.

Reniant ses déclarations et ses engagements, le Gouvernement choisit ainsi, en toute connaissance de cause, d'aggraver les situations de handicap vécues aujourd'hui par les personnes dites handicapées et que vivra demain l'ensemble de la population vieilissante.

Face à une telle situation, l'ANPIHM, qui a manifesté son opposition à une telle politique depuis des mois, et plus récemment aux côtés de l'Association des paralysés de France et de bien d'autres associations le 13 mai, Place de la République à paris, appelle l'ensemble du Mouvement associatif à s'unir et à se mobiliser contre les mesures en préparation et se déclare prête à se joindre à toute initiative permettant d'avancer efficacement dans cette voie."

Source : le Bien Public

Les commentaires sont fermés.