24/06/2014

L'APF exprime son indignation face à la presse à 11h et face au Préfet à 14h

A 11h ce matin Thierry Craipeau Représentant Départemental, accompagné de Stéphanie Ottou Directrice,  tenait une conférence de Presse pour exprimer l'indignation de l'APF suite à la présentation du projet d’ordonnance jeudi dernier par le gouvernement (voir ici)

1 conf presse.jpg

Pour lire le communiqué de presse de la Délégation de Vendée , cliquez ici.

Pour lire l'avis de l'APF sur ce projet d'ordonnance, cliquez ici.

Alors que le 13 mai dernier le sous-Préfet de Vendée a refusé de nous recevoir au motif fallacieux que nous avions troublé l'ordre public (voir ici), il nous a adressé les jours suivants une invitation pour une réunion dédiée à l'accessibilité, réunion qui se tient justement cet après-midi...

En soutien à notre Représentant Départemental, et pour témoigner de notre indignation, quelques militants de l'APF s'installeront devant la Préfecture dès 14h. Ce rassemblement silencieux illustrera notre consternation : nous n'avons plus de mots pour exprimer notre colère : le niveau de mépris auquel nous sommes confrontés de la part du gouvernement n'a jamais été aussi élevé. Mais nous ne nous tairons pas pour autant. Nous continuerons à défendre notre droit à vivre comme tout le monde, notre droit élémentaire à circuler comme tout le monde.

Nous ne laisserons pas le Chef du Pays des Droits de l'Homme et ses acolytes ruiner notre espoir de voir un jour la France accessible en silence sans nous battre.

A ce jour, seule la Députée Bulteau nous a indiqué via Twitter qu'il y avait "incompréhension" et qu'il fallait qu'on en parle. Les 7 autres Parlementaires Vendéens n'ont pas donné suite à notre demande de mobilisation pour faire modifier ce projet d'ordonnance auprès du Gouvernement (voir ici)

Commentaires

Sylviane Bulteau, la seule députée dans ce département qui réagit et, en plus, ça doit pas être simple pour elle ! Les autres, vous faites quoi ? Le Gouvernement choisit d'aggraver les situations de handicap vécues par les personnes "dites" handicapées et que vivra demain l'ensemble de la population vieilissante.
Vous êtes là ! Pas un bruit... pas un mot, rien ! Sans doute aux prises avec vos vieux démons et, pour certains encore dans le mariage pour tous ! Bon sang, bougez vous ! Il y a des combats "justes" à mener, un peu d'altruisme et d'humanité, ce dont vous êtes pourvus j'imagine (puisque des gens ont voté pour vous), ne vous laissez pas embarquer par les groupes de pression, personne ne les aime ces gens là, ce sont les ennemis du peuple.

Écrit par : Nannie | 24/06/2014

Les commentaires sont fermés.